Aller au contenu

Dolùr

Membre
  • Contenus

    243
  • Inscription

  • Dernière visite

    jamais

À propos de Dolùr

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 07/08/1985

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Toi

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Dolùr

    Loi Travail : acte II

    Je l'ignore. On ne m'a pas posé la question. Et à toi ? Il en est à parler de demande suivie à l'autre bout de l'Europe. Pourquoi ? Je ne sais pas, ça lui a pris comme ça... Quand on est chez nous dans une économie d'offres aux gâchis monstrueux, alimentaires en tête. Pour lui 20 points de confiance en moins c'est toujours une réussite. Il vit dans sa bulle je crois. Les modestes ne sont pas dupes sur ces lois si on tient à s'attarder sur les sondages. Maintenant tout ce qu'on va gagner avec ces conneries c'est une énième version FN en tête aux prochaines élections :/
  2. Dolùr

    Loi Travail : acte II

    Je ne comprends pas. Normalement tu aurais dû me remercier pour ma franchise qui ne m'a coûté que l'expression d'un sentiment largement partagé ici. Ce n'est pas grave. Est-ce qu'il fallait te fatiguer en verbiages pour dire "bouuuh toi-même" ? En l'état, à part un billet les entrepreneurs ne tireront rien de cette loi. Ce n'est pas elle qui va remplir les carnets de commande et ce n'est certainement pas la précarisation qui va stimuler la demande. Les taux à l'immo sont en train de remonter et s'il n'y avait pas un baril bas, on se mangerait moins de 1% de croissance. Mais c'est un détail. Parce que le fond, c'est l'absence d'états généraux de l'environnement pour croiser recherches et entreprises vers un nouveau modèle économique plus vertueux. On pourra le détailler ailleurs. On ne fait ici que conforter un modèle sociétal à deux vitesses alimenté depuis Mitterrand. Fracture sociale, France d'en bas, sans-dent, non réformables ou fainéants, les mots changent, les situations restent.
  3. Beaucoup de mal avec ce voyeurisme aussi. Nous vivons dans une société avec bien peu de pudeur et d'empathie.
  4. Faut-il se réjouir qu'un chauffard ait réussi à faire sauter un pv pour une virgule grâce à une complicité familiale ? J'ai un doute. Sa première attitude était la bonne. Tu joues, tes points, ta vie, celle des autres, tu perds : tu payes. C'est simple.
  5. J'ai du mal avec ce discours. J'ai perdu mon frère en 2011 à cause d'un chauffard. Il n'était qu'à 10 km/h au-dessus de la limite... les gens se pensent toujours meilleurs et capables de prendre des légèretés avec les recommandations. Jusqu'à ce qu'un jour...
  6. Pour le moment. Par contre qu'elles servent à mettre en charpie des civils yéménites nous va très bien. Vous croyez que ces armes servent et serviront à déneiger ou quoi ? Que la vraie droite revienne vite au pouvoir. Où sont les gens avec des valeurs et une fermeté ?
  7. Entre ne pas partager des valeurs et être un fils de pute, il y a une marge. Je n'accepte pas que mon pays collabore avec ces ordures. Critiquer d'un côter, laiser faire de l'autre, cela s'appelle de l'hypocrisie. Après c'est une question de droiture et de cohérence.
  8. Dolùr

    L'Afrique aux Africains

    Il est regrettable que l'on demeure dans le carcan du développement entendu comme économique pour nos propres intérêts, plutôt qu'un développement humain partant de projets territoriaux où les habitants seraient décideurs et acteurs.
  9. Quel spectacle que ces indignés sélectifs qui trouvent honteuse la brimade des femmes, intolérable, mais se couchent devant un libéralisme érigé en religion, qui permet à ces mêmes pays montrés du doigt d'acheter armes, entreprises et club de foot français sans n'y trouver rien à redire. On se félicite même de cette collaboration. Un paradoxe que je ne comprends toujours pas.
  10. Dolùr

    Loi Travail : acte II

    J'sais bien. C'est mon job d'emmener des donneurs d'ordres, des entrepreneurs, des représentants des territoires er des salariés autour d'une table pour discuter des maux dans certaines branches. L'injustice, le manque de considération, le management pesant pour être toujours plus flexible, réactif, proche du client etc. Etc. C'est tous les mois que j'entends ça. Les entrepreneurs ben y sont dans une concurrence et subissent aussi les lois, et tout le monde tourne le regard vers le politique. C'est toujours pareil. Comment on peut décemment dire qu'un magasinier n'a pas le droit de se plaindre, qu'il ne veut pas changer. Ça me dépasse.
  11. Dolùr

    Tous bioniques

    Je voulais faire mon jardin, et par curiosité j'ai fait analyser ma terre (ce qui n'est pas donné d'ailleurs). Ben tu comprends tout de suite que le côté bio c'est un horizon un peu lointain. Du coup je m'intéresse plus modestement à la permaculture et "l'assainissement" je ne sais pas si C'est le bon mot, de mes quelques centaines de mètres carrés. Mon voisin, parce que je débute, l'aventure, m'aide pas mal. Je me rends compte que ce côté jardin bouffe, mieux être m'a créé du lien social. Hâte de faire quelque chose de ce que je produirai. Mais il n'est vraiment pas facile de changer ses habitudes alimentaires quand t'es lancé dans ton train train de vie active.
  12. Dolùr

    Loi Travail : acte II

    Mais je t'emmerde, je vis très bien. Parcontre le monde ne tourne ni autour de moi ni autour de ma classe sociale. Ça s'appelle avoir du recul et de l'esprit critique. Et tu le connais mon parcours et mon action sociale ? Donc ferme-là. Ce matin j'étais encore avec la maison de l'emploi, la FEP et des représentants de communes pour animer des ateliers pour favoriser le travail de jour dans certaines branches professionnelles qui ont un pied dans la nuit. Et si tu veux je t'invite, madame je me pense supérieure aux autres.
  13. Dolùr

    Loi Travail : acte II

    C'est vrai qu'on n'est pas dans le productivisme. C'est ce qu'on se dit tous quand on traverse la Picardie, Bonduelle land... ptin mais c'est hallucinant ce dénie. Y'a des mecs qui vivent dans un Disney lol pi arrêtez de vous branler avec le Portugal quand c'est l'un des taux de pauvreté les plus élevés d'Europe. Allez à Porto mater les façades du vieux centre classées qui tiennent avec des étais parce qu'ils n'ont pas de thunes pour refaire les immeubles, ou le mercado do Bolhaõ complètement vétuste. Ce n'est pas ce que je souhaite pour la France et il est stupide de comparer des économies et des démographies qui n'ont rien à voir où tout le monde est massé sur le littoral. La loi dite "travail" c'est bien un truc franco-français pour avantager les entrepreneurs, qui le reconnaissent (sans doute parce que beaucoup n'ont pas langue de bois contrairement à d'autres qui essayent de vendre un progrès sociétal majeur). Il n'y a aucune garantie ni objectif en terme d'emploi. Il n'y a rien, de signé. C'est comme d'habitude. Pendant ce temps les stables et pétés de thunes vont continuer à l'être et c'est tout. Ça fait 20 ans que des connards nous pètent les noix avec la dérégulation et ça fait 20 que le chômage augmente et que les inégalités sociales se creusent. La fracture sociale de Chirac je vous signale que cela fait plus de 20 ans. "La machine France ne fonctionne plus pour tous les français" disait-il. Elle a continué à très bien fonctionner pour un petit nombre qui se porte de mieux en mieux d'ailleurs. Et en plus on continue à leur filer de l'argent public ou à fermer les yeux quand ils fraudent le fisc. Mais pour eux curieusement il ne semble pas y avoir de dette française qui nécessite qu'ils fassent un effort. Les mecs peuvent cumuler plusieurs emplois, pas de problème : Y'a 5 millions de chômeurs mais la Pénicaud elle a été vice-présidente dans une école de droit, tout en étant vice-présidente d'une petite chaîne tv, en étant en plus administratrice d'Orange, et comme ça ne suffisait pas : membre du conseil administratif de la SNCF et d'Agro-Paritech, d'aéroport de Paris, directrice générale d'Ubifrance etc. Etc. On nous donne un truc à ronger avec le cumul des mandats, mais c'est l'arbre qui cache la forêt ! Tous ces cumulards prennent leur chèque et un emploi qui pourraient être occupés par d'autres. Alors certes ça ne va pas créer des milliers d'emplois mais ce sont ces cumullards dans le sérail qui cultivent leur entre soi et entre gens qui donnent des leçons à des modestes pour les convaincre de se précariser pour réussir. C'est à vomir.
  14. Dolùr

    Loi Travail : acte II

    T'as que deux cases ? Libéralisme à tout crin ou communisme ? Ce n'est pas de la propagande ça ? La permaculture se développe à grands pas, entre autres pistes. Seulement faut compter avec la FNSEA et les lobbys (pléonasme). L'affaire de Castaner et du glyphosate d'aujourd'hui en est un exemple éclatant : le porte parole qui annonce la fin du glyphosate pour la fin du quinquennat, la FNSEA qui tousse un peu, Castaner qui revoie complètement sa déclaration. Magnifique.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité