Aller au contenu

Rap2F

Membre
  • Contenus

    46
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Rap2F

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 09/09/1972

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Activer
  1. Le Collectif des livreurs autonomes de Paris (CLAP) appelle à la grève les travailleurs de l’ensemble des plateformes de livraison de repas, à partir du dimanche 8 juillet. Le mouvement doit durer une semaine jusqu’à la finale du Mondial de football le 15 juillet. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/livreurs-a-velo-pas-de-pizzas-pour-la-fin-du-mondial-07082062
  2. À l’occasion de la Marche des fiertés à Paris, samedi 30 juin, plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé en présence d’associations militant pour les droits LGBT+. À leurs côtés, des entreprises telles que MasterCard et Air France. Plusieurs associations, qui considèrent que la lutte pour les droits LGBT+ ne peut se faire aux dépens des plus marginalisés, ont dénoncé une tentative de récupération des pouvoirs politiques et économiques. https://rapportsdeforce.fr/societe/pinkwashing-la-marche-des-fiertes-objet-de-toutes-les-recuperations-07052054
  3. La fin, le 28 juin, du calendrier de trois mois de grève à la SNCF ferme un cycle et en ouvre un autre. La loi a été promulguée sans que les revendications des cheminots n’aboutissent et deux organisations syndicales (l’UNSA et la CFDT) se retirent du mouvement. Mais la grève continue, animée par la CGT-Cheminot et Sud-Rail. Pour autant, ses perspectives ne se dessinent pas clairement. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/les-cheminots-en-greve-cherchent-des-perspectives-et-une-strategie-07012043
  4. « Le véritable bilan annuel du CAC40 », édité par l’Observatoire des multinationales, sort mardi 26 juin. Il s’attaque aux questions qui fâchent : répartition des dividendes, lobbying, environnement, conditions de travail, en écartant les rideaux de fumée de la communication des entreprises. Olivier Petitjean, journaliste à l’Observatoire des multinationales et à Bastamag, a répondu à nos questions. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/entreprises-du-cac40-regarder-derriere-lecran-de-fumee-de-la-communication-06252025
  5. L’entreprise Alstom et des filiales de la SNCF et de la Caisse des Dépôts et consignations sont mises en cause pour leur participation à l’extension du réseau de tramway dans les colonies à Jérusalem-Est. Il leur est reproché de se rendre complice de violation du droit international et du droit français. La responsabilité de l’État français, en tant que propriétaire ou actionnaire de deux de ces sociétés, est également engagée. https://rapportsdeforce.fr/linternationale/palestine-des-entreprises-francaises-participent-a-la-colonisation-de-jerusalem-est-06212017
  6. Rap2F

    PSA : mort sur ordonnance des 35 heures à Vesoul

    En même temps, c'est pas comme si PSA était au bord de la faillite : 1,9 milliard de bénéfice net en 2017.
  7. Augmenter la compétitivité de l’entreprise pour les uns, intensifier l’exploitation des travailleurs pour les autres, l’allongement du temps de travail à l’usine PSA de Vesoul suscite des réactions contrastées. À compter du mois de septembre, les 35 heures seront rangées aux vestiaires sur ce site de Peugeot. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/psa-mort-sur-ordonnance-des-35-heures-a-vesoul-06182011
  8. Le comité de soutien regroupant les parents de lycéens et d’étudiants arrêtés le 22 mai dernier lors de l’occupation du lycée Arago, à Paris, appelle à manifester ce vendredi devant le tribunal de grande instance de Paris. Ils demandent la relaxe de tous les inculpés et dénoncent des violations massives des droits fondamentaux. Le Défenseur des droits a été saisi et la Ligue des droits de l’homme va créer une commission d’enquête sur ces événements. https://rapportsdeforce.fr/societe/lycee-arago-06152005
  9. Une trentaine de collectifs, associations, syndicats, et organisations politiques, appellent à s’opposer au « salon de la mort » qui se tient à Villepinte en Seine-Saint-Denis du 11 au 15 juin. Un rassemblement est prévu mercredi 13 juin à 14 h devant l’entrée du salon Eurosatory, où exposent les professionnels de la défense et de la sécurité. Les militantes féministes à l’origine, cette année, de la manifestation contre le salon Eurosatory ont un œil fixé sur l’Australie et l’Angleterre. Dans ces deux pays, l’opposition aux ventes d’armes est bien plus puissante que dans l’hexagone. Avec une idée en tête pour ces militantes : construire une opposition populaire au marché de la guerre. https://rapportsdeforce.fr/societe/eurosatory-2018-des-collectifs-veulent-redynamiser-la-lutte-contre-le-salon-de-larmement-06111994
  10. Dominique Masset, Faucheur volontaire ariégeois, a annoncé mercredi 6 juin, lors du procès pour dégradation de biens à Béziers de 12 membres de l’association, le lancement prochain de tests urinaires massifs pour détecter la présence de glyphosate. Viendront ensuite des dépôts de plaintes contre tous les responsables économiques et politiques de la mise sur le marché du perturbateur endocrinien et probable cancérigène humain. https://rapportsdeforce.fr/societe/du-glyphosate-dans-les-urines-tous-contamines-par-le-pesticide-06071955
  11. L'entreprise turque produit les cosmétiques de la marque Flormar détenue par Yves Rocher. C'est donc le donneur d'ordre. Par contre le syndicat en question a été reconnu comme représentatif par le ministère du Travail en Turquie. Mais l'entreprise entame un recours et avant tout jugement se débarrasse des salariés syndiqués.
  12. Manifestations, recours juridiques et piquets devant l’usine rythment depuis près de trois semaines le quotidien des 120 ouvrières et ouvriers licenciés de l’entreprise Kozan Kozmétik Sanayi en Turquie. Travaillant pour l’enseigne Flormar, détenue par le groupe Rocher depuis 2012, ils et elles se battent pour leur réintégration, la reconnaissance de leurs droits de se syndiquer et appellent au boycott des produits Yves Rocher. « Ce n’est pas le maquillage, mais la résistance qui embellit ! », ont pris pour slogan les salariés, majoritairement des femmes, de l’entreprise produisant des crèmes cosmétiques pour le marché intérieur turc et l’exportation. Depuis trois semaines, s’enchaînent piquets et manifestations aux portes de l’usine de laquelle ils ont été licenciés. https://rapportsdeforce.fr/linternationale/yves-rocher-licenciement-de-120-salaries-de-sa-filiale-turque-pour-affiliation-a-un-syndicat-06051941
  13. Des discussions sont engagées entre syndicats, dont la CGT et Force ouvrière, pour proposer une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle avant l’été. La date pourrait se situer autour du 15 juin ou être décalée à la rentrée de septembre. https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/mouvement-social-vers-une-nouvelle-journee-de-greve-en-juin-incluant-force-ouvriere-06021935
  14. L’eau, les transports, les loisirs, le stationnement, rares sont les services liés à la puissance publique échappant à une externalisation vers le privé, à travers les délégations de services publics. Pour certaines entreprises comme Vinci, Veolia ou Eiffage, c’est une manne financière colossale gracieusement octroyée par un État plus beaucoup plus économe lorsqu’il s’agit des dépenses sociales. Isabelle Jarjaille, journaliste indépendante et auteure de « Services publics délégués au privé, à qui profite le deal » a mené l’enquête et répondu à nos questions. https://rapportsdeforce.fr/politique/delegation-de-service-public-quand-les-services-rentables-sont-livres-au-prive-05301922
  15. Selon un premier recensement du syndicat Sud-éducation de Paris, 61 % des élèves venant des filières technologiques n’ont obtenu aucun de leurs vœux pour accéder à l’enseignement supérieur. Ce chiffre grimpe à 65 % pour ceux issus des lycées professionnels. Le syndicat dénonce une inégalité entre lycéens et un tri social par une sélection en défaveur des jeunes des classes populaires. L’échantillon est encore mince, mais regroupe tout de même 1500 classes de terminale sur l’ensemble du territoire en date du 25 mai. Une tendance s’y dessine : le nombre de refus ou de placements sur liste d’attente est supérieur à la moyenne pour les terminales des filières professionnelles et technologiques. Il est en augmentation par rapport à l’année dernière. Une inégalité touchant aussi les élèves inscrits dans les filières générales d’établissements de quartiers populaires. https://rapportsdeforce.fr/societe/parcoursup-la-selection-frappe-durement-les-bacheliers-des-filieres-technologiques-et-professionnelles-05271916
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité