Aller au contenu

VeroVero

Membre
  • Contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de VeroVero

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Conversation perso ? Je ne vois rien. Au secours. :D

    MAile moi : romantic.punisher@hotmail.fr

    MAis laisse pas ce commentaire. :D

    A bientôt !

      aa
  2. bonsoir histoire touchante vrement! finalement que c'est il passer?

    courage

      aa
  3. ouaa quel regard, tu cherches à intimider?

    bise

      aa
  4. Je suis sur le tchat,tu me vois?

      aa
  5. Un ti coucou en passant

      aa
  6. un petit bisou en passant

      aa
  7. Coucou

    tous mes voeux pour 2013

    doux bisous

      aa
  8. L'intérêt, c'est que sa libido actuelle n'est rien de moins qu'une accumulation libidesque de quatre mois complets, qui ne demande qu'à exploser, et qui commence sérieusement à influer sur son comportement et son moral. En tant que grande soeur hébergeuse et accompagnatrice de fortune, c'est pas spécialement agréable à vivre même pour moi. Quand il aura évacué tout ça une bonne fois pour toutes, il se sentira déjà mieux, même s'il a à nouveau envie peu de temps après. Ce n'est pas comparable.
  9. Hello, pour moi c'est bidon cette histoire, j'espère que tu n'attends plus. Quand je demande son numéro à quelqu'un, je le fais biper direct après, comme le dis vanille2012. Le simple fait qu'elle t'aie dit "tinquiète, je te l'enverrais pas texto"..... à partir de là t'aurais du tilter que ça sentait le roussi. A moins que le chef l'aie appelée en urgence en gueulant, ya pas de raison à ça. Si ça se trouve t'es la roue de secours, elle te met dans un coin et elle attend tranquillement que ça se termine avec son copain, mais la question que tu peux te poser c'est combien vous êtes dans ce cas-là... peut-être qu'elle a une floppée de numéros masculins dans son répertoire et quand elle sera seule elle sélectionnera, lol. Enfin bref n'attend plus c'est mort, à mon avis elle en vaut pas la peine.
  10. Hussard Noir, pour mon frère il s'agit de prendre du plaisir avec la main d'une FEMME, en laquelle il a confiance, avec laquelle il n'a pas de complexe vis-à-vis de son handicap, avec laquelle il se sent suffisamment à l'aise pour se détendre et profiter des sensations, c'est ça qui joue beaucoup je pense, bien plus que le fait que je sois sa soeur. La filiation fraternelle en soi n'a aucun poids là-dedans, nous avons une autre soeur plus jeune, bien plus jolie que moi, bien plus attirante sexuellement que moi, qui, objectivement, je pense, serait plus agréable que moi dans cet exercice, et pourtant ça ne lui viendrait pas à l'idée de lui demander ça à elle, tout simplement parce que depuis toujours, il est plus proche de moi que de n'importe qui d'autre dans la famille. C'est donc tout naturel qu'il s'oriente plutôt vers moi pour aborder ces choses, surtout que je me suis déjà occupé de sa toilette intime de nombreuses fois, donc il n'a plus la pudeur qu'il pourrait avoir avec d'autres sur ces questions-là. Si une infirmière s'était occupée de lui de manière aussi conséquente que moi, et ce jusqu'à maintenant, et que s'était formé dans sa tête une espèce de confiance, c'est sans doute à elle que serait venues les demandes de masturbation. C'est une relation de cause à effet, le fait que je sois sa soeur n'a rien à voir dans tout ça. Après, à savoir si une infirmière aurait accepté... c'est plus difficile à dire, car elles ont des obligations professionnelles, un contrat, un cahier des charges, une conscience professionnelle, et même si la compassion peut aider, sympathiser avec le patient à ce point n'est peut-être pas forcément une bonne chose, donc rien n'est moins sûr. Donc en quelque sorte, j'ai beau être sa soeur, on peut dire que je "tombe bien"... c'est paradoxal mais c'est comme ça. C'est incestueux ? oui, vous avez raison, l'acte en lui-même est incestueux, mais vous me semblez accorder bien plus d'importance à la forme qu'au fond. La main d'une soeur sur le sexe de son frère c'est quelque chose d'incestueux, mais le faire pour assouvir un besoin humain vital qui ne peut plus être assouvi par le concerné, une seule fois dans sa vie, en se mettant d'accord sur les principes, en discutant beaucoup, en se comprenant mutuellement, et en se jurant que ce ne sera ni à dramatiser, ni à généraliser, alors je ne vois pas en quoi c'est si grave. La forme est incestueuse, mais le fond est fraternel, c'est bien ça qu'il faut retenir. Et la situation inverse, j'y ai réfléchis aussi, et je vais vous choquer, mais je pense que je réagirais comme lui. Dans un sens ou dans l'autre, c'est de l'inceste qui me semble bien plus compréhensible que dramatique. L'inceste est quelque chose de grave quand il constitue un viol, une contrainte, un chantage, une dénaturation de la conscience par l'alcool ou les drogues, une relation sexuelle trop approfondie qui aboutit à une grossesse, ou même quand il constitue simplement une habitude, un confort, une paresse, une relation amoureuse, en clair quelque chose de malsain, incongru et non-souhaitable. En ce qui nous concerne il n'y a rien de tout ça dans l'accord qu'on a passé, ce sera un coup de main comme un autre, qui, exceptionnellement, prendra une tournure sexuelle pour le soulager d'un malaise. Et puis vous ne jugez pas, mais en tout cas vous semblez mieux connaître mon frère que moi, et peut-être même que lui, lol, qu'est-ce qui vous fait dire que pour lui ce sera un point de "non-retour", et qu'ensuite il aura encore moins de complexe ? Le connaissant, il risque d'en avoir surtout plus... mais bon, même si c'était le cas, ce n'est pas ça la question. Quoi qu'il arrive, les règles sont fixées, et il les a bien entendues. Je n'irais pas plus loin, et même s'il apprécie beaucoup le jour J, et qu'ensuite il commence à se dire qu'il aimerait bien que je remette ça, il est averti dès maintenant qu'il n'y aura de toute façon aucune seconde fois, quelqu'en soit le motif, voilà. J'ai vraiment, vraiment, vraiment insisté là dessus avec lui, donc il est prévenu et maintenant peu importe les envies qu'il pourra avoir par la suite, une seule chose est sûre, ça regardera sa future copine et pas moi. Même quand on fait des exceptions aussi spectaculaires à ses habitudes de vie, c'est quand même bien de mettre les choses au clair, non ? :) Sinon, je vais quand même me pencher sur cette histoire d'anaphrodisiaque là, ça m'a l'air intéressant, merci pour l'info.
  11. samira123, on en a beaucoup, beaucoup, beaucoup parlé ensemble, et encore plus depuis mon premier message, il n'y aura pas de seconde fois. On s'est bien mis d'accord là-dessus lui et moi, il comprend tout à fait ma réticence et ça ne l'amuse pas non plus donc c'est très clair entre nous, si ça arrive, ce sera la première et la dernière. En ce qui me concerne il n'y a aucun risque d'attirance sexuelle pour lui, c'est mon frère, je n'ai pas envie d'avoir une relation ambigue avec lui et d'ailleurs lui non plus, donc on prend vraiment la chose comme une sorte de dépannage exceptionnel, et rien d'autre. Hussard Noir, pour la castration chimique... j'ose espérer que quand il retrouvera une femme, elle pourra avoir droit à une vie sexuelle. On ne détruit pas la sexualité d'un homme à cause d'une situation inconfortable de quelques mois, mon frère n'est pas un détraqué mais à simplement besoin d'aide, c'est excessif comme solution. Sinon, une après-midi complète passée dans les sex-shop.... et rien de bien terrible qui s'est présenté à nous. Il y avait effectivement des modèles "automatisés" de gadgets dont on a parlé ici dans l'un d'eux, mais c'est assez basique comme système, il a même eu l'occasion de tester en cabine avec la vendeuse et il ne trouve pas ça folichon. Elle nous a montré un catalogue avec des modèles plus évolués à commander mais c'est très cher, à ce stade-là la prestation d'une prostituée est plus rentable... (et sans doute plus agréable...) Enfin bon... c'est pas des machines avec un mini-moteur dedans qui vont arranger notre problème, donc je pense que la solution la plus évidente et la moins casse-tête reste pour le moment celle que j'avais mentionné au début. Ca nous amuse pas, ça nous excite pas, ça nous fait pas sauter au plafond de joie, mais on va s'en tenir à ça je crois, enfin dans un premier temps retour à la matrimoniale, et ensuite on en reparlera. Merci à tous et encore merci à Loargan pour penser à ma place et me sortir les mots de la bouche.
  12. On va étudier tout ça de toute façon ASKI, ne t'inquiète pas, merci à toi pour tes conseils. :) Ce week-end direction sex-shop pour voir si quelque chose pourrait lui plaire, je lui en ai parlé, il est d'accord pour aller faire un tour (même s'il a honte lol). Par contre c'est mon petit frère, pas mon fils. ^^ Si je veux le caser rapidement, c'est aussi parce que je veux avoir une vie moi aussi ! Bien sûr que c'est pas aussi simple, mais des fois il fait pas grand chose non plus pour sortir de sa situation, avoir un conjoint handicapé ça fait déjà pas rêver beaucoup de filles à la base et pourtant il y a des services matrimoniaux exprès pour ça, il devrait en profiter, mais non ça n'a pas l'air de lui convenir. Lui, il voudrait trouver une relation "normale", comme ça, faire une rencontre dans une soirée comme tout le monde, mais bon... c'est cruel, mais je me met à la place des filles, c'est évident que celui qui me ferait rêver, c'est pas le mec handicapé sur le canapé qui a besoin d'aide pour se relever... voilà, c'est comme ça, c'est terrible mais c'est la vie, et ça se comprend aussi. En attendant, moi j'essaie de mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour qu'il vive une vie normale avec quelqu'un qui l'aimera pour ce qu'il est, et qu'il arrête de dépendre de sa famille en permanence... notre mode de vie actuel, c'est pas sain non plus, et ça je peux vous l'assurer.
  13. Fuel4Life, tu connais quoi comme aides toi à part le SAVS ? ça nous dispense pas de l'entretenir malheureusement... le médecin a déterminé qu'il n'aurait pas forcément besoin d'un suivi très poussé, mais dans la réalité c'est autre chose. En plus c'était le bordel, au bout d'un moment on a dit à l'infirmière de plus se fatiguer, car ça lui apportait des contraintes de devoir jongler entre mon domicile et celui de nos parents, en fonction de qui l'hébergeait et de ses horaires de disponibilité, et puis de toute façon ce qu'elle faisait ne nous servait que moyennement, donc elle n'est venue que pendant les trois ou quatre premiers mois après la sortie de l'hopital. et sinon oui, quand je le nettoie je met un gant de toilette, après effectivement si un jour je le masturbe je rajouterais surement un gant en plastique en dessous par précautions, c'est mieux... de toute façon on fera ça dans l'eau, comme ça ça évacuera direct tout ce qui sort et j'aurai pas à me salir les mains. et non, ça ne me fait vraiment pas fantasmer, crois moi ! shyiro, oui enfin pas directement, en fait il l'a connue par l'intermédiaire de quelqu'un rencontré au centre. Je ne connais pas leur histoire dans les détails, mais en gros, c'est elle qui est partie parce que ça ne lui convenait plus. J'étais décue, ça avait l'air bien parti... il a vécu chez elle du mois de juin jusqu'à à la fin aout, donc je pense qu'il a largement eu le temps d'avoir une vie sexuelle, mais maintenant c'est vrai que depuis cet été il n'a plus rien fait, donc je comprend sa détresse... Loargan merci, tu as tout dit.
  14. Fuel4Life, l'état ne s'engage que pendant un certain temps pour l'assistance de vie, qui n'est pas non plus dispo H24, donc après si tu veux un suivi plus renforcé il faut se débrouiller pour trouver une entreprise privée, et elles ne courent pas les rues. Et même quand c'est le cas, une assistante n'est de toute façon pas payée pour satisfaire les besoins sexuels des patients, donc ça ne règle pas le problème. En France, le sexe, c'est le travail des prostituées. lallibulle, non je n'ai pas vraiment de copine qui pourrait lui faire ça. La plupart des gens que je connais sont en couple, mariés, ont parfois des enfants, je trouverait ça déplacé de leur demander de faire ce que je peux pas faire "parce que c'est mon frère". Et puis je ne trouve pas que notre relation frère-soeur soit beaucoup éprouvée par la situation, à vrai dire c'est plus le coté dépendance qui pose problème. Faire prendre son bain à un membre de sa famille, ça n'a rien d'incroyable, quand il faut il faut, on s'y fait. Ce qui devient gênant, c'est quand ça dure trop longtemps, que tu ne peux plus penser ta vie sans penser à ton frère. Après, le reste... pour moi c'est plus dans la continuité de ce que je fais que dans la logique d'une relation amicale avec une fille, c'est pas à une amie de changer les couches de ton gosse donc j'estime que c'est pas à une amie de faire du bien à ton frère invalide, voilà. Et puis non, franchement, je ne vois pas qui pourrait accepter ça. lol Pour les gadgets disponibles en sex-shop, j'ai fait quelques recherches sur internet et c'est intéressant, mais après c'est comme l'histoire de la prostituée, j'aimerai pas qu'il se repose là-dessus et qu'il ne fasse plus d'effort pour se trouver quelqu'un et sortir de sa dépendance à la famille. D'un autre coté, ma solution du oui mais à condition, ça lui met la pression, ça le force à se dire que s'il donne pas du sien, la seule chose à laquelle il aurait droit c'est ma main, et pas tout de suite non plus. Quand je lui ai dit que c'était hors de question qu'il y ait droit en 2012, il a eu l'air de changer d'attitude, depuis il me demande de l'inscrire sur des sites et il parle de refaire un tour au centre de rencontre dès la rentrée. Donc globalement ça a l'air de porter ses fruits, je vais déjà voir ce que ça donne dans ce sens, et ensuite pour les objets on verra, de toute façon je sais même pas si ça le branchera beaucoup. Moi mon objectif c'est aussi de faire en sorte qu'il parte, et franchement l'idée de devoir passer encore toute l'année 2013 à m'occuper de lui m'effraie bien plus que l'idée de le masturber une fois dans ma vie. Plus tôt il se trouvera quelqu'un, mieux ce sera, donc si je peux éviter de lui mettre un confort sexuel à la maison à utiliser quand il veut, c'est bien aussi.
  15. D'accord, je vais me pencher là-dessus alors. Sinon je viens de relire certains commentaires, et j'aimerais répondre à glaurren : Oui c'est ça, je vais mettre mon frère sur le ventre et je vais lui dire de se "frotter", non mais n'importe quoi. Déjà ne plus avoir de bras signifie ne plus avoir de force dans les épaules, donc pour appuyer un mouvement du bassin c'est pas évident. Et puis c'est même pas ça la question, on parle d'aide, d'assistance, pas de je-m'en-foutisme-démerde-toi, son handicap le rends déjà assez faible physiquement, je vais pas en plus lui demander de faire des pompes quand il a envie de se masturber. Et dans la baignoire pareil non ? je le mets dans l'eau et je lui dis de se débrouiller en se frottant contre le gant de toilette pendu au crochet ? Faut arrêter de raconter n'importe quoi... je sais très bien que c'est pas courant et difficile à entendre, je suis la première à déplorer cette situation, mais j'ai pas non plus besoin de tes commentaires haineux et irrespectueux. Essaie un peu de te mettre à ma place (et à SA place). Sinon merci aux autres pour vos conseils. Loargan, comme je viens de l'expliquer, c'est difficile pour lui de bouger quand il est allongé. On imagine pas mais les bras comptent beaucoup dans pas mal de mouvements de la vie de tous les jours, notamment pour l'équilibre, mais aussi la force globale du corps, ça touche pas mal de choses. Donc il lui faudrait vraiment quelque chose qui agit tout seul, sans qu'il ait besoin de se contorsionner dans tous les sens.
×