Aller au contenu

Ubunstef

Membre
  • Contenus

    16
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Ubunstef

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 06/10/1979

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Dans mon Fourgon!!!
  • Intérêts
    Dame nature, mes chiens, la MUZIK sous toutes ses formes, tailler la route sur un coup de tête, rencontrer et partager avec des gens intelligent, etc, etc comme ont dit...

Contact

  • Skype
    Ubunstef
  1. Peut-être les odeurs de la rue, il y-a un chien dans son voisinage proche, et qu'est-ce qu'il ce passe si la fenêtre reste fermée, il change de rideaux? Bon dimanche à toi aussi...
  2. Bonjours tous le monde, Dans un premier temps désolé pour cette longue absence, ah le travail... Je revient donc avec vous et avec beaucoup de plaisir, vu le nombre de message que j'ai raté je vais avoir de la lecture pour au moins une semaine... Gottigen, Ton chien, fait-il sur les rideaux à chacune de tes absences ou seulement de temps à autres, et la nuit, il fait aussi ou jamais?
  3. Bonjour, peut-être à-t-elle un petit soucis d'audition, le freinage d'une voiture produit des sons que nous, pauvres êtres humains, ne parvenons pas à entendre, certains chiens les perçoivent plus précisément que d'autres, elle en ressent peut-être une gène? Pour ce qui est du train, il me semble qu'un chien qui à peur de la voiture aura forcément peur de ce moyen de transport, le bruit, la foule, les vibrations que nous ne ressentons pas, enfin ça ne me parait pas une très bonne idée... Tous mes chiens supportent quasiment tous les moyens de transport (voiture, camion, train, remorque vélo, etc...) et pourtant en avril, quant nous somme partis en corse, deux d'entre eux mon parut méconnaissable quant il à fallut monter sur le bateau, la plus petite, qui d’ordinaire est l'une des plus courageuse, c'est même uriné dessus dans les escalier et a fini par ne plus vouloir bouger!!!
  4. Bonjour, je ne pense pas du tout être, comme tu le dit, très calé en éducation, j'essaye simplement de trouver ce qui pourra marcher avec chacun de mes chiens, je les observes beaucoup et le plus souvent possible, je l'ai touches des que j'en ai l'occasion, je ne les récompenses que par du contact, du jeux et ne les punis jamais autrement qu'en les cosignant à leurs place et en les ignorants quelques minutes. J'aime le rapport de meute qui ce développe et ce modifie continuellement entre eux, avoir la chance de voir évoluer tous les membres d'une même meute et pour moi un vrai bonheur, aucun de mes chiens n'a jamais était un danger pour qui que ce soit (et pourtant la plus grosse pourrait facilement le devenir). La toute première que nous avons récupérer s'appelait Daisy, 6 ans, croisée de paillons et de ..., très mal entretenu, nourrit uniquement des restes de la maison et en permanence seul derrière un portail à hurler sur tout ce qui s'en approchait. Quand j'ai décidé de la récupérer personne ne l'avait jamais éduqué, elle faisait ses besoins dans l'appartement, voulait manger tous les chiens, les enfants, les caddie de super marché, les motos et la liste pourrait encore s'allonger à l'infinie. Après plusieurs années (et l'arrivé de trois de ses petits plus une petite fille que j'ai sortit de la SPA) elle était s'en conteste la chienne la plus obéissante et la plus heureuse que j'ai pu connaître et ce malgré une surdité total (elle obéissait uniquement par geste et ne s'éloignait jamais de nous) et plusieurs opérations très lourde. Elle est morte l'an dernier, au mois d'avril, le jour de ses 16 ans... Enfin, je ne vais pas faire la bio complète de mes LOULOU, ça finirait par être lassant Il suffit souvent de regarder cette petite bête qui n'a pas demander à faire parti de la famille, à vivre au sou-sol ou encore enfermé en permanence dans une cage forcément trop petite pour lui, pour s'apercevoir des moments ou il ne vas pas bien... Éduquer un chien c'est aussi s’éduquer soi-même, il me semble important de comprendre que les chiens, les chats ou tous les animaux sociaux sont comme nous, chacun à sa personnalité propre et on ne peut pas tout attendre d'un animal...
  5. Là je pense très honnêtement que le ''permis ou l'habilitation'' généralisé pour justifier des compétences d'un maître en devenir ne serait pas forcement une très bonne idée, rappelez-vous de la vague d’abandon qui a suivi le permis pour les chiens de catégorie un. Une de mes tantes est responsable d'un petit refuge SPA et malheureusement elle n'avait jamais vu autant de rottweiller et autre staf abandonné en si peut de temps, obliger les gens à passer un permis de plus, une contrainte de plus dans une vie déjà bien remplit de ce coté là, ne me semble pas être une solutions d'avenir pour un certain nombre de nos amis les chiens. Pour ma part je pense que les personnes qui pense à prendre un chien devraient vraiment réfléchir plus, étant moi même l'heureux propriétaire d'une meute (de chiens de compagnie...) qui au plus fort à comptée jusqu'à 5 chiens de toutes taille et de caractères extrêmement différents et qui aujourd'hui en compte encore 4, il me semble nécessaire que cette décision passe par une sérieuse remise en question personnelle. Beaucoup de propriétaire ce laisse dominer par leurs animal, cette situation pourrait finir par devenir dangereuse sur le long terme, un chien (et peu importe sa taille, sa race ou sa force naturelle) à besoin de repères fixe, d'un dominant, d'une réel hiérarchie bien établi et impossible, pour lui, à remettre en cause, sans ces conditions un chien peut devenir tout ce que la télévision, et les médiats en générale, essaye de nous faire croire comme étant des réaction naturel chez certaines races de nos compagnons, et bien sur à tort...
  6. Le problème avec les contraintes, surtout au jour d'aujourd'hui, c'est que les gens ne voit plus que ça, malgré toutes les preuves que les scientifiques parviennent à leurs fournir sur l'état déplorable dans lequel l'être humain mets son environnement direct, ils en oubli systématiquement les raisons pour lesquelles on leur à collé de telle obligation. La seul chose qui apparaît comme claire aux yeux de chacun de nous c'est la gène que de telles décisions vont avoir sur nos train de vie (respectueux ou non de notre écosystème...) et un tel système ne peut pas fonctionner quand une (petite...) parti de la population mondial vie largement au dessus de ses moyen et que, en attendant, l'autre ne rêves que d'une chose, les rattraper sur la voix de la surconsommation et du gaspillage générale de nos ressources. Ce n'est pas une volonté des peuples les plus pauvre que de détruire pour détruire, il n'y a rien d'anormale dans leurs démarches et leurs attentes dans le but de nous rejoindre pour une vie plus confortable, avec moins de contraintes justement, mais quoi qu'il ce passe dans les années a venir je doute, personnellement, qu'une solution existe sur le long terme qui permette à tous les êtres humains de vivre comme ceux de nos société vive aujourd’hui. L'opulence de la nature à des limites que l'homme a franchit il y a bien longtemps, le retour en arrière ne semble pas possible tant il est vivement critiqué, alors quelles solutions adopter pour que la transition entre nos vies actuelles et une vie plus en conformité avec ce que la nature peut admettre ce fasse dans le climat le plus doux possible pour tous?...
  7. Bonjour, Je pense sincèrement que l'être humain ne doit pas être seulement la somme de ses connaissance scientifique, le fait que nous nous éloignons progressivement de notre écosystème n'est, d'après moi, pas un très bon signe d'évolution. L'être humain pourrait faire tellement mieux que de détruire pour détruire et ce dans le seul but d'augmenter son confort de vie à tout prix. Si l'évolution scientifique et un plus non négligeable pour ce qui est de soigner, d'aider ceux qui en ont besoin ou de prendre conscience de ce qui nous entoure, alors elle n'est que bénéfique. Malheureusement l'homme a détourné la plupart de ces évolution pour des besoins éphémère, voir stupide, sans comprendre que d'aller trop loin dans le progrès pourrait nous être néfaste sur le long terme. L'exemple le plus criant est la faculté qu'ont les humains de nos riches société à ce lassé de leurs objets les plus présents, l'ordinateur, le téléphone portable et la voiture (etc...) qui sont, dans l'ensemble, changés pour le modèle le plus récent pratiquement tous les ans. Malgré tout je pense qu'il nous faut rester positif, peut-être qu'un jour nous ouvrirons les yeux, nous ne survivrons pas sans la ''Nature''
×