Aller au contenu

Eratnox

Membre
  • Contenus

    12
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Eratnox

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    France
  1. "On choisit nos mots à la vitesse de l'éclair... celui-ci ou pas?... non! plutôt celui-là... on enchaîne nos idées, est-ce bien ceci que je veux dire ou non?... oui c'est bien ça!... Vais-je le dire ou non?... l'écrire ou pas? Oui je vais l'écrire... " Peut-être, mais ceci n'est qu'une subtilité à mes yeux. Ce n'est pas ce que j'appellerai un "raisonnement binaire", ou alors je ne vois pas en quoi c'en est un. En revanche, vous venez de démontrer, il me semble, qu'on ne peut pas du tout raisonner de manière binaire. Car comme vous venez de le dire : "La pensé se déroule [trop] vite et avec [trop] d'automatisme...". Donc il nous est impossible de nous empêcher de penser à toute les exception, nuances... Ces choses qui s'opposent au binaire. Quand nous réfléchissons à un problème, nous réfléchissons à bien plus qu'aux deux réponses proposées par le binaire. En tout cas ceux qui ont un minimum d'ouverture d'esprit, d'imagination et de capacité de réflexion.
  2. "Certains arguments relèvent parfois d'une conviction plus ou moins explicable selon l'individu... sans doute parce que nous avons tous des réalités différentes et que ce qui est vrai pour moi ne l'est pas nécessairement et toujours pour vous" C'est exact, mais si nous restons dans le cadre de ma situation hypothétique, alors les deux interlocuteurs doivent se mettre à la place de l'autre, et faire en sorte de comprendre la "réalité" de l'autre, et ainsi, devenir plus sensible à ses arguments qui seraient à priori, "moins explicables". C'est en tout cas ce que je m'adonne à faire à chaque conversation qui pousse la réflexion à un haut niveau, et c'est ce que j'attends aussi de mon interlocuteur. "..ce qui ne veut pas dire que le raisonnement suivi n'est pas binaire pour autant." Je dois reconnaitre que je n'y avais pas pensé, j'ai toujours visualisé le système binaire comme une formulation orale, une question. Mais jamais comme une manière de raisonner. Sans doute parce que je ne pense jamais de manière binaire ?
  3. Je trouve ce débat intéressant, et j'aimerais soulever une autre partie du problème.. :blush: ''... Beaucoup de problèmes ne se résument pas à des réponses types oui ou non. Quand on les examine en toute logique, on découvre plusieurs solutions possibles en considérant la logique. Réduire la logique à du binaire oui non est illogique, du moins en ce qui concerne une discussion...'' Je dois dire que j'ai un problème avec ce raisonnement, car dans certaines discussions, le système binaire peut être utile, comme dans la situation hypothétique que je propose : Imaginons X et Y, si X pose une question à Y, et qu'il désire une réponse très explicite, je pense que le système binaire a l'avantage d'être le plus claire, car il ne demande PAS une énumération d'argument "pour" et "contre", qui au final, peuvent amener le sujet à dériver. Avec le système binaire, Y donne une réponse claire. Mais cela ne signifie pas qu'il aura un raisonnement "illogique", sans argument. Il peut très bien peser le pour et le contre dans sa tête, avant de donner sa réponse claire. Avec le système binaire, X aura sa réponse claire. Il ne serra forcé à lire entre les lignes, pour savoir si dans l'absolu, Y est relativement pour ou relativement contre. (Si ce n'est pas suffisamment clair, j'illustrerai par un exemple. ) ... Mon raisonnement ne veut pas dire que je suis un grand fan du système binaire cependant.
×