Aller au contenu

Victus

Membre
  • Contenus

    74
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Victus

  • Rang
    Forumeur en herbe
  • Date de naissance 10/10/1970

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. CHAP. V : INTRA-RELATIONS BOUDDHISME - MONOTHÉISMES P 123 à 143 Ce chapitre est une relecture éclairée du Coran dans laquelle la volonté divineest précisée, resituée dans sa dimension eschatologique, et où tous les prophètes reprennent leurs places. Ainsi, par exemple, le Bouddha qui y est subtilement évoqué dans le Coran (de façon subtile mais évidente), ce qui le resitue dans sa dimension prophétique au service du Dieu Un. Pourtant, ce prophète avait jusqu’à lors été rejeté par le mohamadisme, mais c’était sans prendre en compte la dimension dynamique, évolutive, et même christique de ses enseignements, de sorte qu’in fine, son rattachement à l’unité de Dieu telle que révélé à notre connaissance (eu égard à ses derniers enseignements notamment) devient une évidence. Il y a effectivement dans ses enseignements des éléments relatifs à l’importance du « Véhicule Unique, et d’autres faisant l’apologie du Christ qu’il désigne comme son successeur et instructeur universel à suivre dans la foi. Les non-initiés découvrent aussi que le Coran non seulement reconnait le rôle éminent de l’ensemble des prophètes hébraïques du Divin, qu’il sanctifie la Vierge Marie, mais que de plus ce livre saint confirme Jésus en tant que Messie. La partie eschatologique y est aussi traitée, avec confirmation la place centrale du « retour de Jésus » comme « signe » et rôle essentiel. Comme par ailleurs la fin des temps est commune à l’ensemble des principales religions, ce qui était impensable pour l’opinion est en fait une réalité, à savoir que le personnage de la fin des temps en Islam (le Mahdi attendu) est à la fois le personnage de la fin des temps bouddhique (l’éveillé Maitreya). Ces deux personnages n’en sont qu’un ! Il s’agit d’un homme au service de tous. Aimant de tous son cœur l’ensemble des prophètes sans en favoriser l’un aux autres, il concourt à la paix intérieure propice à instaurer un monde de paix et d’équité dans un contexte de juste abondance. Sa présence est aussi là pour nous révéler la Grandeur du Tout Puissant et Son ineffable gloire. Alléluia ! Lien pour le cinquième chapitre : https://jesuslaresurrction.blogspot.com/2019/05/chap-v-intra-relations-bouddhisme.html @Loufiat : Je pense que vous pourrez aisément résumer la page qui constitue le chapitre VI … à moins qu’il ne soit pas à résumer mais à développer dans le cadre d’une sainte participation à laquelle les élus sont invités (Cf Apo 20.6).
  2. CHAP. IV : ÉTUDE COMPARATIVE ENTRE PROPHÉTIES ET INCARNATION DU CHRIST Page 103 à 120 Nous abordons maintenant des concepts de réflexion comprenant la logique, la philosophie, l’histoire, la métaphysique, nous conduisant à la compréhension de la maïeutique des âmes, de l’esprit dans l’espace-temps. En ce qui concerne l’apprentissage des Ecritures bu Bouddha par Jésus, deux approches historiques qui s’opposent - à moins qu’elles ne soient complémentaires ! ? – nous sont présentées. La première nous relate la réalité de la promotion du bouddhisme jusqu'en terres d’Israël et au-delà, avant même la naissance de Jésus. La seconde nous relate des témoignages du passage de Jésus au Tibet. Parmi différentes approches probatoires démontrant la réalisation de Jésus en « éveillé » (bouddha) , vous pourrez trouver une approche probabiliste et statistique qui est développée venant en appui de la compréhension de l’accomplissement prophétique messianique bouddhique en Jésus. Lien pour le quatrième chapitre : https://jesuslaresurrction.blogspot.com/2019/05/chap-iv-etude-comparative-entre.html
  3. CHAP. III : APPRONFONDISSEMENT DU SAVOIR, (RE)DÉCOUVRIR, CONNAÎTRE, RECONNAÎTRE Page 59 à 99 Nous abordons là un chapitre plus « technique » en rentrant dans le cœur de l’étude philologique et intertextuelle entre le Soutra du Lotus et l’ Évangile. Il n’y a dans ce chapitre que deux paragraphes intitulés : I / POINTS COMMUNS ET CONVERGENCES DES ENSEIGNEMENTS II / MOTS CLEFS ET/OU SYMBOLISMES COMMUNS SIGNIFIANTS Non seulement nous constatons que les enseignements sapientiaux du Bouddha et de Jésus sont semblables et complémentaires en leurs fondements et en leurs objectifs, mais de plus plusieurs mots clefs ou images employés par le Bouddha s’avèrent être repris dans l’ Évangile, souvent développés, détaillés ou explicités par Jésus. Ceci ne saurait être le fruit du hasard, et ce qui lie les enseignements du Bouddha avec la réalisation et les enseignements du Christ en vue du salut de tous nous est enfin dévoilé. Lien pour le troisième chapitre : https://jesuslaresurrction.blogspot.com/2019/05/chap-iii-appronfondissement-du-savoir.html
  4. Résumé du second chapitre : CHAP. II : INITIATION A LA CONNAISSANCE ET A L’ESCHATOLOGIE BOUDDHIQUE Page 35 à 55 Ici, nous partageons une revisite les fondements des enseignements du Bouddha, les moyens mis en œuvre par les éveillés ainsi que ses perspectives pour l’humanité. Peu de gens savent qu’il y a une eschatologie bouddhique, y compris parmi les bouddhistes; l’auteur nous y initie, nous révèle et nous démontre sur la base des enseignements du Bouddha que le Christ en est la clef de voûte. Ce qui est un peu plus difficile à saisir mais qui est pourtant vrai, c’est que la prophétie messianique s’accomplit par étapes, avec pour principales étapes la vie physique de Jésus (Bouddha de la Compassion), Messie accompli par et dans le développement de ses capacités spirituelles ici-bas. Vient ensuite l’étape de son retour en Esprit (temps présent) pour la « fin des temps » ( fin des temps de l’Ignorance), avec la participation d’un autre éveillé faisant office de principal avatar du Christ, révélé sous le surnom de Maitreya, l’auteur même de cet ouvrage … Lien pour le second chapitre : https://jesuslaresurrction.blogspot.com/2019/05/chap-ii-initiation-la-connaissance-et.html
  5. CHAP I PRÉLIMINAIRES ET PRÉREQUIS d’ORDRE GÉNÉRAL REVISITÉS Page 19 à 31 Pour commencer ce chapitre, l’auteur nous explique son expérience d’unité avec l’Esprit, à la fois en termes bouddhiques qu’en termes évangéliques, unité que nous sommes tous prédestinés et invités à rejoindre. L’auteur nous en livre quelques clefs essentielles dont la « Connaissance » ainsi démocratisée et la Foi. Le diagnostic du malheur des hommes est posé. Les remèdes sont dévoilés. Diverses notions védiques et bouddhiques sont ainsi revisitées et transmises à la lumière d’une expérience vécue. Il est aussi démontré que Jésus a forcément bénéficié d’un tel enseignement, et l’a poussé à son excellence en vue du salut et du plus grand bonheur de toute la race humaine. Dans ce processus sapiential, la phase de Connaissance entamée devient donc propice à la reconnaissance de ce qui est par les « fils de foi sincère » et possiblement par les « gens de bien ». C’est alors qu’est introduite la notion de prophétie et d’accomplissement lié, notion constituant une partie importante de la Sagesse, ayant notamment une valeur probatoire divine à une heure fixée par l’Esprit Divine, Universel et Intemporel.
  6. Il s'agit du Mahdi attendu, qui n’est autre aussi que le bouddha Maitreya attendu aussi (pour la fin des temps), qui est disciple et vicaire du Christ. Voici une sorte de résumé, chapitre par chapitre de son livre : Cf : https://jesuslaresurrction.blogspot.com/2019/05/table-des-matieres_27.html CHAPITRE D'INTRODUCTION (Page 7 à 16) Dans ce chapitre, le Bienheureux nous fait part de sa recherche de ce que certains saints appellent la « connaissance exacte », et pour ce faire, nous expose qu’il a procédé dans la foi en Christ et des prophètes à une sorte d'étude intertextuelle des livres sacrés de différentes religions. Nous comprendrons ensuite que ses recherches et ses « découvertes » sont guidées dans la foi, et que c'est dans l'obéissance qu'il nous livre donc la lumière acquise en Christ. A la base de sa réflexion, il n’y a non pas les opinions et les idées erronées sécularisées de génération en génération par les diverses communautés religieuses et plus largement entrées dans l’inconscient collectif, mais dans une quête singulière de vérité, il a cherché les réponses avec l’étude fervente des sources de connaissance que sont ces Écritures livrées par les prophètes. Pour commencer, l'auteur nous présente et nous resitue le Soutra du Lotus et l’Evangile avant de rentrer dans le vif du sujet.
  7. Il faut relire la proposition de loi + cf réponse précédente. Ensuite, le risque est inhérent aux sociétés civiles immobilières d'épargne et d'investissement.
  8. Quelque soit le cas, il faut considérer que tous ces différents bailleurs peuvent éviter le pire qui est de se retrouver avec des loyers impayés durablement pour cause de dépôt de bilan de leurs locataires habituels, alors qu'un effort ponctuel sollicité ou imposé par la loi d'urgence peut permettre une plus grande pérennité eu égard à la bonne location de leur bien. L'éventualité d'aide aux plus petits ou aux plus fragiles des bailleurs peut cependant être envisagée dans la loi.
  9. Certes mais c'est limité notamment sur les répercutions directes sur l'emploi, puis il y a une partie de la proposition qui les protège vis à vis de leurs créanciers. Après, il faut considérer que s'ils se retrouvent avec des loyers impayés pour cause de dépôt de bilan de leurs locataires habituels, c'est souvent pour une longue période indéterminée qu'ils ne retrouveront pas de nouveaux locataires. C'est donc un effort momentané supportable pour éviter de pires difficultés dans leur propre intérêt aussi, à mon sens.
  10. Bonjour, @Niti @mig72: Assez d'accord avec vous; cette proposition n'a certainement pas la prétention de se substituer à la dette de chaque entreprise, mais de leur fournir un ballon d'oxygène supplémentaire et peut-être vital. @Garlaban : La suppression des charges est déjà à l'étude par le gouvernement. @Fraction : Pour vous, les bailleurs sont des locomotives ?
  11. Voici une proposition citoyenne pour la sauvegarde de l’emploi en liaison avec la crise du coronavirus. « Le poids des loyers en cette période de crise devient une charge fixe insupportable pour de nombreux entrepreneurs et indépendants, pesant ainsi sur l'emploi et la reprise. Un geste de solidarité est envisageable et serait souhaitable de la part des propriétaires fonciers. Ne pourriez-vous pas envisager ensemble de créer une loi d’urgence pour suspendre momentanément les paiements des loyers pour les petites et moyennes sociétés, d’une durée restant à déterminer entre celle du confinement (à minima), plus celle d'une période de reprise éventuelle (soit un trimestre par exemple). La période de suspension des loyers s'appliquerait soit rétroactivement à partir de la date du début du confinement, soit à décaler dans le temps pour une durée équivalente à l’inactivité totale ou partielle des sociétés en question, selon ce que vous pourrez faire. Rq : Par cette loi d’urgence, la durée des baux (3/6/9 ou temporaires) serait décalée d’autant sur demande optionnelle du locataire. Cette période de loyers "légalement impayés" serait donc "perdue" par les bailleurs, sans compensations, sauf éventuellement pour les plus petits d'entre eux. Cependant, par cette même loi, il pourrait être envisagé pour les bailleurs que la durée de remboursement d'emprunts pour achat ou de rénovation immobilière des biens en contrat de location susvisés soit décalée de la même durée, sur simple demande des dits bailleurs auprès de leur établissement financier, sans changement de taux, et sans frais excessifs ou limités (encadrés par l’Etat) en faveur des établissements financiers. » Cette participation citoyenne a été adressée par un de nos concitoyens à de nombreux députés (toutes étiquettes confondues) et à différents partenaires sociaux. Que pensez-vous de cette initiative citoyenne ? L’approuvez-vous ou la désapprouvez-vous sur le fond et pourquoi ?
  12. Le Prophète- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui n'a-t-il pas prévenu du Jour Dernier ? Pourquoi en tenez-vous si peu cas ?
  13. @akay: Préférer l'entrainement au lieu de "jouer le match", n'est-ce pas incohérent ? Faire le ramadan, mais ignorer les signes des temps et nier les commandements des prophètes, n'est-ce pas de l'hypocrisie ?
  14. Effectivement, je crois aux Écritures, et les Écritures disent clairement qu'il y a à terme d'un côté les véridiques, et de l'autre côté les autres. C'est ainsi ! C'est à accepter dans la foi, ou à rejeter dans l'incrédulité. Il y a les paroles des prophètes et ceux qui y sont soumis, puis ceux qui qui les nient, consciemment ou inconsciemment. C'est bien l'obéissance dans l'épreuve de la foi qui fait la différence, et c'est Dieu qui nous y a prédestinés. Ce n'est pas ce que les uns ou les autres pensent qui importe, mais la conformité de pensée et d'action avec la volonté divine qui prévaut. Gloire à Lui !
×