Aller au contenu

horace pinker

Membre
  • Contenus

    89
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de horace pinker

  • Rang
    Forumeur en herbe
  • Date de naissance 10/17/1978

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Altaïr-4
  1. je t'ai noté en passant heureux de te retrouver parmi nous !

      aa
  2. je parle de pensée dominante dans le sens où le matérialisme n'a jamais été aussi puissant qu'aujourd'hui. pourquoi, ceci est un autre débat. nous sommes tous au centre de notre spiritualité. ce que je fais, je le fais de ma propre initiative, "Dieu" ne m'a rien demandé. tu ne connais pas ma vie, mais bien que j'ai un désir réel de partager, quand tu parles "de faire briller ton nombril", moi je parle plutôt "du désir de gloire" qui est un désir sain, naturel et non pervers. c'est le désir qui te pousse à te perfectionner, à donner le meilleur de toi-même. la gloire est une énergie positive. tout le monde a ce désir, je pense, et quand je parle de "gloire", je parle du désir de m'exalter, mais aucunement en voulant rabaisser l'autre ou en me prenant pour le "meilleur". car pour moi il n'y a pas de meilleur. c'est une illusion. pour moi, en réalité, chacun vient au monde avec son physique, grandit dans son environnement, vit sa propre éducation, fait face à ses propres choix, vit ses propres expériences et c'est ce qui fait qu'une personne est unique et qu'elle est ce qu'elle aujourd'hui. c'est pour cette raison que je m'abstiens le plus possible de juger... je suis loin d'être parfait, mais je ne vois pas le mal que je fais...
  3. merci... :blush: ça me touche vraiment ce que tu dis. mais je dois t'avouer qu'il faudra t'armer de patience car il est loin d'être terminé. je n'ai juste qu'une cinquantaine de pages de brouillons pour le moment,...
  4. pour ma part, cette universalité de l'expérience mystique tend à montrer sa réalité, son objectivité. mais la pensée dominante actuelle ne supporte pas que son petit catéchisme matérialiste soit mis en doute. elle tente systématiquement de colmater toute brèche faite dans sa conception du monde. selon elle, les expériences mystiques seraient produites par l'activation ou non de certaines zones cérébrales. ce serait une simple affaire de neurones. en fait, elle a inversé le problème. s'il est certain que les états mystiques induisent une réaction au niveau des neurones et des échanges de neurotransmetteurs entre synapses détectables grâce à l'imagerie cérébrale, cela n'implique nullement que le cerveau les génère. certains neurologues pensent que la conscience est indépendante du corps. pour eux, l'interaction entre l'esprit et le cerveau se situe dans l'aire psychomotrice supplémentaire, au sommet du crâne. c'est donc un préjugé matérialiste qui fait du biologique la réalité première. et l'on peut aussi bien considérer que la matière est seconde par rapport à l'esprit, comme les Saints, les maîtres, les adeptes de toutes les religions l'ont expérimenté et enseigné depuis des milliers d'années.
  5. :blush: +1 je rajouterai que l'univers n'est qu'un vaste organisme dont l'Homme fait partie. mais en vérité, nous ne faisons tous qu'Un. nous sommes tous Dieu, en effet, chacun de nous est Dieu en train de faire l'expérience de Lui-même en tant que nous. Dieu est tout ce qui existe. Dieu est Grand. et je rajouterai également que Dieu veut faire de nous des dieux, tout comme un maître veut faire de ses disciples des maîtres. mais cette idée n'arrange pas les religions organisées, à mon sens, qui vont crier au blasphème.
  6. beaucoup de choses. grâce à cette expérience, je n'ai plus peur de Dieu. je sais qu'Il m'aime d'un Amour inconditionnel. et c'est vrai pour chacun d'entre nous. et paradoxalement, depuis cette prise de conscience, depuis que je n'ai plus peur de faire le moindre pas de travers sous la menace de la damnation éternelle, je fais plus d'efforts pour faire le bien, je me bonifie. mais ça a ses aspects négatifs aussi. je me sens perdu dans un système "qui a mis Dieu et le spirituel" de côté. et je me sens incompris de mon entourage car c'est une expérience non commune. ce topic est pour moi éprouvant mais me permet de me remettre en question et je suis heureux de pouvoir enfin en discuter sérieusement et richement. je ne suis pas toujours parfait dans mes propos et dans ma façon de réagir, mais j'essaie de faire de mon mieux. je vous remercie pour le respect que vous témoignez. je sais, je me livre, je me mets à nu...et alors? ça fait du bien. j'ai cette "obsession" d'en faire un bouquin. j'ai besoin de matérialiser cette expérience, de la conjurer afin de passer à autre chose et d'avancer vers l'avenir. en effet, cela m'a été tellement "traumatisant" que j'y pense tous les jours depuis 7 ans. j'ai toujours eu le besoin, depuis, de communiquer mon ressenti. au départ, j'osais pas. ensuite, ma famille, ensuite mes amis... maintenant vous. c'est une expérience enrichissante et je vous remercie tous d'y avoir prêté attention. peut-être ne choisirai-je pas "j'ai vu Dieu" comme titre de mon bouquin. peut-être tournerai-je la chose autrement...(bien que je reste persuadé de mon ressenti). j'ai vécu comme une fracture, pas avec la réalité. mais avec le ressenti des autres. comme si je ne vivais plus dans le même monde que les autres, comme si une différenciation s'était établie entre les autres et moi. et je veux la briser. d'où mon besoin de partager. je veux récupérer l'état normal que je vivais avant, j'entend par là refaire partie du groupe. par exemple, mes amis me considèrent comme différent. cela ne les empêche pas de m'aimer, de m'apprécier, me respecter, etc.. idem pour la famille. mais je veux briser cette forme de "différence", me faire comprendre et sentir à nouveau que je suis comme eux. et ce n'est pas en cachant mon expérience que j'y arriverai. j'ai déjà essayé. mais cette expérience m'a rappelé que la vie est un cadeau précieux, une proposition de bonheur, à une époque où je ne l'aimais plus. voilà ce que ça m'a apporté. namaste.
  7. avant de continuer, je voudrais vous remercier pour vos témoignages et vos remarques, je suis convaincu que vous êtes aussi sincère que moi et j'ai l'intime conviction que Dieu se manifeste à chacun d'entre nous par des manières qui nous dépassent.
  8. je ne vois pas les choses de la même manière. j'ai foi en mon ressenti, que je considère comme une connaissance. "L'évidence" me disait que c'était "Dieu", la Cause première, "l'Un", "le Grand Tout", l'énergie qui sous-tend l'univers et qui est partout, et que "Lui" seul était à l'oeuvre lors de mon expérience. les mots ne sont que des mots. leur pouvoir a des limites. les mots ne peuvent qu'aider à comprendre quelque chose mais l'expérience permet de connaître.
  9. je suis d'accord quand vous dites que Dieu est présent partout et à tout moment. mais je pense que par "rencontrer", il parlait d'une expérience nouvelle de Dieu, c'est-à-dire qui sort de la normalité, une expérience nouvelle qu'il n'avait jamais connu auparavant. de plus, avant cette expérience, cette personne était athée. donc il a découvert Dieu, il l'a "rencontré" je comprend ce que vous dites quand vous parlez de "sentir", moi aussi j'ai déjà ressenti sa présence quand je Lui parle, quand je me confie à Lui. de nombreuses fois. mais dans mon cas , je pourrais évoquer les trois termes: j'ai "rencontré" Dieu parce que c'était un expérience unique, nouvelle dans ma vie. j'ai "senti" sa présence, et je l'ai "vu" car j'ai perçu une modification visuelle de l'environnement. et je pense qu'André Frossard pourrait lui aussi utiliser ces trois termes. il est clair que quand je dit "j'ai vu Dieu", cette phrase n'est pas complète. mais je trouve que c'est la plus accessible
  10. je me suis mal exprimé: j'aurais du spécifier "quand vous êtes l'une des deux personnes". autant pour moi.
  11. ça s'est manifesté, apparu, en l'espace d'une seule seconde. la luminosité de l'environnement n'a pas été modifiée mais oui, il y avait ondulation, comparable à au fait qu'il serait dans un liquide mais ce n'était pas un liquide mais une "énergie d'Amour". et j'ai trouvé évident le fait que nous baignions constamment dans cette énergie sans le savoir. ce sentiment faisait partie d'un sentiment d'évidence plus général. je ne me souviens pas avoir perçu un changement visuel quand je regarde des amoureux ( cela ne veut pas dire qu'il n'y en ait pas) mais si je suis un des deux amoureux, oui. mais principalement dans le regard.
  12. oui car il y avait une modification de l'aspect de l'environnement, "baignant dans un océan d'Amour" ( je sais, c'est vague comme expression, sans vouloir faire de jeux de mots).
  13. j'ai beaucoup de mal à l'exprimer en mots parce que ça ne ressemble à rien de connu, même au cinéma. j'ai dit le terme "énergie" mais j'aurais pu dire "substance immatérielle". elle était partout où je regardais. imaginez deux personnes qui s'aiment et qui se regardent profondément et intensément dans les yeux, témoignant leur amour l'un pour l'autre. vous avez sans doute tous fait cette expérience. n'y voyiez-vous pas comme des "lignes" immatérielles sortant des yeux de la personne? je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire mais parmi mes proches, il y en a qui le voient. et bien, imaginez cette ligne partout. cet "océan de lignes", d'"énergie d'Amour" bougeait comme des vagues. mais je continuait à voir mon environnement normalement, celui-ci baignant intégralement dans cet "océan". c'est le mieux que je peux faire, désolé.
×