Aller au contenu

philkeun

Membre
  • Contenus

    3462
  • Inscription

  • Dernière visite

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Pas de sous, pas d'intérêts...

Visiteurs récents du profil

6801 visualisations du profil
  1. Si si, tout à fait comme d'hab, et quel que soit le sujet. Aucune spéculation de ma part ici, et pas envie de blablater avec un jésuite venant pourrir un sujet avec des allusions sexuelles, comme d'hab aussi.
  2. C'est sûr que les surprises, dans ce domaine, c'est pas ce qui manque...
  3. Ok, t'as raison, comme d'hab, laisse tomber, merci, bye C'est bien ce que je dis...
  4. Quelquechose à partir de rien ? Hmm, pas sûr, car il semblerait que rien n'existe pas... Complexe...
  5. Oui, pourquoi pas !? Sauf que "d'autres espaces" que le notre ne semblent pas à notre portée, d'où le peu d'intérêt de les évoquer, sinon de les invoquer !
  6. Quelles sont les théories balayées par la "découverte" des ondes gravitationnelles, prévues par le modèle standard de la physique ?
  7. Il n'est pas question "d'échec" de la Relativité, des 2 relativités, simplement de la dépasser comme elle a dépassé Newton... A Barrau, il fait plaisir cet homme, àplus d'un titre...
  8. Après lecture de l'article, pas sûr de tes conclusions, au vu de : Entre spécialistes, il existe plusieurs sens utilisés sous le terme Big Bang. Certains le font démarrer après la fameuse phase d'inflation, qui n'est pas le début de l'espace-temps ni de son expansion, d'autres le font se produire à un hypothétique temps zéro avant l'inflation et d'autres enfin parlent du Big Bang comme de tout ce qui s'est passé entre le début de l'expansion de l'espace-temps et la première seconde ou les premières minutes qui le suivent. Pour le grand public, un avant le Big Bang signifie avant le temps zéro, avant le début de l'expansion de l'espace-temps. Plusieurs modèles font alors généralement intervenir la création de la matière à la fin de la période dite inflationnaire, via un ou des champs scalaires. Il faut donc être très précautionneux lorsque l'on veut parler de la création de matière, noire ou ordinaire, en relation avec le Big Bang. et de, au début de l'article : Les cosmologistes spécialisés en physique des particules ont proposé des modèles pour expliquer quand et comment la matière est née. Une nouvelle théorie intéressante sur le sujet, et qui concerne la matière noire, fait le buzz alors qu'elle n'est qu'une variation sur un thème exploré depuis des décennies. Elle se produit pendant le Big Bang au sens du grand public, voire même après, et pas avant contrairement à ce qui est avancé. Tu es sûr de ne pas t'avancer un peu trop ?
  9. J'a ihâte de lire les bases sur lesquelles cette nouvelle cosmologie s'appuie pour dépasser les implications des théories d'Einstein... Le big bang ne suppose plus un temps 0 AVANT celui de Planck, qui concerne notre univers et notre physique, or, ces developpements "modernes" ne semblent pas être établis sur des observations claires, comme celles notamment issues du fonds diffus cosmologique révélé par le satellite du même nom... Tous ceux qui prétendent avoir résolu ou dépassé la gravitation quantique ne semblent pas pour l'instant en avoir produit la preuve indiscutable, bien que leurs travaux soient intéressants au plus haut point...
  10. Désolé, pas compris, ni grammaticalement, ni autrement ! Pas besoin de l'être vraiment pour se rendre compte de l'inanité religieuse...
  11. Un big chill, est aussi envisagé...
  12. En deça du temps de Planck, rien n'est exclu, sauf les certitudes ! C'est ce que je disais au tout début, et on en revient souvent là...
  13. C'est pas évident, la notion d'infini gène beaucoup les spécialistes qui évoquent parfois la notion de fini, mais sans bordure, genre une fourmi qui fait le tour de la terre plusieurs fois sans en voir le bout... De plus, il est très difficile d'appréhender autre chose que les 4 dimensions que nous connaissons, ce qui limite bien nos possibilités... Théorie du big bounce, ne semble pas correspondre aux observations actuelles...
  14. J'ai tout à fait compris ton propos, qui montre bien la difficulté de conceptualiser la chose. Je répète : pour Einstein, entre autres, l'univers ne gonfle pas Dans un espace, il Est cet espace. La question "avant" n'a pas plus de sens, le temps étant lié à l'espace, sans espace, celui crée par l'univers, pas de temps... Une des difficultés de la cosmologie consiste justement à ne penser comme tu le fais, avec des notions de temps et d'espace "logiques"...
  15. C'est là une erreur de base dans la compréhension de la chose : l'univers n'est pas dans quelque chose, il Est ce quelquechose... L'univers ne gonfle pas dans un espace, il est cet espace...dixit Einstein. Le concept est difficile à comprendre et à se représenter, sans aucun doute...
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité