Aller au contenu

Rom427

Membre
  • Compteur de contenus

    10
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    0 [ Donate ]

À propos de Rom427

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Rom427

    Les suicides

    Il le savait le bougre. Il savait que j'allais regarder dans son pc pour voir ses derniers liens. Et bien je ne suis étonné que d'une chose. Qu'il n'ait pas remis ce con à sa place. Zigbu, tu es un être dangereux à qui il faut couper le droit à la parole. Tu essayes de faire croire à une sagesse qui n'est que profondément débile. Mon frère s'est tranché la jugulaire cette nuit et s'est vidé en moins de 15 secondes (d'après les médecins). Certainement pas par ta faute mais tu aurais pu en être le provocateur par tes propos s'il s'agissait de quelqu'un d'autre. Tu n'as même pas compris la moitié
  2. Rom427

    Les suicides

    Bon aller, si ça foire je reviendrais vous faire un p'tit coucou. Salutations.
  3. Rom427

    Les suicides

    Et bien écoutez, merci à tous les trois. Je n'aurais pas mieux dis. Si seulement l'ensemble de la population pouvait être aussi ouvert que vous ou ma famille. Bien des gens seraient sauvés et bien d'autres seraient libérés.
  4. Rom427

    Les suicides

    Salut Merryh, J'ai passé mon temps à lire des études philosophique et/ou psychologique. Il n'y avait pas la place pour les romans. ouais mais là Mite_Railleuse, pour le coup, je t'avouerais que c'est moi qui ai la flemme. En même temps, si tu reprends toutes mes publications du début (page 13 il me semble), je pense que tu arriveras à te faire une idée de cette "souffrance". page 14
  5. Rom427

    Les suicides

    Haha!! Oui c'est paradoxal hein?! Souffrir sans sentiments, comment est-ce possible? J'aurais besoin d'environ 30 pages de ce forum pour t'expliquer convenablement. Pour faire court je dirais que le terme de souffrance que j'exprime n'est en effet pas à prendre dans ce sens. Ça me permet de mettre un mot sur une sensation terriblement complexe et inexplicable. Ézîa, au risque de me répéter, je ne crois en rien de tout ça, donc insister dans ce sens ne mènera à rien. Et si tu reprends ma réponse ci dessus à Mite_Railleuse, tu comprendras que ce n'est pas vraiment une "souffrance" que je cherch
  6. Rom427

    Les suicides

    Tout d'abord, pour éviter tout mal entendu, veuillez lire mon message comme un propos calme. Je ne suis aucunement énervé de vos commentaires que je trouverais réconfortant si j'avais encore une once de sentiment en moi. Je vais commencer par répondre à January. Je parle de liberté dans le fait de pouvoir choisir où, quand et comment je vais mourir. La liberté de choisir la mort plutôt que la vie. L'assistance n'est, pour moi, qu'un moyen de rendre un acte considéré comme atroce en un acte propre et digne. Elle n'entravera jamais ma liberté, la preuve, je n'y ai pas accès pour ce qui est de
  7. Rom427

    Les suicides

    Hihi, je vois bien que tu te donnes du mal pour trouver des arguments convaincant. Je vais te soulager d'un poids, tu ne peux rien faire pour me faire changer d'avis. Pour répondre plus sérieusement. D'après toi, même si je ne trouve jamais un seul réconfort, je dois obligatoirement rester en vie afin de ne pas blesser mes proches (ou du moins ceux qui tiennent à moi). Donc pour éviter quelques tristesses qui se dissiperont avec le temps, un être doit se sacrifier et subir continuellement son malheur. J'ai un peu pratiquer le sado-masochisme, mais je n'suis pas assez maso pour ça. On pourrai
  8. Rom427

    Les suicides

    Point de vue intéressant. Je me permet juste de développer un temps soit peu. Si je croyais en la réincarnation (car c'est bien là ton propos) je me dirais que, n'ayant aucun souvenir de ma vie précédente, je n'aurais aucun souvenir de cette vie dans la suivante. Donc ne pourrais avoir aucun regret ou aucune réjouissance d'avoir passer le cap de la renaissance. Mais je n'y crois pas. Je n'ai, d'ailleurs, aucune appartenance religieuse. Pour moi, la mort est une fin définitive de mon existence et surtout de ma conscience. Je me trompe peut-être, mais de toutes façons il n'y a qu'une façon de
  9. Rom427

    Les suicides

    Sans vouloir être discourtois, pourquoi ne peut on jamais avoir raison de vouloir mourir? Pourquoi n'a-t'on pas ce droit de "quitter la partie" si je puis dire? Qu'est-ce qui gêne tant le monde avec cette décision d'en finir? Je ne suis ni malade, ni foncièrement très malheureux. Je n'ai pas eu d'enfance traumatisante. Je suis capable d'énormément de choses au point de vue artistique. Je pourrais même me placer plus ou moins à n'importe quel boulot qui se présenterait. Aucun psy n'a décelé d'anomalies grave à part une dépression. Je n'ai pas besoin d'aide pour me guérir de cette envie suici
  10. Rom427

    Les suicides

    Bonjour à tous, Je venais lire quelques témoignages et j'ai lu des personnes qui se permettaient de dire que le suicide est une idée "conne" (pour les citer). Vos comportements prouvent que ce sont vous les égoïstes et non les suicidés. Essayez donc un seul instant l’empathie. Dites vous que toute la volonté de vivre que vous avez est la même pour nous de mourir. Oh non, je ne veux pas en faire une mode, juste un prolongement des droits de l'homme. Même si il n'en est pas question directement dans les textes. Je trouve votre comportement malheureux. Ne pas laisser les gens quitter ce monde
×