Aller au contenu

d'Arc

Banni
  • Contenus

    76
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de d'Arc

  • Rang
    Forumeur en herbe

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Affaire Méric: les zones d'ombre Membre d'un groupuscule antifasciste, Clément Méric, mortellement blessé dans une rixe de rue, était un "adepte de la confrontation violente", selon des témoignages de proches recueillis par Valeurs Actuelles. Connu des services de police, il avait manifesté le visage masqué contre la "manif pour tous". Jeudi dernier, lui et ses amis ont provoqué et insulté des skinheads lors d'une vente privée de vêtements à Paris. Chassés par un vigile, ils les ont attendus dans la rue pour en découdre. "Ce sont des gens qui ne devraient même pas être vivants", aurait déclaré Clément Méric selon un témoin. Le principal suspect, Esteban Morillo, proche des Jeunesses nationalistes révolutionnaires, est accusé d'homicide involontaire. http://www.valeursac...re20130613.html
  2. L’Algérie reste attachée aux bons cotés de la colonisation qui ont tant ruiné la France.
  3. Le bon vieux temps de l'anti-gaullisme ?
  4. Et pourtant, en augmentation constante depuis plusieurs décennies, le budget du ministère de l’Education nationale atteint cette année [2011] la somme record de 60,5 milliards d’euros. http://www.francesoi...ale-133824.html La dépolitisation du citoyen, qui est partout la même en occident, semble aller de pair avec l'avènement de la société du divertissement et de "l'assistanat", si nous la regardons par le prisme du phénomène "panem et circenses" : du pain et des jeux.
  5. Les "rebelles antifas" se vendraient donc au PS pour un tour de camionnette gratuit...
  6. Allocations familiales: une manne pour l’Algérie 13 Juin 2013 Allocations familiales. À l’heure où les classes moyennes sont touchées de plein fouet par la réforme du quotient familial, la France s’apprête à étendre le bénéfice de sa politique nataliste aux enfants d’Algériens… nés en Algérie ! Photo © SIPA En France, la nouvelle est restée confidentielle. Mais pas en Algérie : désormais, tout parent algérien installé en France pourra toucher des allocations familiales au titre de ses enfants, nés en Algérie, qui décideraient de le rejoindre. Et même, précise la Cour de cassation réunie le 5 avril en assemblée plénière, si les enfants en question ont pénétré en France en dehors de toute procédure de regroupement familial. Ce qui s’applique naturellement, d’abord, aux enfants de pères polygames, puisque les autres peuvent, depuis l’institution du système, en 1976, bénéficier dudit regroupement ! Résultat : les hommes ayant “épousé” plusieurs femmes dans leurs pays vont pouvoir, sans contourner la loi française comme ils le faisaient jusqu’à maintenant (en faisant passer, par exemple, leurs compagnes pour des “mères isolées”), financer légalement le séjour en France de leur descendance. Pour appuyer sa décision, la Cour de cassation évoque le principe de “non-discrimination” inhérent à la jurisprudence européenne — laquelle interdit depuis les années 1980 aux États de réserver à leurs seuls nationaux le bénéfice de prestations démographiques spécifiques — mais aussi l’accord euro-méditerranéen Union européenne-Algérie du 19 décembre 2001. Dont les termes sont directement transposables aux ressortissants du Maroc et de la Tunisie ayant signé les mêmes accords avec l’Union. Et sans doute demain, à tous les États extraeuropéens avec lesquels la France a signé des traités analogues ! Cela signifie, en clair, que tous les efforts faits par la France depuis 1993 (gouvernement Balladur) pour limiter les fraudes au regroupement familial viennent de voler en éclats : à quoi bon menacer de poursuites les fraudeurs aux allocations familiales si la fraude elle-même n’existe plus ? La loi peut bien réserver le bénéfice de ces prestations aux enfants d’une seule épouse, tout se passera désormais comme si elle était abrogée… À l’heure où le gouvernement s’apprête à revoir à la baisse les aides versées aux classes moyennes au titre de la politique familiale, on imagine l’effet d’aubaine pour des dizaines de milliers de candidats à l’immigration ! Valeurs Actuelles http://www.valeursac...ie20130611.html
  7. « La grande différence entre l’extrême droite et nous, c’est que nous on chassait l’extrême droite ; eux, ils attendaient : si on se trouvait, on se tapait. Nous, on cherchait du faf’ ! » Les "antifas", service d'ordre de SOS Racisme, et payés par le PS en période électorale pour coller des affiches :
  8. Quelle chance nous avons de côtoyer un tel schtroumpf savant. La vérité est certes parfois indéfendable. Les antifas non plus n'appellent pas la police, ils cherchent autant à se battre que les JNR sinon davantage. Parfois les skinheads prennent une rouste, sinon l'inverse. Les militants d'extrême-gauche et d'extrême-droite se battent continuellement dans une lutte anachronique. A moins d'avoir une vision manichéenne de la situation, il est fort hypocrite de s'émouvoir que le militant d'un mouvement violent meurt d'un mauvais coup, dans l'une des nombreuses bagarres prônées par son mouvement contre les extrémistes d'en face.
  9. C'est bien, quand on aura besoin d'un dico, on saura qu'il faut sonner "I.verik". :)
  10. d'Arc

    Ils ont voté Front National

    On peut très facilement monter une émission "Ils ont voté Mélenchon" et aller interroger parmi ses électeurs les pires cas sociaux de la Picardie, l'effet sera le même. Seulement voilà, faire passer les électeurs de gauche pour des imbéciles intéresse moins Mélissa Theuriau. C'est fou, dès qu'une femme vote FN ça n'est plus qu'une "blondasse" ; les gaucheux en perdent leur féminisme...
  11. Parce-que Staline n'a pas eu l'occasion de faire autant de morts en France que Hitler, cela justifierait le deux poids deux mesures d'être complaisant avec la violence de l'extrême-gauche et intransigeant avec celle de l'extrême-droite ?
  12. Petit rappel à l'attention des mémoires fébriles. Selon plusieurs témoins «objectifs», dont un vigile de magasin, un ami de Clément Méric les aurait alors «chambré» en déclarant ostensiblement «‘les nazis viennent faire leurs courses' ou quelque chose comme ça». Au cours de cette altercation verbale, le groupe de la victime aurait prévenu les skinheads qu'ils seraient attendus à la sortie, selon les gardés à vue. Katia, 32 ans, aurait alors appelé des amis en renforts, dont son compagnon, Esteban, 20 ans, agent de sécurité et auteur présumé des coups de poing fatals portés sur Clément. Le groupe d'extrême-gauche a ouvert les hostilités, pas seulement en provocation, mais en menaçant physiquement les JNR "de les attendre à la sortie". http://www.lefigaro....s-eclaircit.php Peut-on se balader sans être agressé verbalement et menacé physiquement pour son orientation politique par des nostalgiques de la faucille et du marteau ? Si "la haine n'a pas sa place en France", il faut dissoudre les "antifas" avec les JNR.
  13. Zemmour : "Clément Méric est allé les provoquer et il a perdu" http://www.meltybuzz.fr/zemmour-clement-meric-est-alle-les-provoquer-et-il-a-perdu-les-twittos-choques-a185808.html
  14. d'Arc

    Ils ont voté Front National

    "Ils ont voté Front National". Un titre accusatoire qui donne le ton. Les électeurs ont-ils été interviewés en présence de leur avocat ? Mélissa Theuriau productrice du reportage ? Autant le faire produire directement par le Parti socialiste, on gagnerait en "clarté". Une idée pour une émission prochaine : "Ils ont voté PS". Mélissa Theuriau avec 80% des journalistes et tout le gratin télévisuel s'y confesseront...
×