Aller au contenu

lilouuche

Membre
  • Contenus

    25
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lilouuche

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 02/14/1983

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. lilouuche

    stop pub !

    je ne pense pas que ce soit totalement inutile. c'est vrais qu'on reçois encore de la pub mais moins, beaucoup moins voir aucune par moment. j'ai discuté avec le distributeur de pub de mon cartier, il dit que pour sa part il n'en met aucune, par peur de perdre son travail . je pense que ceux qui en laisse quand même ne savant sans doutent pas lire, tout simplement alors oui peut être que ça ne marche pas tout le temps, mais néanmoins ça réduit de beaucoup les pub inutiles. parole!
  2. lilouuche

    stop pub !

    olala .. Quesqu'il ne faut pas entendre.... faut agresser ceux qui les mettent car les étiquettes c'est comme pisser dans un violon
  3. Les chiens ne font pas des chats. je rappel qu'elle défend les même idées que le père . alors oui marine : fasciste!
  4. c'est asseye pessimiste comme message , mais quand on y pense ,ce n'est pas complètement faux.
  5. lilouuche

    stop pub !

    On sait que des tonnes de courriers nos désirés attirent dans nos boites aux lettre ! des pub inutiles qui finissent en général à la poubelle ! alors je vous propose un petit geste si vous n'êtes pas encore équipé : l'étiquette "stop prospectus". il s'agit d'une étiquette qu'on colle sur sa boite et on ne reçoit plus de pub on les trouve : à la mairie ou on peut en fabriquer sois même en écrivant sur un bout de papier " stop pub" voilà , si vous avez d'autres idées a proposer ...!
  6. oui c'est clair que l'état peu se faire beaucoup d'argent sur les taxes ! mais je ne sais si ça peu arranger pour autant les pb de trafic de drogues : il y'en auras toujours des contre faç' , ils en vendront toujours des moins cher , et ça sera pire puisqu'ils mettront leur graine dans le monde médicale ! c'est pour ça que moi je suis asseye partagé sur la question de légaliser .
  7. dans le cas de la chine : dictature
  8. les drogues dures je pense qu'il faut continuer a lutter contre le trafic . c'est mauvais , très mauvais. tandis que le beu , les petits joint de temps en temps, faut voir si en légalisant la consommation ou même la vente direct , ne ferais pas tomber tous les trafics. il y'en aura peut être toujours autant , mais ou moins , les trafiquants le feront dans d'autres conditions , le danger est tout de suite plus faible a près c'est a débattre , c'est pas dit que c'est une bonne idée.
  9. Rappelle-toi Barbara Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là Et tu marchais souriante épanouie ravie ruisselante Sous la pluie Rappelle-toi Barbara Il pleuvait sans cesse sur Brest Et je t'ai croisée rue de Siam Tu souriais Et moi je souriais de même Rappelle-toi Barbara Toi que je ne connaissais pas Toi qui ne me connaissais pas Rappelle-toi Rappelle-toi quand même ce jour-là N'oublie pas Un homme sous un porche s'abritait Et il a crié ton nom Barbara Et tu as couru vers lui sous la pluie Ruisselante ravie épanouie Et tu t'es jetée dans ses bras Rappelle-toi cela Barbara Et ne m'en veux pas si je te tutoie Je dis tu a tous ceux que j'aime Même si je ne les ai vus qu'une seule fois Je dis tu a tous ceux qui s'aiment Même si je ne les connais pas Rappelle-toi Barbara N'oublie pas Cette pluie sage et heureuse Sur ton visage heureux Sur cette ville heureuse Cette pluie sur la mer Sur l'arsenal Sur le bateau d'Ouessant Oh Barbara Quelle connerie la guerre Qu'es-tu devenue maintenant Sous cette pluie de fer De feu d'acier de sang Et celui qui te serrait dans ses bras Amoureusement Est-il mort disparu ou bien encore vivant Oh Barbara Il pleut sans cesse sur Brest Comme il pleuvait avant Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé C'est une pluie de deuil terrible et désolée Ce n'est même plus l'orage De fer d'acier de sang Tout simplement des nuages Qui crèvent comme des chiens Des chiens qui disparaissent Au fil de l'eau sur Brest Et vont pourrir au loin Au loin très loin de Brest Dont il ne reste rien. de jacques prévert
  10. " le livre de ma mère" albert cohen. un hommage autobiographique d'un enfant à sa mère . une belle histoire d'amour entre ce fils écrivain et solitaire. Il nous raconte ses souvenirs les plus intimes qu'il garde de sa tendre et chère maman. je l'ai lus une fois , l'envie me prend de le lire une seconde fois. le genre de lecture qu'on aime garder près de sois. si quelqu'un d'autre l'a lu aussi , je serais contente d'en parler
  11. ce qui m'inquiète c'est que marine a reçu 20 % ...
×