Aller au contenu

TDATRC

Membre
  • Compteur de contenus

    104
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    351 [ Donate ]

1 abonné

À propos de TDATRC

  • Rang
    Forumeur inspiré
  • Date de naissance 15/02/2003

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

469 visualisations du profil
  1. J'ai réussi à prouver, avec mes données de déplacement sur mon portable, qu'il y avait des déplacements rajouter sans qu'il soit réel...
  2. Merci, je verrai bien le dénouement de cette situation épineuse !
  3. Oui, ne t'en fais pas, je suis au dessus des remarques dépourvu de sens. Je ne reprendrai pas le lycée avant l'été, et je pense que la situation va évoluer. Comment ? Je ne serais le dire. Mais si mes parents se sépare, ce qui me fait le plus peur, c'est que mon père risquerait de faire une grosse erreur. De plus, ils seraient obligé d'arrêter la boulangerie, et là, financièrement se sera compliqué.
  4. Mais c'est le premier contact avec le patient, celui qui le voit le plus souvent dans la vie de tout les jours. Néanmoins, je trouve que la psychiatrie est un domaine très intéressant, et je suis certain que de grands progrès seront fait.. Oui, c'est pourquoi notre médecin fait tout pour que mon père aille voir un psychiatre.
  5. Pas inutile, nous n'avons jamais dit ça, mais admet que les maladies psychiques proviennent d'un domaine pas encore maîtrisé. Si un simple traitement réglerais tout, la bipolarité ne serait pas aussi grave... Oui, mon père à tendance à "jongler" avec les doses.
  6. La plupart des bipolaires n'admettent pas qu'il le sont quand tout va bien. Ils sont même tenter d'arrêter le traitement. Il faut savoir que plus tôt la maladie est détecté, mieux c'est. Mon père à été diagnostiqué très tard, et ça aurait pû très mal se finir avant
  7. Faux, mon père prends actuellement un traitement à base de Litium, ce qui agit sur les connexions nerveuses de l'humeur, que le médecin lui à prescrit. Les quelques fois où il a arrêté le traitement était catastrophique, pour nous et pour lui. Le médecin lui a pourtant dit qu'il y a des traitements que seul le psychiatre pouvait prescrire. Mais il croit qu'on le considére comme un fou et refuse. Je pense qu'il devrait avoir une vision plus médical que social à se propos, ce n'est pas une humiliation d'aller voir un psychiatre...
  8. J'ai déjà admis que mon père n'était pas un exemple, de part sa manière de penser, de s'exprimer et de parler à ma mère. Dans ma famille, je suis le seul à avoir été au lycée, et je pense que cela m'a beaucoup aidé. Mes professeurs m'ont appris à développer une manière de penser, je suis beaucoup plus ouvert maintenant. Pour moi, tout peux se régler en parlant. Je ne supporte pas que mon père crie pour "faire passer ses idée en force".
  9. Merci pour l'intérêt que vous témoignez, mais je ne pense pas que cela réglerais les problèmes. Je pense qu'il faut réussir à convaincre mon père d'aller voir un psychiatre, c'est la seul chose, selon le médecin, qui pourrait améliorer la situation.
  10. Mais je veux surtout savoir si Google Map est fiable, ne peut il pas y avoir des erreurs ?
  11. Si si il a un traitement, et il est suivi par le médecin de famille, celui qui la diagnostiqué. Non, c'était avant
  12. C'est plus par phase, c'est pas un changement en 1 seconde. Mais un élément qui le contrarie peut marquer le changement de phase
  13. Écouter, je suis au courant de sa maladie car on ne peut pas tout cacher, surtout au quotidien, mais même ses parents ne sont pas au courant, car il juge que cela "détériore" sont image... Après tt, c'est sont choix, mais je sais que c'est héréditaire et qu'il a eu une enfance compliqué, qui l'a traumatisé. Le médecin essaye depuis des années de le convaincre d'aller voir un psychiatre, que ça ne peut qu'être bénéfique. Mais il refuse quand il se sent bien, et accepte à la fin de ses mauvaise phase, mais pas le temps de prendre un rdv. Pour lui, quoiqu'on puisse en dire, "Psychiatre = pou
  14. Il me reste ma terminale à faire, et si tout vas bien je part en PACES ensuite.... Si tous va bien
  15. Je suis entièrement d'accord, mais comment regarder nos parents se prendre la tête tout les jours, on ne peut pas rester indifférent. En classe, au lycée, j'ai toujours dans un coin de ma tête la situation à la maison. Quand je suis avec ma mère, on sent qu'elle ne va pas bien, elle a besoin de soutiens. Ça fait 20 ans qu'elle porte le poids de la situation. Tu ne peux pas t'imaginer la tension, tu ne peux pas t'imaginer la vie qu'ils mènent, en plus de la fatigue accumulée par des nuits de travail et si peux de sommeil. Je ne peux pas rester sans réaction, j'ai vue mes frères de 5-6
×