Aller au contenu

ArLeKiN

Membre
  • Contenus

    729
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de ArLeKiN

  • Rang
    Forumeur forcené
  • Date de naissance 28/07/1980

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Recevable oui peut-etre. Nous verrons bien ! Eh bien, non ! Des immigrés d'origine extra européenne sont touchés.. En particulier des catholiques. Des "souchiens" s'en contrefoutent. Certains corses ont du s'en amuser, je n'en doute pas une seconde.. Etc. Votre discours est tordu. Par contre, nous sommes bien d'accord, ce sont majoritairement des musulmans qui s'en réjouissent. Pas de doute. Suffit de voir les captures d'écran des commentaires et "likes" etc.
  2. Oui c'est une chèvre qui ne devrait pas être à cette position mais, contrairement à ce qu'elle disait en 2017, ses propos ne tombent pas sous le coup de la loi. Donc à quoi bon se lancer dans une plainte ? A moins d'attaquer l'Unef ?
  3. Oui je vois mais pour quoi faire ? Il n'y a pas d'objet. Elle n'a rien fait d'illégal, qu'exprimer une opinion. Je ne crois pas que nier le caractère important de cet incendie soit assimilable à du négationnisme... Donc ils cherchent quoi, eux qui sont avocats ? Enfin..
  4. L'esclavage, la torture, la destruction, le pillage, la conquête ne sont pas propres à l'Occident, ce sont des constantes : chez les africains, asiatiques, partout. Ce qui est propre à l'Occident, c'est d'en concevoir de la honte, une mauvaise conscience. Personne, que je sache, ne s'est dressé contre l'esclavage avant l'Occident. Si ? Je veux bien des exemples documentés. Du même coup, l'Occident a aussi inoculé l'amour et le projet de la liberté, qui s'est répandu partout. Donc cette position accusatrice est intenable et hypocrite. Quant à l'Islam, si cette jeune femme est bien musulmane comme j'ai cru comprendre (comme je serais tenté de déduire), elle ferait vraiment mieux de se taire...
  5. Exactement. Enfin pas pour le début, car il n'est pas laissé totalement sans surveillance (smartphones des parents qui sont dans les parages) mais pour le fait de poster sur youtube, c'est exactement ça. Oui... C'est assez paradoxal, car les parents, sa mère en particulier, sont très attentifs à son éducation, et nourrissent une grande culpabilité pour diverses raisons. L'enfant joue sur cette culpabilité, pour gagner des positions de force. Et il est particulièrement dur. Il enfermera sa mère plus d'une heure sur le balcon parce qu'elle l'aura contrarié, par exemple. Comme il est diagnostiqué pour divers troubles, et comme ses parents se sont séparés très tôt, la situation est inextricable, et il obtient certaines choses comme celle-là. Non que ses parents y soient indifférents, au contraire, mais parce que, vraiment je crois, ils se sentent démunis et veulent lui éviter et s'éviter eux-mêmes des conflits qui sont toujours très violents Ca va avec un contexte urbain, angoissant pour lui et qui favorise les activités chez soi, les écrans et tout ce qui s'ensuit. Donc d'un côté, hyper-sensibilité à tout ce que fait l'enfant, son ressenti, avec un rôle essentiel du dialogue, de l'explication patiente, de l'écoute de ses besoins, etc., et de l'autre, la culpabilité conduit au laisser faire, et lui, en tout innocence, est évidemment très fortement attiré par ces choses-là. Les enfants, à l'image des parents, sont fascinés par la productions d'images, ce qui se voit (ce qui est sans doute ancré très anciennement en nous : ce que nous voyons est réel, tangible, c'est la donnée la plus immédiate). Un circuit de la récompense s'est peut-être mis en place au moment du diner... Et alors, encore une fois, c'est une subjectivité très différente qui se construit dans ce contexte. Une attention distribuée différemment, etc. Sans action mécanique, mais par une série de glissements. Ceci vient vraiment très tôt. Dès les premières années. Ensuite vient l'influence et le besoin de s'intégrer à des groupes d'amis. Et là on se trouve devant d'autres problématiques. Pour l'enfant dont je parle, il y a aussi le problème du rap par exemple. Le rap est à la mode et les copains en écoutent. Faut-il le laisser "seul" avec des textes hyper-violents ? C'est son oreille qui se forme. C'est son rapport au langage, et aux autres. Le rap fait des ravages...
  6. Bonsoir Swannie, j'ai lu quelques pages, et ne veux lancer aucune polémique, mais seulement comprendre. Ce que tu réponds au sujet de la cathédrale me semble le plus probant, alors même que je ne connais pas bien les textes chrétiens. Mais l'esprit du christianisme primitif, pour le peu, donc, que j'en sache, me semble naturellement opposé à toutes les œuvres de puissance, comme le sont les cathédrales. La cathédrale est une incarnation des pouvoirs terrestres, et on sait qui est le prince de ce monde. Pouvoir politique, pouvoir économique. Elle coïncide avec la conversion des masses, c'est-à-dire l'antithèse du message du christ, qui s'adresse "au petit nombre". Conversion des masses, parce que œuvre de puissance. Après, l'esprit souffle où il veut.
  7. Le rôle des vieux, Riad, n'est-il pas dans la société de la retenir en quelque sorte ? Si les vieux n'ont même pas cet amour pour eux-mêmes, qu'ils refusent d'être ce qu'ils sont, et s'imaginent eux-mêmes comme de vieilles choses dépassées, et s'imaginent eux-mêmes devoir s'adapter (à ce qui, par définition, est changement...) mais en quoi croient-ils alors en fait, ces vieux ? Ils n'ont donc fait aucune moisson de l'existence ? Leurs idées sont restées aussi creuses, au crépuscule qu'à l'aube ? Ajoutez donc, qu'avec l'intimité, que c'est le critère de l'expérience, qui disparaît, et tout ce qu'on a pu jusque-là appeler le savoir, la connaissance. Or que préparons-nous ? Nous le saurions, et nous ne serions pas inadaptés, si ce changement était volontaire et contrôlé. Mais c'est bien l'inverse. C'est une série de glissements inopportuns. Une série de circonstances.
  8. Être moins touché... Toutes les populations immigrées extra-européennes ne sont pas moins touchées. Certains sont très tristes, je ne crois vraiment pas que ce soit le bon critère car en plus, c'est faire fi de l'histoire, qui est une. C'est l'entièreté de son attitude qui est malsaine. De son attitude à elle et ceux qui pensent comme elle. Comme un "petit blanc" se réjouissant, en terres arabes, de la destruction d'une ville, de statues ou d'un temple millénaire est également minable et dangereux. Quant au prétendu message, qui serait ironique et très subtil, le pied de nez adressé à la volaille qui s'égosille à qui cocoricotera le plus haut, ça ne colle pas non plus, quoi qu'on puisse en rire.
  9. Bonsoir Beluga, oui pour moi, c'est délirant. En particulier, en l'occurrence, l'enfant a déjà de nombreuses difficultés et je ne vois pas comment ça pourrait bien finir. Il est très susceptible de produire des vidéos qui lui porteront préjudice, d'une façon ou d'une autre; et le retour sera méchant car il n'est pas bien épanoui. Je suis donc inquiet.. Mais du même coup, j'apprends que cette pratique se normalise. Et je vois bien comment la question est finalement celle du bonheur de l'enfant, à partir du moment où lui interdire, c'est le marginaliser et lui infliger un malheur. Or rien ne peut surpasser le bonheur de l'enfant, dans la culpabilité de l'adulte. Enfin, j'espère n'être qu'un vieux con buté dans cette histoire.
  10. Nous en avons parlé, j'ai senti qu'ils ressentaient le malaise aussi, mais voilà, rien de plus.
  11. Bien sûr que c'est aux parents de décider mais ça va de soi, et ça n'empêche pas d'en parler. Ni regarder des heures ni en faire ! On est pas obligé de céder.
  12. Encadré comment ? Non vraiment pour ma part, je ne vois aucune solution dans laquelle ceci peut être une bonne chose. Je me souviens quand, gamin, j'imaginais être observé, alors que je jouais seul. Je concevais une entité qui m'observerait et jugerait mes actes... Ici l'entité est devenue concrète. Et elle répond... Comment ne pas être fasciné ? Comment ne pas tomber dans le narcissisme le plus bas ? Comment retenir la dégringolade dans ce que ces réseaux ont de plus abject ? Ca fait des enfants durs, totalement centrés sur eux-mêmes, hermétiques à tout ce qui n'est pas monnayable de cette façon, etc. etc. je ne vois pas comment on peut encadrer ça. C'est l'inverse à mon avis il faut protéger.
  13. Ça varie entre je parle de n'importe quoi, comme un enfant lorsqu'il joue, et surtout beaucoup de séquences de jeu vidéo, sur les applications des parents. Les parents surveillent de loin, ils vérifient qu'il ne fait pas n'importe quoi mais ne regardent pas non plus l'intégralité du contenu. Oui bien sûr, de toute façon.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité