Aller au contenu

Seiyar

Membre
  • Compteur de contenus

    39
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    32 [ Donate ]

À propos de Seiyar

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 01/01/1980

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Etats-Unis

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. La loi n'est pas quelque chose de sacré, c'est une règle par défaut qui va répondre au scénario "le plus répandu" d'un problème lié à la vie en société (Si pas de vie en société alors plus besoin de loi). Par exemple, la "Loi" qui limite la vitesse à 130 km/h sur l'autoroute répond au problème de la mortalité routière en société. Les calculs statistiques montrent que la vitesse de 130 km/h a le meilleur ratio vitesse/mortalité et va donc répondre au cas standard (à la majorité des cas). Mais la loi ne va pas répondre aux cas particuliers: y a personne sur l'autoroute à 6h du matin un
  2. Ok, j'ai parcouru brièvement J. Dewey sur Wikipedia (il a l'air effectivement d'avoir écrit pas mal sur le sujet); tu me fais rire parce que tu sembles ne pouvoir t'empêcher de ramener l'expérience à une sorte d'épreuve divine . Mais même les expériences qui ne "convoquent pas de résistance" (pour reprendre ton élégante formule) peuvent contribuer à la pensée et engendrer la curiosité; l'observation simple ne convoque aucune résistance et pourtant, elle met à contribution la pensée, engendre la curiosité et découle sur une satisfaction; parfois, voir les choses simplement comme elles sont
  3. Je remarque, à travers tes différents propos, que ta sémantique semble très religieuse (tu persistes à considérer l'être humain comme un "sujet", donc "un Être vivant soumis à l'observation." si j'en prends la définition dans le dictionaire). Les croyances et les mythes ne sont pas rationnels, c'est à dire qu'ils ne sont pas fondés; ils sont uniquement basés sur une intuition et des impressions; on peut donc spéculer éternellement là-dessus à essayer de savoir qui est Dieu et notre lien avec lui, mais on parlerait un peu dans le vide car ça serait purement subjectif, un peu comme de tente
  4. hum, ok... Tu sembles dire, si je comprends bien, qu'une expérience ne serait valable que si on a une certaine conscience des événements. Mais un enfant, dans ses deux ou trois premières années de vie, n'a pas vraiment conscience de ce qui se passe, et pourtant ces années lui sont nécessaires pour atteindre le niveau de conscience qu'il commencera à avoir à l'âge de 3 ans; il va emmagasiner des informations de connaissances primaires (reconnaissance des couleurs, sons, formes, odeurs, goûts, etc) qui vont constituer les bases nécessaires de la conscience qu'il acquerra à l’âge de 3 ans. Donc c
  5. Bizarre comme sujet, ça me semble évident (c'est juste mon opinion). Une expérience, c'est quelque chose qui va t'apprendre quelque chose. Toute tranche de vie, aussi petite soit-elle, va t'apprendre quelque chose. Même la répétition de choses banales nous apprend des choses sur l'ennui que peut apporter la répétition de ces choses, sur la longueur du temps, le sens de la vie, etc. C'est pour ça qu'en élisant un président de 40 ans, on élit une personne probablement brillante mais qui manque de tranches de vies et donc de recul.... Une personne âgée, même peu brillante, verra des choses q
  6. Oui, la peur de la loi du plus fort, ou alors juste la simple volonté de ne pas être régi par cette loi du plus fort (sans forcément avoir peur) ? Par exemple, la loi de la nature est régie par la loi du plus fort mais les animaux ne vivent pas dans la peur, ils s'y habituent et l'acceptent (il n'ont rien connu d'autre). Un peu comme les relations internationales qui sont encore à ce jour régies par la loi du plus fort (un pays peut en attaquer un autre à tout moment pour ses intérêts): on ne vit pas dans la peur à proprement dit, mais on essaye de tendre vers un monde idéal où la Raison et la
  7. Oui, la loi peut-être régie par la peur mais aussi et surtout par la volonté de vivre dans une société qui ne soit pas anarchique.
  8. Premièrement, j'aimerais dire que tout le monde peut philosopher. Philosopher, c'est tenter de comprendre la vie, et toute personne, par ses expériences de vie (parfois uniques), peut être amené à comprendre quelque chose que d'autres n'ont pas réussi à percevoir via leur expérience personnelle. Ainsi, un clochard pourrait tout à fait donner une leçon de philosophie au plus grand des philosophes. Pour ce qui est des lois, il n'y a pas besoin de s'adresser aux philosophes ou de lire quantité de choses. Étant né et ayant grandi dans un état de droit comme la France, nous sommes tous suffisa
  9. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    Contrexemple, ne serait-ce pas plutôt a toi de changer ta façon d'argumenter pour prouver que je me trompe? Tes explications illustrent parfaitement ce que j'accuse dans les argumentaires religieux (tu prend ce qui t'arranges, comme "Dieu le tout miséricordieux" en omettant volontairement les sourates guerrières). Et tu défends le fait qu'"ignorer Dieu mérites l'enfer", alors que tu sais bien, au fond de toi, que ce n'est pas un si grand pêché que ça, et que tout du moins, ça ne mérite pas des supplices éternels, surtout si tu as été qqun de bien toute ta vie....mais parce que c'est écrit, tu
  10. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    1/ Donc d’après ce que tu dis, croire que Dieu existe est donc une décision. Donc c'est bien ce que je dis, tu te mets toi-même les menottes aux poignets. Libre à toi. Je comprends tout a fait ton attrait pour la religion, ça apporte un réconfort immense, ça donne un sens à la vie. Beaucoup de religieux ne peuvent même plus concevoir la vie sans cet être supérieur, elle leur paraîtrait insoutenable, vide de sens. Les grandes démocraties nous laissent libre de croire, libre de pratiquer une religion. Ce droit là est formidable. Mais si les religieux se plongent trop dans la religion, alors
  11. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    1/ pas sûr de comprendre, mais une fois encore, personne ne connait la couleur de la table car personne n'a jamais vu la table ! Le plus important, c'est de confronter les arguments de façon rationnelle pour savoir quelle est la couleur la plus probable de la table. Lorsque tu dis que tu ne doutes pas Dieu, ce n'est pas rationnel: personne n'a jamais vu Dieu et une grande partie des gens (souvent les plus éclairés de ce monde) doutent sérieusement de son existence. Mais toi tu n'en doutes pas un seul instant? Donc, si demain on suspecte Pierre d'avoir tué Jacques mais que absolument
  12. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    Si Pierre n'est pas mauvais à la base, alors pourquoi prend-il les mauvaises décisions (Satan ou pas, peu importe, les décisions jugées mauvaises par Dieu, pas besoin d'entrer dans les détails)????? Si Paul n'est pas bon à la base, pourquoi est-ce qu'il prend les bonnes décisions ???? Si Pierre à l'occasion de faire souffrir un animal, il se dit "ok, j'ai le choix entre le faire souffrir ou le laisser partir, que vais je décider? Et bien....Je décide de le faire souffrir. Parce que j'en ai envie, je m'en fous qu'il souffre, ca m'amuse de le voir souffrir, il est faible, tant pis po
  13. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    Prenons un exemple pour te montrer que ce que je dis est vrai. Pierre ne nait ni bon ni mauvais, puis le diable lui soumet tout un tas de tentations au cours de sa vie. Pierre succombe aux tentations et devient mauvais. Dieu le punit donc par l'enfer. Jacques, lui, ne nait ni bon ni mauvais sauf que lui ne succombe pas aux tentations du diable. Dieu le recompense alors pas le paradis. Pourquoi Pierre a succombé aux tentations et pas Jacques? Pierre est probablement plus faible face aux tentations, plus attiré par le vice et la facilite. Alors que Jacques, lui, a plus de caracteres
  14. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    Salut Milost, Ce dont je parlais avec Contrexemple c'est justement d'une incohérence qui concerne ton propos. Les hommes sont effectivement libres de choisir le bien ou le mal. Mais si Pierpoljak décide de faire le mal, c'est à dire que malgré les avertissements, les signes, etc, il persiste et prend les mauvaises décisions tout au long de sa vie, c'est donc que c'est une personne mauvaise, déjà à l'origine; un peu comme une voiture qui sort d'usine et sur laquelle on va appliquer une série de tests. Si la plupart des tests échouent, alors la voiture est considérée défectueuse, mais
  15. Seiyar

    Dieu existe-t-il?

    4) La vraie question en fait, ce n'est pas si Dieu existe ou non, car personne ne connaît la réponse; en revanche, est-il plus probable que Dieu existe ou pas? Sur cette question là, on peut effectivement débattre. Mais malheureusement, on ne peut jamais avoir de discussion pleinement rationnelle avec un croyant sur cette question, même avec les plus éclairés d'entre eux. Le croyant me fait penser à un joueur de loterie qui serait sûr à 100% de gagner. Personnellement, tout ce que je cherche à montrer au croyant, c'est qu'il a plus de chances de perdre (c.à.d que Dieu n'existe pas) q
×