Aller au contenu

tlax38

Membre
  • Contenus

    28
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de tlax38

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 04/28/1972
  1. C'est plutôt toi qui ne comprend rien au sujet que tu veux aborder.
  2. A partir du moment où un homme peut envisager une femme comme un partenaire sexuel et utiliser un vocable exprimant ce désir et seulement ce désir, pourquoi une femme ne le pourrait-elle pas? C'est vrai qu'on ne voit pas souvent une femme émettre ce désir, ça se produira plutôt dans un cercle de relation de confiance (entre copines par exemple). Cependant, il ne faudrait croire que cette discrétion s'explique par une faiblesse voire une inexistence du désir féminin. La cause se trouve plutôt dans le fait qu'il est mal vu pour une femme d'exprimer ce désir; le désir féminin est un tabou dans de nombreuses sociétés. Même s'il existe, il faut le cacher.
  3. FAUX. https://fr.wikipedia.org/wiki/Charge_de_la_preuve_(philosophie) Le débat est en pause puisque personne n'apporte de réponse constructive. Et ce ne sont pas tes pavés aussi longs que vides de sens (la citation précédente en est la preuve) qui pourront tenir ce rôle.
  4. C'est pour cette raison que tu me croies tout petit.
  5. Je ne vais pas répondre ici à cette question pour garder le fil directeur mais je serai ravi d'y répondre sur un autre sujet du forum. Je t'invite à créer un sujet pour cette question.
  6. Okay… Je suis désolé, je ne pensais pas te faire perdre la boule juste en demandant une argumentation rationnelle. Tu présenteras mes excuses à ton psy.
  7. Si c'était vraiment ce que tu voulais, tu aurais lu ceci: Voici l'image narcissique que tu as de toi-même: Voici la réalité: Tu déformes mes propos... tu me provoques... et tu veux faire comme si je ne prenais pas la peine de t'écouter, alors que je t'ai invité à développer ton point de vue. Comme avec les autres végans présents sur ce thread, j'attends toujours de ta part un élément rationnel, mais tout ce que tu produis ce sont des attaques personnelles : tu essaies de me coller une image d'agressif alors que tout ce que tu peux me reprocher, c'est de ne pas me laisser marcher sur les pieds et de vouloir conserver sa rationalité au débat. Et c'est pourquoi je te redis: si tu as une pensée à développer, vas-y on t'écoute.
  8. Tu veux en venir où ? Si tu veux faire de l'anecdotique, "toi t'étais au Laos, moi au Turkmenistan", je ne vois pas le rapport avec le débat. Si t'as quelque chose à dire, une pensée à développer, vas-y on t'écoute.
  9. Je suis un omnivore, je mange de tout y compris de la viande.
  10. Je ne suis pas végan et je n'ai pas de griffes.
  11. Comme la plupart des végans tu confonds ton nombril avec ton cerveau.
  12. On est dans le forum Philosophie. Il n'y a pas de débat philosophique sans argument, sinon c'est du dogmatisme. Après tu fais ce que tu veux, ton choix déterminera lequel de ces modes de pensée est le tien.
  13. Je vais répondre point par point à tes propos, dans l'ordre de tes citations: Avant la première citation Bavardage sans aucun argument donc nul sur le fond. Tu essaies juste de m’impressionner avec des mots recherchés que tu ne dois même pas comprendre toi-même ou avec des auteurs dont tu es incapable d’extraire du contenu pour me mettre en défaut, comme avec les auteurs cités dans ta première réponse. Après la première citation Donc tu rejettes mon droit à la neutralité… parce qu’il ne serait pas vérace ? ce serait une hypothèse fictionnelle ? Tu racontes n’importe quoi pour ne pas avoir à assumer la responsabilité de justifier ton idéologie. Ta réponse à mon point 1 : Tu ne connais visiblement pas le sens des mots « intrinsèque », « intime » et « irrépressible ». Si tu n’est pas encore arrivé au collège (ce qui semble probable quand on voit comment tu utilises le mot « avenant »), je peux comprendre et t’informer que ça n’a rien à voir avec le fait d’être seul ou à plusieurs pour faire une action ; donc ton « argument » n’a rien à voir avec mon propos. Si tu es au moins au lycée, tu es soit intellectuellement en retard (ya pas de honte, ça peut se combler), soit d’une mauvaise foi affligeante (ce qui ne serait pas surprenant pour un végan). Ta réponse à mon point 2 : Je passe sur l’analogie inutile avec le foot et j’en arrive à sa signification qui tient dans cette citation : « je suis quand même engagé par le simple fait de ne pas partager l'engouement pour le football »  Non, désolé. Le non engagement n’est pas un engagement. Dire le contraire c’est dire « A = non A ». C’est de la malhonnêteté ou de la stupidité. Ensuite, tu dis qu’on ne peut pas être détaché dans les actes mais ça ne concerne au mieux que l’émotion ; ça n’oblige en rien à accepter une idéologie non argumentée. Tu est tellement persuadé que ta morale est là, présente dans le décor, que tu ne comprends pas la nécessité d’argumenter. Ta réponse à mon point 3 : Encore une couche sans grand intérêt sur la neutralité. Cependant, dans ta derrnière phrase tu dis « nous sommes tous condamnés à l’action » sous prétexte que nous sommes « tous concernés » (je fais fi de ton erreur sémantique pour faire court). Cet impératif d’action est une croyance très répandue en véganie mais qui ne repose sur rien de rationnel. Je ne développe pas sur le sujet, j’en aurai l’occasion quand on parlera d’obligation éthique. Ton ultime citation : « Si ça peut te soulager la conscience » LOL Je ne suis coupable de rien, désolé. « Soutiens-tu que la racisme est une bonne chose ( morale ) ? Le sexisme ? L'antisémitisme ? L'esclavagisme ? L'homophobie ? L'eugénisme ? Le colonialisme avec son corollaire civilisationniste ? »  Non, qu’est-ce que ça vient faire là ? « Quel est le point commun ? »  à toi de me le dire ! je te rappelle que c’est toi l’idéologue, c’est donc à toi d’argumenter. « Existe-t-il une forme de discrimination qui soit moralement valide ? Sur quelle base ? Et pour qui ? Les deux parties ou une seule, et que nie t-on si l'on prend qu'un seul point de vue ? Peux-t-on ou pouvait-on faire autrement, était-ce inéluctable ou nécessaire ? Etc... »  IDEM. « Je te propose ce texte à méditer: » → Ouin ouin les pitizanimo isson zentiiii… T’as pas réussi au début de ton texte à faire tomber ma rationalité en essayant de m’intimider avec ton langage recherché que tu ne maitrises même pas, tu t’imagines tout de même pas y arriver avec un appel à l’émotion aussi minable. T’as pondu des tartines vides d’arguments rationnels, tu crois m’avoir avec tes sophismes ? Tu crois qu’un cuistre (regarde dans le dico, j’utilise pas de mots au hasard, contrairement à toi) bouffi d’arrogance va m’apprendre l'humilité, la sagesse et la compassion ? Tu incarnes exactement le contraire du message que tu prétends porter.
  14. Mon cher, tu te livres ici à une manipulation dont la mécanique est la suivante: 1) Déclarer comme immorale une pratique intrinsèque à l’individu (ou à son épanouissement), intime et/ou irrépressible (ici : la consommation de viande) ; sans fournir aucune argumentation évidemment ; nous appellerons cette pratique « Le Grand Péché » 2) Déclarer qu’on ne peut rester neutre à cette pratique immorale ; ce qui est logique puisqu’on a ciblé une pratique intrinsèque à l’individu pour établir « Le Grand Péché ». 3) Quand l’individu invoque sa neutralité en attendant une argumentation à la règle « éthique » imposée, on lui rétorque qu’il n’est pas en droit de rester neutre argumentation ou pas. Le problème c’est que je ne vais pas accepter ta morale sans avoir d’argument rationnel. C’est donc bien à toi, celui qui veut imposer une règle "éthique", d’argumenter.
×