Aller au contenu

lebaladin11

Membre
  • Contenus

    248
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lebaladin11

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 11/02/1965

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Staoueli, Alger
  • Intérêts
    Amitié et forum.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. lebaladin11

    La menace Ebola

    Apparemment oui, du moment qu'ils arrivent maintenant à la maitriser.
  2. lebaladin11

    La menace Ebola

    Première guérison d'un malade d'Ebola au Mali. Le gouvernement du Mali a annoncé vendredi qu'une personne atteinte de fièvre Ebola avait été traitée avec succès sur le sol malien, premier cas de guérison dans ce pays où un autre cas confirmé était soigné. "Nous annonçons le premier cas de guérison d'une personne porteuse du virus Ebola. Cette personne a été soignée efficacement. Elle a été testée à deux reprises, elle est négative" désormais, a déclaré le ministre de la Santé Ousmane Koné lors d'une conférence de presse. M. Koné s'exprimait en présence du chef de la Mission des Nations unies pour l'action d'urgence contre Ebola (UNMEER) au Mali, Dr Ibrahima Socé Fall. Le ministre n'a pas souhaité préciser s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. D'après un journaliste de l'AFP à Bamako, il s'agit d'un homme. Et une autre personne confirmée porteuse du virus demeurait en traitement vendredi. Par ailleurs, un cas suspect avait été testé négatif au virus, a encore indiqué Ousmane Koné. Au total, 285 personnes ayant pu avoir des contacts avec les porteurs du virus étaient sous surveillance sanitaire, a-t-il ajouté. Le Mali, dernier pays touché par l'épidémie en Afrique de l'Ouest, a enregistré sept décès sur son territoire dus à Ebola: une fillette de deux ans venue de Guinée voisine, qui n'a entraîné aucune propagation, et un imam arrivé également de Guinée, qui a contaminé directement ou indirectement sept personnes, dont cinq sont mortes. Partie en décembre 2013 du sud de Guinée, l'épidémie d'Ebola a fait près de 1.300 morts dans ce pays, sur quelque 5.700 décès recensés, dont plus de 3.000 au Liberia et quelque 1.400 en Sierra Leone, deux pays voisins. Selon un bilan global de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) arrêté au 23 novembre, la fièvre hémorragique a fait 5.689 sur un total de 15.935 cas recensés dans huit pays. Mais la lutte progresse, avec un ralentissement de la propagation, notamment en Guinée et au Liberia. Source: http://www.7sur7.be/
  3. lebaladin11

    La menace Ebola

    Un échantillon de virus Ebola volé en Guinée. Un redoutable gang de voleurs sévit dans la forêt guinéenne. Il a dépouillé les passagers d'un bus dont un médecin qui convoyait une glacière qui contenait un échantillon de virus Ebola. Les voleurs ont disparu dans la nature emportant leur butin très dangereux. L’incident s’est produit sur l’axe Kankan-Kissidougou dans l’est guinéen où les coupeurs de route ont attaqué un véhicule de transport en commun dépouillant les passagers de tous leurs biens dont une glacière contenant un échantillon de virus Ebola. Cette glacière était convoyée par un spécialiste guinéen, à destination d'un laboratoire spécialisé d’examen du virus. Le docteur Sakoba Keïta, chef de la coordination de la cellule de riposte contre cette maladie en Guinée, résume la situation : « C’est un écouvillonnage de la bouche d’un patient qui était décédé à Kankan. Un produit biologique considéré dangereux par l’OMS. Le vrai risque, c’est quoi ? Que d’autres personnes touchent la glacière et qu’elles soient en contact avec ce liquide ». Eviter pareille mésaventure Et pourtant, de très nombreux véhicules ont été offerts à la cellule de coordination de lutte contre le virus pour éviter pareille mésaventure regrette le docteur Sakoba Keïta : « On a donné des véhicules pour le transport des échantillons sécurisés. Le cas de Kankan s’est passé à la veille de l’arrivée de leur véhicule pour le transport mais les dispositions ont été prises pour que désormais cela ne soit plus réalisé qu'avec tous les moyens de locomotion que nous avons ». Selon des chiffres officiels, la fièvre hémorragique Ebola a fait 1 233 morts sur 2 077 cas en Guinée. Source: http://www.rfi.fr/
  4. lebaladin11

    La menace Ebola

    Mali: un cinquième mort dû au virus Ebola. Au Mali, un médecin ayant participé aux soins d'un imam guinéen, qui a succombé à la fièvre Ebola, est décédé à son tour. Selon les autorités de Bamako, ce nouveau décès porte à cinq morts le bilan de la maladie au Mali. Même s’il était déjà infecté, l’état de santé du docteur Hassan Diomandé semblait pourtant s’améliorer. Il avait, selon des témoins, retrouvé l’appétit, mais brutalement les signes de la maladie sont apparus jusqu’à son décès. C’est la cinquième personne décédée au Mali de la maladie à virus Ebola. Environ 300 autres personnes sont sous surveillance. Elles sont suivies avec deux contrôles quotidiens de leur température. Ebola est une affaire d’Etat La lutte contre la propagation du virus Ebola devient une affaire d’Etat. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a rencontré à ce sujet des politiques, la société civile ou encore du personnel médical. Son ministre de la Santé, Ousmane Koné s’arrache les cheveux. Au four et au moulin, il ne dort quasiment plus. Les campagnes de sensibilisation se multiplient également et aujourd’hui, il est quasiment impossible de ne pas voir à l’entrée d’un service ou d’une maison à Bamako un gel antiseptique. Source: http://www.rfi.fr/
  5. lebaladin11

    La menace Ebola

    Ebola: l'UE envoie 1,4 tonne de matériel d'urgence aux pays touchés C’est la première opération de cette envergure menée par les pays membres de l’Union européenne : dimanche, un bateau hollandais a quitté Dakar pour apporter près de 1,4 tonne de matériel d’urgence afin de lutter contre Ebola en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée. Le bateau de la marine royale des Pays-Bas a quitté dimanche le port de Dakar rempli de pick-ups, d’ambulances et de camions. Il y a là 160 voitures, encerclées par 80 containers qui contiennent des lits, des médicaments, environ 11 millions de gants, ainsi qu’un laboratoire mobile : au total, près de 1,4 tonne de matériel d’urgence et de véhicules. « Nous sommes en route pour livrer ce matériel aux pays ouest-africains touchés par Ebola, détaille le capitaine Peter van den Berg. Il y a du matériel de transport pour faciliter le travail dans les zones enclavées, et également du matériel de protection pour les agents de santé. » Le matériel a été donné par neuf pays d’Europe pour soutenir les efforts des humanitaires sur le terrain. Au total, l’aide financière de l’Union européenne se monte à 35 millions d’euros. Suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20141117-ebola-ue-envoie-14-tonne-materiel-urgence-pays-touches-senegal-liberia-sierra-leone-guinee/?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=FB&ns_mchannel=social&ns_linkname=editorial&aef_campaign_ref=partage_aef&aef_campaign_date=2014-11-17
  6. lebaladin11

    La menace Ebola

    Les autorités annoncent la fin de l'épidémie d'Ebola en RDC. Bonne nouvelle sur le front de la lutte contre Ebola : les autorités de République démocratique du Congo ont annoncé samedi la fin de l'épidémie sur leur territoire. Déclarée fin août en RDC, l'épidémie a provoqué la mort de 49 personnes. Le ministre congolais de la Santé Félix Kabange Numbi a annoncé samedi la fin de l'épidémie, 42 jours après l'enregistrement du dernier malade, soit deux fois la période d'incubation. Le début de l’épidémie avait été annoncé officiellement par les autorités congolaises le 24 août. Il s’agissait d’une épidémie distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest – qui a fait 5 177 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Contrairement aux pays de l'Afrique de l'Ouest touchés par le virus, en RDC la maladie s'est déclarée dans une zone reculée du pays, ce qui en a facilité le contrôle. Il s’agissait d’une « situation d’épidémie dans une zone dite rurale ou forestière », au contraire de la situation en Afrique de l’Ouest, qui concerne « une zone très passante, avec beaucoup de mouvements, de flux de populations aux frontières de trois pays », explique Stéphane Roques, directeur général de Médecins sans frontières. Suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20141116-rdc-kinshasa-autorites-annoncent-fin-epidemie-ebola/
  7. lebaladin11

    La menace Ebola

    TOUT SAVOIR SUR EBOLA EN 30 QUESTIONS. http://www.lemonde.fr/sante/visuel/2014/11/01/tout-savoir-sur-ebola-en-30-questions_4516146_1651302.html
  8. Tensions entre le Hamas et le Fatah en marge des hommages à Yasser Arafat. Les commémorations du 10e anniversaire de la mort de Yasser Arafat devaient sceller la réconciliation du Fatah et du Hamas, signée au printemps dernier. Elles ont, au contraire, été le théâtre de graves tensions. Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a accusé mardi 11 novembre le Hamas de « saboter » et « détruire » cette réconciliation palestinienne, à la suite d'explosions ayant visé vendredi les biens de cadres du Fatah dans la bande de Gaza. « Ceux qui ont perpétré les explosions à Gaza sont les dirigeants du Hamas, et ils sont responsables », a lancé M. Abbas au cours d'un discours à Ramallah. Une dizaine d'explosions avaient visé vendredi les maisons et voitures de responsables du Fatah, le parti de M. Abbas, dans la bande de Gaza, dont le Hamas islamiste a pris le contrôle en 2007. « UN TISSU DE MENSONGES » « Le discours d'Abbas est un tissu de mensonges, d'insultes et de désinformation, a rétorqué Mouchir Al-Masri, un porte-parole du Hamas. Il est la preuve de son caractère sectaire et partisan, alors même que le peuple palestinien a besoin d'un président courageux. » « Le Fatah essaie de faire porter au Hamas la responsabilité de l'échec dans l'organisation de cet anniversaire et tente de cacher sa crise interne en accusant le Hamas. » Ces attentats et ces attaques verbales constituent l'épisode de tensions le plus grave entre le Fatah et le Hamas depuis leur réconciliation. Source: http://www.lemonde.fr/
  9. lebaladin11

    La menace Ebola

    Bonsoir; Ebola: le médecin américain hospitalisé à New York est guéri. Le médecin de Harlem infecté par le virus Ebola est guéri et s’apprête à sortir de l’hôpital. L’annonce de ce cas, le premier à New York, avait déclenché une véritable psychose. Craig Spencer avait contracté le virus Ebola après un séjour en Guinée avec Médecins sans frontières (MSF). Son cas a déclenché un vent de panique à New York quand on découvert qu’il avait dîné dans un restaurant, jouer au bowling et pris le métro la veille de son hospitalisation. Craig Spencer est maintenant complètement rétabli. Il doit sortir de l’hôpital ce mardi et ne représente, disent les autorités médicales, « aucun risque pour le public ». Traitement au plasma Craig Spencer a notamment été traité avec le plasma de personnes guéries. Un traitement efficace, car si le taux de mortalité d’Ebola atteint 70% en Afrique, aux Etats-Unis, huit des neuf cas d’Ebola ont survécu. Certains Etats américains imposent toujours des mises en quarantaine aux personnes jugées à risque. La première à en avoir fait les frais, Kaci Hickox, l’infirmière de retour de Sierra Leone, vient de passer le cap des 21 jours. Elle dit maintenant vouloir déménager en raison de l’hostilité dont elle a été victime dans sa petite ville de Fort Kent dans le Maine. Source: http://www.rfi.fr/
  10. lebaladin11

    Palestine Israël

    Deux Palestiniens poignardent des Israéliens. Deux Palestiniens ont tué ce lundi à coups de couteau une jeune Israélienne et très grièvement blessé un soldat au cours de deux attaques qui accentuent encore le cycle des violences dans les Territoires palestiniens et en Israël. L'un des Palestiniens a été abattu, l'autre a été arrêté. La première attaque s'est déroulée à la mi-journée près d'une gare ferroviaire de Tel-Aviv, une ville jusqu'alors épargnée par les violences. Un jeune de 17 ans a poignardé un soldat israélien avant d'être arrêté dans un immeuble après une courte course poursuite. Originaire d'un camp de réfugiés de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, il était entré illégalement en Israël, a accusé la police. Cinq heures plus tard, c'est un autre Palestinien qui attaquait trois colons israéliens à un arrêt de bus près du Goush Etzion. Ce bloc de colonies au sud de Jérusalem cristallise les tensions. Une femme de 25 ans est morte et deux hommes ont été blessés. Un garde de la colonie a ouvert le feu sur l'assaillant qui a succombé peu après. C'est la première fois, dans le cycle de violences actuelles, que ce mode opératoire est utilisé. Jérusalem a été le théâtre depuis fin octobre de deux attaques à la voiture bélier qui ont fait quatre morts. Les deux auteurs palestiniens ont été abattus par des policiers. Une figure de la droite ultranationaliste a été grièvement blessée dans une tentative d'assassinat. Source: http://www.rfi.fr/
  11. lebaladin11

    La menace Ebola

    Nigeria, le pays qui a fait fuir Ebola. Lettre d’Abuja. Il arrive qu’un pays soit assez fort pour faire à tout bout de champ l’épreuve de la faiblesse, de l’abîme, de la catastrophe, avant de s’en sortir avec une sorte de grâce détendue. Comme si l’échec n’était qu’un état d’esprit, et le succès une question de caractère. Le Nigeria, de toute évidence, est de cette trempe-là. Il n’est pas étonnant qu’on y adore à ce point les miracles (forme grandiloquente du triomphe de la volonté) et qu’on y bannisse certains concepts inutiles. Le découragement, par exemple. Le « pays le plus peuplé d’Afrique », comme on aime à le rappeler sur place (peut-être 180 millions d’habitants, peut-être plus, peut-être moins, les statistiques sont faussées pour des raisons contradictoires), célébrait récemment une victoire contre un ennemi à sa mesure : Ebola. A Abuja, la capitale, une cérémonie était organisée pour permettre à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de déclarer officiellement Ebola free (délivré de l’épidémie) le pays le plus peuplé d’Afrique, donc, ce qui, dans ce contexte, donne le frisson. La recette de cette victoire : réaction rapide, mise au point de méthodes pour isoler les malades, surveillance scrupuleuse, etc. Le Nigeria a aussi eu de la chance (malade détecté dès son arrivée à l’aéroport au lieu de filer à l’église d’un faiseur de miracles où il aurait contaminé large). Mais la chance, ça se mérite. Au lieu de l’explosion de cas d’Ebola dans Lagos, la mégacité, ou ... Source: http://www.lemonde.fr/
  12. * 24 djihadistes neutralisés par les forces françaises au Mali Le Point - Publié le 08/11/2014 à 21:31 - Modifié le 09/11/2014 à 10:42 Des véhicules ont été détruits, des armes et du matériel explosif saisis lors d'une opération anti-islamiste de l'armée française. Vingt-quatre djihadistes ont été "neutralisés" par les forces françaises dans le nord du Mali, a annoncé samedi l'armée française, dans un bilan d'une opération anti-islamiste, a indiqué le commandement de Barkhane. Barkhane est la force regroupant 3 000 militaires français, en partenariat avec cinq pays du Sahel, dont la mission est de lutter contre les groupes armés dans la bande sahélo-saharienne. Des armes et du matériel explosif saisi "Plusieurs véhicules adverses ont été détruits et d'importantes quantités d'armement ont été saisies ainsi que du matériel destiné à fabriquer des bombes pour mener des attentats", a indiqué le commandement dans un communiqué publié après la fin de l'opération vendredi. Cette intervention lancée dans la vallée de l'Amettetai et le massif du Tigharghar, dans la région de Kidal (extrême nord-est du Mali), "a permis d'affaiblir les réseaux terroristes opérant dans le nord du Mali et desserrer l'étreinte qu'ils exercent sur la population de cette région", ajoute le texte. Un soldat des forces spéciales françaises avait été tué fin octobre dans le nord du Mali dans le cadre de la traque des djihadistes. Le nord du Mali fait face à une recrudescence d'actions de groupes armés qui tentent de regagner du terrain après avoir été chassés par une intervention internationale menée par la France en 2013. Cette vaste région a enregistré dernièrement un regain d'attaques djihadistes dont la plus meurtrière a tué 9 Casques bleus nigériens le 3 octobre sur l'axe Ménaka-Ansongo (est de Gao). Plusieurs soldats et des civils ont également été récemment tués ou blessés par l'explosion de mines dont la pose est attribuée aux djihadistes. La force Barkhane a été créée en août pour prendre le relais de l'opération Serval menée au Mali afin d'arrêter l'expansion des groupes djihadistes. Les cinq pays sahéliens participant à Barkhane sont la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Source: http://www.lepoint.fr/ * La coalition frappe des dirigeants de l'EI réunis en Irak Le Point - Publié le 09/11/2014 à 09:29 - Modifié le 09/11/2014 à 09:41 L'armée américaine a annoncé qu'elle avait mené des raids aériens près de Mossoul, où étaient rassemblés des chefs de l'organisation ultra-radicale. La coalition militaire pilotée par les États-Unis contre le groupe État islamique (EI) a frappé ses dirigeants réunis dans le nord de l'Irak tandis que sa capitale Bagdad était ensanglantée par des attentats meurtriers. L'armée américaine a annoncé samedi des raids aériens menés la veille près de Mossoul, seconde ville d'Irak contrôlée par l'EI et où étaient rassemblés, selon Washington, des chefs de l'organisation ultra-radicale. Elle n'a cependant "pas pu confirmer si le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi était présent lors de ce rassemblement". Des informations non confirmées relayées ce samedi par des télévisions arabes donnaient le "calife" autoproclamé Baghdadi blessé, voire tué, dans des raids en Irak. "Des appareils de la coalition ont conduit hier soir (vendredi soir, NDLR) une série de frappes aériennes en Irak contre ce qui a été estimé être un rassemblement de dirigeants de l'EI près de Mossoul", a précisé dans un communiqué le Commandement américain pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale (Centcom). Suite sur : http://www.lepoint.fr/monde/la-coalition-frappe-des-dirigeants-de-l-ei-reunis-en-irak-09-11-2014-1879797_24.php
  13. Federica Mogherini: «Jérusalem doit être la capitale de deux Etats». En visite depuis vendredi à Israël et dans les Territoires palestiniens, la nouvelle chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a plaidé ce samedi 8 novembre pour la reconnaissance d'un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale, au moment où la partie palestinienne de la Ville sainte annexée par Israël est en proie à des violences. Suite sur : http://www.rfi.fr/moyen-orient/20141108-federica-mogherini-jerusalem-doit-etre-capitale-deux-etats/
  14. Israël-Palestine: la paix est-elle encore possible? Les Israéliens ont deux partenaires privilégiés pour enfin négocier une paix véritable et solide: le président égyptien Al Sissi et le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Suite sur: http://www.kapitalis.com/afkar-2/25676-israel-palestine-la-paix-est-elle-encore-possible.html
  15. Merci à vs aussi d'avoir pris la peine de les lire, Bonne fin de journée à vs aussi.
×