Aller au contenu

Satelmarc

Membre
  • Contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Satelmarc

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 10/30/1963

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Nantes
  • Intérêts
    billard Français, sports mécaniques, cinéma, informatiques, blogs

Contact

  1. Satelmarc

    Bonne fête !

    Aujourd'hui c'est la fête à toutes les Anne, Anna, Annie, Anaïs, Annabelle, Anaël, Annick et Joachim --- Faites passer les liens, à tous ceux que vous aimez --- Merci BONNE FETE ! Anne, Anna, Annie, Anaïs, Annabelle, Anaël, Annick et Joachim,
  2. Bonne Fête ! Demain 18 Septembre vous pourrez avoir une pensée pour les Saintes Nadège, Nadia, Nadine, Nadiejda, Nadioucha, Nadja, Nasjda, Nadejada, --- http://souhaiteslafete.blogspot.fr/2015/09/18-septembre-bonne-fete-aux-nadege.html
  3. Satelmarc

    Souhaites la Fête

    BONNE FETE aux EDITH, CYPRIEN !! et aux approchants Alitha, Ditte, Eda, Edika, Edita, Edite, Aldith, Alith, Ada, Adda, Ciprian, Cipriano, Cypria, Cyprian, Cyprios, Cyprus, --- http://souhaiteslafete.blogspot.fr/2015/09/16-septembre-bonne-fete-aux-edith.html
  4. Pensez à vos proches, à vos amis et souhaitez leur fête en partageant ce lien BONNE FETE ! aux Lola, Roland et à tous les approchants : Dolly, Dolorès, Lolita, Rodland, Rolando, Rolland, Rollin, Rolly, Rouland, Rowland, Orlando, Orly, ---
  5. Ce soir à la TV, encore une émission qui stigmatise les riches ! mais - - - ? ? Lorsque l’on sait que les 10 premières fortunes de France représentent 150.000 emplois en France, que seulement 2,9% de la population française dispose de revenus supérieurs à 4.500 €/mois, que seulement 250.000 foyers fiscaux disposeraient de revenus dépassant les 9.000 €/mois, et surtout que les 200 foyers fiscaux les plus fortunés n’encaissent plus que 0,5% de l’ensemble des revenus contre encore 4% en 1919, l’acharnement égalitariste actuel devrait être pour le moins sensiblement révisé. Lorsqu’en outre il est possible de montrer que globalement dans l’ensemble des grandes économies développées occidentales, la répartition des revenus suit une tendance similaire quelle que soit la politique de redistribution fiscale choisie, il serait temps que les questions de stigmatisation des hauts patrimoines cessent sur un plan de la stricte politique intérieure… d’autant que parallèlement nos voisins immédiats s’adaptent pour devenir plus attractifs. Il est temps même dans un contexte de rigueur de ne pas perdre de vue l’impératif de compétitivité fiscale. Il en va aussi de la croissance de demain. Mais ça c’est une notion qui dépasse totalement nos élus, et nos candidats à la présidence - - - Non ? Le problème est qu’en 30 années, les pertes dues à cette politique du “modèle social” à la française, ont été d’autant plus gonflées que nos gouvernements successifs n’ont jamais su gérer correctement et modérer les dépenses publiques. La démagogie permanente et l’électoralisme ont toujours été les plus forts d’autant que la cour des comptes qui fait un excellent travail, n’a jamais eu de pouvoir de sanction face aux gaspilleurs malhonnêtes. Et je ne vous dis pas ce qui risque de nous “tomber dessus” prochainement. Car en période pré électorale, certaines mesures restent cachées sous le manteau, mais une fois élus - - - Aussi, on oublie trop souvent que les principaux bénéficiaires des énormes dividendes de Total et autres sociétés multinationales du CAC 40, ne sont pas que les riches, mais avant tout des centaines de milliers de petits actionnaires modestes, qui attendent chaque mois le paiement des fruits d'une épargne durement constituée au cours d'une vie de labeur, pour améliorer leur petite retraite. Pour ces gens là, payer 40 % d'impôts sur leurs petits compléments de retraites est un véritable scandale. Après ça on s'étonne que de plus en plus de Français moyens, s'en vont au Maroc ou ailleurs au soleil, pour vivre mieux leur retraite ! Nous les retraités du privé, avons déjà des retraites qui sont environ la moitié de celle des fonctionnaires, et pour ceux qui ont eu la chance de pouvoir épargner, ceux qui ont choisi d'investir pour soutenir les grandes sociétés industrielles de notre pays, (au lieu du Livret A qui ne couvre même pas l'inflation, net d'impôts il est vrai), en espérant avoir quelques dividendes, pour améliorer l'ordinaire, nous nous retrouvons maintenant essorés de 40 % à la sortie ! Alors je me demande toujours, quand nos dirigeants auront - ils compris que trop d'impôts tuent les recettes, et qu'au 21ème siècle, avec la mondialisation, la fiscalité des pays est aussi concurrentielle. Ces dernières années, NS n'a fait que des augmentations de taxes et impôts de toutes sortes, pendant que tout autour, les pays s'appliquent souvent à réduire ou à revoir leur fiscalité, de façon à attirer les investisseurs ou expatriés, ou retraités des pays riches. Concernant le Maroc, il faut savoir que : "Contrairement à la Suisse, qui se fait un plaisir de rendre public les noms de grandes fortunes ou sportifs français réfugiés chez elle, le Maroc respecte une omerta de bon aloi. Et se refuse à préciser le nombre de retraités français, modestes ou aisés, qui passent leur hiver au soleil d’ Essaouira ou de Marrakech. Tout comme le ministre français de l’ Economie, qui ne publie aucune donnée chiffrée sur les exilés fiscaux du Maroc". Marrakech est déjà surnomé le 21ème arrondissement de Paris : "De Jacques Chirac à Dominique de Villepin en passant par Nicolas Sarkozy et Philippe Douste-Blazy, de Hubert Védrine à DSK, sans oublier Elisabeth Guigou ou Manuel Valls, c’est toute l’élite politique française, de droite comme de gauche, qui entretient des liens privilégiés avec Mohammed VI, sa cour, ses ministres et ses hommes d’affaires". En France, si un jour nous pouvions avoir une fiscalité simple et lisible pour tous, par exemple une flat taxe de 15 % égale et uniforme pour tous, j'imagine la hausse des recettes potentielles, par la consommation redynamisée, par l'arrivée des étrangers, par le retour d'une partie des 500000 Français aisés, (sur les 1.3 millions vivant à l'étranger) partis depuis longtemps, par le développement de notre industrie et la baisse du chômage, etc - - - Mais ça, aucun candidat n'en parle, tous préfèrent continuer dans l'étatisme forcené qui asphyxie notre pays depuis 30 ans. C'est bien dommage, et dans 3 ans, quand je prendrais ma retraite, je serais peut être obligé de partir, non pas pour des raisons fiscales car je serai peu imposable, mais pour pouvoir vivre correctement a 2 avec 1500 € par mois ce qui n'est plus possible chez nous. On verra bien, mais d'ici là je pense que plusieurs dizaines de milliers de Français auront été s'ajouter aux 45000 déjà installés au Maroc. Essayons d'imaginer un peu si 300000 Français riches ou aisés, revenaient au pays, attirés par un impôt raisonnable à 15 % ? Imaginons si autant de riches étrangers venaient se domicilier chez nous grâce à ce même impôt raisonnable de 15 % ? Hollande préfèrerait taxer virtuellement à 75 % des riches qui ne seront plus là, au lieu d'encaisser réellement 15 % à 25 % de 3000 riches qui gagneraient plus d'un million ? Soit par exemple pour 2 millions de revenus : 300000 à 500000 € d'impôt au lieu de 0 € (d'un impôt virtuel estimé à 1200000€) Et ça c'est la situation en France depuis 1982, date de création de l'ISF. "Trop d'impôts tue l'impôt" ce vieil adage n'a jamais été aussi confirmé ! Alors continuons ! on a l'air d'aimer ça - - - - Lire la suite sur http://marco44.over-blog.com/article-les-gros-mensonges-relayes-par-les-medias-et-les-politiques-102073369.html
  6. La démocratie est je pense la meilleure chose que nous puissions avoir, mais les principes de la démocratie ont fini par déraper dans tous les travers possibles : Clientèlisme, électoralisme, corruption, dépenses non justifiées, somptuaires voire démesurées, mais aussi une certaine oligarchie pratiquée par des élus ou des hauts fonctionnaires qui pratiquent l'abus de bien sociaux en toute liberté, tout ceci a fait beaucoup de mal à la démocratie de tous les pays. Et là on voit bien que c'est général, quelque soient les appartenances politiques sur les 30 dernières années. Donc il faut préserver la démocratie mais avec des règles strictes (Maastricht n'a jamais été respecté) et des punitions exemplaires à tous ceux qui se mettent hors la loi. (inéligibilité à vie, obligation de remboursement, prison, etc). La démocratie sans règles est aussi néfaste que les autre régimes, car elle a mené dans l'impasse de nombreux pays. Les élus doivent à présent comprendre et respecter des limites dans la gestion. Un déficit quelque soit le pourcentage reste un déficit qui s'ajoute à l'addition. Nous n'avons pas voté pour ces gens, pour ensuite se retrouver à payer pour leurs erreurs pendant des décennies. De plus, en France, actuellement, les candidats présidents, sauf Bayrou (peut être) pour le moment, refusent toujours d'assouplir les règles des référendums, de mettre tous les scrutins à la proportionnelle (sauf présidentiel) et de reconnaitre le vote blanc. Tout ceci ne renforce pas notre démocratie et c'est bien dommage ! - - -
  7. La campagne présidentielle étant médiocre et éloignée des réalités, voici un dossier économique préparé par Charles Gave, Président de l’Institut des Libertés, pour que les Français puissent se déterminer en connaissance de cause lors des prochaines élections. Article très documenté avec les graphiques http://www.contrepoints.org/2012/03/29/75067-les-9-realites-economiques-que-chaque-citoyen-devrait-connaitre-avant-de-voter
  8. En effet seul Bayrou en a parlé plusieurs fois, et aussi peut être NDA, mais je voulais parler des 2 candidats principaux, disons ceux dont les sondages annoncent la victoire.
  9. J'estime que des points importants ont été totalement mis de coté par les principaux candidats : 1/ L'amnistie ? Sarkozy a supprimé de manière autoritaire l'amnistie des petites infractions qui faisait plaisir aux Français depuis + de 50 ans ! 2/ Le vote Blanc : Afin de faire baisser l'abstention et de redonner un peu de tonus à notre démocratie qui a bien souffert ces dernières années, il faut opter pour la reconnaissance du vote blanc. 3/ Pour la mise en place des scrutins à la proportionnelle (sauf pour l'élection présidentielle). 4/ Pour la facilitation de la mise en place des référendums populaires à tous les niveaux : communes, départements, régions, état.
×