Aller au contenu

marie42340

Membre
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de marie42340

  • Rang
    Baby Forumeur

Informations Personnelles

  • Pays
  1. quelques mois après, voilà où j'en suis : je me suis présentée samedi matin pour un poste de cadre dans une autre résidence de ma ville, entretien positif au cours duquel la personne que je rencontre me dit qu'elle ne souhaite pas faire un contrôle de références, étant donné la situation que je vous ai exposée, je me réjouis...je suis recrutée et j'ai donc commencé lundi matin dans ma nouvelle fonction. dès la première heure, je me retrouve face à face avec une des anciennes salariées de ma précédente structure, cette personne très bavarde explique que nous avons travaillé ensemble et donne le
  2. merci à tous pour vos réponses. en réponse à nébuleuse, j'ai pris contact avec le conseil de l'ordre et validé mon inscription , et ils m'ont conseillé d'ester en justice pour licenciement abusif, ce que je viens de faire par le biais de mon syndicat professionnel. selon eux, il n'y a aucune raison que la faute reprochée soit inscrite au bulletin numéro 2. en réponse à dark, je ne veux pas anéantir toutes mes années d'études d'infirmière et de cadre infirmier parce qu'un abruti a décidé de me mettre au placard, j'en suis à proposer ma candidature d'infirmière pour occuper un poste de nuit, e
  3. licenciée pour faute en mars dernier, je ne retrouve pas de poste, il semblerait que mon ex empoyeur donne de très mauvais renseignements me concernant. en aout 2008, alors qu'un cabinet d'audit assurait la direction par intérim de la maison de retraite dans laquelle je travaillais pour la période de juin à septembre comme cadre de santé délégué par une agence de travail temporaire, puis dès octobre 2008 en CDI, et comme nous rencontrions de grosses difficultés pour gérer l'absentéisme massif de notre personnel, j'ai fait appel à d'anciennes collègues de travail pour être employées comme fais
×