Aller au contenu

romic13

Banni
  • Contenus

    39
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de romic13

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Réponse 1 : victimes... Réponse 3. Un peu de bonne volonté, ou bien passez sur un autre topic.
  2. Cela correspond à la réponse 2: responsables ....
  3. Chaque individu peut avoir des élans de sympathie pour certains, de rejet pour d'autres. C'est la liberté d'appréciation, cela ne se commande pas. Si l'on pose l'étiquette de racisme à chaque fois qu'on a un mauvais "feeling", alors le monde entier est raciste. De plus, nombreux sont ceux qui se servent de cette "désignation" pour masquer leur médiocrité, leur paresse, leur jalousie, mais surtout leur désir d'imposer une volonté de libre action et d'impunité.
  4. Ce forum est en grande partie voué aux débats sur les immigrés. Est-ce du fait qu'ils créent des problèmes dans la vie de tous les jours pour les autres citoyens, ou sont-ils victimes d'acharnement xénophobes, au seul motif qu'ils sont Maghrébins ?
  5. Tu as raison. Ces lascars ne sont coupables que de mimétisme, il faut pardonner et condamner les nantis .... C'est la lutte finale ... Bon, on va pas en faire un yaourt, sinon Yop va tourner autour du pot pour décréter une date de péremption pour mon droit à la "parole" ... Donc, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourvu que ça dure ...
  6. O.K. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ... On connaît la prise de position de certains fora et leurs sentences liberticides. Donc, ces sujets là, ne tolèrent pas d'expression franche. Nous ne sommes, c'est vrai plus en démocratie .... Eh bien ! Chaque jour lors des infos, il faudra se persuader que les délinquants sont sans nom, sans visage, et que ce sont les Français sans aucune distinction qui sont les auteurs de tous ces crimes, ou que ces crimes ne sont que propagande xénophobe ... Il faudra laisser s'exprimer les seuls accusateurs du gouvernement, de la police, de la société qui travaille et finance. OK, on fera ainsi, puisque nous sommes coupables de constater et d'analyser. A notre décharge, nous n'avons pas demander à être nanti d'un cerveau. Rassurez-vous, à force de nous persuader que nous sommes condamnables, nous changerons et deviendrons par la force des choses, comme ceux que vous défendez, espérant que vous nous trouverez des excuses équivalentes. Merci, par avance..
  7. Coexister ... Mais qui ne peut s'intégrer à l'autre, malgré les efforts que nous avons fait depuis plus de 40 ans. Qui a t-on exploité ? Sans les européens, point d'économie, de progrès. Les chinois prennent la relève, tant les locaux sont incapables d'extraire les ressources de leur sol. Ils ne viennent pas s'intégrer, mais trouver ici ce qu'ils n'auront jamais chez eux. Et en guise de remerciements ils ne créent que nuisance. Et nous passons pour les méchants, intolérants et xénophobes. Mais comment aimer ceux qui prouvent chaque jour leur haine envers nous ? Je pense que pendant plus de 40 ans notre patience et notre tolérance sont prouvées. Mais arrive un jour où le vase malgré une très grande capacité ne pourra plus rien contenir : ce sera le temps des débordements ....
  8. Que de juges, que de sévérité .... Vous devez être irréprochables, en famille, au travail, avec vos voisins. Jamais trompé le fisc, jamais dérobé quoi que ce soit au bureau ou à l'usine, jamais "arrangé la vérité" pour paraître sous un meilleur jour. Des saints auréolés, des purs des êtres parfaits. C'est pour cela, sans doute, que l'autre ne mérite aucune excuse, aucune compassion quant à la manière qu'il tente d'atteindre ses objectifs. On a compris que pour entrer en politique c'est comme pour rentrer sous les ordres, il faut faire abstinence, il faut être droit comme un I. Ce qu'il faudrait c'est que, de chacun, soit étalée la vie, dans les moindres détails. Nous risquerions de voir que les juges sont souvent pire que ceux qu'ils condamnent.
  9. L'excuse de la pauvreté .... Donc cela ne sert à rien les prestations sociales, alors supprimons les ... Bien sûr qu'en trouvant de nobles raisons aux voyous on peut leur accorder quelque crédit. Alors, citoyens, lors de nos fins de mois difficiles qui sont chroniques, allons dévaliser nos voisins, nous sommes d'ores et déjà assurés d'absolution...
  10. étre Magnanime dans ces cas extrêmes, est forcément mentir, à soi et alentours. Nier les problèmes font qu'ils ne se résolvent pas, qu'ils empirent même. Mais si vivre ainsi, dans la crainte et le mensonge est pour vous l'approche du bonheur, ne vous en privez pas. Mieux, atteignez le paroxysme de la félicité en allant vivre parmi eux, là-bas, dans ces nations où quand nous punissons par des travaux d'utilité publique, on coupe une main.
  11. Revisitons l'histoire de l'Afrique et plus récemment celle du Maghreb. La réponse se trouve dans le passé même très proche ...
  12. Holà ! On peut trouver toutes les fausses excuses aux exactions, mais il est malvenu de s'exprimer franchement quant à l'origine des problèmes. Taire, oui, il faut se taire ou mentir. Alors vivons parmi les loups en attendant d'être dévorés, et pour retarder l'échéance tentons de leur paraître favorable ...
  13. Peut-être ceux qui sont excédés par ce climat d'insécurité, par ce constat que la France devient un repaire de voyous, qu'elle va vers le chaos. Je pense que tous les Français vont démocratiquement opter pour la fin de l'oppression. Nous sommes la "terre d'asile" ... d'aliénés. Nous sommes le "pays des droits de l'homme" ...préhistorique.
  14. CITATION : ....de plus, les feux de l'actualité semblent se fixer sur une certaine tranche de population .................. Faut-il mentir sur l'origine des malfrats qui sévissent en France ou bien taire leurs méfaits ? Peut-être faut-il dire que ce sont des Chinois, des Arméniens, des Britanniques. Cela vous satisferait sûrement, c'est à étudier ...
  15. Ah non ! Pas "plus de policiers", car c'est moi qui les paie avec mes impôts. Des billets retour pour tous ceux qui ne respectent pas la république et qui sème le chaos. Annulation de la nationalité octroyée à ceux qui ne la méritent pas. Fermeture de nos frontières aux indésirables que l'on a cernés, désormais. Et la prison, comme au Sénégal : les familles nourrissent elles-mêmes leur parent délinquant.
×