Aller au contenu

mlleagnes

Membre
  • Contenus

    44
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de mlleagnes

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 07/08/1977

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Mais est-il nécessaire que les choses soient dans une idée humaine pour avoir un sens ? Peut-on, même en étant idéaliste, dire que l'on ne peut pas être réaliste ? Certes, la table et le Ricard n'existeraient pas sans l'idée humaine mais il y a quand même bien des choses, voire tout ce qui est naturel, qui existent sans intervention de l'homme. Et oui, le tigre s'appelle tigre parce que l'homme l'a nommé ainsi, mais l'animal existerait et serait réel, carnivore gros et tigré même sans l'idée humaine qui définie le tigre. (?) Donc l'homme n'est-il pas obligé d'être les deux à la fois ? Ne dois-je pas reconnaitre en même temps la réalité du tigre et l'idéalité de la table ?
  2. J'avoue que je ne comprend pas, dans la plupart des corrections que je lis sur des sujets du bac , justement , en philo je ne vois jamais de réponse précise mais bien souvent un oui et non pour chaque problématique. Je voyais bien la philo , donc, justement m'expliquer pourquoi j'avais choisi mon conjoint pour une raison précise mais en même temps aucune...
  3. j'ai besoin d'un éclaircissement. "l'enfer c'est la autres" est une réflexion antisémite ? J'avais compris que cela signifiait en fait que ce que l'on peut faire ne devient "mal" que si qq'un le voit. Et qu'en fait on ne peut pas être mis devant nos mauvaises actions que par qq'un extérieur. Et c'est en cela que les autres, en nous mettant face à nos actions, que l'on pourrait facilement oublier sinon, sont l'enfer. Mais ce quelqu'un peut-être de la même race que nous. Je n'ai pas compris, dans les explications que j'ai trouvées, qu'il y avait une notion raciste.
  4. en fait ce sont celles de Sartres… pas les miennes
  5. en réalité je ne cherche pas à définir le bien et la mal, mais plutôt comment Sartre, (que je ne lis que maintenant ) peut dire que l'homme choisit toujours le bien. DOnc si je vous comprends bien, l'homme choisit toujours SON bien, ce qui pour lui même est bien ( ?) merci de vous être répété pour moi
  6. il faut croire que je suis restée jeune .
  7. Bonjour origine usa pour la grippe espagnole ? certes ce sont des GI qui l'ont ramené des usa mais eux même revenaient de chine. "Ce serait" un virus H1N1 issu de canard sauvages d'une province chinoise. Sans aller jusqu'à la systémisation de la faute de la chauve souris il est difficile de nier le fait qu'elles sont porteurs sains de beaucoup de virus, et que la déforestation les rapprochant de nous et de nos élevages, ils deviennent eux même une étape pour les amener jusqu'à nous. Après pour ce qui est d'obéir aux lois religieuses sus citées….Chacun en pensera ce qu'il voudra
  8. Bonjour, en lisant ce livre certaines choses m'ont interpellées. Pour ceux qui l'ont lu il sera facile de remettre les phrases que je cite dans leur contexte,car on est d'accord que je ne vais pas réécrire ici tout le livre " choisir d'être ceci ou cela , c'est affirmer en même temps la valeur de ce que nous choisissons, car nous ne pouvons jamais choisir le mal ; ce que nous choisissons c'est toujours le bien, et rien ne peut être bon pour nous sans l'être pour tous " J'ai un peu de mal avec l'idée que tous les hommes choisissent toujours le bien … Enfin , il suffit de voir le monde. Et un peu plus loin " Beaucoup de gens croient en agissant n'engager qu'eux mêmes, et lorsqu'on leur dit " mais si tout le monde faisait comme ça ? " ils haussent les épaules et répondent : tout le monde ne fait comme ça" Ok, pour moi dire que tout le monde choisit le bien et la page d'après dire que on peut reprocher à qq'un de faire qq chose par un "mais si tout le monde le faisait", c'est carrément contradictoire. Car si nous faisions toujours le bien ce reproche n'aurait pas lieu d'être... Donc je ne comprends pas….
  9. mlleagnes

    Platon est-il cruel ?

    Bonjour disons que aujourd'hui ça nous semble cruel, à l'époque c'était normal
  10. Ouais ! et la chocolatine c'est la cho-co-la-ti-ne !!! non mais et moi j'adorai les zinzins
  11. pas du tout , je suis du sud ouest, plus vers Toulouse j'ai un peu peur quand j'entends dire "c'est de la faute des animaux". Je sais bien que ce n'est pas ce que tu as dit. J'ai bien compris que ton discours était plus sur du "'c'est ce que l'homme a fait des animaux et aux animaux". Mais il y a des raccourcis que certains prennent vite fait. Et "c'est la faute des animaux " a été une bonne excuse jusqu'à présent pour les exterminer. Et ça me fait un peu peur. La vidéo que tu m'as indiquée explique bien (ce que je savais déjà )que c'est le fait que l'on empiète sur le territoire des animaux qui poussent ces derniers à vivre au milieu de nous et à nous contaminer. Mais j'ai bien peur qu'en voyant cette vidéo certains se disent " et bien après avoir bien déforesteur, il n'y a plus qu'à massacrer ces petits roussettes qui viennent du coup s'installer dans nos greniers". Plutôt qu'une prise de conscience et de l'arrêt de la déforestation... J'imagine qu'il y en a certains qui se disent même déjà qu'il vont lutter contre le covid en massacrant celles qui sont chez eux ….Après tout il y en a bien qui ont bu de la javel après … enfin bref
  12. C'était instructif. Et finalement cette vidéo dit que l'on est d'accord, oui "les animaux nous transmettent des virus" (même si dit comme ça c'est un sacré raccourci) et oui ça devient des épidémies car on se regroupe et ça devient des pandémies car on voyage cela n'empêche pas que les premières humanités avaient leurs virus sans être des éleveurs ni agriculteurs
  13. oui ok, mais on s'éloigne encore plus du sujet là…
  14. oui mais pour qu'il y ait épidémie il faut avant tout qu'il y ait une population assez grande pour avoir assez d'hôtes, donc un regroupement des populations. Il y a toujours des personnes qui n'attrapent pas la maladie, et d'autres qui sont asymptomatiques et qui ont un système immunitaire qui va lutter contre assez efficacement pour ne pas devenir un vecteur. Le rat est un omnivore, il ne se nourrit pas que de graines, et il est opportuniste. il a probablement toujours côtoyé l'homme, se nourrissant de ses restes (c'est du moins des thèses appuyées par des archéologues) et la peste aussi d'ailleurs a surement aussi accompagnée l'homme , mais voilà, petites ethnies qui ne se côtoient pas = pas d'épidémie. et puis pas d'écriture = pas de traces ben , c'est dur mais oui, c'est comme ça. Plus on est nombreux et plus on se côtoient plus les virus et microbes se partagent. C'est aussi ce qui est arrivé quand on a découvert l'amérique et qu'on y est arrivés avec nos microbes tout neufs et il n'a pas fallu des tas de générations pour que les "aborigènes" d'Amérique s'adaptent à nos microbes.
×