Aller au contenu

Joe Black

Membre
  • Contenus

    1
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Joe Black

  • Rang
    Baby Forumeur

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Joe Black

    escrime ancienne/médiévale : origine et technique

    Salut a toi nissard C est interessant de voir des gens qui s interessent a l escrime europeenne. Pour commencer tu peux corriger des fautes d orthographes, conjugaisons,... pour ma part je suis sur vieux pc americain donc pas d accent. L epoque moderne de l escrime s appelle l epoque moderne. ''Les techniques de combat individuel sont tres pousse''... effectivement les Grecques sont a l origine de l escrime qu ils nommaient a l epoque antique l hoplomachie qui consiste donc a combattre singulierement et de developper differentes techniques. c etait aussi l occasion de regler des comptes et ce fut l un des premiers sport des premiers J.O. grecques. L hoplomachie disparaissait quand les Romains envahirent l ancienne Grece pour laisser place aux sanglants combats de Gladiateur ou le prix de la defaite etait la mort contrairement a l escrime grecque. Pour les techniques de combat a mains nues, la lutte etait l essentielle du corps a corps autant chez les grecques que chez les romains ou les perses. J ai un doute quand au poid d une epee par rapport a une lance et quand a leur comparaison de manoeuvrabilite. Les lances utilisees par les premieres lignes pour passer par dessus les boucliers et atteindre les 1 ere, 2e et 3 lignes adverses, utilisees aussi en defense contre les cavaleries autant pour blesser ou tuer l animal et mettre a bas son cavalier autant pour atteindre le cavalier lui meme. En echange les cavaliers aussi sont equipes de lance afin de prendre l avantage sur la distance contre un ennemi qui n en n a pas qu il soit a pied ou monte. En complement de ce que tu as ecris sur les boucliers on a pu constater que certains boucliers d epoque sont tranchant a un ou plusieurs endroit dans le but de trancher des gorges, couper des bras ou encore pour s attaquer aux pieds ou bien encore casser des lancesen deux. Excues moi ''razihel'' mais tu pratiques le ''Kenjutsu'' depuis longtemps et tu dis etre etonne des techniques de combat d escrime medieval europeenne, personnellement je ne me suis jamais inscrit au moindre club de kenjutsu ou de kendo mais pratique le kenjutsu hors club et depuis ma premiere lecon j ai tout de suite compris les differences d escrime alors que je n ai jamais pratique d escrime europeenne. Si tu pratiques le kenjutsu tu dois connaitre un peu l histoire du japon qui ont passe mille ans a se faire la guerre et a prefectionner sans cesse les techniques de combat meme face aux armes a feu tout en suivant differentes voie les conduisant a mener une vie de guerrier raffine et subtil tandis que les europeens ne se servent de l epee que comme un moyen bien qu il y eu des heros comme Achille. N importe quelle personne maniant l epee ou le sabre ou un art martial japonnais ou chinois sait que, si l histoire avait fait rencontre un Samourai contre un chevalier europeens, le samourai n aurait fait qu une boucher du chevalier qui ne connait que quelques techniques qui sont basiques pour le samourai, aussi le chevalier equipe de sa lourde armure le rend en fait plus vulnerable face a un samourai qui ne porte ses coups que dans les failles des armures, c est ce qu on apprend quand on fait du kenjutsu justement. Quand au katana il n est pas meurtrier mais mieux travailler car mieux forge car recherche constante de la perfection donc sabre mieux aiguise et mieux fini et c est ainsi pour tous les sabres japonais, et certain sabres plus ancien sont plus dangereux que le katana, c est la technique de combat qui est efficace et comme tu dis meurtriere. Un samourai au tanto voir sans arme gagnerai certainement facilement un combat contre un chevalier lourdement equipe. Plusieurs combats ont ete simule et le chevalier ne leve pas son coude plus d une fois avant de perdre
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité