Aller au contenu

pitchounedu60

Membre
  • Contenus

    188
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de pitchounedu60

  • Rang
    Forumeur inspiré

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bonjour à toutes et à tous, Et bonne année ! Je m'excuse par avance si mon sujet n'est pas placé dans la bonne catégorie, n'hésitez pas à le déplacer s'il ne correspond pas à celle-ci. Je passe donc depuis quelques temps des castings théâtre et souhaiterais aujourd'hui postuler à des projets chantés/voix-off de manière plus régulière, d'où ma recherche de micro. J'avais à l'époque enregistré en studio, comme ça se faisait beaucoup, mais les prix, comme le type de matériel demandé par les directeurs de castings ne sont jamais les mêmes, et avoir un micro me permettrait d'envoyer mes chansons et démos-voix quand je le veux. J'en appelle alors aux experts, car je n'y connais pas grand chose ! Dans les grandes lignes, je recherche un micro majoritairement : - Pour enregistrer des chansons depuis mon logement (espace très restreint et mal isolé niveau son/et intouchable car locataire) : il faut surtout prendre en compte le fait que la voix peut moduler, partir dans les aigus comme les graves selon la démo demandée pour le casting, etc, et qu'il faut donc que le type de micro ''suive'' ma voix sans endommager le rendu, car je ne serais pas stoïque, que ce soit assis ou debout. - Niveau logiciel, je n'utilise (et ne connais, je l'avoue) que Garageband, peut-être que certains micros sont plus adaptés à ce type de logiciel ? Il faudrait donc un système USB, j'imagine ? - Concernant le budget, je ne pourrais pas dépasser 200 euros. En-dessous ce serait vraiment bien aussi, mais disons que le budget peut aller jusque là. Faut-il forcément d'autres accessoires pour aller avec le micro, ou peuvent-ils être fournis et compatibles avec l'ordinateur ? Voilà, je crois n'avoir rien oublié...merci infiniment à ceux et celles qui me liront, je n'y connais strictement rien et j'ai réellement besoin d'investir dans ce nouveau matériel professionnel. Il n'y a pratiquement plus aujourd'hui de casting direct (ce qui paraît logique, vu le nombre de postulants) et je ne peux pas payer un nouvel enregistrement dès qu'on me demande une chanson ou une démo-voix parlée ! Bonne journée à tous ! P.
  2. Bonjour à tous, Je viens aujourd'hui demander conseil à ceux qui auraient franchi le cap du micro-entrepreunariat car l'Ursaff est aujourd'hui dans l'incapacité de répondre à mes questions. Je suis actuellement animatrice événementielle freelance dans la catégorie ''Activités récréatives et de loisirs'' et je souhaitais savoir s'il était possible d'accepter en parallèle des paiements dits ''cachets intermittents'' ? --> Je m'explique : Je ne suis pas inscrite au Pôle Emploi Spectacle car je suis très loin d'avoir suffisamment de cachets par an, et je sais également que micro-entreprise et intermittence ne sont pas cumulables. Mais qu'en est-il d'être payé ponctuellement en cachets sans être inscrit au Pôle Emploi Spectacle, une fois qu'on est freelance ? J'étais à l'époque encore sous le régime salarial, bien avant ma micro-entreprise, et il m'est arrivé d'être payée en cachets : je recevais une fiche de paie et un virement, mais je ne comptabilisais pas ces cachets dans le but d'obtenir de futures aides Pôle Emploi Spectacle. Certains étaient embauchés comme moi, sans être intermittents, alors que d'autres joignaient plus de paperasse avant la journée de travail et comptabilisaient leurs cachets pour leurs futures aides. Mes deux grandes questions sont donc les suivantes : 1/ Puis-je utiliser le même principe qu'à l'époque et accepter des cachets non déclarés à Pôle Emploi Spectacle, faisant de ma situation un cumul micro et CDDs non-réguliers, et 2/ En tant que micro dans la catégories ''Activités récréatives et de loisirs'', est-il possible d'accepter un emploi CDD/CDI dans le monde du spectacle ? Je sais par principe qu'on ne peut pas cumuler micro et activité salariale si ça concerne le même domaine, mais le poste d'animatrice événementielle peut-il être véritablement assimilé à tous les autres jobs ? (Acteur, metteur en scène, figurant, chanteur, etc...) Le poste d'animatrice est considéré comme une activité libérale non-réglementée, et entre donc maintenant dans la catégorie ''commerçant'' (logique...), et bien que l'animation soit ciblée artistique, j'ai vraiment besoin de savoir si ça concerne tous les emplois du spectacle. Un IMMENSE merci à tous ceux qui m'auront lue jusqu'au bout, je suis véritable perdue ! P.
  3. Absolument ! Mon ancienne mutuelle prenait plus que son temps pour faire la connexion avec la nouvelle, mais de nombreuses propositions me sont étrangement parvenues dès qu'il a été question d'une augmentation de prix, et ce même avant que soit faite la connexion initialement demandée ! Une bonne journée à vous également !
  4. Pic et repic, merci ! En effet, je parlais bien d'une mutuelle d'entreprise, et non ce ne sera pas une hospitalisation durant une période avant/après démission. Merci également pour cette précision de tarifs, je n'en savais rien ! Et oui, je me suis permise de contacter ce forum, car cette mutuelle a beau être fantastique niveau remboursements, ses délais de réponses (téléphone, mail) et de remboursements, du coup, sont vraiment très longs. J'ai déjà tenté plusieurs fois de les contacter en dehors de mes horaires de boulot et je ne parviens à contacter personne. J'ai également fini par envoyer un mail, mais le dernier en date avait mis deux semaines pour obtenir une réponse, donc
  5. L'après ne me pose pas de problème, je veux surtout être sûr que chaque remboursement sera dû, même si une prestation se fait grosso modo quelques jours avant la date de démission.
  6. Merci encore, Lapinkiller ! En effet, d'après ce second lien il semble bien que je puisse obtenir les remboursements pour les prestations antérieures à la fin du contrat ! Pour ce qui est de la continuité de ma mutuelle (le lien numéro 1, donc), je pense que c'est peu probable me concernant alors, étant moi-même la personne qui interrompt le contrat, et ne bénéficiant pas d'allocation chômage
  7. Lapinkiller, merci pour ta réponse rapide ! Pour l'instant je ne me pose pas la question de l'après, il faudra néanmoins que je vérifie, mais c'est surtout concernant les remboursements actuels, car je n'ai aucune idée si mon médecin me fera tout payer d'un coup ou les jours mentionnés proches de ma fin de contrat, et je ne pourrais pas tout payer de ma poche. Me voilà rassurée !
  8. Bonjour à toutes et à tous, J'aimerais poser une question qui va peut-être sembler très bête, mais comme je n'ai jamais eu de mutuelle d'entreprise jusqu'à maintenant, entreprise que je m'apprête à quitter, je me pose une question concernant le remboursement de soins après démission. En sachant que j'ai plusieurs rendez-vous médicaux à prendre avant d'arrêter mon emploi, ma mutuelle me remboursera-t-elle si les soins concernaient la date avant ma démission ? La question est posée un peu bizarrement, j'en conçois, mais voilà l'idée : l'un de mes rendez-vous aura lieu quelques jours avant mon dernier jour de travail, et je sais que la mutuelle en question a des délais assez longs à chaque fois concernant les remboursements. Donc même si ma démission est annoncée et qu'il me faut attendre un certain délai, puis-je être certaine de me faire rembourser par cette même mutuelle, en sachant que les dits soins concernaient des dates avant démission ? Voilà, un grand merci à ceux qui sauront éclairer ma lanterne ! P.
  9. Bonjour tout le monde, Alors voilà, je bosse dans un café et il y a un client qui vient régulièrement prendre le sien tôt dans la matinée, puis repart aussitôt pour le boulot. Ayant eu beaucoup d'horaires d'ouverture au départ, j'ai eu l'occasion de le croiser à quelques reprises et je dois dire que le feeling est très vite passé. Nous nous échangeons beaucoup de sourires mais malheureusement des phrases très bateau, d'autres clients arrivant également, en plus de mon équipe... Je ne parle pas ici d'histoire d'amour à l'eau de rose, j'ai bien conscience qu'on se connaît à peine, mais je sais également que cette rencontre ne me laisse pas indifférente car voilà très longtemps que je ne m'étais plus intéressée à quelqu'un, ce pourquoi je suis assez perdue. Je ne serais franchement pas étonnée qu'il soit en couple, mais comme on dit toujours, qui ne tente rien n'a rien, le problème est que je cherche un moyen plus discret, rapide ou en tout cas sous entendu d'établir un contact plus "personnel", car mes collègues et managers sont avec moi, sans compter les clients, et je travaille beaucoup moins en matinée dorénavant, alors encore moins de chance de le croiser, ce pourquoi je voudrais avoir des conseils sur comment agir. Si j'étais seule je filerai mon numéro ou tenterai de dire quelque chose, mais entre le client qui paie 30 secondes montre en main et le reste du monde autour... Des conseils, des idées ? Merci !
  10. Rebonjour, et merci pour vos réponses. Je vais avoir 24 ans.
  11. Bonjour tout le monde, Alors que je m'apprête à faire ma valise (départ dans quelques heures !) je me dis cette fois ci que je n'aurais plus de mauvaise surprise, pas besoin de lingettes, ou autre...à tort, et je suis complètement perdue... Pour la faire court, je n'ai JAMAIS été régulière, mes règles arrivent toujours plusieurs jours en avance, alors je prévois toujours au cas où, il m'est même déjà arrivé de ne pas les avoir pendant six mois, avant que ça revienne.... Enfin bref, alors que l'estimation de mes nouvelles règles se situait autour du 5 juin (je ne prends plus de moyen contraceptif hormonal depuis des années, car mon corps a très mal réagi), voilà qu'elles réapparaissent le 22 mai. Il m'est déjà arrivé une fois d'avoir deux semaines d'avance, mais les choses s'étaient ensuite réadaptées. Sauf que là, 31 mai, voilà que j'ai de nouveau mes règles ! J'attends de voir si d'ici quelques heures ça repart sur des vraies règles où s'il s'agit de simples saignements, mais quoi qu'il en soit, c'est une toute première fois pour moi (on approche les trois fois en un mois). Il m'arrive de voyager pas mal récemment (pas au bout du monde non plus, et genre une semaine par-ci, une semaine par-là), mais est-il possible que ce soit la cause de tout ça ? Le stress, peut-être ? Au vue de mes projets professionnels, c'est un rythme assez intense, donc je ne vais pas nier être un peu stressée, mais de là à dire que ça me bouffe la vie... Comme écrit plus haut, je n'utilise donc pas de moyen contraceptif hormonal, et je n'ai eu de toute façon aucune relation sexuelle depuis le mois dernier. Il est vrai qu'hier je me suis sentie vraiment gonflée au niveau du ventre, un peu comme avant chaque règles, mais je n'avais absolument pas fait le lien, car je ne pensais pas que ça recommencerait le lendemain ! Merci d'avance pour ceux qui ont pu tout lire, je dois prendre RDV avec mon médecin, mais je ne peux pas reporter ce voyage et n'aurais donc pas de rendez-vous avant au moins une semaine... Bonne journée ! P.
  12. Bonjour à tous j'ai la mauvaise sensation d'avoir publié ce post dans la mauvaise catégorie, mais je n'arrivais pas à trouver la case exacte pour parler de ça... Alors voilà, je viens d'écrire un livre en anglais et je souhaite le faire déposer pour qu'il soit enregistré sous mon nom. Mais étant de nationalité française, avec un manuscrit anglophone je me demandais s'il fallait que je fasse la procédure en France ou à l'étranger ? Peut-on déposer en France un livre écrit dans une langue étrangère ? Voilà, ma question est peut-être un peu bête, mais je ne m'étais jamais vraiment posé la question auparavant, tous mes précédents manuscrits étant rédigés en français, mais maintenant que je me mets à l'anglais... Merci d'éclairer ma lanterne ! Passez une bonne journée
  13. Bonjour à tous, Voilà, je me pose une question depuis quelques jours... Je suis à l'étranger pour le moment, et j'y ai actuellement un boulot, ce pourquoi je ne peux pas retourner tout de suite en France. Le seul problème est que j'aimerais m'inscrire à la Fac, mais ne serait pas en France au moment de la reprise, ce pourquoi je comptais intégrer une fac en janvier. J'entends parler du droit à la réorientation, à la " double rentrée " qui permettrait de démarrer en janvier, à condition d'être accepté et bien sûr très assidu, mais je ne vois que des articles sur la réorientation, le fait d'être déjà dans une école et de finalement changer d'avis en janvier. Ma question est : Est-il possible de rejoindre une Fac en janvier, non parce qu'on veut changer d'école, mais parce qu'on rentre de l'étranger, où un boulot est exercé ? Merci d'avance ! P.
  14. Bonjour tout le monde, voilà tout est dans le titre ! Voilà quelques années maintenant que j'économise dans le but de partir, soit à LA pour le cinéma, ou à New York, pour le théâtre, et il y a une question pour laquelle je n'arrive pas à trouver la réponse... Je sais qu'il y a différents types de Visas pour résider sur le sol américain, incluant par exemple celui étudiant si on veut rentrer dans une école, mais je sais aussi grâce à un autre expat sur un forum que cela ne permet pas d'avoir un agent. En effet, ce qui me semble normal, ce visa n'est pas suffisant pour autoriser un agent à vous representer, mais le problème est que sans agent, il est impossible d'obtenir des castings là-bas, alors il serait bien inutile de payer un tel visa et voyage. Je lis beaucoup de noms de visa avec des chiffres et des lettres, et j'avoue être complètement perdue. J'ai vu quelque chose portant la lettre O mais je ne sais pas si ce sont pour des artistes déjà établis dans leur pays ou simplement des personnes qui souhaitent avoir accès aux castings et qui souhaitent s'expatrier. Merci d'avance ! P.
  15. Et oui...malheureusement, comme beaucoup d'autres choses, cela existe depuis bien longtemps... Bon, la bonne nouvelle c'est que j'ai finalement trouvé un site avec une adresse email. Ils m'ont répondu très rapidement, et ils m'ont donné plusieurs sites spécialisés dans ces associations !
×