Lucy Van Pelt

Membre
  • Compteur de contenus

    27 463
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Lucy Van Pelt

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
  • Pays

Visiteurs récents du profil

120 096 visualisations du profil
  1. Vous en avez rien à fout** mais je vous le dis quand meme

    En lisant ici et là, je pense aussi à toutes ses révélations à propos de "grands", à l'affaire Weinstein, et d'autres aussi. On a eu Rozon ici entre autre et pis v'là ti pas que je trouve un article parlant d'un livre de Nathalie Heinich s'intitulant L'Elite Artiste paru en 2005 https://questionsdecommunication.revues.org/7749 Les artistes forment une nouvelle aristocratie», lance la sociologue Nathalie Heinich, auteure de L'Élite artiste (Gallimard), portant précisément sur le thème de l'excellence et de la singularité du créateur en régime démocratique. L'ouvrage a paru en 2005, bien avant Jean-Marc et L'Âge des ténèbres. Il puise à des dizaines d'autres exemples réels, de Balzac à Breton, pour développer cette idée que l'artiste incarne un nouvel élu qui a reçu la grâce et a droit à certains privilèges. Artiste, cela devient une identité qui, dans les bonnes familles, permet d'accepter un certain déclin: les enfants d'aristocrates, qui ne peuvent plus espérer les positions politiques et économiques de leurs parents, se replient vers la peinture et la poésie pour ne pas déchoir socialement. Au XIXe siècle, nombre de fils de bourgeois voient eux aussi dans l'art une manière de maintenir un privilège sans pour autant être enfermés dans l'image sociale peu valorisée du «bourgeois». Et les enfants de prolétaires y trouvent un moyen de sortir de leur classe peu privilégiée. On assiste donc à une convergence vers cette catégorie, «artiste», qui constitue comme un recours pour tous les milieux, d'autant qu'à cette époque la peinture se popularise avec les Salons et la littérature se diffuse grâce à l'essor des feuilletons et des journaux. Aujourd'hui encore, si un enfant ne réussit pas sa scolarité, on espère le voir se lancer dans le cinéma ou la production. C'est toujours une façon de ne pas décliner socialement. Mais tout le monde ne peut devenir artiste. Qu'ils soient issus de milieu populaire, bourgeois ou aristocratique, ces gens ne peuvent en effet pas tous s'insérer dans un marché qui n'est pas extensible, et n'ont pas la formation qui leur permettrait d'exploiter leur talent. D'où une forte paupérisation de cette population dès le XIXe siècle. Les peintres qui ne veulent pas s'abaisser à vendre des enseignes ont des difficultés à trouver des commandes. Se développe alors l'idée de la «vocation»: on ne fait pas de l'art afin de gagner de l'argent, mais parce qu'on est né pour cela. Auparavant, la vocation était exclusivement religieuse. Désormais, elle se projette sur les artistes en se couplant avec la valorisation de leur singularité: il est bien d'être original, en marge, hors du commun. C'est le mythe de la bohème: le génie méconnu, famélique, sans le sou dans sa mansarde. Oui. A partir des années 1830, de plus en plus de romans mettent en scène des artistes, ce qui était jusque-là inédit. Le plus bel exemple est Le Chef-d'?uvre inconnu, d'Honoré de Balzac: un jeune novice demande à sa bien-aimée de poser pour son maître afin que celui-ci puisse achever son chef-d'?uvre, le portrait de la Belle Noiseuse. L'affaire tourne au drame... Le maître, devenu fou, détruit sa toile en voulant la parfaire et meurt; le jeune homme, qui a sacrifié la femme à son art, perd son amour mais gagne la postérité. Equivalence entre la créature et la création, mystère de l'initiation, éloge de la marginalité, don inné, pauvreté matérielle qui offre la postérité spirituelle... C'est le parfait stéréotype de l'artiste romantique, cet être hors du commun, qui est dépeint par Balzac. Ainsi se mettent alors en place une véritable mystique et un système de valeurs qui perdurent aujourd'hui. https://www.lexpress.fr/culture/livre/les-artistes-sont-les-nouveaux-aristocrates_821231.html
  2. Les reprises des chansons...

  3. A quoi penses-tu en ce moment ?

    J'ai de plus en plus l'impression de vivre en Absurdistan.
  4. Le topic de la musique électro

    https://www.goldflakepaint.co.uk/new-music-same-waves-my-way/
  5. Qu'écoutez-vous en ce moment ?

  6. A quoi penses-tu en ce moment ?

    Tssss....Pourquoi c'est si long de faire une recherche. Pas la patience. Salut les filles! Donc dans ce qui vous fait rigoler; La Crosse avenir. Haha! http://www.je-parle-quebecois.com/lexique/definition/crosser.html
  7. Les reprises des chansons...

  8. *va voir de quoi il a l'air* Bah non, pas vraiment.
  9. l'alphabet du premier mot qui vous passe par la tete...

    Je préfère sans le "cle", ça sonne mieux
  10. Quelle musique avez vous dans la tête

  11. Qu'écoutez-vous en ce moment ?

  12. Qu'écoutez-vous en ce moment ?

  13. Chansons françaises

  14. Qu'écoutez-vous en ce moment ?

  15. Mettre une signature

    Bonjour, tu vas sur ton profil, tu cliques ensuite sur "modifier votre profil". En fait, ce n'est pas plus compliqué que de mettre un avatar.