Aller au contenu

swilqilent

Membre
  • Contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de swilqilent

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Que signifie cette phrase ? Les lois sur le voile et la burqa.
  2. Tu rigoles, tous les penseurs intéressants et intelligents actuels sont croyant et a fortiori chrétiens ou musulmans (Kemi Seba, Soral, Pierre Hillard, Alain de Benoist, Tariq Ramadan). Quant aux guignols, je vois pas trop quel rôle ils donneraient à Mahomet, enfin c'est à eux de le trouver. Et donc alors pourquoi prendre comme exemple le guignols s'ils ne sont même pas capable de faire une marionnette de Mahomet. Personnellement, je trouve que ça confinerait au ridicule puisque ça à déjà été fait et ça à eu son impact. Je vois pas trop la critique qu'on pourrait ajouter à l'Islam, vu comment en parle les médias. Ils ne se gêne pas pour le critiquer, ce que je trouve normal, dans une certaine mesure, mais lorsque l'islam et les musulmans avec sont diabolisés à mort (burqa, 11 septembre et caricature), je ne pense pas que l'islam est la religion qui a le plus besoin d'être remis en cause aujourd'hui, et d'ailleurs jamais on ne verra "L'israél et la ses armées" en une du Figaro.
  3. Bah à eux de la faire leur marionnette ! Et je ne pense pas que les chrétiens actuels pensent être bien représenté par le Vatican ...
  4. Intouchable ? Faut arrêter de dire n'importe quoi et de croire subvertif de critiquer l'Islam, il l'a été à plusieurs reprises. Les pratiques islamiques ne sont pas tolérées, constitutionnellement, donc il n'est pas politiquement incorrect de le faire. Sur l'affaire, des caricatures je pense que ça devait être fait un jour ou l'autre mais on ne peut pas s'étonner des réactions des musulmans. Biensur, qu'il existe un fanatisme religieux en islam, mais ce n'est pas le seul, par contre c'est le seul mis en avant avec la peur du barbu. Il faut critiquer l'Islam, tout comme le christianisme et le judaïsme (à quand ?).
  5. Bah la traite négrière à comme même eue de grandes conséquence sur l'anti-racisme actuel.
  6. On ne va pas me faire croire que l'holocauste et la traitre négrière, les deux grands drames raciste de l'histoire récente se justifie par le mot race, par son interprétation ou quoique ce soit d'autres. Ce n'est pas parce qu'on admets qu'un noir, un arabe ou un blanc chinois etc ... sont différents physiquement que les catastrophes vont arriver, j'ai l'impression que les gens comme mes profs pensent ça, on leur a fait penser. Canistellu > de toute évidence, le mot race est vraiment tabou aujourd'hui bien plus que le sexe et l'importance subversive qu'on lui attribue (comment voler les combats des anciens pour se croire quelque chose), la bien pensance ne tolère qu'une pensée pour chaque cas (donc ne tolère pas). Dès qu'on prononce le mot race sans préciser infiniment sa pensée tout le monde vous taxe de raciste. Comme dès qu'on reproche une chose aux juifs, tout le monde se retourne pour vous lancer "antisémite !". C'est un gros problème, il y a des choses à régler avec l'affaire sioniste, et également profondément politiquement dans les cités.
  7. Non, pas du tout. Je n'utilise pas cette question pour promouvoir une l'image du racisme envers les noirs. Ca serait très bête de ne pas tomber dans le piège de l'anti-racisme et de sauter dans celui du blanc>noir. Oui, si tu veux il y a plusieurs interprétation au mot race, mais ce que j'observe c'est que certaines phrases comme "il n'y a qu'une seule race l'humanité" prennent une intensité scientifique. Je vois pas pourquoi on doit renier l'existence de race. J'ai vraiment l'impression de gens qui voit un noir un arabe un chinois ou un blanc mais qui vont jamais avouer qu'ils sont différents d'eux mêmes, il faut les convaincre pour leur faire dire.
  8. Bah pourquoi c'est étonnant ? Répondez à ma question ou contredisez-moi au lieu de vous étonner de la sorte.
  9. Pas selon la mienne. Ou dans le langage, pour évoquer des archétypes physiques (des types en fait), se centrant sur certains critères physique (couleur de la peau le plus souvent), mais pas sur d'autres (la taille par exemple : on fait rarement le distingo entre les petits et les grands ... ). Toujours est-il que la notion de race chez l'homme n'a pas de réel sens sur le plan scientifique. Le racisme dans son sens premier, il me semble, consiste déjà à croire en une existence avérée des races. Dans son sens le plus courant, le racisme consiste surtout à établir une hiérarchie dans ces races, et bien évidemment à de la discrimination envers les individus considérés comme appartenant à telle ou telle race, et donc présentant forcément tel ou tel comportement ou aspect physique. Et porter arbitrairement un jugement et un comportement envers un individu est considéré comme une atteinte à cet individu. C'est en effet "mal vu" de développer cette idéologie, et à juste titre à mon sens. Biensur que les races humaines existent il faudrait arrêter de se le cacher. Il y a différents types d'humains et puis voila. Quand je dis " pourquoi le racisme est mal vu ?" c'est que je comprends pas pourquoi c'est plus mal vu qu'une autre idéologie, parce qu'elle a fait du mal aux hommes ? Mais ce n'est pas la seule, et de toute manière je ne pense pas qu'un anti-racisme et l'hostilité complète de tous au racisme sans même comprendre pourquoi on dis "j'aime pas le racisme" puisse contrer ces effets.
  10. Pourquoi le racisme est toujours mal vu ? Les races existent à ma connaissance et je trouve au racisme une remise en question intéressante, une grandiose situation conflictuelle. Si on parle du racisme en France, des clivages liées aux origines. Je pense, que c'est la conclusion d'un mal nationaliste. On en a oublié comment aimé son pays alors on rejette les français issus de l'immigration.
×