Negs

Membre
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Negs

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Je suis d'accord, à coté de ça, le génocide au darfour, région du soudan, n'est pas du tout médiatisé... Il y a forcément une raison aux différents degrés de médiatisation... Peut-être la volonté de manipuler l'opinion publique ? Ne serait-ce pas la population du dit pays qui est la cause de la surmédiatisation ? J'ai comme l'impression que les Européens veulent faire passer les Israeliens pour des démons afin d'atténuer la Shoah. En quelque sorte, ils veulent dire "Vous voyez, nous on a tué 6 millions de juifs, mais regardez maintenant ce qu'ils font ". On a pu voir ça lorsqu'une journaliste avait dit "en voyant la mort d'Al-Durrah , on oublie le petit enfant juif de Varsovie ".
  2. Tu te fouts de nous toi? Je trouve que par rapport à l'immensité du dégat, on ne surmédiatise pas ce conflit! P.S.: Quand le Hamas a mit ça dans sa charte, il ne représentait pas les Palestiniens, maintenant qu'ils les représente, ils sont prêt à faire des efforts! Ce conflit est bien évidemment surmédiatisé en Europe et dans les pays musulmans. Comme quoi, depuis 60 ans les mentalités n'ont pas changé. Les gens font toujours les mêmes fixettes.
  3. Ce que je trouve bizarre c'est le fait que ces universitaires ce concentrent uniquement sur Israel, depuis quelques années. Ils font une fixette sur l'Etat hébreu ; on peut aussi voir ça en France où il existe des dizaines d'organisations pro-palestiniennes, etc, mais personne ne s'interesse aux autres conflits. J'ai ma petite idée là-dessus; les gens ont plus un problème avec la population du pays qu'avec la politique.
  4. Oui, je l'ai dit plus haut qu'une critique sur la politique Israelienne était tout à fait possible. Mais dans le post de moha78, il ne s'agissait pas d'une critique de la politique ; il comparait à la fois les israeliens aux nazis, et imputait les actes de l'Etat d'israel à tous les juifs. On avait bel et bien affaire à un propos anti-sémite. Par contre, une critique construite sur la politique, à condition que les critiques soient les mêmes que celles faites aux politiques d'autres pays.
  5. Selon l'Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes (EUMC), tu viens de tenir un discours raciste. Cet Observatoire a défini clairement la relation entre anti-sionisme et anti-sémitisme. Cette commission de l'EUMC a mis au point une définition de l'antisémitisme qui précise quelles sont les manières d'attaquer Israël ou le sionisme qui sont susceptibles de relever de l'antisémitisme. Les exemples ou les manières d'agir dans lesquels se manifeste un antisémitisme à l'égard de l'état d'Israël qui selon le contexte peut inclure : * le fait de dénier au peuple juif le droit à l'auto-détermination, en proclamant que l'existence de l'état d'Israël relève du racisme * appliquer deux critères différents en réquérant de l'état d'Israël des comportements qui ne sont pas attendus ou exigés d'une autre nation démocratique. * utiliser les symboles et les images associés à l'antisémitisme classique pour caractériser Israël ou les Israéliens (tels que déclarer que les Juifs ont tué Jésus ou des distinctions de sang). * faire des comparaisons entre les Israéliens et les nazis. * tenir les Juifs pour collectivement responsables des actes de l'état d'Israël. Si un modo passe, il sait ce qu'il lui reste à faire...
  6. Tu es le stéréotype parfait de ce que je dénonçais plu haut. Tu balances des grands mots sans même argumenter. "Ah, tiens, j'ai lu que les Israeliens avaient construits un mur ; j'ai aussi lu sur un site pro-palestinien que c'était un mur de l'apartheid. De toute façon, je n'aime pas vraiment les Juifs donc je fais plus confiance aux Palestiniens. Ah, aussi, j'ai vaguement entendu que les Arabes israeliens n'avaient pas les mêmes droits. Espérons que personnes ne viennent me contredire, il ne manquerait plus que j'argumente !"
  7. C'est quand même triste que ces mêmes clichés ne disparaissent jamais et que certains essayent de faire croire que les Israeliens sont riches parce qu'ils sont juifs. D'ailleurs, Israel est une des cibles des alter-mondialistes et des communistes. Mais il y a ce fameux paravant de "l'antisionisme" qui permet de dire tout et n'importe quoi sur les juifs...euh "sionistes" sans être puni. On retrouve d'ailleurs ça dans le discours de certains d'extrême-gauche; par exemple Alain Soral qui parle des "Juifs Sionistes" qui se font persécuter depuis 2500 ans. Bizarre..il y a 2500 ans le sionisme n'existait pas.
  8. Ce qui est étonnant c'est que ces mêmes personnes qui boycottent les universités Israeliens, pour des raisons minables, militent pour le rétablissement de l'aide au gouvernement du Hamas. Comme quoi leur pseudo-humanisme, ils peuvent se le garder.
  9. Effectivement, Israel a été lâchement attaqué en 1948 par les pays arabes, le lendemain de la déclaration de l'indépendance de l'Etat d'Israel. Si les pays arabes n'avaient pas joué au plus malin, on n'en serait pas là aujourd'hui. Ce qui est étonnant, c'est le fait qu'entre 1949 et 1967, Gaza et la Cisjordanie étaient occupées, respectivement, par l'Egypte et la Jordanie. Cependant, les Palestiniens n'ont pas créé d'Etat. Alors qu'on arrête de nous faire croire que les territoires "occupés" sont la cause du conflit. Israel n'a récupéré ces territoires qu'en 1967, pendant la Guerre de six jour qui l'a opposé à une coallition de pays arabes. Sans oublier la guerre de Kippour où l'Egypte a lâchement attaqué Israel lorsque le pays était inactif (kippour, c'est le jour du grand pardon - c'est une fête juive; personne dans les rues, quasiment aucun soldats ). La majorité des gens fait l'impasse sur de nombreuses périodes de ce conflit ; cette mémoire selective est flagrante. C'est d'ailleurs le fruit d'une désinformation qui dure depuis pas mal d'année, qui consiste à faire croire qu'Israel est le bourreau et que les palestiniens n'ont que des pierres. En clair, il faut cesser de voir ce conflit de façon binaire. Il y a des périodes où Israel était fautif et d'autres où les Palestiniens l'étaient. Actuellement, les Palestiniens sont gouvernés par des terroristes du Hamas, ce qui n'arrangent rien.
  10. Je n'ai jamais dit que quelqu'un qui critiquait la politique israeliennne était antisémite. C'est tout à fait légitime de critiquer la politique de n'importe quel pays, et les Israeliens sont très critiques (cependant pas sur les mêmes points que vous) Seulement, le propos que j'ai cité été clairement basé sur un cliché antisémite. Concernant le sujet du topic, les universités ne devraient pas mélanger les recherches scientifiques et la politique. Les etudiants n'ont pas à justifier leur soutien à la politique ou non. Quand vous êtes systématiquement sous tension en prenant le bus, je doute que vous souhaitiez laisser les Palestiniens se balader chez vous. En ce qui concerne la politique Israelienne, c'est aux Israeliens ne voter et non aux anglais. Les Israeliens ont choisi un parti centre-gauche, tout à fait honnorable qui protège sa population. Personne ne peut empêcher un pays de se défendre : lorsque des terroristes passent leurs journées à planifier des attentats contre des civils israeliens, il est normal qu'Israel aille capturer ces terroristes. Après, les bavures, c'est un autre débat ; si le terroriste "résiste" et se met à tirer sur les soldats, ces derniers ont le droit de riposter.
  11. Ton post pu l'antisémitisme primaire. On comprends bien que tu ne défends pas les Palestiniens mais que tu hais les Israeliens, avec comme idée en tête que juif=riche et donc israelien=riche. Si tu connaissais Israel, tu serais que la population Israelienne est loin d'être riche, et plus d'un tiers vivent sous le seuil de pauvreté.