Aller au contenu

Root

Membre
  • Compteur de contenus

    25
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    6 [ Donate ]

À propos de Root

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 18/10/1993

Informations Personnelles

  • Sexe
    Inconnu
  • Pays
  • Lieu
    Earth
  • Intérêts
    La photosynthèse.
  1. Ben techniquement tu peux pas prouver qu'il a donné ce nom là à ces chiens par antisémitisme, racisme ou simplement ironie.
  2. Sauf mandat, il est effectivement obligatoire de demander avant de prendre des empreintes, éplucher des appels téléphoniques, fouiller chez quelqu'un, etc. Avec mandat, la question ne se pose plus, mais sans c'est tout à fait normal et je n'ose pas imaginer les dérives si on donnait ce plein pouvoir par automatisme à tous les flics sans approbation de leur supérieur avant...
  3. Ah ben carrément. Pareil pour les vols sans témoins. Par exemple, on te pique ton portable dans le métro ou comme ça, si tu ne peux pas prouver que c'était bel et bien un vol et non une perte, tu peux te brosser pour que les flics considère le truc comme un vol, et donc te brosser pour l'assurance. Pareil dans pleins d'autres cas. De nos jours, il faut des preuves, on n'accorde plus une totale confiance aux victimes (ou victimes prétendues). Dans beaucoup de cas, ça empêche beaucoup de condamnations injustifiées. Mais dans d'autres, ça sert à rien, comme avec l'exemple du portable. Bref
  4. Si le juge avait qualifié l'acte de raciste, une condamnation aurait "puni" le présumé agresseur. Hors, ce n'est pas le cas, donc on peut en conclure que les accusations de préméditation et de racisme n'ont pas été retenue. Apprendre à lire, quoi...
  5. Ça n'est pas injuste qu'il ne soit pas condamné pour agression raciste et préméditée si rien n'a été prouvé. Si ça l'avait été ou qu'il y avait eu un témoin, il aurait écopé de bien plus, ça me parait logique...
  6. Parce que dans le cas précis, ça aurait pu (s'il avait été innocent) évité par exemple que ses chiens se fassent piquer (puisque c'est généralement ce qu'il se passe en France en cas de morsure)... Enfin je dis pas que je suis fondamentalement d'accord avec la loi, mais puisqu'il faut faire avec...
  7. Non, on est pas considéré coupable du crime/délit/autre automatiquement (ce serait trop simple et le droit est beaucoup plus complexe que ça), mais c'est considéré comme une entrave à l'enquête (il me semble) donc répréhensible, et si la culpabilité de la personne est très fortement soupçonnée à un équivalent d'aveu. Mais encore une fois c'est beaucoup plus complexe que ça. Dans tous les cas, pourquoi quelqu'un d'innocent refuserait qu'on compare la morsure du voisin à l'ADN de son chien ?
  8. Je pense, mais je ne peux rien prouver à ce que je sache je n'étais pas là, que le caractère raciste de l'agression n'a pas pu être prouvé, ni le caractère volontaire de l'attaque. Est-ce qu'il a vraiment lâché ses chiens comme le dit la victime ou est-ce que les chiens ont attaqués seuls mais leur maître ne les en a pas empêché pour une raison ou une autre ? On ne sait pas. Donc le caractère raciste n'étant pas prouvé, ni le fait que ce soit une agression "volontaire", je pense que la condamnation ne vise pas cela. Par contre, en France le refus de prélèvement d'ADN est illégal, et il est d
  9. En même temps, si le mec avait été innocent, pourquoi avoir refusé les prélèvement ADN ? Le crime, ce n'est pas d'avoir nommé ses chiens Adolf ou Blondi, ni des les avoir lâché sur une personne d'origine maghrébine. Le crime c'est d'avoir ordonné à ses chiens d'attaquer un être humain. Le caractère raciste de la situation est peut être un facteur aggravant, mais il aurait lâché ses chiens sur une personne "lambda", ça aurait été pareil, il aurait été jugé et condamné. Et au passage, je doute que ça soit uniquement du "parole contre parole", étant donné qu'il est dit que la victime était en p
×