Aller au contenu

AC2N

Membre
  • Contenus

    18
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de AC2N

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 12/27/1969

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Mars 13
  • Intérêts
    Toutes les sciences

Contact

  1. Bonsoir Le merle, Ta mémoire est très bonne... Mais, imagine qu'il ne soit pas indispenssable d'atteindre de telle vitesse pour voyager dans le temps... Ma théorie dit plusieurs choses : que le temps est une matière que notre univers voyage déjà dans cette matière à une vitesse des plus élevé que son volume pentadimentionnel est gigantesque, mais défini. Que dit Einstein : que la vitesse de la lumière est une constante. Donc, quelque soit la vitesse que nous aurions, celle de la lumière serait toujours de 300.000km/s Sachant que notre univers a déjà une vitesse gigantesque et que ma théorie dit que l'écrasement ou gravitation de cet univers est également gigantesque. Donc si nous pouvions le quitter en gardant cette même vitesse nous ne serions alors plus soumis à cette force d'écrasement et éclaterions instantanément comme sous l'effet d'une décompression gigantesque. Donc, il nous faudrait alors augmenter notre propre vitesse pour compensser cela, ce qui impliquerait très certainement que nous devions voyager a une vitesse bien supèrieur à celle de la lumière... mais comme vous l'avez très bien dit Le Merle, cela serait impossible... Peut-être pas... Comme dis précédement, en ayant déjà une vitesse gigantesque en quittant notre univers, notre physiologie s'en retrouverait boulversé et donc elle serait prette à éclater, en concéquence, elle pourrait à ce moment là être prette à subir une nouvelle vitesse bien supèrieur à celle déjà en vigueur. mais comment réaliser cela ? Une question à vous tous et après je vous dévoilerais mon idée : Est-il possible d'atteindre la vitesse de la lumière sans se déplacer d'un centimetre ?
  2. Le temps, l'espace et la vitesse ne se voient pas sauf s'il y a des référentiels et pourtant sans eux, on ne verrait rien. Le bloc espace-temps existe, mais rien n'existerait sans le facteur vitesse. L'Univers est géré simultanément par la force d'écrasement et de répulsion universelle. L'infime matière est un gigantesque vide constitué entièrement de matière temps.
  3. Salut à tous, J'ai déjà travaillé sur ce problème est ma réponse est oui. Einstein avait déjà répondu à cette question en disant qu'il était tout à fait possible de voyager dans le temps dans le sens présent-futurs en ayant une vitesse de déplacement beaucoup plus importante que celle des hommes restant sur Terre. Mais ce voyage dans le temps n'est en faite que le ralentissement des horloges biologique et mécanique de la personne qui voyage à très grande vitesse (proche de celle de la lumière) Pour qu'il y ait un véritable voyage dans le temps, autrement dit, pour qu'une personne puisse allait du présent vers le passé, là une autre théorie doit-être révélé. Einstein parlait de bloc espace-temps. Pour lui le temps est matière. Si tel est le cas, il nous faudrait tout simplement pouvoir sortir de cette matière temps et ainsi visualiser ce bloc qui serait alors formé du passé, du présent et du futur. Comment cela pourrait-être possible ? Ma théorie est assez compliqué et pour celles et ceux qui voudront entrer dans les détailles voici une adesse : http://www.gravitation-universelle.fr/forc...universelle.php Pour faire simple, c'est pas simple, mais voici quand même ma théorie : Si le temps est une matière, tout objet se déplaçant dans cette matière occupe plus de place qu'au repos total. Le temps est comme l'oeuil humain, il a une percistance qui est certe très grande, mais qui est quand même définissable ou fini. Donc dès qu'une particule se trouvant dans la matière temps au repos prend de la vitesse, son volume augmente. De ce fait la matière temps exerce sur cette particule des forces décrasement pour tenter de lui rendre son volume initiale. Que ce passe-t-il alors plus clairement ? Dans la matière temps une particule en prenant de la vitesse voit son volume pentadimentionnel (matière (3D) + Vitesse + temps = 5D) augmenter La particule voit alors son volume tridimentionnel s'éffondrer sur lui même, ce qui est en faite, l'action d'écrasement par la matière temps sur le volume pentadimentionnel se qui se répercute sur le volume tridimentionnel créant du cout la gravité de la particule et l'augmentation de masse. Le volume pentadimentionnel est beaucoup plus grand que le volume tridimentionnel de la particule. Donc la matière temps ne peut être en contact direct avec le volume tridimentionnel de la particule. Dans son déplacement, le volume pentadimentionnel de la particule s'allonge suivant le sens du déplacement de la particule. Ceci formera alors une sorte de cigard. La particule tridimentionnel se trouvera au centre de ce cigard en équilibre dinamique. De ce fait, le cigard représente le passé, le présent et le future de la particule et la particule se trouvant au centre du cigard est au moment même de temps présent. La force d'écrasement de la matière temps sur la particule est à la fois la force de gravité de la particule et la matière noir des corps céleste En contre partie à cette force décrasement induit par la matière temps, la particule exerce des contres force de résistance. Ces forces se retrouvent alors à l'interrieur du volume pentadimentionnel de la particule. Ces forces sont les forces de résistance et elles sont donc opposé au forces d'écrasement et se trouvent bien au dela du volume tridimentionnel. On les retrouvent dans notre univers sous le non d'énergie noir. Je me doute que bon nombre d'entre vous ne comprendront rien à ce que je viens d'écrire et c'est tout à fait normal. Il n'est pas facile d'expliquer quelque chose que personne ne connait. Veuillez m'en excuser. En passant, je ne me suis pas égaré dans mes explications, mais, vu ou j'en étais, j'ai jugé bon de poursuivre ma démonstration jusqu'à son terme.
×