Aller au contenu

soso91

Membre
  • Contenus

    48
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de soso91

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 11/03/1990

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Moi pour ma part je ne ragarde pas de pornographie car les femmes y sont traîtées conne des objets. De plus c'est une manière indirecte de faire prostituer des femmes !! En ce qui concerne les impacts psychologiques et mentales cela PROVOQUE les conséquences suivantes : On considère comme "spectateurs assidus", pour les garçons, le fait d'avoir regardé un film pornographique au moins dix fois dans l'année, pour les filles, le fait d'avoir regardé un film pornographique au moins deux fois dans l'année.) Pour les filles, le fait de regarder souvent des films X augmente très sensiblement le risque de faire une tentative de suicide ou de fumer quotidiennement et ce, quel que soit le niveau de vulnérabilité sociale, scolaire ou familiale et augmente aussi sensiblement le risque d'autres conduites (être violent, consommer de l'alcool, consommer du cannabis, faire une fugue). Pour les garçons, le fait de regarder souvent des films X augmente très sensiblement le risque de certaines conduites : par ordre d'importance, le fait d'être souvent ivre, de fumer régulièrement du cannabis, de faire une fugue, d'avoir des conduites violentes ou d'être souvent absent de l'école. Source La Lettre du CSA n° 178 - Novembre 2004 -Etats-Unis - Des experts sur les effets de la pornographie dans la chimie du cerveau ont récemment témoigné lors d'une audition au Sénat américain. Le point central de la discussion a été de définir si la pornographie était protégée par le Premier Amendement[1] ou si elle devait être rendue illégale en tant que forme d'expression occasionnant une dépendance. Le psychiatre Jeffrey Satinover a décrit combien la pornographie ressemblait à la cigarette, notant qu'elle était un système élaboré pour provoquer un afflux d'opioïdes endogènes à l'intérieur du cerveau. Et d’ajouter « il est temps de cesser de considérer ces choses comme une simple forme d'expression. La science moderne nous permet de comprendre que la nature d'une dépendance à la pornographie est chimiquement similaire à une dépendance à l'héroïne ». Le docteur Mary Anne Layden du centre de thérapie cognitive de l'Université de Pennsylvanie a expliqué comment une image à caractère pornographique était comme pyrogravée dans la conscience : « S'il s'agissait seulement d'une substance occasionnant une dépendance, vous pourriez vous en débarrasser à n'importe quel moment de votre vie. Mais ce type d'images reste pour toujours dans votre cerveau. » Le docteur Judith Reisman, présidente de l'Institute for Media Education a lancé un appel au Sénat afin qu'il renforce la loi contre la pornographie et rassemble les informations pour connaître son rôle dans le passage à l'acte des criminels ». Selon Daniel Weiss, analyste des médias pour Focus on the Family, « les preuves présentées par les experts ont démontré de façon accablante les dangers de la pornographie ».Sources : Focus on the Family/ Top chrétien
  2. Arrête tout de suite , tu es en train de te prostituer si tu fais cela c'est que tu n'as aucune estime de toi-même et de ton corps
  3. Merci pour ton passage sur ma page.

    Enchanté.

    A bientôt.

      aa
  4. T'air cool toi =)

      aa
×