Aller au contenu

contrechamp

Banni
  • Contenus

    21
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de contrechamp

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. La prolifération des religieux fondamentalistes en zone urbaine Dans certains pays, les religieux fondamentalistes sont totalement protégés, ce qui est vraiment étonnant, étant donné que ce n'est pas une espèce en voie de disparition, bien au contraire. Par contre, le quota national de religieux fondamentalistes semble augmenter, ce qui implique le fait qu'il y ait plus de fondamentalistes que de non-fondamentalistes. La prolifération des religieux fondamentalistes doit être éradiquer, surtout en zone urbaine. Les femelles,dans les grandes villes, font beaucoup plus de petits que les femelles en zone de montagne et en zone de campagne (sans doute un problème de nutrition). Cette année le gouvernement autorise un abattage sélectif : toutefois, les chasseurs ne doivent pas abattre les femelles pleines... On devrait privilégier l'abattage des jeunes religieux fondamentalistes, car ils font beaucoup de dégâts, et sont souvent récidivistes. Les vieux fondamentalistes religieux s'en foutent; ils n'ont plus la conscience de l'être (on s'habitue vraiment à tout)... et puis, la noblesse du brâme du vieux fondamentaliste, le soir au fond des bois, n'est-ce pas lyriquement pathétique ? en effet, j'ai souvent été ému par le chant d'un religieux fondamentaliste le soir au fond des bois...J'ai épargné lors de la précédente saison de chasse : surtout les vieux rfeligieux fondamentalistes : car il y a peu de chance de reproduction. En ce qui concerne les vieilles femelles : leurs chants me cassent les oreilles cela me rappelle trop certaines chanteuses que je dois subir en regardant la télévision... Toutefois le gouvernement interdit l'abattage des femelles qui sont pleines, je pense qu'on devrait établir un quota sur ce genre de gibiers à poils .... Une exposition de religieux fondamentalistes, capturés lors d'une battue en Ile de France, est organisée lors d'une exposition à la Foire de Paris. Pour éviter les morsures de certains méchants religieux fondamentalistes : les organisateurs ont prévus des muselières. La Societé Protectrice Des Religieux Fondamentalistes Français (S.P.D.R.F.F) nous communique que ce sont des animaux à ne pas éradiquer de la planète, car ils sont utile pour faire vivre et entretenir d'autres espèces (notamment les gens mariés à un fondamentaliste) A-t-on établi une classification des sous-espèces de religieux fondamentalistes ? les contents, les revanchards, les sauvages, les domestiques, les dangereux ? y a-t-il une vaccination contre les morsures de fondamentalistes ? questions de santé publique à soumettre au Parlement... Nous avons toutefois le plaisir de vous annoncer que le vaccin contre les morsures de religieux fondamentalistes, est enfin mis au point, tout le mérite en revient à l'équipe du professeur Ignace Boisansoif; ce vaccin sera disponible le 4 octobre 2013 , date de la fête de Saint François d'Assise,qui aimait tant les animaux. (ce ne sont, bien sûr et bien évidemment que des traits d'humours...)
  2. Ce n'est que le fruit d'une générosité naturelle et débonnaire qui me porte à me mettre parfois à la portée de certains forumeurs de service... :D
  3. Encore une grande marabou, disciple du Boudegras, défenderesse fervente de la pensée unique : portée par le grand courant de la facilité, refusant très énergiquement de remonter le courant des plats froids et rechauffés ,préparés pour un troupeau de veaux gras : qui sait tout, qui a tout fait, tout vu… qui est née au seul bon endroit, qui est de la bonne race, qui a la seule, unique et bonne religion… Bien sûr et bien évidemment et cela va de soit : tous les bipèdes qui ne sont pas comme elle, qui ne pensent pas comme elle et ne croient pas comme elle ont une place réservée dans la rôtissoire éternelle… Les autorités devraient, par décrets, faire porter une pancarte à tous ceux qui croient tout savoir (et ce malgré leurs faibles niveaux d’études) cela aurait comme avantage de réperer de loin les pédants…
  4. Bien effectivement, je crois très fermement que les omos (ceux qui sont sans taches et qui sont plus blanc que les autres...) viennent vraiment d'une autre planète : une planète crée spécialement,de toutes pièces, par eux-mêmes, une planète qui exclue tous ceux qui ne veulent pas approuver à 200 % leurs ferventes "confessions de foi" leurs militantismes ,de tous poils et de tous crins, ainsi que leurs actions missionnaires auprès des ignorants non homos... PS : Chez un couple homos de sexe nommé malgré tout : féminin : voyons donc ! et en cas de divorce ? qui donc aura la garde de l'enfant, pour l'élever : 1) La mère (la femme qui a accouchée) 2) ou la disons concubine ou conjointe parent 2) 3) ou bien, le père (celui qui a offert si généreusement sa semence... que nous nommons communément sperme !!!)
  5. il y a aussi les grands-parents… ils jouent un rôle considérable dans l’éducation, on l’oublie un peu trop souvent… En aura-t-il seulement ?
  6. Certains faits sont tout à fait plus que rassurant : en effet, heureusement en France l'adoption d'un enfant est déjà vraiment particulièrement très difficile pour des couples normaux, et en ce qui concerne l'adoption d'un enfant dans les pays étrangers du tiers monde : ce sera encore plus difficile car ces pays sont opposés à l'adoption par des couples homosexuels... Nombreux sont les homosexuels qui n’ont aucune envie de se marier. Les auteurs et intellectuels homosexuels du XIXe siècle doivent d’ailleurs se retourner dans leur tombe, tant ils rejetaient cette idée bourgeoise. Alors pour qui fait-on cette loi ? Pour les homosexuels ou pour les quelques centaines de gays qui vivent dans le Marais ? Et encore, combien dans ce quartier de Paris vont-ils faire ce choix ? On nous rebat les oreilles que dans la plupart des pays européens, le mariage gay est institué… En moyenne, si l’on prend l’exemple de la Belgique, seuls 2,5% des mariages célébrés sont des unions homosexuelles. Pour la France, le chiffre de 2.500 mariages homosexuels chaque année, soit 1% des mariages célébrés, est avancé. Il est plus urgent de se battre pour les mêmes droits en matière de santé, de retraites, d’avantages sociaux, etc… Pour cela, il existe d’ailleurs des textes, des conventions collectives d’entreprises. Allons plus loin, là d’accord ! Parmi les homosexuels, je me considère comme une personne sérieuse, c’est-à-dire qui a toujours fait le choix de vivre en couple. Je vais bientôt avoir 50 ans. Si à l’âge de 25 ans j’avais pris l’option d’avoir un enfant, celui-ci aurait, à l’heure actuelle, une dizaine de « beaux-papas ». On me rétorquera que pour les couples hétérosexuels, il en est de même. Cela est faux. Dans la même période, en moyenne, une femme ne se sera peut-être remise en couple que deux ou trois fois maximum. En outre, les couples hétérosexuels ont déjà bien du mal à pouvoir adopter un enfant. Il existe très peu de pupilles de la nation qui le soient. Ces couples doivent alors se diriger la plupart du temps vers des pays d’Afrique ou d’Amérique latine. Il est peut-être utile de rappeler que dans ces pays, les conventions rejettent toute adoption par des parents de même sexe. Alors je repose la question : à qui est destiné ce mariage pour tous ? L’homosexuel a déjà bien du mal à se faire accepter à la campagne ou dans les petites villes, alors un enfant de parents de même sexe… Se pose la question bien évidemment de la signification du mot famille. [...] Cela sera quoi, les repères pour cet enfant, sa filiation… Son non-rapport à la mère ou au père… il y a aussi les grands-parents… ils jouent un rôle considérable dans l’éducation, on l’oublie un peu trop souvent… En aura-t-il seulement ? [...] Le mariage pour tous est une loi pour les gays et non pour les homosexuels. Ne nous y trompons pas ». Jean-Pierre Delaume-Myard, auteur de documentaires, s’affiche comme homosexuel et refuse d’être assimilé aux gays : « Je n’ai aucune raison particulière de revendiquer ma sexualité, pas plus au mois de novembre qu’au mois de juin sur des chars en train de me dandiner à moitié à poil. Merci au passage pour l’image que cela renvoie des homosexuels lorsqu’on n’habite pas la capitale ou une grande ville. [...] Source : Le Nouvel OBS / Le Salon Beige
×