Aller au contenu

ArLeKiN

Membre
  • Contenus

    854
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de ArLeKiN

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 07/28/1980

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. ArLeKiN

    Psychophysique

    Bonjour, J'essaie de cerner votre idée.. Les dinosaures étaient ontologiquement transgressifs... Et c'est la véritable raison de leur disparition : pour que puissent se développer les mammifères, selon, donc, les règles de l'Être (et du devenir, etc.). Les dinosaures faisaient obstacle au developpement (ils étaient devenus des "rentiers") donc un événement en apparence naturel (qui respecte l'enchainement causal : la comète etc.) intervient pour mettre un terme à leur domination. C'est à peu près le même schéma proposé ensuite avec les gafas : ils deviennent une entrave au devenir à cause d'une domination trop étendue, donc intervient un événement apparemment "naturel" (la crise financière) qui fait place nette, pour qu'autre chose puisse advenir. Ok pour cette première partie ?
  2. ArLeKiN

    Le génie en littérature

    Pour moi c'est d'abord une capacité d'analyse hors norme qui fait saisir la conscience sur le fait. Ces petits détails qui échappent à la conscience grossière (la mienne en premier) mais l'écrivain arrive à mettre le doigt dessus et en le lisant je me dis "oh ! Le salaud !" Un bon écrivain, c'est vexant.
  3. Merci pour la vidéo @Maroudiji. Sur cette question du temps, qui me parait décisive, je me demande dans quelle mesure cette problématique est dépassable. Ils évoquent rapidement Propaganda de Bernays (un des premiers théoriciens et praticiens de la propagande moderne). Or un des arguments forts chez lui, en faveur de la propagande, c'est précisément ce problème du temps : les gens n'ont plus le temps de s'informer, à cause des échelles (géographiques, de production, mais tout ceci revient toujours, au niveau le plus concret, à l'interdépendance grandissante au travers des systèmes techniques, la quantité d'informations à prendre en compte, sans compter les effets imprévisibles d'une action, démultipliés dans cette interdépendance). Bref, la propagande (dans sa forme moderne) est d'abord nécessaire pour cette raison du manque de temps, de l'impossibilité de tout prendre en compte, de s'informer correctement, d'autant plus que certaines décisions vitales doivent intervenir rapidement. A partir de là, on entre dans un cercle vicieux qui ne peut qu'aller vers le pire. Cf d'ailleurs le pessimisme de cet intervenant. Et toutes les "solutions" qu'on propose à l'extrême gauche sautent en quelque sorte par dessus cette difficulté. Il faut toujours postuler l'effondrement de ces megastructures pour pouvoir revenir à des dimensions humaines, sans quoi on reste dans le cercle vicieux.
  4. ArLeKiN

    Le génie en littérature

    A la rigueur, on peut dire que l'avatar est une partie de moi ? Mais, bon, qu'est ce que le moi ? Pfff, mieux vaut retourner dormir non ? En effet, ma question portait à la base sur ce que c'est "en acte" qu'un écrivain génial.
  5. Ah bah tiens, je fuyais la conversation, maintenant je fais un fromage en déformant tes propos. Au passage t'as répondu à rien alors que j'ai pris la peine de te faire une réponse, contrairement à toi qui "part de principes". Et surtout, surtout, surtout !!!! restons cordiaux et agréables, puisque c'est la seule chose qui puisse biaiser un débat... A la revoyure, QM. (Si tu pouvais laisser un like en partant ça m'arrangerait.)
  6. Grand prince, va ! Mais "après", après quoi ? après avoir défini les termes, non ? Sinon, on distingue comment, en fait ? Allez, si ce n'est pas définir les termes, disons cerner au plus près pour soi-même. Il ne faudrait pas être informel par formalisme. Donc le régime chinois est capitaliste et libéral, oui ? C'est bien ça que tu m'expliques, j'ai compris correctement ? Et sinon, tu maintiens comment cette affirmation ? (Si c'est pour me sortir l'argument du "oui mais non, on dirait que non mais en fait si", c'est bon va, te fatigue pas). Tu m'expliques comment être contre quelque chose qui n'existe pas ? Comment un technophobe peut, selon toi, à la fois nier qu'il y ait du progrès technique et être, en même temps, contre le progrès technique ? Je capte pas bien. Ca me rappelle une fois, un séminaire où un chercheur déclare (même pas un étudiant ou un doctorant, mais bien un chercheur) qu'il faudrait considérer que la techno-phobie et le déterminisme technique (les théories) (qui sont à combattre, cela va de soi) soient des conséquences de la technique. Il nous regardait comme ça, ébloui, il attendait qu'on approuve. Personne n'a pris la peine de dire que c'était complétement con, ou bien redondant ou bien contradictoire. Il y a eu un silence puis on est passés à autre chose, . Ca arrive à tout le monde de dire des bêtises, pas de quoi en faire un foin. Mais, pardon, qu'importe ta pensée ? Je prends tes propos et seulement tes propos qui insistent, encore une fois, sur cette opposition de posture technophobie/technophilie. Je ne te félicite pas chaque fois que tu dis quelque chose avec quoi je peux être d'accord, j'ai tendance à relever ce qui me gêne. A ce propos, j'ajoute que tu montres ici un visage que j'ai déjà vu... Depuis le début du fil tes interventions m'interpellent, j'ai comme l'impression d'un manège, et que tu vas essayer de nous prendre pour des cons. Maintenant, on dirait que ce manège visait à démontrer en fait ta domination du sujet, quelque chose dans le style "j'ai l'air de dire des trucs basiques et très simples mais en fait, j'en ai grave sous le capot, moi - et donc je suis vraiment humble, en plus". Mais sinon, toujours aucun intérêt à un débat de posture. "Bon vent" mais dis, reviens sur terre une seconde tu veux bien ? Puis t'inquiète va, t'auras pas à souffrir de ma présence bien longtemps. Et encore une fois je sais pas quelle mouche t'as piquée avec cette idée de dictature écologique, vraiment (et dans ce cas cher ami c'est à toi d'argumenter, moi j'ai rien à t'opposer). Et tu demandes rien de moins qu'un système alternatif dans lequel il n'y aurait pas de progrès technique ? Passe l'irréalisme de la demande (ben oui tiens, prends un crayon, un stylo, je vais t'expliquer), tu vois ou pas qu'il y a une contradiction dans les termes ? Ben oui tu vois bien, puisque tu écris dès le départ 'mais en fait c'est pas forcément contradictoire, l'écologie et le progrès technique'... donc....
  7. Salut Quasi-Modo, je reprends pour ne pas rester là-dessus. 1) c'est une erreur de confondre "progressisme" et "progrès technique" comme tu fais depuis le départ. Exemple : le mariage gay. Le progressisme est d'ordre politique. Le progrès technique est d'ordre technique. 2) navré d'insister mais tu es bien parti immédiatement sur "les arguments technophobes" en réduisant la question à "pour ou contre", laquelle question, dans un sujet de philosophie, n'a aucun intérêt. (Je ne dis pas que tu ne sais pas envisager le problème autrement, je dis que c'est ce qui ressortait de tes propos). D'où mon intervention, pour prévenir qu'il faut éviter ce faux débat vers lequel tu orientais une personne en recherche d'informations. 3) quand j'ai lu "on n'a pas le choix sauf à entrer en dictature écologique", oui j'avoue, je n'ai plus tenu. C'est N'IMPORTE QUOI. C'est juste arbitraire ! Est-ce que l'idée t'es passée par la tête et tu t'es dis "allez tiens, je la mets" ? J'en sais rien, peu importe. Mais c'est de la mésinformation. Je ne te blâme pas personnellement, mais permets moi de dire quand même "attention !" quand on prétend aider quelqu'un... De même quand je lis " il n'y a d'illusion que par rapport à une attente. La question devient donc..." ben non, désolé, c'est encore un propos arbitraire. Il n'y a pas d'illusion que par rapport à une attente, et la question ne devient pas... 4) Je n'ai aucune envie d'entrer dans un débat avec toi sur le sujet de la technique, désolé ! Il est inutile de rappeler que dans les limites des CGU, etc., je suis libre d'intervenir, etc. Oui, et alors ? Tu vois bien que j'ai répondu à Blaquière.
  8. Et à quel moment la question était elle Pour ou Contre la technique ? Allô
  9. Je vois ce que vous voulez dire. Mais restons simples : l'URSS était-elle, oui ou non, un régime capitaliste et libéral ? (Comment l'URSS se technicise à une vitesse fulgurante + genèse idéologique.) Que le capitalisme ait été une condition nécessaire (et ça se discute), 1) ça n'en fait pas une condition suffisante, 2) encore moins peut-on réduire le phénomène "technique" (et ses effets, quelque soit leur valeur, qu'ils soient vécus positivement ou négativement) à un effet du phénomène "capitalisme". (Il faut bien les envisager chacun pour soi pour ensuite être en mesure d'interroger leurs rapports). Vous mobilisez l'exemple d’Apple : parfait. Apple, Google, Facebook, Amazone, tous ces "géants" du numérique, apparus en quoi... 10 ans ? Où réside leur puissance ? Est-ce le travail humain, au sens classique, qui est le créateur de la valeur ici ? Dans un sens très, très, très restreint. Microsoft, qui commence dans un garage et sans aucun capital, est une hérésie pour le capitalisme. Mais n'oubliez pas, à côté de ces exemples, tout ce qui ne relève pas du tout d'une entreprise capitaliste. Qu'est-ce que l'internet ? La nationalisation des risques (financiers notamment, cf. la dette) est une hérésie pour le capitalisme/libéralisme. Mais allons plus loin : qu'est-ce que la monnaie, aujourd'hui ? Enfin, pour ce qui concerne notre jeune amie qui révise pour son épreuve de philo, il faudrait surtout je crois l'orienter vers les textes de Kant qui doivent être dans son programme et qui traitent de la distinction entre fins et moyens.
  10. Vous êtes parti sur "pour ou contre la technique", bille en tête, en résumant les arguments "contre" (contre quoi... on ne sait toujours pas...) à la bombe atomique et l'écologie (?) pour aussitôt les écarter. Il n'y aucun argument à opposer. S'il y a possibilité d'épargner cette soupe à la personne en question, il faut essayer, voilà tout. Que voulez-vous opposer comme argument à Blaquière et son développement sur la mère et le père et le capitalisme et la croix gammée et la Loi et la croix qui est le symbole de l'équilibre et et et et et et et............. ? Bonne journée..
  11. L'URSS, cette contrée capitaliste et libérale ? euh... La Chine révolutionnaire, cette contrée capitaliste et libérale ? L'Allemagne nazie, cette contrée capitaliste et libérale ? Dans les trois cas, la technique y a fait un bond en avant considérable en très peu de temps et a entraîné le capital dans son sillon, et non l'inverse. Allons plus loin : l'U.E., cette contrée capitaliste et libérale ?...
  12. Aucun rapport. Il faudrait réfléchir un peu avant d' "aider" une personne qui révise pour le bac... la philosophie ne se limite pas aux échanges qu'on peut avoir sur des forums...........
  13. On patauge, on patauge...
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité