Aller au contenu

Rome

  • billet
    1
  • commentaire
    0
  • vues
    171

Actualité/Antiquité


Bonjour à tous,

Aujourd’hui je souhaitais faire un étonnant rapprochement entre le roman : La Ferme des Animaux de George Orwell et la Batrachomyomachie ( une fable datant de l’antiquité). 
Toutefois, avant de débuter, je souhaiterais vous en dire plus à propos de la poésie dans l’Antiquité.

Il faut savoir que la poésie latine tout comme la poésie grecque n’était jamais lue ou récitée mais toujours chantée et accompagnée d’instruments tels que la flûte ou la lyre. Les vers n’étaient alors pas composés selon le nombre de syllabes mais selon des mesures appelées : mètres, définies par les valeurs longues ou brèves ( pieds) qu’elles contiennent. La longueur ( quantité de voyelles + syllabes) et donc la métrique est une notion fondamentale dans la poésie antique. 

Fin de la parenthèse ! 😉 Revenons à la Batrachomyomachie ( je vous joint un lien où vous pouvez lire cette fable en ligne si vous le souhaitez : https://www.atramenta.net/m/lire/batrachomyomachia/18920 ) et la Ferme des Animaux !
Pour vous résumer un peu La Batrachomyomachie ( en grec ancien cela signifie la bataille des rats et des grenouilles littéralement), il s’agit comme je vous l’ai dit au début d’une fable, plus précisément d’une épopée parodiant l’Iliade et qui aurait été écrite par Homère ( je dis aurait car il existe une « question homérique » remettant son existence en cause mais Érasme au 16ème siècle continu à penser qu’Homère existe). La Batrachomyomachie comme ainsi par la rencontre entre Psicharpax ( un rat) et Physignathe ( une grenouille). Après avoir fait connaissance Physignathe propose à Psicharpax de monter sur son dos afin de visiter les terres des grenouilles lorsque tout à coup une hydre fait son apparition. Physignathe plonge sous l’eau par réflexe laissant le pauvre Psicharpax se noyer... Lichopinax ( un autre rat) témoin de la scène, s’en va rapporter les faits aux autres rats et c’est de cette manière que les deux camps : grenouilles vs rats vont entrer en guerre. J’invite tous mes lecteurs à lire cette courte épopée comique que j’ai beaucoup appréciée !

Ensuite, concernant l’ouvrage la Ferme des Animaux (Animal Farm), il s’agit d’un apologue écrit sous la forme d’une fable animalière mais également d’une dystopie écrite par G.Orwell ( écrivain britannique du 20ème siècle). G.Orwell réalise ainsi une critique de l’URSS sous le régime stalinien ( les déviances de son régime dans l’entre-deux guerres) et l’asservissement de l’Homme ( notamment l’endoctrinement des masses). Ce qu’il y a d’intéressant dans ce livre, c’est de pouvoir retrouver plein d’éléments qui font directement référence à des événements historiques et que chaque personnage représente également un personnage politique ou non de l’époque de l’URSS. Si jamais vous ne l’avez pas lu, je vous le recommande également, je le trouve très accessible.

Enfin, je vais donc pouvoir vous partager les divers liens que j’ai pu établir. 
Tout d’abord la forme peut relier une épopée antique à une fable allégorique : La Batrachomyomachie et La Ferme des Animaux possèdent toute deux une narration linéaire ( aucun saut dans le passé ni dans le futur) le schéma narratif suit donc entièrement l’ordre des choses. Ensuite les phrases sont assez courtes afin de laisser place à la critique. Les phrases de la Batrachomyomachie et de la Ferme des Animaux sont donc liées par un style d’écriture particulier.

Mais les deux écrits sont également reliés par le fond avec notamment la présence d’un registre comique : avec le fameux slogan « quatre pattes oui, deux pattes non » de la Ferme des Animaux constamment répété par les moutons ( comique de répétition) et pour le fait que le rat prétende qu’il n’a aucune crainte de l’eau alors qu’à son contact celui-ci panique ( comique de caractère) dans la Batrachomyomachie. On notera également la présence commune d’un registre épique lors du soulèvement dans la Ferme des Animaux et pour le combat entre les grenouilles et les rats pour la batrachomyomachie. Ensuite, dans les deux cas, l’animal est maître de la parole afin de manipuler car l’on retrouve de nombreuses questions rhétoriques: Batrachomyomachie : « Comment peux-tu ne pas connaître ma race ? » et Ferme des Animaux : « N’avons-nous pas chassé l’ennemi de notre sol, le sol sacré de la Ferme des Animaux ? ». Pour finir, j’ai constaté que deux animaux semblaient être les équivalents dans les deux écrits : on pourrait rapprocher Lichopinax (Batra) à Brille-Balil (FDA) car tous deux souvent le rôle d’aller rapporter les événements.

Je tenais à remercier tous ceux qui auront eu le courage de m’avoir lue jusqu’au bout ! 😃 Et j’espère que tout cela vous plaira ! Malgré le nombre d’années considérables qui séparent ces deux écrits et toutes les différences que l’on peut trouver de nombreux liens lient toujours l’Antiquité à aujourd’hui et cela fonctionne pour beaucoup d’autres choses ! Et vous qu’en pensez-vous ? 
Merci 😊

 

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×