Aller au contenu

C-18

Membre
  • Contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de C-18

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 2 avril

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

163 visualisations du profil
  1. Quand on prend un texte sans comprendre le sens et le contexte, on arrive à des conclusions comme: « Paul est misogyne », « les femmes sont écrasées », « les hommes doivent dominer », « les mécréants doivent mourir ».
  2. J’ai beaucoup de textes à ce sujet et aussi une explication au passage d’Ezechiel 18, mais je ne sais pas si c’est le bon moment, le bon endroit et le bon format pour en discuter. Néanmoins, je tiens à te remercier pour ces quelques échanges.
  3. Je me contente de juxtaposer les textes, sans écarter le contexte bien sûr. C’est le péché qui entraîne la mort. Or, qui péche? Et qui est mort pour nous?
  4. Dans Romains, il est dit: « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ». Or, le péché conduit à la mort ( « le salaire du péché, c’est la mort. » ). Sachant que le Christ s’est fait péché (2 Corinthiens 5:21) et qu’il a donné sa vie pour sauver la nôtre, on peut donc dire que nous sommes liés à sa mort.
  5. Il y a quelques confusions ici. Tout d’abord, il s’agit du passage dans 1 Corinthiens 15:8 (et non 1 Corinthiens 8). Paul faisait référence à la période où il persécutait les Juifs et où on l’appelait encore Saul. Note importante: ce sont les Juifs, les Romains (et par extension l’humanité entière) qui on crucifié Christ, donc tous devraient prendre ce qualificatif. Enfin, il est toujours question de cheminement spirituel. A la fin de sa vie, Paul se trouvait misérable, non pas parce qu’il l’était, mais parce qu’en marchant avec Christ, il prenait conscience de sa misère spirituelle. C’est une remise en question très forte, quand on sait que Paul était un homme instruit, intelligent et valeureux. Pour autant, malgré sa fin tragique, son infirmité (suite à son éblouissement sur le chemin de Damas), on ne peut considérer Paul comme un homme malheureux. N’est-ce pas lui qui disait aux Philippiens (4:4): « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur »?
  6. Je ne sais pas si la soumission peut être considérée comme le ciment d’un couple. La soumission humaine consiste à imposer, contraindre, interdire. Est-ce que c’est de cette manière là que tu perçois les relations maritales? Est-ce que c’est de cette manière là que Christ a aimé son église? C’est quand on comprend la signification biblique du mot « soumission » qu’on comprend l’esprit dans lequel l’apôtre Paul a écrit ses épîtres. Comme tu le sais, il emploie ce terme plusieurs fois dans la bible, notamment dans le verset: « soumettez-vous les uns aux autres ». Un homme devrait donc aussi être soumis à sa femme? Oui.
  7. Je n’ai pas visionné la vidéo mais j’imagine que la clé du succès repose sur la soumission de la femme envers son mari c’est bien ça? Je ne crois pas aux formules magiques dans ce domaine, il n’y a pas de recette miracles. Ne pourrait-on pas dire qu’il s’agit, tout simplement, d’une simple question de foi?
  8. C’est un peu glauque mais pourquoi pas? J’ai déjà saupoudré les cendres de mon cochon dinde dans mes plantes et sur ma salade (et j’ai survécu). Chacun son délire.
  9. C-18

    C-18

    J’ai travaillé quelques années là bas (Caterpillar)
  10. C-18

    C-18

    Il est toujours temps d’en faire partie Merci à toi!
  11. Un ami avait ramené une tête de mort de son cours de médecine. Elle trônait fièrement dans son salon. Bon, c’était une autre époque, je pense qu’aujourd’hui, ça passerait moins!
  12. C-18

    C-18

    « Il n’y a que les vrais qui connaissent ». C18, c’est le cyborg blond dans Dragon Ball Z. Elle (car c’est une nana) avait un frère jumeau nommé C17, qu’elle a fini par tuer. Je vous laisse découvrir la suite de sa biographie sur Google. Au plaisir!
  13. Jésus est le reflet de son père. Ils ne font qu’un en esprit.
  14. Le féminisme va à l’encontre du modèle biblique, pour autant, il ne faut pas penser que les femmes sont laissées de côté, c’est même le contraire. Je ne parle même pas des catholiques qui vénérèrent la Sainte Vierge, je parle des nombreux épisodes dans les deux testaments où la femme occupe un place clé dans la société: de Rahab la prostituée (ancêtre de Jésus), à Ruth, en passant par la reine Esther. Mais le plus intéressant, c’est de voir que l’église est comparée à l’épouse. L’épouse pour laquelle le Christ s’est sacrifié. Il est donc difficile de parler de misogynie n’est-ce pas?
×