Aller au contenu

Kargyraa

Membre
  • Contenus

    19
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Kargyraa

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Badminton, philosophie, sciences, musique, cinéma, jeux vidéos, nature.
  1. Kargyraa

    Reptiles et amphibiens

    Je débute dans la terrariophilie et, ayant passé un certains nombre d'heures à chercher les informations sur les espèces que j'élève, je constate avec déception la pauvreté et la médiocrité des informations récoltées et proposées sur le net. Bien sûr, avec le temps, tout le monde est capable de donner les températures adéquates pour chaque animal (encore que, il y a parfois des avis divergents ou erronés sur certains paramètres). Par contre, niveau éthologie, biotope: nada, c'est le néant. A l'heure où l'information foisonnante circule à la vitesse de la connexion internet, on aurait pu penser trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Mais peut-être ai-je mal cherché, peut-être existe-t-il des études, des travaux, des livres sur beaucoup d'espèces qui ne se trouvent pas si facilement. Si c'est le cas et que vous en avez connaissance, j'aimerais que vous me l'indiquiez. Si vous-même élevez des reptiles ou amphibiens, n'hésitez pas à vous manifester, votre expérience et votre avis m'intéressent.
  2. Je posais des questions pour avoir un éclairage sur votre première réponse qui était vague et vous appelez cela une critique? D'accord je vois qu'on vit dans deux réalités différentes où la gravité n'a pas le même effet. Aucune méprise, je ne cherchais pas à obtenir de vous un quelconque dogme, je cherchais une explication plus claire de votre premier message, c'est la première chose qu'on fait lorsqu'on est face à un discours qui se veut intellectuel: le questionner pour le comprendre. Je reconnais qu'au vu des 50 pages (et plus) du sujet il était malvenu de ma part de revenir sur le premier message. Prenez comme vous voulez.
  3. Bon, je vous remercie de votre avertissement et je vais passer mon chemin. Je ne suis pas venu ici pour démêler l'absurdité de chaque intervenant ni faire le beau pour plaire et espérer obtenir une réponse. Bonne soirée.
  4. "J’en reviens à l'idéologie de la théorie de l'évolution qui s’appuie entre autres sur ce principe qu’elle croit vrai : le vivant cherche à survivre. Ce principe est faux. Dans certaines situations dramatiques nombre de groupes humains préfèrent fermer les yeux et mourir plutôt que de chercher à survivre." Bonjour. Alors déjà une théorie est un modèle visant à donner une explication à certain nombre de phénomènes. Parler d'idéologie et de théorie c'est assez étrange. Ensuite, quand vous dites "le vivant cherche à survivre", que nommez-vous vivant et que nommez-vous survivre? Vous seriez bien étonnée du nombre d'espèces qui détruisent leur environnement ou leurs semblables sans se soucier de "la survie". Si la prédation et les autres contraintes liées à l'environnement n'existaient pas, toutes les espèces seraient invasives et potentiellement aussi dangereuses que l'homme. "La philosophie désignant pour moi l’exercice de la conscience réflexive ( distance par rapport au monde, ou : mise à distance du monde ) il me semble que les réflexions qui suivent ont leur place dans le rayon philo" Certes, et quel serait le but de cet exercice d'après vous? "Le premier regard, je le porte sur l’attitude des hommes face au changement climatique. Je suis à la fois surprise et non- surprise." Mais vous n'avez rien dit de cette attitude. De quelle attitude parlez-vous? "C’est ce qui se passe aujourd’hui. Les hommes de pouvoir dans le monde accélèrent l’arrivée de la grande perturbation. Pas seulement les hommes de pouvoir mais aussi une grande part de la population." Homo sapiens en explorant et prenant place sur les différents biotopes de la Terre est déjà responsable de la disparition de quantité d'espèces. Ce qui se produit aujourd'hui ne fait qu'accélérer radicalement ce qui a été mis en oeuvre. La grande perturbation est là depuis des centaines de milliers d'années. Aujourd'hui elle est climatique (c'est surtout de cet aspect que l'on parle) mais pas que.
  5. On pourrait dire de manière superficielle: les moeurs. Je ne sais pas comment ça s'est construit ce qui est certain c'est que selon les époques et les civilisations les archétypes ont évolué.
  6. S'il fallait répondre un tant soit peu sérieusement à la première question du sujet et pour être bref: Parmi les êtres vivants ayant recourt à un mode de reproduction sexué il existe deux sexes ayant chacun un set de caractéristiques physiologiques et biologiques spécifiques selon l'espèce et l'accentuation du dimorphisme sexuel: le mâle et la femelle. Chez homo sapiens on nomme généralement homme l'individu de sexe mâle et femme l'individu de sexe femelle. L'homme (humain) ayant ceci de particulier qu'il a une conscience (notamment de lui-même) développée et qu'il est social, il a développé des caractéristiques culturelles dont certaines ont été attribuées à l'homme et d'autres la femme de sorte qu'il y ait un archétype masculin et un archétype féminin possédant chacun leurs propres "droits et devoirs", traits de caractères, etc, selon la culture qui les sculpte. Force est de constater que l'archétype culturel n'a parfois pas grand chose à voir avec le sexe.
  7. Le badminton est un sport qui se joue sur un tapis. Des lignes tracées au sol formant un rectangle de 13,5m de long sur 7m de large (ce ne sont pas les dimensions exactes) séparé en deux surfaces égales par un filet dont la hauteur (vérifiée à chaque match par un arbitre lors d'une compétition professionnelle) s'élève à 1,52m. Dans un cas de figure deux joueurs (dans un second cas, quatre) vont tenter de construire un dialogue étrange sur fond de danse et d'art martial qui consistera à se renvoyer un projectile à plumes si peu aérodynamique qu'il est considéré comme l'albatros dans les sports de raquettes. Chaque volant frappé est un coup de jeu d'échecs, qui tantôt vise à maîtriser le plateau de jeu, tantôt à contraindre l'autre à une réponse qui lui serait défavorable ou encore à lui prendre un point directement lorsque l'occasion se présente. Plusieurs difficultés: un temps de réflexion bref, une nécessité de couvrir tout le terrain pour récupérer chaque volant renvoyé, exigence d'une concentration constante ainsi que d'une coordination (explosivité, souplesse et positionnement du corps justes) parfaite et enfin lecture de trajectoire, du jeu et des réponses de l'adversaire. Il m'est arrivé en trois situations d'avoir pu goûter à cet exercice délicat: Quelques (rares) matchs de simple, contre le joueur le plus fort de mon club: j'étais en transe, comme un chamane amérindien, mes capacités motrices et cognitives étaient poussées au-delà de leur limite, embarquant mon adversaire dans une danse frénétique où nos mouvements, sublimes dans la mesure où il y a un aspect esthétique à ce jeu, ne ralentissaient jamais, où notre souffle ne s'estompait point. Il fallait conserver ce rythme effréné, que jamais le volant ne touchât le sol. Mais hélas, cette quête absurde ne put aboutir favorablement que par le sourire satisfait que nous nous adressions mutuellement à la fin des plus beaux points disputés, témoignage de la reconnaissance de l'autre avec qui le dialogue peut se construire. Les deux autres situations se sont produites lors de matchs de double, l'une amenant à admirer un combat terrible entre titans déterminés à soumettre l'équipe adverse par la force et la diversité des coups proposés, l'autre mettant en scène des personnages fantasques qui, conscients du rôle qu'ils jouent (et qu'ils jouent un rôle), peuvent changer de costume au cours de la prestation artistique. Le tapis évoqué est tout cela à la fois: un terrain aux limites définies, une piste de danse, un tatami pour la pratique d'arts martiaux, un stade de marbre pour des athlètes impressionnants, une estrade pour des acteurs. Parfois même des lieux moins conventionnels peuvent héberger ce sport qui me passionne, à vous de découvrir quels sont ces lieux. Si vous voulez voir comment jouent les meilleurs joueurs, je vous invite à taper dans youtube l'un des noms suivants: Lin Dan, Lee Chong Wei, Peter Gade, Taufik Hidayat, Cai Yun, Fu Haifeng, Lee Yong Dae, Jung Jae Sun, Mathias Boe, Carsten Mogensen, Viktor Axelsen, Kento Momota, Shi Yu Qi, Chen Long, Kevin Sanjaya Sukamuljo, Markus Fernaldi Gideon, Tai Tzu Ying, Takeshi Sonoda (veuillez m'excuser par avance du manque de femmes dans cette liste, il y a évidemment d'excellentes joueuses mais je les connais moins); ou bien vous pouvez consulter les tournois: Yonex All England Open, Yonex French Internationals, Djarum Indonesia Open, Asian Games, Badminton World Championships, London 2012 / Rio 2016 Olympic games. J'espère que vous apprécierez si vous regardez des matchs.
  8. Kargyraa

    Vie inutile ?

    Imagine que tu meures subitement. Une fois mort tu as la possibilité d'examiner ta vie. Un homme se tient devant toi et te demande: "Es-tu satisfait?" Que lui répondrais-tu? Et pourquoi? Il y a à priori deux réponses à cette question: "oui, je suis satisfait de ma vie", auquel cas on n'aurait pas de regret d'être mort, "non, je ne suis pas satisfait", auquel cas on pourrait regretter d'être mort. La question à se poser et qui pourrait t'indiquer comment répondre aux tiennes: qu'est-ce qu'une vie satisfaisante?
  9. "Éviter que l'annonce d’une maladie incurable ou de la cessation des traitements ne constitue un traumatisme supplémentaire pour un patient ou une patiente n’a rien d’évident." J'ai envie de réagir à cet énoncé. D'abord qui a tant de pouvoir sur autrui qu'il peut contrôler (choisir) ce qu'il ressent? Ensuite, pourquoi faudrait-il que la personne a qui on annonce une mort, ou dont on annonce la mort, en soit traumatisée? Le médecin n'a pas le pouvoir d'empêcher le patient (ou le proche du patient) de ressentir de la tristesse ou autre chose. Tout ce qu'il peut faire, c'est de se rendre disponible, passer du temps avec les personnes dont il s'occupe et, au minimum, recueillir leurs sentiments. J'ai également envie de partager une expérience. Ma grand-mère avait 99 ans, elle fut internée à Cochin. C'était en été, il faisait une chaleur infernale (pour une personne âgée) et elle était dans une chambre bombardée par le soleil toute la journée. Nous (la famille) avions conscience qu'elle allait bientôt mourir. L'hôpital était désorganisé, il y avait un interne absent que nous n'avions vu qu'une ou deux fois et le reste du temps c'était quelques infirmières (trop peu nombreuses) qui s'occupaient des patients. Ma grand-mère avait un dispositif de perfusion qui était censé lui donner de la morphine et du sérum physiologique (de l'eau salée) pour la maintenir hydratée, à part que la solution de sérum phy était réglée à une goutte toutes les 10 minutes. On nous a alors affirmé que c'était fait dans les règles et qu'ils "vérifiaient" pour le moment que ça suffisait, ce qui était un pur mensonge. Je n'attendais pas de ce personnel médical qu'il nous ménage, j'attendais qu'il nous dise la vérité, mais visiblement même ça c'est trop demander. Nous avons donc passer nos derniers moments avec ma grand-mère à lui passer des lingettes mouillées sur le front, alors qu'elle était inconsciente (shootée par la morphine), mécontents du traitement qui lui était réservé et des informations bidons qu'on a reçues du personnel absent. Mais avant de s'interroger sur le comportement de certains, il faudrait allouer un budget approprié aux hôpitaux et réorganiser le personnel, parce que franchement c'est n'importe quoi!
  10. Kargyraa

    sucre

    "Nan mais tu ne comprends pas pas certains sucres sont moins calorifiques. Donc moins d'energie stockée qui font la graisse... Et les cellules à couche grasse ont du mal à ingérer le sucre. A cause du gras le pancréas en souffre et ne fait plus l'insuline qui permet aux cellules d'ingérer le sucre car l'insuline en est la clef est que le pancréas fait l'insuline." Effectivement j'ai du mal à comprendre ce que tu veux dire. @Répy Oui, je t'accuse, j'ai même porté plainte, on se verra au tribunal!
  11. Kargyraa

    sucre

    "C'est surtout pour le gout et comme il y a moins d'apport nutritif donc pas de prise de poids et les conséquences qui peuvent en suivre." Et ta glycémie qui fait yoyo, ce qui augmente les risques de diabète et autres problèmes liées aux hormones jouant un rôle dans le métabolisme du glucose entre autres et tu te retrouves avec diverses pathologies chroniques, tout ça pour avoir "plus de goût". Juste pour être sûr que nous nous comprenons bien: quand je dis que ça n'a aucun intérêt nutritif, c'est qu'en dehors des glucides ces produits n'ont aucun nutriment (lipides, protéines, vitamines ou minéraux). Les gens font ce qu'ils veulent, pour ma part un aliment qui ne contient que des glucides ne m'intéresse pas. @Répy "Je ne sais pas quel est l'illuminé qui est allé dire que le sucre raffiné était dangereux." Ecoute, si tu aimes prendre une tasse de café avec trois morceaux de sucre matin, midi et soir, que tu mets trois cuillers de sucre en poudre dans ton yaourt ou que tu achètes des tubes de sirop de glucose-fructose et que tu t'amuses à en verser dans tes plats, ça te regarde, moi je n'en vois pas l'intérêt. Et quand tu lis une étiquette, il n'y a pas que le saccharose, il y a aussi le dextrose, le maltose et toute la famille. Effectivement le saccharose ce n'est que le sucre blanc, en poudre ou en morceaux, sauf que dans la plupart des produits industriels, y'a le reste aussi... dont je ne veux pas.
  12. Kargyraa

    sucre

    Pour répondre à cette question il faut avoir des connaissances en biologie et en physiologie et s'appuyer sur des études fiables. Et très honnêtement je ne peux t'apporter une réponse honnête et scientifiquement valide. Par contre il ne me semble pas que l'aspartame ni même le sucre raffiné aient un quelconque intérêt nutritif et je ne vois pas pour quelle raison il serait utilisé dans l'alimentation. Pour être en bonne santé il faut un apport en nutriments, en fibres et il faut une alimentation riche en enzymes et autres principes actifs, donc la moins cuite possible et bio. En ce qui me concerne, je rejette tout ce qui n'est pas naturel. Par naturel j'entends tout produit raffiné tel que le sucre, les produits de synthèse dont tu parles, le "xxx modifié de xxx" et en fait tout produit au nom qu'on ne peut identifier sans avoir un bagage en chimie organique et industrielle. Je mange le moins de viande possible, je ne bois pas d'alcool sauf occasion exceptionnelle et mon alimentation se compose principalement de fruits et de légumes crus que je mange en salade, assaisonnés, sauf pour les légumes qu'on doit cuire pour manger tels que pommes de terre, légumineuses et céréales. Et je ne mange qu'un repas par jour, le soir. Cette alimentation ne garantit pas une bonne santé (puisqu'il y a d'autres facteurs à prendre en compte), mais dans le cadre strict de l'alimentation c'est ce qui m'est apparu comme étant le mieux pour moi (tant au niveau de ma condition physique - je fais 16h de badminton par semaine - que du goût et des sensations en général.
×