Aller au contenu

fluf

Membre
  • Contenus

    19
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de fluf

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 06/15/2000

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Photographie, Art numérique

Visiteurs récents du profil

167 visualisations du profil
  1. D'accord donc ton truc à toi c'est de penser à des choses importantes pour toi qui te tire vers le haut. Très bonne idées de motivations. De mon côté c'est toujours un peu le même rituel et cela en devient une habitude, une sorte de routine. Alors ma technique c'est de me concentrer et à faire le point de ma journée quand j'émerge doucement de ma courte nuit mdr. Je remet tout en place et ça me fait passer cette phase où tu peux replonger dans ton lit et juste dormir 20h d'affiler pour rattraper ton sommeil aha
  2. C'est peut-être pas le sujet mais à Pole Emploi m'a plus empêcher de bosser que l'inverse mdr
  3. Si c'est le sujet, seulement j'aimerai des points de vues différents sur la consommation, pour probablement mieux situer l'ampleur de mon problème.
  4. C'est une bonne expérience, je vais probablement essayer
  5. Tu as certainement raison, mais après sommes nous tous pas un peu toxico à quelques choses de néfaste. Je parle de relations toxiques qui peut aussi nous détruire bien plus que la fumette par exemple. Une addiction à des choses comme un petit verre de rosé de soir, à regarder la télé en rentrant du boulot qui nous formate. bref c'est pas pour me dédouaner mais je pense sincèrement qu'on a tous nos addictions négatives sur notre santé auquel on prête pas forcément attention à tous les niveaux de vie.
  6. Bonjour à tous, Simple question "philosophique" : Qu'est-ce qui vous motive au quotidien? Le matin en vous levant qu'est-ce qui fait que vous avez envie de vous sortir du lit si ce n'est l'obligation d'aller travailler ou d'aller à l'école. Donnez vous des missions dans la journée pour éviter la routine? Je pense à n'importe quel âge on se pose tous un peu les mêmes questions. Je trouve intéressant d'avoir vos avis sur le sujet
  7. Mon corps me le demande oui quand ça ne va pas trop, ou durant une soirée parce que je sais que c'est une solution à court terme pour passer un bon moment.Après au quotidien si j'en ai pas ça ne m'empêchera pas de passer du bon temps aha. C'est un multiplicateur de plaisir disons (à mes impressions)
  8. fluf

    Qu'écoutez-vous en ce moment ?

    Ulver, j'ai découvert ça récemment et c'est du gold 100%, merci du partage
  9. J'aime beaucoup ces tableaux, les femmes représentées semble neutre dans le message et pourtant familier et nous partage un moment intime. Ou pas, d'ailleurs c'est peut-être simplement mon interprétation aha. Ces peintures datent-elles de longtemps? Vous auriez une année?
  10. Je digère ce message, très honnête merci beaucoup à toi.
  11. Il aurai fallut une retraite privée parce que avec la génération qui arrive là ça va être compliqué pour vous mdr, et d'ailleurs moi j'en aurai jamais alors bon ;-;
  12. Je suis très conscient de mes actes, à aucun moment je remet en question ce que vous dites vous avez raison pour beaucoup de point. Ma situation laisse penser que je suis drogué mais je pense honnêtement que c'est plus subtil que ça. Vous questionnez le mot plaisir? Oui plaisir, le plaisir de partager un moment unique, drôle, voir un nouveau visage de quelqu'un le temps d'une soirée. Une sensation d'apaisement, quand je fume je suis très conscient de ce que fait et j'assume. Seulement comme je l'ai dit en réponse à un autre, c'est un très bon outil social, comme la cigarette à plus bas niveau. Sortir fumer une clope, c'est souvent le moment où on peut parler avec des gens qu'on aurai jamais eu l'occasion. La fumette c'est un peu la même chose quand on est jeune, c'est une ouverture déjà d'esprit, et d'être intégré. Pour le coup ça fait quelques années que je fumes de temps à autre parfois beaucoup en une semaine parfois pas pendant plusieurs mois. Bref, j'en ai parlé avec ma mère, elle m'a avoué qu'elle aussi ça lui arriver de fumer. Elle est absolument pas dans un trip bizarre, elle est infirmière depuis 20ans, très très bien dans son travail, très professionnelle. Elle m'avoue ça, quelle surprise pour moi et en fait bah beaucoup de monde se fait plaisir comme il a envie, du moment que c'est assez rare comme prendre une cuite, manger un bon resto, ou s'engueuler. Et ce que je peux en tirer des commentaires c'est que c'est toujours très mal perçu de fumer, alors que énormément de gens le font. Pour ma part cela m'a aidé à me forger depuis les dernières années, me construire même si on peut penser l'inverse. Il faut encore que je ralentisse un peu plus, voire arrêter si l'envie m'y prend. Et je rejoins le fait qu'il faut que je m'occupe, enfin bosser à temps plein pour éviter de fumer pour rien. Bref voilà j'suis bavard mdr
  13. En vrai je bosse pas en temps plein, mais il m'arrive souvent de bosser à petite échelle dans le sens où ça me fait sortir, voir du monde, gagner un peu d'argent etc. En vrai avec les retours j'ai peut-être mal exprimé ma situation, j'suis pas si accro que ça, vous me voyez dans un vieil appart de camé mais non j'ai une vie relativement saine, je suis bien entouré etc. Ma génération, c'est impressionnant le nombre de consommateur qu'il y a. Voilà je fume comme ça et en vrai je pourrai vraiment arrêter si ça foutait la merde, c'est simplement que ça va quoi. C'est intéressant d'avoir ces retours là, mais la question n'est pas comment arrêter, mais quel est le point de non retour
×