Aller au contenu

Irealz

Membre
  • Contenus

    14
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Irealz

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. En suivant votre raisonnement, votre autorité ultime est également "de la merde". Dans ce cas-là vous ne pouvez plus die que tous les autorités ultimes sont de la merde, puisque par votre propre définition vous venez d'invalider la votre (votre autorité ultime étant votre propre raisonnement). Si votre raisonnement est "de la merde", alors vous ne pouviez rien savoir, incluant le fait que toutes les autorités ultimes sont "de la merde". Notons également que votre déclaration est totalement arbitraire est démontre un manque de savoir quant à la branche très importante de l'épistemologie. Dire que c'est de la merde n'est pas un argument, et si ça l'est, alors vous dîtes "de la merde" et j'ai raison par vos propres standards.
  2. Autant que je le sache ceci est une affirmation gratuite, donc vous faîtes exactement ce que vous condamnez de faire. C'est de nouveau un straw man de mon argument. Nullement avez-vous cherché à comprendre et c'est désolant. Mais je vais vous y aider un peu. La science est basée sur le principe de l'induction, en d'autres mots l'uniformité de la nature. Comment savez-vous que les lois qui régissent notre univers ne changerons pas demain? Vous qui proclamez avoir une connaissance de la philosophie alors devrait être au courant de l'article de Bertrand Russel sur le principe de l'induction. Certainement si Dieu existe et qu'il promet de garder les lois uniformes, alors nous avons une base solide pour le principe de l'induction. Mais dans un monde sans gouverneur, qu'est-ce qui garantit que demain sera comme ajourd'hui? Comment garantissez-vous la validité du principe d'induction? Dire que je suis pathétique en science est injustifié et une affirmation gratuite (ce que vous condamnez je vous le rappelle). J'étudie les sciences forensiques et la chimie, physique, etc... y passe. Je ne m'attends pas à grand chose, ces discussions je les ai eu avec mes professeurs mais la différence c'est que eux ont été honnête et vous ne l'êtes pas. Comment savez-vous par exemple que je suis pathétique en science? Comment savez-vous quelles sont les étendues de mes connaissances en science? Jusqu'à présent vous avez été un champion en argumentum ad hominem, les arguments fallacieux c'est tout ce qui existe dans un raisonnement athée. C'est décevant. Vous avez volontairement hommis le reste de mon explication. Toutes les autorités ultimes sont nécessairement circulaire. Comment savez-vous que votre raisonnement est valide? Il va falloir faire mieux que ça...
  3. Well, if you say so I'd like you to support that claim. En d'autre termes, comment le savez-vous et quelle est votre justification pour ce savoir? J'ai offert des arguments et une proposition qui jusqu'à présent n'a pas été adressée et qui ne sera jamais probablement adressée. Et non je ne confond pas croyance et crédulité, cela fait des années que j'étudie de mon temps libre la philosophie et la science qui va avec à la fac, et simplement me dire que je confond des choses ne résous rien. Je connais bien la différence entre ces deux concepts et cela n'a aucun rapport avec mon argument donc en conclusion votre commentaire n'est pas pertinent. Profitez bien de votre vie parce que c'est le meilleur que tu auras. Le sophisme de l'incrédulité personnelle ne constitue pas un argument valide pour rejeter un autre argument. J'ai bien compris le message et je ne chercherais plus à avoir une discussion avec vous.
  4. C'est étrange je croyais avoir été clair puisque votre commentaire est similaire à celle de la personne avant vous. Premièrement vous avez parlé de certitude, déniez-vous l'existence de la certitude? Si la réponse est oui, en êtes-vous certain? Si la réponse est non, alors vous n'avez aucun problème à ce que j'ai des certitudes et à ce que je puisse les justifier, ce que j'ai fais et ce que vous n'avez pas adressé. Votre argumentation est basée sur le sophisme du "Wishful thinking", le sophisme de la pente glissante (slippery slope) et un straw-man de mon argument (sophisme de l'épouvantail). C'est à dire que votre objection a une logique fallacieuse et ne prouve rien. Laissez-moi vous éclaircir un petit peu. i) Lorsque vous dîtes que je trouve normal que une punition bla bla bla pour les incrédules, etc... C'est là que le straw man est commis. La punition ou sanction est méritée de tous. Nous avons tous enfreint les commandements de Dieu, pas même un seul homme juste n'existe comme déclarée par la Bible. La seule différence entre quelqu'un comme vous et quelqu'un comme moi, c'est que je suis sauvé par la grâce de Dieu. Personne ne mérite le paradis, mais tout le monde mérite l'enfer. C'est étonnant de voir que vous pouvez avoir un problème avec ceci alors que vous vivez dans une société avec un système exactement similaire! Mon ami, c'est ce qu'on appelle la justice. Lorsque quelqu'un transgresse une loi, il est sanctionné et vous acceptez sans broncher de vivre dans une telle société. Ce que je démontre par là, c'est que vous n'avez en réalité aucun problème avec un tel système et donc pas de problème à ce que votre transgression des commandements de Dieu entraîne une sanction éternelle (car commise contre Dieu). Notez également que le sanction (parce que vous avez absolument mal compris ce que je voulais dire) est donnée par Dieu, et vous êtes jugé par Dieu, non par l'homme. La sanction est une condamnation éternelle en enfer, comme je le pense, tout le monde est au courant. Ce qui revient à ce que j'ai dit tout à l'heure: ce n'est pas un problème intellectuel mais plutôt d'ordre émotionnel. ii) Je suis d'accord avec votre idée de conviction inébranlable et c'est exactement ce qu'il se passe aujourd'hui avec la société. Réfléchissez au nombre de choses que vous ne remettez pas en doute parce que tel ou tel vous l'a dit ou autre raison. La conviction inébranlable que l'homme est dieu lui-même et que votre raisonnement doit être votre autorité ultime est ce qui mène le monde à sa perte. Cette conviction inébranlable dont vous parlez tout le monde l'a, c'est le point de départ épistemologique qui n'est pas remis en doute jusqu'à ce qu'on le mentionne. Vous même possédez une conviction inébranlable en vos sens, raisonnement et mémoire qui seraient dans l'ensemble si je ne m'abuse votre propre raisonnement autonome. La différence entre vous et moi, c'est que ma foi se tourne envers un Etre omniscient et omnipotent tandis que vous en un raisonnement humain faillible, qui peut être erroné et qui se contredit dans tous les sens. Ce qui nous ramène au point suivant: iii) Votre point de départ épistemologique est tout simplement faux et ne peux pas suffire à justifier un monde aussi complexe que le nôtre. Si votre point de départ est faux et que vous êtes dans l'obligation d'adopter le mien (ce qui est exactement ce que je dis), alors votre commentaire perd tout son sens. Encore une fois mon autorité ultime est la Bible, ce n'est pas moi qui met en avant ceci, c'est bien une vraie autorité qui est Dieu. Si Dieu existe (et il existe) alors il serait sage de regarder ce qu'il dit à propos de notre monde. Il s'avère donc que j’agis de façon consistante avec ma position alors que vous agissez de façon complètement inconsistante, mais consistante avec la mienne. iv) En parlant de fanatisme, cela va dans les deux sens. Le fanatisme proclamé par votre vision du monde (nous sommes de la poussière d'étoile, des sacs de molécules qui bougent sur un univers qui en à rien à cirer de nous, nous sommes cousins des bananes, la moralité est relative laissez chacun croire ce qu'il veut, notre ancêtre est une pierre qui date de 4,5 milliards d'années, etc...) est destructeur, erroné, ralentit la science et la floraison du monde. Si la philosophie chrétienne est vraie (et elle l'est comme expliquée) et que l'on appel ça du fanatisme, cela ne me dérange pas de la même façon que l'on appellerait les lois de la logique du fanatisme. Dans ce cas, nous sommes tous des fanatiques. v) Voyez-vous si la philosophie chrétienne qui correspond donc directement à la mienne est vraie, alors elle n'entraînera pas toutes ces conséquences horribles que vous avez listées (qui par ailleurs ne sont pas justifiées dans votre vision du monde). Après tout si je ne suis qu'un animal hyper évolué pourquoi devrais-je m'en faire pour une autre partie de la chaîne animale? D'où vient cette moralité absolue que vous proclamez mais qui je le rappelle n'est pas justifiée dans votre vision mondiale? De nouveau, vous présupposez la véracité de ma position. La preuve que Dieu existe c'est que sans lui vous ne pourriez rien prouver.
  5. Premièrement je n'ai jamais cherché à convaincre personne, cela n'a jamais été mon rôle, c'est le rôle du Saint-Esprit. Essayez de convaincre quelqu'un c'est croire que le Saint-Esprit, autrement dit Dieu, n'est pas suffisant, ce qui n'est pas biblique et je serais inconsistant avec ce que je proclame. Je ne fais que prêcher la vérité comme je suis commandé de le faire, en aucun cas j'essaye de persuader, tout ce que je démontre c'est que tout autre point de vue contraire au christianisme est faux, voyez que cela n'implique pas la persuasion. Comme à tout approche je vais essayer d'aborder chacun de vos points et vous montrer l'absurdité du relativisme. Le Christianisme est une question de relation avec Dieu, non un contrat. Si comme vous dîtes nous devrions suivre ce que dit la Bible dans notre coin sans déranger les autres, alors nous ne pourrions pas être chrétien. Puisque la Bible indique clairement qu'il faut déranger les autres et par déranger je veux dire prêcher la vérité. Si je suivais votre raisonnement que bien sûr vous n'appliquez pas vous même, cela reviendrait à dire: mais pourquoi devrais-je suivre un set de lois que votre société proclame? Pourquoi ne pourriez-vous donc pas vivre vos règles et vos conduites tranquillement pour vous sans la jeter au museau des personnes comme moi, qui veulent tuer, détruire et dominer? Oh mais c'est évident, j'ai choisis de vivre dans cette société alors il est naturel que je suive les lois que l'on impose. Bien que je sois d'accord avec cette affirmation, ce que j'essaye de vous montrer c'est que vous ne l'appliquez pas vous-même à votre raisonnement. Que vous croyez en l'existence des lois sociales ou non ne changera pas le fait que lorsque vous violerez une loi vous serez sanctionné et justice sera faite dans un tribunal. Que vous croyiez ou non en l'existence de Dieu ne changera rien au fait que vous avez accepter de vivre dans ce monde et qu'elle est régie par la loi de Dieu. Il y aura un acompte à la fin, peut-importe ce que vous croyez ou non. Ce monde ne vous appartient pas et vous avez enfreint les règles, il est donc naturel que justice soit faite et que vous soyez sanctionné, n'est-ce pas? Bien que le Christianisme parle d'une relation personnelle avec Dieu, Dieu est par définition universelle ou absolu si vous le voulez. Ce n'est pas quelque chose que l'on décide de croire, c'est quelque chose que l'on supprime toute notre vie jusqu'à être sauvé par la même entité que l'on dénie et professer son existence. Tout le monde professe une position de foi, que ce soit en votre propre raisonnement pour vous ou que ce soit en Dieu pour moi. Ce que je fais, c'est contraster les 2 et vous montrer que vous êtes obligé d'assumer ma position pour même essayer de la dénier. L'existence de Dieu est évidente et jusqu'à présent, pour des personnes qui se disent être critiques et ne pas croire à des "contes" démontrent bien ce que la Bible dit: "L'insensé dit en son coeur il n'y a point de Dieu" Psaumes 14:1 Mes arguments ne sont pas pris en considération, je suppose donc que vous n'avez aucun problème quant à leur validité, ce qui démontre bien que ceux qui professent l'incrédulité n'ont pas un problème intellectuel, mais plutôt personnel ou émotionnel. Le relativisme que vous proclamez est self-refuting (auto-réfutante) et doit être abandonné.
  6. Si vous aviez pris le temps de lire et d'analyser le contenu, vous verriez que je n'ai jamais utilisé de tels arguments. J'ai au contraire lancé un défi philosophique, intellectuel et scientifique à toute personne qui refusent la validité de ma position. J'ai simplement et directement posé les cartes sur la table et si vous n'êtes pas d'accord alors j'aimerais que vous l'expliquiez. Voyez-vous, simplement dire que mes arguments ne sont pas valables n'est en soit pas un argument. Si ce n'est pas fallacieux de rejeter des arguments sur une base injustifiée, alors je dirais simplement que vous avez tord. La discussion est ouverte pour les personnes qui veulent avoir une argumentation logique et rationnelle, Dieu est une précondition nécessaire et est nécessairement existant. L'argument est que sans Dieu vous ne pourriez rien prouver, puisque une preuve requiert du savoir, de la vérité et de la logique. Dieu est une précondition nécessaire au savoir, à la vérité et à la logique. Comment justifiez-vous les lois de la logique qui sont absolues, immatérielles et inchangées dans un monde matériel qui change constamment? Les lois de la logique sont conceptuelles de nature, mais elles sont absolues également donc une pensée absolue est nécessaire puisque les hommes ne possèdent pas une pensée absolue. Si les hommes n'existaient pas, les lois de la logique existeraient toujours. Les lois de la logique sont une terrible épreuve pour les incrédules et un terrible problème pour une philosophie athée. Dieu existe, repentez-vous tant qu'il est encore temps.
  7. Salutations, c'est une déception d'observer le déclin de la défense de la foi biblique, Jésus a bien dit qu'il fallait grandir dans notre esprit et façon de penser. Dieu nous a donné une défense de foi solide qui ne peut être réfutée. Pour les chrétiens qui seraient intéressés, allez vous documenter sur Cornelius Van Til et Greg Bahnsen qui expliquent bien (documentation anglaise) l'approche à prendre dans ce domaine. Je m'adresse maintenant à la personne qui a écrit un commentaire sur l'inexistance des divinités. Bien que je suis d'accord que les sophismes sont des arguments à éviter (comme prouver l'inexistance de quelque chose: renverser la charge de la preuve), il n'y a vraiment pas de raison à les éviter dans un monde sans Dieu. Qu'est-ce qui m'y oblige si ce n'est un standard arbitraire? J'ai lu une bonne partie de la critique et j'admet que cela paraît logique et mérite la considération mais la conclusion et certaines prémises sont fausses. Elles ne révèlent tout simplement pas de la philosophie actuelle, comme par exemple l'image avec la Bible. La Bible est notre autorité ultime et toutes les autorités sont nécessairement circulaires (celui de l'athée serait son raisonnement autonome). Si l'on utilise autre chose pour prouver l'autorité ultime, ce que l'on vient d'utiliser devient la nouvelle autorité et ainsi de suite. Cela n'est donc pas un sophisme. En effet, comment savez-vous que vos sens, raisonnement et mémoire sont valides? Dans un effort de répondre à cette question, je vous demanderais de prêter attention à votre méthodologie. Vous allez utiliser votre raisonnement, sens et mémoire pour les valider. C'est donc un cercle vicieux. Cela nous mène à la question de l'épistemologie dont le théisme chrétien possède une justification valide. Voyez-vous, la Bible est nécessairement vrai ou alors vous perdez toute fondation par laquelle vous appelez quoi que ce soit vrai. Dieu est une précondition nécessaire, pas une conclusion. Dieu est le point de départ et le point d'arrivé. Lorsqu'on l'on parle de preuve, il est nécessaire de s'intéresser aux conditions nécessaires pour que l'on puisse parler de preuve, à savoir: le savoir, la vérité et la logique. Dieu est une précondition nécessaire au savoir, la vérité et la logique. Donc en soit la preuve que Dieu existe est que sans lui vous ne pourriez rien prouver. Même si cet argument est vrai, il n'est pas nécessaire. Dieu déclare dans la Bible que son existence est évidente et que nous sommes sans excuses pour dénier son existence. Tout le monde sait que Dieu existe. A noter que les explications sont longues et que je ne déclare pas tout ceci sur une base vide et injustifiée. Je peux vous démontrer que comme moi, vous connaissez ce Dieu même si vous professez le contraire. Je posterais un sujet dans cette section du forum avec une explication très détaillée sur la position du théisme chrétien en tant que unique système philosophique valide. En attendant je suis ouvert aux questions et je vous prie de ne pas supposer des choses que je n'ai pas dites ou voulu dire sans essayer de comprendre ma position. Cela n'est qu'un très bref aperçu du présuppositionalisme.
×