Aller au contenu

Rap2F

Membre
  • Contenus

    213
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Rap2F

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 09/09/1972

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/derichebourg-veut-etre-la-premiere-boite-de-laeronautique-a-reussir-son-chantage-a-lemploi-06127440
  2. Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont ouvert lundi 25 mai les concertations du « Ségur de la santé ». Dans sept semaines, le gouvernement présentera le « plan massif » promis par Emmanuel Macron fin mars. Mais les premières pistes annoncées par Édouard Philippe ne répondent que partiellement aux demandes de moyens matériels et humains pour sauver l’hôpital. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/hopital-les-embauches-absentes-des-pistes-du-segur-de-la-sante-05267311
  3. Le rapport sur la faisabilité d’une coopérative pour fabriquer des masques chirurgicaux et FFP2 dans les Côtes-d’Armor est maintenant sur la table du conseil régional de Bretagne. Celui-ci devrait se prononcer la semaine prochaine. Mais depuis trois semaines, un investisseur suisso-libanais est venu proposer ses « services » pour lancer une production sous la forme classique d’une société anonyme. https://rapportsdeforce.fr/ici-et-maintenant/cooperative-de-masque-en-bretagne-decision-imminente-malgre-les-manoeuvres-dun-investisseur-prive-05207238
  4. Régulièrement formulées par l’Institut Montaigne, les exigences des grands patrons se retrouvent régulièrement dans les lois imposées par les différents gouvernements. Pour préparer le monde d’après à la sauce entrepreneuriale, le think tank libéral a publié un nouveau rapport la semaine dernière : « Rebondir face au Covid-19 : l’enjeu du temps de travail ». Que nous dit-il des rêves du patronat ? https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/astuces-patronales-pour-un-monde-dapres-pire-quavant-05197231
  5. La reprise, ce n’est pas pour tout le monde. De nombreux travailleurs précaires ne voient pas d’embellie à l’horizon. Malgré le déconfinement, leurs activités restent à l’arrêt. Pour un temps indéfini. Ils n’ont pas tous droit au chômage, voient leur compteur d’allocations se réduire de jour en jour, et quand ils en alertent les services d’Édouard Philippe, ils ne sont pas entendus. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/elle-ecrit-au-premier-ministre-on-lui-repond-de-chercher-du-travail-05147182
  6. Réduction du temps de travail, horaires décalés, mise en place précoce de mesures sanitaires. Ce sont quelques-unes des dispositions prises pour poursuivre la production de thés et d’infusions à l’usine de Gémenos. Et si l’autogestion ouvrière n’avait pas à pâlir de sa gestion du Covid-19, en comparaison de celle confuse de l’État ou des entreprises privées. Pour en savoir plus, nous avons interrogé Olivier Leberquier, le président du conseil d’administration de Scop-Ti. https://rapportsdeforce.fr/ici-et-maintenant/crise-sanitaire-sous-controle-ouvrier-a-la-cooperative-scop-ti-05137161
  7. Alors que tous les regards se portent sur les risques d’une réouverture des écoles, la reprise de l’activité économique a tendance à passer en dessous des radars. Pourtant, des millions de salariés vont utiliser les transports en commun et les équipements individuels de protection font encore défaut. Professionnels de la santé au travail et fonctionnaires chargés du contrôle dans les entreprises s’inquiètent de cette reprise, malgré la publication d’un Protocole de déconfinement pour les entreprises. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/la-reprise-du-travail-une-autre-bombe-sanitaire-05067085
  8. Fermée en 2018 sans que l’État ne lève le petit doigt, l’usine de masques de Plaintel dans les Côtes-d’Armor pourrait bientôt redémarrer sa production sur un autre site. En visite en Bretagne, Emmanuel Macron a soufflé le chaud mercredi 22 avril sur ce projet initié par des syndicalistes, alors que son gouvernement soufflait le froid depuis des semaines. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/plaintel-timide-feu-vert-de-letat-au-projet-de-cooperative-de-fabrication-de-masques-04256925
  9. Il aura fallu attendre le 2 avril pour que le directeur de la santé Jérôme Salomon donne un premier décompte du nombre de personnes âgées décédées du Covid-19 dans les Ehpad. Soit 17 jours après le « nous sommes en guerre » du chef de l’État et deux mois après les premiers cas de contamination sur le sol français. Dans les Ehpad, de la même façon que dans les hôpitaux avec le manque de protections, les retards dans les mesures prises se payent durement : 6 524 personnes âgées y sont mortes en date du 15 avril. https://rapportsdeforce.fr/pouvoir-et-contre-pouvoir/hecatombe-dans-les-ehpad-scandale-dun-etat-toujours-en-retard-04166783
  10. Les membres du gouvernement et de la majorité ne tarissent pas d’éloges pour le personnel soignant depuis une semaine. Mais avant de devenir des « héros en blouse blanche », en réalité le plus souvent des héroïnes tant les professions paramédicales sont féminisées, nombre de ces soignants étaient des manifestants et des grévistes, longtemps méprisés dans leurs demandes de moyens pour sauver des vies. Retour en photos sur une lutte commencée en mars 2019. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/soignants-ces-heros-qui-reclament-des-moyens-en-vain-depuis-un-an-03236492
  11. Lundi 16 mars au soir, le chef de l’État a appelé les Français à la « mobilisation générale ». Sans prononcer le mot confinement, il a pris des mesures visant à restreindre à l’indispensable les déplacements de la population, pour une durée de 15 jours, à compter de mardi midi. Mais concernant le travail, le confinement effectif ne semble pas vraiment souhaité par l’exécutif. Résultat ce matin dans de nombreuses entreprises : une situation chaotique et des salariés déboussolés par des injonctions contradictoires. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/coronavirus-confine-toi-mais-va-bosser-03176442
  12. Depuis bientôt vingt jours, des travailleurs sans-papiers tiennent un piquet de grève devant les nouveaux locaux du groupe Le Monde. Ils dénoncent l’absence de contrat de travail, les salaires de misère et le manque d’équipement de sécurité. Récit de lutte. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/travailleur-sans-papiers-le-monde-a-lenvers-03146418
  13. Les mots ne suffisent plus. Qualifiés de héros en blouses blanches par Emmanuel Macron lors de son allocution jeudi 12 mars à 20 h, les soignants des collectifs en lutte de l’hôpital public, mobilisés depuis un an pour obtenir des moyens, demandent des mesures immédiates et concrètes pour faire face à la crise du coronavirus. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/coronavirus-les-collectifs-de-soignants-reclament-des-moyens-en-urgence-pour-lhopital-03136414
  14. Alors que l’épidémie de coronavirus a contaminé 613 personnes et fait 9 morts en France ce vendredi, des salariés ont fait valoir leur droit de retrait dans les transports, des écoles et des lieux accueillant du public. A chaque fois, les ministres concernés sont montés au front pour tenter d’expliquer que ces droits de retrait n’étaient pas légitimes, voire qu’ils n’étaient pas légaux. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/coronavirus-le-gouvernement-veut-eviter-le-droit-de-retrait-des-salaries-03076333
  15. Un enfant est mort lundi matin au large de l’île de Lesbos en Grèce, tandis qu’un réfugié syrien aurait été tué par la police grecque à la frontière avec la Turquie. Depuis le 28 février, des milliers de migrants tentent de passer en Europe après que Recep Tayyip Erdogan ait annoncé que son pays ne retiendrait plus les réfugiés syriens sur son sol. https://rapportsdeforce.fr/linternationale/turquie-ue-les-refugies-de-guerre-abandonnes-et-instrumentalises-de-toute-part-03036292
×