Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'première'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

46 résultats trouvés

  1. bonjour j'aurai besoin d'aide pour une dissertation car je suis débordée serai-t'il possible d'avoir de l'aide ? L’argumentation. LE REGARD ÉLOIGNÉ. Les Lettres Persanes, préparation à la dissertation Consignes pour la dissertation : Pour vous aider à comprendre le sujet de la dissertation, je vous propose tout d’abord de lire deux éclairages : - un cours intitulé « le contexte culturel des Lettres Persanes », qui vous aidera à comprendre certains dispositifs d’écriture ou thèmes présents dans l’œuvre ; - un cours intitulé « Réflexions sur le regard éloigné » qui vous donne des éléments théoriques pour comprendre la notion de « regard éloigné ». Cette notion est au cœur de notre chapitre, c’est même la problématique principale de celui-ci. Si la dissertation tombe sur l’argumentation à l’examen, il est fort probable qu’elle vous demande de définir et de problématiser la notion de « regard éloigné ». Vous avez donc tout intérêt à comprendre et à rédiger cette dissertation avec le plus grand soin ! Ce que vous avez à faire : - Lire ces deux cours au préalable. - Lire et comprendre le plan de la dissertation (je suis là pour vous aider en cas de difficultés de compréhension). - Chercher au brouillon des exemples et citations pour chaque sous-partie. Il faut entre un et trois exemples par sous-partie. Comme c’est un travail à la maison, je serais heureuse d’avoir des citations. A l’examen, les citations ne seront pas exigées. - Vous pouvez chercher des exemples et citations dans le groupement de textes sur le mythe du Bon sauvage en complément des exemples issus des Lettres persanes. Pour le II/ notamment - les 1) et 2) – il sera enrichissant d’utiliser des exemples du groupement de textes. On attend au moins un exemple des Lettres persanes par sous- partie, mais les autres exemples peuvent venir d’autres textes. - Il vous faudra ensuite entièrement rédiger le devoir. Les numéros du plan doivent disparaître. Appuyez-vous sur mes phrases comme point de départ à chaque paragraphe, mais expliquez et développez chaque argument pour montrer que vous l’avez compris. Les exemples doivent venir comme illustration à chaque argument. Les exemples doivent être expliqués, vous devez montrer en quoi chaque exemple répond bien à l’argument de la sous-partie. - Pour la méthode et la mise en page de la dissertation, je vous renvoie au porte-vues. Je vous rappelle qu’il faut une introduction et une conclusion qui répondent à des critères bien précis et que l’on saute trois lignes entre chaque grande partie, et une ligne entre chaque sous-partie. N’oubliez pas les alinéas ! N’oubliez pas non plus les références des citations (numéro de la lettre ou titre et auteur d’un texte du groupement). On souligne les titres des œuvres ! Bon travail ! Chapitre 3 : L’argumentation. LE REGARD ÉLOIGNÉ. Les Lettres Persanes, préparation à la dissertation Le contexte culturel des Lettres Persanes de Montesquieu - Le succès des récits de voyage : Avec les progrès de la navigation au 16e siècle a lieu l’exploration et la conquête du Nouveau Monde (l’Amérique). Entre les 16e et 18e siècles, les voyages et les échanges entre les Européens et le reste du monde se multiplient. Le commerce prend une dimension internationale. L’Europe entreprend un long processus de colonisation. Les récits de voyage des grands explorateurs deviennent des succès de librairie. Certains voyageurs ont une curiosité ethnologique : cela signifie qu’ils s’intéressent à la population du pays exploré, cherchent à en comprendre les mœurs, les modes de vie, à en apprendre la langue. Les Européens prennent conscience de l’altérité (l’Autre est certes différent de moi, mais il n’en a pas moins de valeur). Certains philosophes mettent en avant une attitude relativiste : on ne peut pas dire que la culture européenne ou chrétienne soit supérieure aux autres. Chaque culture, chaque religion a sa spécificité, ses avantages, ses inconvénients. Le relativisme considère qu’aucune culture n’est supérieure à l’autre, car chaque opinion est relative au contexte dans laquelle elle est née. D’autres modes littéraires apparaissent au 18e siècle : - Le roman épistolaire : Le roman épistolaire connaît une grande vogue au 18e siècle. De nombreux romans (Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, La Nouvelle Héloïse de Jean-Jacques Rousseau, Les Lettres d’une Péruvienne de Françoise de Graffigny) utilisent ce dispositif qui offre de nombreuses possibilités : la lettre est une unité brève, intime, dont l’écriture est simple et spontanée. Elle donne l’illusion au lecteur de rentrer directement dans l’intimité du personnage. La possibilité de multiplier les interlocuteurs, de croiser les dialogues permet d’enrichir les intrigues et de varier les tonalités, les atmosphères, les émotions des personnages. La lettre est aussi écrite en général a posteriori, après que le personnage a vécu un événement : elle offre la possibilité d’une prise de distance critique qui sera particulièrement utilisée par Montesquieu dans Les Lettres persanes. - L’orientalisme : Antoine Galland, un intellectuel français, fait de nombreux voyages diplomatiques dans l’Empire Ottoman (l’actuelle Turquie). A son retour en France, il entreprend de traduire et de faire connaître au public français les contes des Mille et Une Nuits, qu’il a connus pendant ses voyages. Le succès des Mille et Une Nuits sera immédiat en librairie. Les gens s’arracheront ces histoires divertissantes dans un cadre exotique, qui suscite le rêve et les fantasmes. De nombreux auteurs reprendront le cadre oriental pour leurs écrits de fiction. L’orientalisme devient une véritable mode, y compris en peinture : la thématique orientale cristallise les rêves d’évasion et les clichés autour de harems fantasmés, et de mystérieuses et très belles jeunes filles voilées comme Shéhérazade. Dans la littérature, le recours à la fiction orientale permet aussi d’échapper à la censure, comme dans le conte philosophique Zadig ou la destinée, dans lequel Voltaire critique les abus de la société française en les transposant dans un monde oriental complètement imaginaire. Les Lettres persanes, qui répondent aux trois critères littéraires à la mode au 18e siècle (le récit de voyage, le contexte oriental, le roman épistolaire) ne pouvait que devenir un grand succès, non démenti à travers les siècles. Chapitre 3 : L’argumentation. LE REGARD ÉLOIGNÉ. Préparation à l’écrit du baccalauréat – dissertation RÉFLEXIONS SUR « LE REGARD ÉLOIGNÉ » « Le regard éloigné » est un regard à distance, suffisamment détaché pour être objectif. En effet, porter sur quelque chose ou quelqu'un un « regard éloigné » permet de le mettre à distance pour l'observer avec neutralité et objectivité, sans affect et sans a priori. Chez Montesquieu, on peut dire que le « regard éloigné » posé par les deux Persans Usbek et Rica sur la France est « une démarche de l’esprit qui consiste à se feindre étranger à la société où l’on vit, à la regarder du dehors, comme si on la voyait pour la première fois » (Roger Caillois, Préface aux Œuvres complètes de Montesquieu). « Le regard éloigné » est à l’origine le titre d'un ouvrage publié en 1983 par Claude Lévi-Strauss, célèbre anthropologue et philosophe, connu notamment pour avoir observé et étudié les mœurs de diverses ethnies, en particulier en Amazonie. Lévi-Strauss a montré la nécessité de diriger son regard vers des cultures étrangères éloignées pour se décentrer de ses propres critères culturels. Cela permet de porter sur sa propre culture un regard suffisamment distancié pour la juger objectivement. Claude Levi-Strauss avait l’intime conviction que « si on voulait comprendre l’homme, il fallait éviter de se contenter de considérer une seule société - la nôtre », mais plutôt « se pencher sur les expériences culturelles les plus différentes et les plus éloignées de la nôtre. » C’est en effet « le regard éloigné » qui fait à ses yeux « l’essence et l’originalité de l’approche anthropologique » (L’anthropologie est l’étude du genre humain à travers les différentes sociétés qui le composent). Pour Lévi-Strauss, l’ethnologue doit « regarder très loin, vers des cultures très différentes » de la sienne et apprendre en même temps à « regarder sa propre culture de loin, comme s’il appartenait lui-même à une culture différente ». Procédant ainsi à un double décentrement par rapport à sa culture d’origine, l’observateur doit avoir un objectif à focale variable, pour pouvoir rapprocher le lointain et éloigner le proche. Comme nous venons de le constater, « le lointain éclaire le proche », mais Lévi-Strauss s’empresse d’ajouter que « le proche peut aussi éclairer le lointain. » L’ethnologue (c'est-à-dire l’observateur des sociétés humaines) est avant tout un médiateur entre les cultures, qui cherche à découvrir inlassablement l’universel humain à travers la diversité des peuples. L'intitulé du parcours invite à se poser diverses questions :  Que m'apporte le « regard éloigné » de l'autre, de l'étranger ?  Quel regard l'autre porte-t-il sur moi, sur ma culture, ma société ?  Le « regard éloigné » est-il toujours un regard critique ?  Peut-on avoir sur soi-même un « regard éloigné » ? La littérature offre diverses occasions de porter ce « regard éloigné » :  L'observation de mœurs étrangères, notamment dans les récits de voyage et les essais, permet de regarder les autres cultures avec recul et de relativiser ses jugements et critères de valeurs.  La fiction permet d'imaginer le regard porté par des étrangers sur la culture européenne afin de l'observer avec un regard neuf, naïf et plus à même de percevoir les aberrations, les injustices, les paradoxes. Nombreux sont les auteurs qui ont recours au regard de l'autre pour critiquer indirectement la société. Quelques textes ou œuvres qui ont utilisé le dispositif du « regard éloigné » : Dans Micromégas, Voltaire adopte le point de vue d'un géant venu d'une autre planète pour critiquer les humains. Micromégas fait 39 mètres de haut et descend de la planète Sirius pour visiter la Terre. Il rencontre une série de faux savants et de religieux tous plus ridicules les uns que les autres, qui se contredisent sans cesse. Ce conte philosophique est l’occasion pour Voltaire de défendre les principes de la science contre les spéculations religieuses hasardeuses. Dans L’Ingénu, Voltaire imagine l’histoire d’un Amérindien iroquois, un « Huron », venu en France par amitié pour l’abbé catholique qui l’a converti. Il tombe amoureux de la nièce de ce dernier, Mlle de Saint- Yves, mais une série de règles catholiques toutes plus absurdes les unes que les autres empêchent les deux jeunes amoureux de se marier. Ce court récit est l’occasion pour Voltaire de critiquer férocement, à travers le regard de ce Huron « ingénu » (c'est-à-dire naïf, innocent), les abus de pouvoir et la corruption qui règnent dans l’Eglise. Dans Les Voyages de Gulliver, Jonathan Swift, un auteur anglais, imagine les voyages extraordinaires de Gulliver, un navigateur, chez des peuples fantaisistes. A la découverte du peuple de Liliput (des humains minuscules), du peuple de Brobdingnag (des géants), et d’autres populations aux caractéristiques étranges (un peuple de penseurs toujours occupé de choses intellectuelles, un peuple où l’immortalité existe, un peuple de sorciers etc.), Gulliver va découvrir l’altérité et chaque nouvelle rencontre sera l’occasion pour lui de comprendre les dysfonctionnements de sa propre société. Enfin, le mythe du « bon sauvage » est l’occasion pour plusieurs auteurs de développer des textes mettant en scène le point de vue de peuples autochtones sur les sociétés occidentales. Les auteurs mettent en avant chez les peuples autochtones le respect des lois naturelles (la conscience universelle du Bien et du Mal chez tous les êtres humains), la proximité avec la nature, une organisation sociale égalitaire, et l’opposent à la corruption, aux inégalités et à la violence présentes en Europe. Le plus « sauvage » n’est donc pas forcément celui que l’on croit. Chapitre 3 : L’argumentation. LE REGARD ÉLOIGNÉ. Préparation à l’écrit du baccalauréat – dissertation Sujet : Quel est l’intérêt du dispositif du « regard éloigné » dans Les Lettres persanes de Montesquieu ? I/ Le regard éloigné – regard d’Usbek et Rica sur la France – permet une critique de la vie française : 1) Un regard amusé sur les mœurs des Français (mœurs = coutumes, habitudes de vie, façon de se comporter et de penser d’un peuple). 2) Un regard critique sur le système politique et la personne royale. 3) Un regard souvent indigné sur les abus de la religion catholique. II/ Le regard éloigné est aussi celui du lecteur français sur une culture étrangère. Montesquieu nous invite au relativisme culturel et au décentrement : 1) Le lecteur français découvre avec curiosité la culture persane, très différente de la France. 2) De plus, certains aspects de la société persane sont peut-être plus justes qu’en France. La France ferait bien parfois de s’inspirer d’autres modèles de société. 3) Découvrir une culture étrangère n’empêche pas avoir un esprit critique universel : le lecteur français est capable d’avoir un recul critique sur les abus et dysfonctionnements en Perse comme en France. Comparer les différentes cultures permet d’atteindre la plus grande liberté d’esprit possible (voir le texte de la lecture analytique n°3 notamment). III/Les regards éloignés sont multiples et procèdent d’une série de croisements et d’entrecroisements. Le lecteur analyse ces différents points de vue pour toucher à ce que l’être humain a d’universel. 1) Des allers et retours de « regards éloignés » qui s’entrecroisent tout au long du roman : -Grâce au regard éloigné, Usbek et Rica, les deux Persans, critiquent et admirent à la fois la France. Par ailleurs, ils critiquent aussi leur propre pays mais ont de la nostalgie et de l’amour pour la Perse. Les Persans restés à Ispahan, notamment les amis d’Usbek mais aussi ses femmes et ses eunuques, ont une attitude ambivalente : avec l’éloignement, ils lui témoignent de l’amour, de l’admiration, mais ressentent aussi de la jalousie, de la haine, de la révolte. - Grâce au regard éloigné, les lecteurs français prennent de la distance par rapport à leur propre pays mais en conçoivent aussi les avantages. Par ailleurs, ils découvrent avec intérêt certains aspects de la vie orientale, mais sont horrifiés par d’autres éléments. - Tous ces « regards éloignés » procèdent d’une même dynamique : en prenant de la distance, en analysant les faits, on parvient à être plus nuancé, plus objectif, à adopter un regard profond et moins superficiel sur le monde. 2) L’éloignement du regard, en fait, n’est pas distance mais rapprochement : il permet d’établir des comparaisons et des analogies qui montrent à la fois la diversité des cultures et l’unité du genre humain. Tous les personnages des Lettres persanes, qu’ils soient français ou persans, nous semblent attachants, avec leurs défauts et leurs qualités. La comparaison entre les systèmes de vie occidental et oriental permet de mesurer ce qui rapproche les êtres humains, ce qu’il y a d’universel dans l’humanité : la recherche du bonheur, le questionnement sur le sens de la vie. L’étranger peut être différent de nous, mais on peut se retrouver en lui ; des liens d’amitié peuvent se créer à travers les cultures ; la découverte de l’Autre permet de mieux se connaître soi-même. Définitions (pour vous aider) : Le relativisme culturel est l’idée que toutes les croyances, coutumes et principes moraux sont relatifs au contexte social de la personne. Autrement dit, le bien et le mal varient en fonction des cultures et ce qui est considéré comme moral dans une société donnée peut être considéré comme immoral dans une autre. Puisqu’il n’y a pas de norme morale universelle, personne n’a le droit de juger les coutumes d’une autre société. Les relativistes culturels croient que toutes les cultures sont égales en valeur et en dignité. La diversité des cultures ne doit pas nous donner l’impression que certaines ont raison et d’autres tort, même en cas de conflit moral. Les anthropologues modernes considèrent toutes les cultures comme desexpressions également légitimes de l’existence humaine, à étudier d’un point de vue tout à fait neutre. Le décentrement s’oppose à l’ethnocentrisme. L’ethnocentrisme est une attitude qui consiste à se mettre au centre par rapport à toutes les autres cultures, et donc à considérer que sa propre culture est supérieure aux autres, doit être un modèle pour les autres etc. Le décentrement consiste à observer une autre culture avec une attitude ouverte, neutre, détachée, sans jugement, à la considérer de l’intérieur avec ses propres avantages et inconvénients, sans la comparer sans cesse à une culture de référence.
  2. Bonjour, J’ai ce devoir pour lundi et je n’y arrive pas du tout Pouvez vous me donner de l'aide pour cet exercice en écrivant les trente ligne svp : Imaginez un dialogue entre Julien et son père au moment où le jeune Sorel décide de quitter sa famille. Face aux interrogations de son père, Julien expliquera les raisons de son départ. Ses propos devront comprendre au moins trois arguments pour justifier son choix. Vous vous servirez bien sûr de votre lecture du roman pour nourrir ce devoir. Votre production comportera une trentaine de lignes. Merci
  3. bonjour, j’aurai besoin d’aide pour un devoir d’histoire ou il faut réaliser un paragraphe argumenté avec comme problématique : L’ordre européen voulu et mis en place par Metternich peut-il être durable ? Nous avons à disposition ce document vidéo : http://www.histoirealacarte.com/Europe-XIXe-siecle-Congres-de-Vienne/1814-1815 et un petit texte sur Metternich : Klements Wenzel, prince de Metternich, est un diplomate, principal conseiller de l'empereur d'Autriche-Hongrie. Résolument conservateur, il a une hostilité profonde à l'égard des idées révolutionnaires et est favorable au maintien d'une société d'Ancien régime. Sa parfaite connaissance de la diplomatie européenne lui permet en 1814 1815 d'organiser une conférence à Vienne entre les souverains des grandes puissances européennes, afin de redessiner la carte de l'Europe. Merci d’avance 🙂
  4. claire&gab8413

    cned

    bonjour à tous, actuellement élève de seconde (generale) je souhaite intégré l'année prochaine le cned car j'ai du mal avec mon lycée... je souhaiterai faire une seconde L... des avis? merci
  5. Bonjour, J'ai décidé de m'inscrire sur un forum car je ne sais pas quoi faire de ma vie! Donc, j'ai pensé que peut être vous me donneriez des idées. En faite, je sais ce que je ne veux pas mais pas ce que je veux. J'ai 17 ans, je suis une fille en première S, j'ai 15 de moyenne général. Je déteste les langues, donc je voudrais des études sans langues après si il y a un peu d'anglais je ne vais pas en faire un montagne. Je suis très sportive (je ne peux pas vivre sans faire de sport), mais je ne sais pas si je veux en faire mon métier. Soignez les gens ne m'intéressent pas plus que sa, enseigner je ne pense pas que nerveusement je pourrais. Je voudrais un métier ou j'ai genre un travail qui ai sur une durée limité. Sinon je suis bonne en matière scientifique. Voila à peu prés mon profil, et la je suis super inquiète car je ne sais pas du tout ce que je veux faire de ma vie! Puis toute mes amis savent, mon petit copain aussi donc sa me stresse de ne pas savoir ou je vais. Aidez-moi Merci d'avance pour vos suggestions
  6. cerise2201

    1ere S ou 1ere ST2S ?

    Bonjour, voilà je suis en seconde et il faut que je réfléchisse à mon projet d'orientation pour l'an prochain. Je voudrais être dans le milieu médical mais je ne sais pas quelle filière choisir en ST2S et S.... Mes notes en sciences sont correcte (13 en svt et 15.5 en physique) En maths je suis a 11 et les autres matière je suis autour de 12.5 Après le bac je ne sais pas trop où me diriger... Vous avez de conseils a me donner ?
  7. Bonjours à tous :) Je vais d'arriver dans un nouveau lycée et comme j'ai dèja un CAP j'ai attéris en première , dans une classe qui ce connaissais depuis l'année dernière dèja et qui au l'air à première vu d'étre très complice mais pas trés sociale . C'est la plus timide de la classe qui ma acceuillie en premier , celle qui est la plus détester de toute la classe pratiquement et qui ce fait tout le temps critiquer , je me suis fait quelle que potes dans la classe et en dehor également ce qui n'est pas pour me déplaire :smile2: . Mais j'entand quelles rumeurs à mon égard pas très sympa , je ne supporte pas les gens qui critique sans connaitre . Et je ne comprend pas vraiment car je suis quelle qu'un de très sociale et je me fait facilement des amis. C'est peut être parce que je suis plus grande eux et que je suis beaucoup plus mature , je ne sais pas mais je ne vais pas supporte ce genre de chose bien longtemps car je n'aime pas les personne qui critique et qui juge sans connaitre !!!!
  8. Invité

    Première ES

    Voilà je rentre en première ES la semaine prochaine, de ma classe de l'année dernière on est 11 à allez en ES, j'aimerai savoir si à la rentrée je serai dans la classe des onze personnes de ma classe de seconde, c'est comme sa au lycée ou c'est possible ?, et j'aimerai aussi savoir si il y a plus de garçons ou de filles en ES, combien environs ? merci
  9. Salut :] Depuis 2 semaines, je m’interroge sérieusement sur mon orientation ... Je suis actuellement en première Bac Pro SEN et la fin de l'année scolaire approche, mais également le choix de l'orientation. Redoubler ou passer en Terminale ? Je me pose cette question car je n'ai pas trop bossé cette année. Ma moyenne en matière général est à peux près correct (environs 13), mais le problème est en professionnel .. (je frôle le 10 ..). Depuis que je suis en primaire, mes profs me disent que je ne travaille pas assez. Je n'apprenais pas mes cours. Lorsque je suis rentrer dans ce bac, j'ai commencé à prendre conscience de mes erreurs. (Si j'aurais su ...), mais j'ai développé une grande addiction pour certains jeux vidéo ... ce qui m'a gâché ma première. Lorsque je rentrais le soir, je ne pensais qu'a jouer. J'ai réussi petit à petit à me décrocher de ces jeux, mais que bien trop tard ... Lorsque l'on apprend un cour dans une matière professionnel, nous avons besoin d'un cour précédemment vue. C'est là que se pose le "hic". Je n'ai pas les bases de la première. Il y a aussi un autre problème ... Etant très réservé, m'intéressant à des choses que les autres trouvent "bizarre" (Psychokinésie, musique classique ...) , je me suis fait une assez "moche" réputation, je suis le genre de personne avec qui l'on évite de traîner. Les secondes le pensent également (les futures première); Les seuls avec qui je parle sont ceux de ma classe. Donc si j'envisage de redoubler, je me retrouverais seul et mis à part ... Qu'en pensez-vous, auriez-vous des conseils ? Merci
  10. En me baladant un peu sur le net j'ai trouvé cette info http://www.comite-ch...evenements.html Tout spectateur bénéficiera d'un accueil "vip", tapis rouge et coupes de champagne (je pense qu'il vaut mieux arriver en avance).... une bonne initiative non ? Ce festival commence le 1er février et une avant première sera diffusée chaque jour ! Après pour la liste des films rendez vous directement sur le lien qui gère l'évènement
  11. Au commencement : Chaque histoire a un début et chaque histoire a une fin. Certaines ne se terminent jamais et subsistent au travers de souvenirs qui ne pourraient s'effacer, laissant leur marque indélébile sur le temps. Le début de celle-ci aurait put paraître banal, sans réelle importance pour quiconque. Ce n'était pas le cas, comme chaque histoire, elle avait son importance, plus particulièrement pour Sophie. Histoire : Ce jour, là, tout commença par un simple regard, un geste, une sensation qui réchauffe le coeur de deux êtres-humains courants rejoindre leur destinée. Sophie était seule, assise sur l'un des banc du parc qu'elle aimait tant. Cet endroit lui permettait de laisser libre cour à ses songes; relatant sans cesse les bribes de souvenirs de son passé qui la hantait les jours où elle réfléchissait un peu trop à son existence. C'était dans ce lieu cher à son esprit qu'elle souhaitait s'évader. C'était un peu comme la sensation qui vous fait penser que vous avez besoin de lâcher prise avec la réalité. Cette envie d'évasion, de transcendance qui fait parfois office de source d'inspiration aux grands intellectuels de ce monde. En effet, sa mère l'emmenait souvent ici pour qu'elle y joue. Elle était une jeune fille charmante et bien éduquée, issue de bonne famille et débordante de vie. La jeune femme rit soudainement en repensant aux bêtises qu'elle avait put faire à cet endroit, les sempiternels sermons de sa mère qui semblait parfois décontenancée face à tant de vitalité de la part d'un si petit être. Oui, l'enfance de Sophie avait été heureuse. Il était environ trois heures de l'après-midi, un mois de Décembre. Un brouillard embaumait le dédale d'arbres de différentes variétés et qui semblaient très vieux et chargés d'histoires. L'herbe était couverte d'une fine couche de givre, elle semblait avoir perdue sa couleur verte éclatante qu'elle nous offrait en spectacle lorsqu'elle pouvait arborer ses atours les plus purs. il suffisait d'un peu de logique pour se rendre compte que le parc était entretenu régulièrement pour parvenir à une telle régularité dans l'utilisation de l'espace. Il était le fruit du travail de nombreux hommes. Ce parc fut délimité au XVIème siècle par ordre des hautes instances de la ville. Un vieux parc, recelant de nombreux secrets. Il faisait froid ce jour la. Sophie portait un long manteau de laine noir et des gants de cuir noirs hérités de sa grand-mère, ils étaient très fin et confortable. Ses cheveux semblaient soyeux comme la soie de la plus pure qualité. Blonds et longs, ils reflétaient - les jours ensoleillés - une lumière vive et scintillante qui mettait en relief ses magnifiques yeux vert-turquoise. Sous son long manteau Sophie portait une robe. Mousseline simple, de couleur bleue qui lui allait à la perfection. Des collants noirs et des talons style Richelieu de couleur bleu - tout comme la robe -. Elle s'intéressait un peu à la mode, elle s'amusait à l'élaboration de ses tenues, jouant sur une touche d'excentricité pour chaque ensemble. Jouant de ses charmes, elle usait de sa beauté avec beaucoup de discernement. Elle avait horreur du vulgaire, elle était d'un naturel plutôt calme et posé. Elle était aussi extrêmement intelligente. Âgée d'une trentaine d'années, elle faisait bien plus jeune que son âge. Elle se disait souvent qu'elle avait conservé le visage de ses vingt ans. Le temps ne semblait pas avoir d'emprise sur elle. Cette beauté angélique, ingénue cachait un véritable brasier qui ne demandait qu'à être apprivoisé. Mais à peine eut-elle le temps de s'en rendre compte, qu'un jeune homme entra par le grand portail vert qui faisait le lien entre l'extérieur et cet endroit privilégié. Charles marchait dans le parc. Son allure générale laissait penser qu'il s'agissait d'un pauvre petit vagabond qui ne pouvait s'offrir tout le luxe auquel les gens riches accédaient avec aisance - et complaisance, parfois -, les gens comme Sophie. Il abhorrait l'épicurisme, il jugeait injuste que les pauvres comme lui soient totalement exclus de cette société capitaliste qui avait à coeur de creuser les inégalités sociales. Il se disait bien plus heureux sans argent, libre comme le vent. Il adorait la lecture - quand l'occasion de lire lui fut donnée, il dévorait d'une seule traite les oeuvres auxquelles il avait l'honneur d'accéder -. Il écrivait beaucoup de poèmes traitant divers sujets, se souvenant sans arrêt d'une de ses lecture. Maximes de l'homme de cour, texte datant de 1647, écrit par Baltasar Graciàn y Morales qui disait que "L'invention marque un excès d'esprit, mais où se trouvera-t-elle sans un grain de folie?". C'était sa philosophie, il était assez surréaliste. Il était très beau, ses cheveux courts et bruns étaient en adéquation avec la couleur marron très claire de ses yeux. Il portait un piercing sur la lèvre inférieure qui lui donnait le genre d'un homme de mauvaise fréquentation. Mais il ne faut jamais juger un homme sur son aspect physique, il était en réalité doux et gentil. Charles s'assit sur le banc qui lui faisait face et il vit Sophie devant lui. Elle ne l'avait pas vu mais s’efforçait en réalité de ne pas le regarder, c'était plus fort qu'elle, la beauté de Charles la perturbait. Son visage angélique, un peu usé par les longues nuits passées dehors, semblait hypnotiser Sophie. Le jeune homme passait la plupart de ses nuits à chercher un refuge, mais sans réel succès. Il était un pauvre enfant, orphelin, ayant décidé de mener son existence selon ses propres principes. Il apprit à lire et à compter seul et il était très doué. Charles se leva, l'air de rien, pour mieux voir Sophie. A ce moment, l'ensemble de ses pensées se transforma en un mélange incompréhensible d'idées, de délibérations. Enfin, c'est poussé par ses pulsions qu'il continua à s'approcher de Sophie, celle-ci perturbée par l'homme. Charles et Sophie se retrouvèrent face à face; - "Bonjour", dit Charles d'un air qui laissait entrevoir son appréhension. Il eut d'abord peur qu'elle ne lui réponde pas et qu'elle se contente de l'ignorer. - "Bonjour, voulez-vous de l'aide?", dit-elle, elle aussi perturbée par Charles qui donnait lieu à des désirs incongrues qu'elle tentait de contenir. Elle avait décidé de se prêter au jeu. Après tout, qu'avait-elle à perdre? - "Je vous regarde depuis longtemps et je reste subjugué part tant de beauté. Vous êtes très charmante, vos yeux sont magnifiques et d'une couleur qui enchante mon âme d'esthète", Charles prit de l'assurance et se montrait très élogieux envers Sophie, dont les joues devenaient rouges. - "Puis-je vous tenir compagnie?", son coeur venait de faire un bond énorme dans sa cage thoracique et il redoutait la réponse à sa question. - "Mais bien sûr voyons!", Sophie, amusée par l’inexpérience de cet homme âgé d'une vingtaine d'années. Chacun d'entre eux venait de rencontrer une personne spéciale et ils en avaient conscience. Il échangèrent leur expériences et visions de la vie. Finalement, ils se trouvèrent l'un et l'autre de grandes qualités morales. Charles avait prit la main de Sophie dans la sienne, celle-ci ne le repoussa pas. A la fin : Ces deux être profitaient de ce moment. Sophie avait sa tête sur l'épaule droite de Charles. Ils regardaient le ciel, chacun espérant que ce moment dure à tout jamais. Charles se souvint de l'oeuvre de Louis Gauthier, extrait de Voyage en Irlande avec un parapluie, cela disait "Il y a quelque chose de sacré même dans les amours les plus banales, les relations les moins bien assorties, les rencontres les plus brèves. L'instinct bouleverse tout.". Sur cette pensée Charles posa sa tête sur celle de Sophie et les deux amants éphémères fermèrent les yeux. Voilà, fini, j'espère que vous aurez apprécié ce moment.
  12. Monisha Kaltenborn, la femme qui dirige Sauber Samedi 15 Mai - 09:00 © ARC | Monisha Kaltenborn dirige depuis le début de l'année les 270 spécialistes chargés de rendre les monoplaces Sauber les plus compétitives possible. FORMULE 1 | A la tête de l'écurie suisse depuis le début de l'année, elle est la première directrice d'une équipe de F1. Par Mario Luini Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  13. Invité

    repasser une épreuve du bac, possible ?

    Bonjour à tout le monde, J'ai dans deux jours une épreuve du bac (français écrit) mais je me demandais .. Est-ce possible de la repasser si jamais je venais à la rater ? Je suis super angoissée.. Merci d'avance pour vos réponses..
  14. Invité

    BAC : Question de Corpus

    Bonsoir, J'ai mon bac écrit de français dans quelques jours et j'aimerais faire une révision de dernière minute (je tiens à préciser que j'ai quand même révisé) afin d'être rassurée et plus à l'aise. Réellement, quelle est la méthode pour répondre à une question de corpus quel qu’elle soit ? Merci d'avance pour toutes vos réponses.
  15. Publicité animée sur la page d'accueil Google. Mercredi 29 Août - 16:15 Pour la première fois, la société internet a placé un message animé, et très voyant, rompant avec le culte du design minimaliste entretenu depuis les débuts de la page d'accueil. Google n'avait toléré jusqu'ici que le logo de sa société, une boîte de dialogue assortie de deux boutons «Recherche» et «J'ai de la chance». Malmené pour son faible taux d'utilisation, ce dernier a cependant toujours été conservé, tandis que le logo, le fameux doodle, a régulièrement droit à des variantes fantaisistes au gré de l'actualité. «Il n'y aura pas de bannières publicitaires, ni de pub flashy se promenant un peu partout sur la page d'accueil de Google», avait pourtant juré en 2005, sur le blog officiel de Google, Marissa Mayer, aujourd'hui passée chez Yahoo! L'ambiguïté du message «La place de jeu est ouverte», précédant la pub animée pour le Nexus 7, n'a fait qu'alimenter les spéculations. A quelle fréquence Google va désormais utiliser cette «recette»? En faisant de la publicité de son propre produit sur un service actif sur à peu près tous les ordinateurs, soit un milliard d'utilisateurs unique par an, Google ne devient-il pas le pendant de Microsoft qui avait été reconnu d'abus de position dominante pour avoir installé par défaut son propre navigateur Internet Explorer sur Windows? Suite de l'article... Source: 20 Minutes Online
  16. Invité

    Je stress en première ES :3

    Voilà mon premier trimestre est fini j'ai 9,96 de moyenne général ce qui est très faible à mon goût, voici par matière : Français: 09,78 Anglais: 08,56 SES: 08,63 Espagnol: 10,88 Maths: 13,21 Science: 11,23 Histoire: 09,75 Sport: 07,75 Je suis très stressé à l'idée de rater mon année, ma grande peur est de redoubler ma première, je suis très découragé également, je travaille pourtant pas mal mais sans doute pas assez, comment améliorer mes méthodes de travail, j'aimerais arriver vers les 11 même 12, j'ai aussi peur de la réaction de mes parents qui ne connaissent pas encore ma moyenne aidez moi s'il vous plait :3
  17. hi C'est ma première caricature vous en pensez quoi?
  18. Bonjour à tous, Dites moi s'il vous plait quelles sont les difficultés que la Première République a rencontré ? Merci
  19. AntoineG

    Passage en 1 ES

    Bonsoir a tous (et toutes), j'aimerais savoir si avec les notes suivantes je pourrais passer en première ES (j'ai pas encore eu mon bulletin du 3e trimestre mais je connais mes moyennes) sachant que mon conseil de classe est demain. Je sais que mon prof de maths va m'appuyer au conseil, ma prof de français va vouloir un redoublement à mon avis, mon prof d'hist géo pense que je suis capable de beaucoup plus, il va m'appuyer, le prof de physique chimie va me mitrailler, je suis pas du genre à foutre le bordel (ça peut être un avantage pour le passage) et au 2e trimestre le conseil m'a proposé un redoublement. PS (j'ai juste mis les notes importantes pour ES) : Deuxième Trimestre : FRANCAIS : 10,30 HIST-GEO : 10 MATHS : 3,50 ANGLAIS : 8,90 ESPAGNOL : 7,80 SES : 7,50 Troisième Trimestre : FRANCAIS : 8,15 (diminué de 2 pts) HIST-GEO : 10 MATHS : 8,50 (augmenté de 5 pts) ANGLAIS : 8,39 (diminué de 0,60 pts) ESPAGNOL : 7 (diminué de 0,80 pts) SES : 14 (augmenté de 6,5 pts) Merci pour vos réponses
  20. Elyh

    Première scientifique

    Bonjour, je suis en seconde et j'ai demandé une première S avec une moyenne générale de 12,70. J'ai été acceptée et j'ai demandé l'option obligatoire SVT, dans les matières scientifiques je m'en sort plutôt bien avec 15 en physique-chimie, 15 en maths par contre j'ai des difficultés en SVT, je suis à 9 ou 10 et j'ai peur car l'année prochaine j'aurais en plus l'option SVT.. J'aimerais savoir si la filière est si difficile que ce que j'entend partout et des conseils si des personnes ont déjà fait la filière et passé leur bac scientifique.. Merci
  21. Bonjour, Dans le cadre de notre TPE ayant pour problématique "En quoi peut-on établir un rapport entre l'adrénaline et les sports extrêmes ?", nous souhaitions faire un sondage/questionnaire sur l'éventuelle pratique de ce genre de sport, et ainsi en faire une étude statistique. Chaque réponse complète nous sera très utile et nous vous en remercions d'avance. :) Questionnaire: 1) Quel âge avez-vous ? 2) Quel(s) sport(s) extrême(s) pratiquez-vous ? 3) À quelle fréquence ? (de préférence par jour, par mois ou par an) 4) Pour quelles raisons le(s) pratiquez-vous ? (pour la pratique du sport/attiré(e) par le danger ?) 5) Depuis quand ressentez-vous ce besoin de pratiquez ce sport ? 6) Que vous procurent ces sports extrêmes (avant/pendant/après) ? 7) Avez-vous déjà été blessé ? 8) Vous considérez-vous comme "addict" aux sports extrêmes ?
  22. Bonjour/Bonsoir à toutes et à tous. Voilà mon "problème", si on peut appeler ça comme ça : en Septembre, je ferai ma rentrée dans la classe de première. Mais... Quel sac choisir ?! J'étais habituée à mon fidèle EastPak, je voudrais changer pour un sac à main. Et c'est là que vous rentrez dans l'action, j'ai besoin de vos conseils pour faire mon choix ! Merci d'avance !
  23. Bonjour, ce week-end et après deux mois de relation, j'ai fait l'amour pour la première fois à ma copine et ma première fois tout court. J'écris sur le forum car en fait je n'ai pas ressenti grand chose au moment de l'action et j'ai été un peu déçu..( au delà du fait que je n'ai pas pu terminer car elle avait trop mal..) je me demande si c'est un peu la faute du préservatif ? est ce que cela vous est aussi arrivé ? Merci !
  24. Invité

    Demande de stage !

    Voilà je suis en première ES et pas mal de personne de ma classe font des stages, j'aimerais en faire un moi dans une compagnie aérienne en tant que Steward, je pensais notamment à Air France, qui effectue environ 7 vol pour Orly, allez retour, au départ; d'un aéroport à 15 minutes de chez moi, j'aimerais savoir si c'est déjà possible dans une compagnie aérienne ou si il faut 18 ans et sinon quels sont les autres compagnies qui accepteraient ? Merci :)
  25. Bonjour, aujourd'hui, c'est la Sainte Rose, la Sainte Rose de Lima en fait, première sainte du Nouveau Monde. Donc, bonne fête à toutes celles qui portent ce magnifique prénom, le plus beau, le plus romantique qui soit sans doute, ainsi que ceux dérivés : Rosa, Roseline, etc. et de même aux Eglantine (du latin "qui a des épines")... Eglantine étant également le prénom de la Belle au Bois dormant et d'un roman de Jean Giraudoux. La Sainte Rose Sainte Rose de Lima Si le 23 août est dédié à Sainte Rose d'après le calendrier de l'Église catholique, c'est en l'honneur de la première sainte du Nouveau Monde. Sainte Rose est née en 1586, dixième enfant d'une famille modeste de Lima au Pérou. Sa vie austère, consacrée à la prière et dévouée aux plus pauvres, prit fin en 1617 alors qu'elle n'avait que 31 ans. Elle est la Sainte Patronne de l'Amérique Latine, du Pérou et des Philippines. Son culte est très répandu de par le monde, et elle a d'ailleurs donné son nom, entre autres, à une importante commune de Guadeloupe mais aussi à un quartier de Québec et une commune de La Réunion... La rose sait faire passer le message ! La rose est une championne de la communication ! En effet, de multiples expressions mettent en scène cette fleur. Si vous avez bonne mine, vous serez "frais comme une rose". A l'inverse une hygiène douteuse vous vaudra de ne "pas sentir la rose". Vous avez une aventure sentimentale ? Ce sera donc une "histoire à l'eau de rose", sauf bien entendu si cette aventure prend une tournure plus passionnelle, auquel cas prenez garde car le proverbe dit qu'"il n'y a pas de rose sans épines", ce qui signifie que chaque bonheur comporte sa part de douleur. Reste enfin l'expression "découvrir le pot aux roses", dont le sens nous est connu, mais l'origine beaucoup moins. La rose symbolise le secret, et par conséquent découvrir la rose... c'est découvrir un secret. Mais une autre explication a également été avancée : le pot aux roses pourrait être le pot dans lequel les femmes mettaient leur fard ou leur parfum, symbole de séduction, donc d'aventure amoureuse. Ce qui est sûr, c'est que la rose est depuis toujours étroitement associée au sentiment amoureux ! Ainsi dans le langage des fleurs, la rose multiplie les déclarations. La rose blanche est respectueuse et admirative, la rose rose fait passer un message de tendresse et d'amitié, la rose rouge déclare un amour enflammé... Mais attention à la rose jaune et aux malentendus qu'elle pourrait déclencher ! En effet lorsqu'elle est jaune, la rose demande pardon pour une infidélité. Le nombre de fleurs offertes a également une signification, mais retenons surtout qu'il faut offrir les roses par nombre impair, lorsqu'on en offre moins de dix, dans un souci purement esthétique : un trio de roses est toujours plus élégant dans un petit vase que deux roses ! La rose et le poète Dans la littérature et la poésie, la rose a souvent été utilisée pour évoquer la fragilité de la beauté. Ainsi fait Pierre de Ronsard dans le célèbre poème "Mignonne allons voir si la rose...", où il évoque le destin de la fleur, belle au matin et fanée le soir. Le poète en tire une morale pour guider la vie humaine : « vivez si m’en croyez, n’attendez à demain cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. » VIVE LA ROSE ! VIVE LES ROSES !
×