Aller au contenu

2017-ensemble

Membre
  • Contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de 2017-ensemble

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 29/12/1967

Contact

  • Facebook
    2017-ensemble@orange.fr

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Clermont Ferrand
  • Intérêts
    Agissons !
  1. 2017-ensemble

    La France va dans le mur !

    Le chômage augmente, les déficientes augmentent, la dette augmente, les impôts augmentent… la France va à la banqueroute, c’est une question de temps ! Nous remboursons nos 2.200 milliards de dettes à raison de 100 milliards d’euros par an ! Et cela augmente encore !!! Nous devons changer notre mode de fonctionnement et vite avant de tout perdre ! Changement de la vie politique : Pas de cumul des indemnités liées directement ou indirectement à un mandat politique. Rendre des comptes sur la gestion publique. Appliquer les recommandations de la cour des comptes Supprimer ou limiter les aides pour les collaborateurs Changement de la fiscalité : Modifier les impôts sur les revenus pour éviter les défiscalisations Modifier les impôts sur les entreprises pour que toutes les entreprises exerçant sur le territoire contribuent. Modifier le financement des diverses aides sociales. Valoriser le travail et les travailleurs : Modifier la taxation du travail, Prendre en compte les contraintes environnementales, Valoriser la formation des travailleurs. Changer notre société est possible mais il faut sortir du modèle actuel et accepter le changement.
  2. 2017-ensemble

    Rendre le travail plus rentable en France

    A ce jour, tout le monde se plaint, à juste titre, de nos impôts directs et indirects. Je ne suis pas pour les organisations politiques ni pour le patronat. Le parti politique est financé par nos impôts : 60 millions € au total par an ! sans compter sur les financements privés, et avec des micros partis occultes. Le patronat attire plus mon attention. L’artisanat crée des emplois. Il me semble important de favoriser l’esprit d’entreprendre sans mépriser les travailleurs qui osent créer. Par contre, avec la mondialisation, il existe une autre catégorie de patronat qui mérite un débat sur le rôle et l’impact du patronat sur notre entreprise. Mais je pense sincèrement que le patronat n’est pas la source de nos problèmes mais nous sommes individuellement la cause de notre perte. Il existe une panoplie d’aide sociale qui engendre chez nous beaucoup trop de profiteur. On préfère vivre des aides, divers et variées au lieu de travailler. Nous avons tous dans notre entourage des exemples d’individus qui après avoir fait le calcul préfèrent ne pas travailler car cela n’est pas rentable. On dit : tout travail mérite salaire …. Moi je dis tout salaire mérite un travail ! Je suis inquiet de constater que mes impôts partent de plus en plus vers le social. Oui il faut aider les personnes en difficultés, mais pourquoi ces personnes refusent en contre partie de faire des actions pour notre société ? Elles ont besoin de temps pour trouver un emploi ? C’est vrai, mais elles pourraient faire des travaux d’intérêts généraux à mi-temps ? La proposition de détaxer le travail a pour objectif de favoriser la création d’emplois en France ainsi nous aurions moins de chômeur donc moins d’aides sociale à financer. Les prix doivent être encadrés pour éviter les dérives. Nous devons changer notre modèle fiscal qui date de l’après guerre avec un plein emploi et des productions locales. La création de la fonction publique avait pour but de recruter des compétences pour reconstruire la France selon des valeurs issues du conseil national de la résistance. Aujourd’hui, près de 6 millions de chômeurs, un rôle de la fonction publique à revoir. Il ne faut plus privilégier les productions dans des pays non respectueux de l’environnement qui exploitent les travailleurs voir les enfants pour que nous puissions jouir des produits bon marché ! Je ne suis pas un philanthrope mais j’ai mauvaise conscience avec notre mode de vie, nous devons changer …. Ensemble nous le pouvons. Sinon nos enfants n'auront pas d'avenir ! La Grèce aujourd'hui, qui demain ?
  3. 2017-ensemble

    Rendre le travail plus rentable en France

    Une personne avec de forts revenus ne se contentera pas du pain mais de brioche. Le pain se monnaie de 0.45€ en grande surface à plus de 2€ chez des artisants. Elle n’ira pas chez le coiffeur mais le fera venir …. Etc. …. Lorsque tu as de forts revenus tu achètes beaucoup de choses dont la valeur marchande est plus importante. Au lieu d’acheter une petite berline du achèteras une voiture plus luxueuse … Si tu dois placer ton argent tu achèteras des biens financiers etc. …. Tu gagnes 2.000 € tu donnes 400 € de TVA Tu gagnes 10.000 € tu donnes 2.000 € de TVA. Ou vois-tu l’injustice sociale ?? Nous sommes dans une société de consommation. A cela tu peux jouer sur une TVA variable en fonction du prix de vente, mais il ne faudra pas se plaindre si un jour, un faible revenu voulant se faire plaisir, paye une TVA de riche. Sommes-nous dans la justice sociale ? Un autre débat ? Qui est un riche ? Celui qui par ses études, son travail a pu avoir des revenus importants ? Doit-on privilégié l’oisiveté ou l’esprit d’entreprendre ?
  4. 2017-ensemble

    Rendre le travail plus rentable en France

    Le patron n'est pas une variable d'ajustement, c'est un travailleur. 2 raisons pour cela, il faut toujours faire du profit avec une production en France ou à l'étranger. De plus le patron est un travailleur à part entière, il a droit à un salaire car il passe du temps pour concevoir, construire et vendre ce que d'autres travailleurs produisent. Un patron prend des risques et du temps en amont de la mise en production, il a donc un salaire plus important.
  5. 2017-ensemble

    Rendre le travail plus rentable en France

    Un exemple très simple, avec des chiffres très simplifiés. Pour produire un objet il faut un travailleur. En France ce travailleur est payé 10 € de l’heure, mais pour l’employeur cela représente 20 € de l’heure avec les charges sociales. Imaginons, il faut 1 h de travail pour produire cet objet. Le prix de revient en France de cet objet est donc de 20 €. A l’étranger, il faut toujours 1 h pour produire ce même objet mais les charges sociales n’existent pas. Il coûtera donc 10 €, si le salaire est le même qu’en France. A cela s’ajoute le prix du transport, bien inférieure au coût des charges sociales en France. L’objet produit à l’étranger sera donc plus rentable pour l’entrepreneur. Maintenant imaginons que les charges sociales sur le travailleur Français soient reportées sur le prix de vente et non sur le salaire du travailleur. Alors, 1 h de production en France serait à 10 €. A cela s’ajoute 10 € de taxe à la vente. En conséquence, le prix de vente ne change pas. Mais le produit arrivant de l’étranger aurait la même taxe à la vente. Il couterait donc plus chère à produire à l’étranger. Nous favorisons donc la production locale. Cette taxe à la vente s’appliquant à l’ensemble des importations et rapporterait plus que nos charges sociales liées aux productions locales. Cela permettrait de diminuer le prix de vente des produits locaux et donc augmenter le pouvoir d’achat sans augmenter les salaires. D’ailleurs, augmenter les salaires est une fausse bonne idée. Si j’augmente les salaires, j’augmente le prix de reviens des objets. En final, je n’augmente pas mon pouvoir d’achat, mais les taxes liées au prix de vente ! Avantage : si nous diminuons le prix des productions locales, alors nous augmentons le pouvoir d’achat des travailleurs. La TVA est injuste ? Un faible salaire dépense peu donc paye peu de TVA. Un fort revenu va dépenser beaucoup plus et donc payera beaucoup ! La TVA pourrai être modulée, pour les biens de première nécessité ou d’une valeur inférieure à 100€ laisser une TVA à 20% pour le produits plus accessoires, supérieure à 100€ passer une TVA à 30% ? Cela mérite un autre débat… non ?
  6. 2017-ensemble

    Rendre le travail plus rentable en France

    L'objectif n'est pas de taxer , encore plus ! mais de détaxer !! nos employeurs payent des taxes sur notre travail! Schématiquement, notre employeur paye notre salaire et paye l'équivalent d'un salaire supplémentaire en taxe. Pourquoi ne pas supprimer ce salaire de taxe en le transférant sur la TVA ? Ainsi il n'y aurait pas d'augmentation du prix de vente. Pourquoi un produit fabriqué à l'étranger coute moins chère ? Une augmentation de la TVA permettrait de rapatrier la production en France en rendant moins rentable les délocalisations ! Bilan : plus de travailleur, mois de pollution, moins d'exploitation des travailleurs .... bref plus de respect.
  7. 2017-ensemble

    Rendre le travail plus rentable en France

    Après la 2ème guerre mondiale, la France était en pleine emplois, de nombreux chantiers avec un manque de main d’œuvre. Alors, travail a servi spontanément de source de revenus pour financer l’entraide en vers les anciens combattants et pour construire une société plus équitable. Mais avec la mondialisation, le travail s’est délocalisé hors de nos frontières. Le nombre de travailleur en France diminue et le chômage explose. Il devient impossible de financer notre modèle de société. La preuve, la dette de la France s’envole. Les charges sur les travailleurs augmentent, l’impôt sur les revenus des travailleurs augmente. Cela à pour conséquence une augmentation des délocalisations et la perte d’un savoir faire national. Une solution simple est de revoir le financement des institutions. Les finances de la France se basent sur 140 milliards de TVA, 40 milliards d’impôt des sociétés, 80 milliards sur les revenus et 20 de diverses contributions fiscales. L’impôt sur le revenu est lié aux travailleurs. Sur 60 millions de Français nous avons environ 30 millions d’actifs mais déjà plus de 5 millions de chômeurs. Les entreprises délocalisent de plus en plus le travail dans des zones moins taxées. Cela à 2 conséquences majeures : diminutions du nombre de travailleurs sur le sol national et augmentation de la pollution mondiale par le transport. Il faut rendre notre production locale plus attractive. Pour cela le travail local doit être détaxé, et transférer la charge sur le bien produit. Il n'y aura pas d'augmentation des prix de vente. Ainsi il y aura 2 effets. Le travail local sera plus compétitif et les biens produits à l’étranger contribueront à financer notre modèle sociétal. C’est également le moyen d’accroitre les salaires sans accroître le coût de productions. Si nous favorisons la production locale, nous diminuerons la pollution mondiale. Nous diminuerons le nombre de chômeurs. Ainsi nous diminuerons les dépenses liées aux allocations chômage. L’outil de production Français est respectueux de l’environnement et des travailleurs, nous devons donc le privilégier.
  8. 2017-ensemble

    Prix de la vie politique = plus de 14 milliards €/an

    Doit-on attendre 2017 pour agir ? NON ! Peut-on attendre de nos politiques un réel changement ? La vie politique a un coût mais est nécessaire. Il nous faut du contrôle et une réelle transparence Nous devons maintenir les valeurs républicaines : • Egalité dans l’équité, • Fraternité par l’échange, • Liberté respectée mais respectueuse, Pour cela, il faut un engagement politique avec des réformes : • De la société civile, • De l’impôt et des taxes, • Du droit du travail, • De la vie politique. Il faut un mouvement sans cotisation, sans financement public pour développer, étayer, échanger et créer un programme applicable dès 2017 ! Ma proposition, construire ensemble un programme, pour cela regroupons-nous pour montrer notre volonté de changement et faire évoluer de notre société ! Objectif 1 : diffuser et se regrouper pour montrer la volonté d’agir ensemble pour réformer. Objectif 2 : Valider les axes de travail • Réduire les 2.000 milliards de dette publique, • Réduire la fiscalité pour une réelle équité, • Revoir le système d’assistanat : un travail mérite salaire et une aide mérite une contre partie, • Revoir le mode de fonctionnement de notre société basé sur des règles d’après guerre, • Créer des emplois pour tous, • Créer une politique respectueuse de l’environnement. Objectif 3 : Créer une équipe de coordination Il faut communiquer sur nos propositions, prendre en compte les différentes problématiques nationales et rester proche de notre vie quotidienne de travailleur. Faites vos propositions et nous verrons si le changement est possible. Faites vos proposition pour débattre sur les axes de changement, propositions pour communiquer et se regrouper. Ensemble, tout est possible.
  9. Le prix de la vie politique : plus de 14 milliards d’euros par an La vie politique n’intéresse plus le Français, pourtant nous investissons près de 15 milliards d’euros par an pour son bon fonctionnement. Cette somme prend en compte en partie les indemnités des élus, des collaborateurs, des indemnités pour les anciens élus et une estimation des coûts de fonctionnement et d’entretien des bâtiments. En effet, la vie politique est ponctuée d’élection régulière quasiment une par an. Avec 1 Président la République, 348 sénateurs, 575 députés, 1.175 conseillers régionaux, 4.108 départementaux, dans les 15.547 structures intercommunales à raison de 10 élus minimum par structure nous avons plus de 155.000 élus, sans oublier plus de 36.000 communes soit plus de 560.000 maires et conseillers. Bien sûr il y a parfois un cumul des mandats, mais cela représente plus de 720.000 mandats. Les indemnités reversées pour élus communaux, principalement les maires et les adjoints représentent 1 milliard 200 millions au niveau des communes. Au total nous avons donc un coût annuel de 2 milliards 400 millions, Evidement, des élus sans structure ne pourraient pas être aussi efficace. Pour fonctionner, il faut donc une structure avec des collaborateurs, du matériel, des locaux. Il est difficile de connaitre le coût de fonctionnement des structures locales avec plus de 100 conseils départementaux et près de 2 millions de fonctionnaires territoriaux et plus 15.000 structures intercommunales avec au moins 1 fonctionnaire voire plusieurs dizaine et plus pour certaine. Par exemple, l’assemblée nationale a un coût de fonctionnement de 560 millions d’euros et 40 pour la Présidence de la République. Le coût est estimé des différentes structures est au minimum de 4 milliards d’euros. A cela s’ajoute les indemnités pour les élus retraités. La cour des comptes a estimée dans sa certification des comptes de l’Assemblée Nationale et du Sénat à plus de 7 milliards les engagements de pensions et de retraites et engagements assimilés. Si nous ajoutons les autres élus il est raisonnable d’estimer à plus de 8 milliards. Evidement, les élections ont elle-même un coût financé par l’Etat. L’organisation de la présidentielle et des législatives de 2012 a coûté 604 millions d'euros. Les élections des Français de l’étranger, en 2012, ont coûté 16 millions d’euros. L’Etat finance les partis, 30 millions d’euros pour le PS de ses 60.000 adhérents ou 20 millions pour les Républicains et 220.000 adhérents ou bien encore 3 millions pour environ 5.000 adhérents à Europe Écologie Les Verts. Cela représente au total, par an, 60 millions d’euros. La vie politique Française a donc un coût estimé à plus de 14 milliards d’euros. Mais pourquoi doit-on maintenir toutes ces strates avec entre autre les communes, les intercommunalités, les Départements, les Régions ? N’est-il pas possible de favoriser la proximité par d’autres moyens moins onéreux ?
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité