Aller au contenu

Abigaïl.

Membre
  • Contenus

    341
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Abigaïl.

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 11/27/1985

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme

Visiteurs récents du profil

2372 visualisations du profil
  1. Abigaïl.

    L'égocentrisme

    J'ajoute le seul car en général l'égocentrique ne se remet pas en cause, il ne peut pas faire son autocritique et pour peu qu'il ait une vie sociale (le manque d'empathie ne l’empêche pas) il n'ira jamais consulter pour ce problème.
  2. Abigaïl.

    L'égocentrisme

    @Jane Doe (j'adore ce pseudo, je regrette de n'y avoir pensé avant! ) J'ai une collègue par exemple qui correspond fidèlement à ce portrait. Il n'y a entre nous aucun rapport de hiérarchie, il n'est donc pas question de quitter son poste pour cela. Dans ce cas précis il ne s'agit pas non plus d'être "touché", c'est plutôt une attitude agaçante et préjudiciable dans certaines circonstances. Et puis cette collègue est très sociable, bosseuse, autant appréciée que n'importe qui d'autre, je suppose. Au quotidien (bien que je ne la voie pas tous les jours), c'est gérable, il suffit de ne pas tenir compte de ses discours ou de l'éviter comme le fait @Timo-I. Puis ce peut être amusant aussi de la regarder se mettre en spectacle, les interactions humaines sont toujours intéressantes à observer : Voir untel lever les yeux au ciel parce qu'il n'est pas dupe, untel autre au contraire se laisser "séduire" par sa présence active. Certes, quand ce trait de personnalité est couplé à celui de la sournoiserie c'est encore un autre affaire... Mais ce n'est pas le cas de cette collègue qui semble vraiment sincère dans ses discours et pas particulièrement calculatrice. Néanmoins son attitude est préjudiciable aux autres lorsqu'en réunion de travail, par exemple, elle monopolise l'intérêt sur elle et ne laisse aucune place aux autres. En point-bilan avec le boss, par son omniprésence les trois quart du debrief sont consacrés à son cas, ses difficultés, ses réussites, s'attribuant même parfois les réussites des collègues. Le boss n'y voit que du feu car c'est un idiot car il peu présent, jamais sur notre dos, il vaque à ses occupations et nous fait confiance. Pour autant nous avons tous besoin de lui pour avancer. En somme le seul moyen de contrecarrer cet égocentrisme est d'en manifester autant soi-même : s'imposer par la parole (donc la couper et parler plutôt qu'écouter), se mettre en avant, faire en sorte d'attirer l'attention sur soi, ce qui est très difficile voire impossible quand cela ne correspond pas du tout à sa propre personnalité. Je comprends que dans un couple une telle personnalité puisse poser problème, mais j'imagine que ce n'est pas systématique car, comme on le voit dans le portrait ci-dessus, bien que manquant d'empathie ce ne sont pas forcément des gens égoïstes. Ils peuvent donc se montrer aimant et généreux (simplement les motivations profondes diffèrent) ; il suffit alors que le partenaire, plutôt introverti, préfère être "dans l'ombre" pour que le couple dure ainsi très longtemps. Chacun y trouvant sa place. Moi, moi, moi non plus ! Pourquoi celle-ci en particulier ?
  3. Abigaïl.

    L'égocentrisme

    Il n'est pas toujours possible de les quitter, il peut s'agir d'un parent proche, ou bien encore parfois leur présence vous est imposée (en milieu professionnel par exemple comme le mentionne Timo-I) Mais un égocentrique n'est pas forcément en souffrance, il n'a pas vraiment de raison d'aller voir thérapeute, ce sont bien souvent les autres qui vivent mal leur égocentrisme. Donc plus vous l'évitez, mieux vous vous portez. Vous arrive-t-il d'essayer de le faire sortir de son égocentrisme ou vous n'essayez même pas parce que "c'est peine perdue" ?
  4. Abigaïl.

    L'égocentrisme

    L’égocentrisme est caractérisé par une tendance à ramener tout à soi. Les égocentriques se focalisent principalement sur leur propre intérêt, considèrent leur opinion comme la plus importante et se voient comme la personne à suivre et à admirer. L'égocentrisme se rapproche également de la mégalomanie et du narcissisme. L'égocentrique se préoccupe avant tout de sa personne et pense qu'il est la première préoccupation des autres. Contrairement à l'amour-propre, l'égocentrisme ne consiste pas à s'aimer plus que les autres (ce qui est naturel) mais plutôt à aimer le regard des autres sans s'aimer véritablement. L'égocentrique ne s'aime pas tel qu'il est mais tel qu'il paraît aux autres, il pense être la seule cause du bonheur ou du malheur des autres, il peut se prendre pour le sauveur, le tyran ou le martyr de ceux qui l'entourent. L'égocentrisme diffère paradoxalement en cela de l'égoïsme, l'égocentrique se soucie énormément des autres (sans pour autant les aimer) puisqu'il s'estime selon le regard et le jugement des autres. https://fr.wikipedia.org/wiki/Égocentrisme Connaissez-vous des gens dans votre entourage qui correspondent à cette définition et comment les gérez-vous ? Pensez-vous possible de les sortir de leur égocentrisme (est-ce souhaitable ?) et comment ?
  5. J'en vois un second, bien plus efficace (mais plus dégueulasse), le tout dans le blender et partage équitable d'une purée de sandwich jambon !
  6. Les aristochats... <3 Il faut reconnaître que certaines scènes, violentes, peuvent heurter la sensibilité des rappeurs : Dans ce cas pourquoi certains Disney de l'époque y échappent ? Il doit y avoir une autre raison.
  7. Et plus les femmes exhibent leurs poils, plus les hommes laissent pousser leur barbe. La course aux poils est lancée, qui l'emportera ?
  8. "Bouleverser" - Etymologie : tautologie de boule/bouler et verser (au sens de "faire tomber") . On reste dans le sujet.
  9. La pilosité apparente est la plus manifeste appartenance genrée, la barbe un signe extérieur de virilité. Sachant que très longtemps la barbe a été un symbole de la vieillesse dans notre société et qu'aujourd'hui elle est quasiment incontournable chez tous les jeunes adultes, on peut s'interroger sur les raisons d'un tel succès. Les phénomènes de mode ne prennent pas par hasard. A une époque où la construction du genre et la différence des sexes sont remises en question, il y a à mon avis au travers de cette mode l'expression d'un besoin chez l'homme de se réattribuer sa masculinité. Vous ne le pensez pas ?
  10. La poésie, la finesse ? un sapin de Noël ? UL is missing in a corner. Et je resterai anglophone pour l'occasion : )
  11. Selon un sondage, 92% des hommes de 25-34 ans portent désormais une barbe. Plus qu’un effet de mode, la barbe est devenue un élément de la masculinité du 21e siècle. Vous êtes un homme, vous avez entre 25 et 34 ans, et vous ne portez pas la barbe? Vous devez vous sentir bien seul. Selon un sondage réalisé par Opinionway pour Bic Shave Club, 92% des hommes de cette catégorie d’âge se laissent pousser cet attribut pileux. On savait depuis quelques années que porter la barbe était tendance. Mais on n’avait pas vraiment imaginé que celle-ci était quasiment devenue une norme sociale. Au-delà des 35 ans, ils sont 53% à arborer une barbe, un chiffre qui remonte à 60% chez les plus de 50 ans. Autant dire que la barbe n’est plus réservée aux seuls hipsters, loin de là.(...) https://www.bfmtv.com/societe/le-port-de-la-barbe-massivement-adopte-par-les-jeunes-hommes-1467088.html Le retour en force de la barbe, une tendance qui vient d’où ? Né il y a une dizaine d’années en Australie, le mouvement Movember met le feu aux poudres en France depuis 2012. Pour attirer l’attention sur la santé masculine et notamment sur les cancers de la prostate, les adeptes de Movember se laissent pousser la moustache durant tout le mois de novembre. Challenge ou défi à la base, cette opération a, en fait, largement contribué à la repousse des moustaches et barbes sur les visages de nos hommes. https://www.magazine-avantages.fr/,pourquoi-les-hommes-reportent-la-barbe,180557.asp
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité