Aller au contenu

Thugville

Nouveau
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    156 [ Donate ]

À propos de Thugville

  • Rang
    Baby Forumeur
  • Date de naissance 08/08/1997

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. La nature du désir du pouvoir dirigeant est d'oppresser et la nature du désir du peuple est de ne point être opprimé. Distinction chez Machiavel. Le peuple ne sert à rien, comme les élites. Ce n'est pas une question d'utilité, c'est une question de nécessités et d'idées : nous sommes là : que faire ensemble ou que faire de ce peuple ou comment régir/gouverner ce peuple ? Pour répondre à ces questions, il faut déjà connaître ce peuple. Désolé mais j'arrête de répondre aux citations : quelqu'un a fait un c/c de ma présentation de sujet pour en faire la moitié de son article sur ag
  2. Marzhin merci beaucoup pour votre réponse qui éclaire les difficultés avec un oeil vraiment net et fécond. Votre distinction communauté/corporatisme/strate a vraiment grande portée heuristique (je ne sais pas si elle vient de vous, sinon je veux bien une référence de bibliographie !). Et vous avez compris le point que je vise : en effet, quelles valeurs communes ?! Et comment penser la République aujourd'hui ! Votre imbrication élitisme/populisme me semble aussi intéressante mais je ne choisirais pas nécessairement cette voie. J'ai tendance à considérer que le populisme est une voie
  3. Merci pour vos contributions à ce sujet, je suis surpris par la qualité des remarques ! Cela fait grand plaisir. En philosophie politique, je crois qu'il est fondamental d'essayer d'identifier des tendances de pensée du réel en mettant en avant les points de grincements et de rouille qui se forment dans les idées politiques. Honnêtement, que l'on soit en démocratie ou dans un autre système politique, peu importe. Mais l'esprit démocratique lui (société des égaux triomphante), perdure : ainsi comment gérer cette société qui définitivement est démocratique, avec des institutions cohérentes
  4. Bonjour, J'aimerais débuter un sujet sur le problème du citoyen-enfant aujourd'hui et de l'incapacité à redéfinir le projet de l'invention démocratique et de l'autonomie politique. Il me semble que nous sommes baignés dans un univers hyper-médiatique d'hyperconsommation dans lequel le bonheur personnel à tout prix et le repli de soi-même dans la sphère dépolitisée de l'intime et du privé est de plus en plus saisissant (il n'y a qu'à jeter un oeil aux étagères de développement personnel qui phagocytent celles de la philosophie). L'impératif tyrannique du bonheur et du plaisir semblent
  5. Bienvenue sur ForumFr Thugville

×