Aller au contenu

Conspiration

  • billets
    5
  • commentaires
    8
  • vues
    89

Quelle est la théorie la plus effrayante connue de l'homme ?


pat2021

36 vues

Cette nouvelle à été écrite par l'auteur Américain Andy Weir en 2009, elle est à la fois belle, effrayante et stimulante. C'est l'histoire la plus unique sur l'univers et les humains que j'ai lu à ce jour.spacer.png

Vous étiez sur le chemin pour rentrer à la maison lorsque vous êtes morts.

C'était un accident de voiture. Rien de particulièrement spectaculaire, mais toutefois fatal. Vous laissez derrière vous votre femme et vos deux enfants. Ce fut une mort sans douleur. Les urgences ont fait de leur mieux pour vous sauver mais en vain. Votre corps était en mille morceaux, ça valait mieux pour vous croyez moi.

Et c'est à ce moment que vous m'avez rencontré.

"Quoi … Que c'est-il passé ?" Vous vous demandez. "Où suis-je ?"

"Vous êtes morts," ai-je répondu, nul besoin de hacher mes mots.

"Il y avait un … un camion et il dérapait …"

"Ouaip" dis-je

"Je .. Je suis mort ?"

"Ouaip. Mais ne vous sentez pas mal pour ça. Tout le monde meurt." répondis-je.

Vous regardez les alentours. Il y a juste du néant. Juste vous et moi. "Quelle est cet endroit ?" Demandez-vous. "Est-ce la vie après la mort ?"

"Plus ou moins" répondis-je.

"êtes-vous dieu ?" demandez-vous.

"Ouais," Je répondis "Je suis Dieu."

"Mes enfants … ma femme" dîtes-vous.

"Et eux ?"

"Vont-ils aller bien ?"

"C'est ce que j'aime voir," Dis-je "Vous venez juste de mourir et vos inquiétudes principales sont votre famille. C'est une bonne chose ici."

Vous me regardez avec fascination. Pour vous, je ne ressemble pas à dieu. Je ressemble juste à un homme. Ou possiblement à une femme. Une vague figure d'autorité, peut être. Pour vous je ressemble plus à un professeur de maths qu'au tout puissant.

"Pas d'inquiétudes," dis-je. "Ils vont bien. Vos enfants se souviendront de vous comme étant parfait dans tous les domaines. Ils n'auront pas eu le temps d'apprendre qui vous êtes pour vous mépriser. Votre femme pleurera à l'extérieur mais sera secrètement soulagée. Pour être honnête, votre mariage était en train de couler. Si ça peut vous consoler, elle se sentira vraiment coupable de se sentir soulagée."

"Oh …" dîtes-vous "Alors maintenant que se passe-t-il ? Est-ce que je vais au paradis ou en enfer ou quelque chose dans le genre ?"

"Ni l'un ni l'autre" répondis-je "Vous allez être réincarné."

"Ah," dîtes-vous "Alors les Hindouistes avaient raison"

"Toutes les religions ont raison d'une certaine manière,"dis-je. "Marche avec moi."

Vous me suivez pendant que nous traversons le vide. "Où allons nous ?"

spacer.png

"Nul part en fait" répondis-je "C'est juste sympa de marcher pendant que nous parlons."

"Alors de quoi parlons-nous maintenant ?, demandez-vous. "Quand je renaîtrai, je ne serai qu'une ardoise vierge non ? Un bébé. Donc toutes mes expériences, cette vie n'auront aucune importance."

"Pas vraiment !" Rétorquais-je "Vous possédez toutes les expériences de vos vies passées. Vous ne vous en souvenez tout simplement pas pour le moment."

Je m'arrête de marcher et vous prends les épaules. "Votre âme est plus magnifique, plus belle, et immensément plus grande que ce que vous imaginez. Un esprit humain ne peut contenir qu'une infime partie de ce que vous êtes réellement. C'est semblable à poser son doigt sur la surface d''une baignoire pour savoir si l'eau est chaude ou froide. Vous mettez une infime partie de votre être dans cette baignoire, et quand vous ramenez votre doigt, vous avez acquis tout son savoir. (NdT: pour ceux qui éventuellement ne comprendraient pas c'est une métaphore)

'Vous êtes humains depuis 48 ans, alors vous n'avez pas encore ressenti le reste de votre immense conscience. Si nous restions ici assez longtemps, vous commenceriez à vous souvenir de tout. Mais ça ne sert à rien de faire ça entre chaque vie."

"Dans ce cas, combien de fois ais-je été réincarné ?"

"Oh, de nombreuses fois. Et dans de nombreuses et différentes vies." répondis-je "Cette fois vous serez une paysanne chinoise en 540 après Jésus Christ."

"Attendez, quoi ?" Vous balbutiez. "Vous me renvoyez dans le temps ?"

"En effet, techniquement je suppose. Le temps que vous connaissez, existe seulement dans votre univers. Les choses sont différentes d'où je viens."

"D'où vous venez ?", dîtes-vous.

"Oh bien sûr" J'expliquais "Je viens de quelque part. D'ailleurs. Et il y en a d'autres comme moi. Je sais que vous voudriez savoir comment c'est là bas mais honnêtement vous ne comprendriez pas"

"Oh" dîtes-vous un peu déçu. "Mais attendez si je suis réincarné dans d'autres époques, je pourrais interagir avec moi même à certains moments"

"Bien sûr, ça arrive tout le temps, mais avec votre vie uniquement consciente de vous-même, vous ne savez pas que ça se passe."

"Alors quelle est la logique de tout ça ?"

"Sérieusement ?" Demandais-je. "N'est-ce pas un peu stéréotypé de me demander le sens de la vie ?"

"En fait c'est une question raisonnable", dîtes-vous en insistant.

Je vous regarde dans les yeux. "Le sens de la vie, la raison de pourquoi j'ai créé cet univers, c'est pour te rendre mature"

"Vous voulez dire pour rendre le genre humain mature ?"

"Non, juste pour vous. J'ai créé cet univers entier juste pour vous. Avec chaque nouvelle vie vous grandissez et devenez plus mature, vous obtenez à chaque fois un intellect plus important."

"Juste moi ? Et à propos de tous les autres ?"

"Il n'y a personne d'autre" répondis-je "Dans l'univers il n'y a que vous et moi."

Vous me regardez d'un air absent. "Mais toutes les personnes sur Terre … ?"

"Elles sont vous. Elles sont toutes des réincarnations différentes de vous."

"Attendez. Je suis tout le monde ?

"Maintenant vous comprenez", dis-je en vous tapant le dos pour vous féliciter.

"Je suis tous les humains qui ont jamais vécus ?"

"Ou qui vivront, oui."

"Je suis Abraham Lincoln ?"

"Et vous êtes aussi John Wilkes" ais-je ajouté.

"Je suis Hitler ?", vous dîtes consterné.

"Et les millions qu'il a tué."

"Je suis Jésus ?"

"Et tous ceux qui l'ont suivi."

Vous devenez silencieux.

"Dès que vous victimisez quelqu'un," dis-je, "Vous vous victimisez vous-même. Tous les actes de gentillesse que vous avez faits, vous les avez faits pour vous-même. Toutes les expériences heureuses que vous avez vécues avec quelqu'un d'autre, vous étiez ce quelqu'un d'autre."

Vous avez réfléchi longtemps.

"Pourquoi ?", avez-vous demandé, "Pourquoi faire tout ça ?"

"Parce qu'un jour vous deviendrez comme moi. Parce que c'est ce que vous êtes. Vous êtes un de mes semblables. Vous êtes mon enfant.

"Alors l'univers entier", dîtes-vous, "c'est juste …"

"Un œuf." répondis-je. "Maintenant il est temps pour vous de commencer votre prochaine vie."

spacer.png

Et je vous ai envoyé sur votre chemin.

spacer.png

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×