Aller au contenu

Cedric1979

Membre
  • Contenus

    13
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Cedric1979

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Merci pour ta réponse Long Nao. Qu'en est-il pour les enfants, par contre, d'après toi, dans notre cas ?
  2. @Long Nao : contrairement à certaines personnes qui portent des propos sans fondement sur les témoins de Jehovah, sur ce topic, j'ai toujours cherché à apporter des éléments factuels sans jugement. Il me semble n'avoir à aucun moment critiqué les croyances des témoins de Jehovah. Chacun est libre de croire ce qu'il veut et je ne détiens pas les preuves comme quoi telle ou telle religion est plus vraie qu'une autre. Par contre, je ne prends pas bien le fait que tu puisses remettre en cause la véracité de ce que je raconte. Je pense que cela te pose un problème que certains résument ce topic à "les témoins de Jehovah, c'est mal", ce que je comprends. J'ai toujours parlé de projets de vie, de modes de vie, de façon de voir les choses qui risquaient d'être différents avec ce choix. Je tenais à te répondre simplement car il faut également que tu acceptes que quelqu'un qui décide de devenir témoin de Jehovah et qui a ces réactions, n'a pas forcément les bonnes réactions (ne laisse pas le choix, refuse que l'on se sépare, continue à avoir des relations sexuelles avant la mariage, ...). @NousSommesTesTémoins : Je respecte son choix il me semble non ?! Je ne lui demande pas choisir entre sa religion ou moi. Je lui dis que je n'adhère pas et que je pense que cela peut nous écarter l'un de l'autre. J'imagine encore aujourd'hui la quitter car j'ai surtout un manque de confiance et ses dernières réactions extrêmes (en finir avec la vie si je la quitte) ne sont pas acceptables et sont mêmes très graves.
  3. Question subsidiaire pour ceux qui connaissent vraiment la réponse... Pour commencer, un petit point sur où nous en sommes : Notre relation continue à être houleuse (elle m'a reproché d'en avoir parlé à une de mes soeurs, n'a pas voulu rentrer dans l'église lors du mariage où nous sommes allés ce WE, me reproche de n'avoir plus envie de rien faire en ce moment, ...). Le WE dernier, elle a quand même dit à des personnes de ma famille que nous allions nous marier ! C'est un sujet que nous avions effectivement abordé auparavant. Je lui avais clairement dit que je le souhaitais. Mais c'était avant qu'elle m'annonce son intention de devenir TJ. Le problème qui se pose désormais est que ce mariage me donne un goût amer car je ne peux pas me sortir du crâne que ce serait un passe-droit pour se faire baptiser comme témoin de Jehovah. Elle me dit que non mais qu'il est normal de régulariser les choses, que l'on se connaît suffisamment (nous sommes ensemble depuis 1 an et demi) et qu'il faut que l'on se marie l'année prochaine. Je lui ai répondu que je n'étais pas certain de me marier aussi rapidement compte tenu du changement dans notre vie suite à son choix personnel. Je précise que je n'ai pas évoqué le fait de ne plus être ensemble mais j'ai plutôt mis en avant le fait que nous avions des projets de vie commun et des modes de vie qu'il fallait un minimum redéfinir. Malgré les sentiments forts, les circonstances ont changé et j'ai un problème de confiance avec elle. En évoquant le fait que l'on ne se marierait pas l'année prochaine mais peut-être l'année d'après, elle a fondu en larmes, a pleuré très longtemps et m'a dit qu'elle n'avait alors pas d'issue et que dans ces conditions, elle préférait mourir. La situation est horrible... C'est inadmissible de me mettre sa vie dans la main et j'avoue que mes sentiments en ont encore pris un coup... La question est la suivante : comment le suicide est-il perçu par la religion telle que pratiquée par les témoins de Jehovah ? Pour les témoins de Jehovah pratiquants qui sont intervenus sur ce forum, je vous laisse me répondre... Bien à vous... Cédric
  4. Pour info, ça y est, elle a démarré son étude biblique (une des premières phases pour devenir témoin de Jehovah). Elle ne veut pas m'accompagner à la communion de ma filleule dans 3 semaines et refuse de rentrer dans l'église lors du mariage où l'on va dans une semaine. Elle rejette catégoriquement ce qui peut se dire sur les témoins et refuse de rencontrer des personnes qui en sont sortis. La situation est très tendue entre nous... Je suis assez désemparé... On a parlé de se quitter mais à chaque fois, ça se termine en pleurs de part et d'autre. De son côté, elle est allée jusqu'à me dire qu'elle voulait mourir après que je lui ai dit que je pouvais envisager de la quitter, c'est moche ! Depuis cet épisode, la vie continue, elle va super bien, me reproche de ne pas être beaucoup avec elle et de trop travailler. Elle me dit qu'elle n'a pas changé alors que pour moi, c'est une autre personne, notamment dans son raisonnement et son approche des choses (ne veut plus mettre des robes qu'elle avait acheté avec moi il y a un mois car elle les juge trop courtes désormais, me parle régulièrement de la bible, me dit qu'il faut qu'on se marie pour régulariser la situation, ...). Au secours ! La situation est d'autant plus compliquée qu'elle ne bosse plus depuis début février et sans boulot, elle ne pourra pas trouver d'appartement. Elle n'a pas d'amie chez qui elle pourrait aller. Et je ne me vois pas la mettre dehors comme un mal propre (trop bon, trop con?). Mes sentiments sont amenuisés, surtout, j'ai un gros problème de confiance désormais. J'ai tapé ces quelques lignes, un peu en mode "allongé sur le divan, en train de raconter à un psy". J'ai encore des jours bien compliqués à venir. @aux derniers intervenants : dommage que le débat ait pris cette tournure.
  5. @Incognito999999 : Ton discours est sage et plein de bon sens. Je partage complètement qu'aujourd'hui plusieurs choses, certains couples se séparent pour des raisons trop futiles, prennent trop facilement la fuite pour de simples désaccords. Et il est clair que la société est devenu individualiste à un point inacceptable. Devenir témoin de Jehovah n'est pas futile. Cela a des conséquences très structurantes pour le couple. Ce choix est bien loin d'un choix matériel. Il engage notre couple sur un chemin différent de celui que l'on suivait ensemble, sur un mode de vie différent. Je sais que je ne peux pas lui demander de transiger avec sa foi et donc je dois suivre et en subir les conséquences. Mais la comparaison entre voir mes amis ou pratiquer mon sport favori et élever nos enfants dans la religion des témoins de Jehovah ne peut pas être faite. Ce qui est également surprenant, c'est ce "retournement de situation". L'année dernière, elle a participé avec plaisir à des évènements familiaux tels que anniversaires, Noël, ... à un nouvel an avec des amis. Aujourd'hui, elle ne veut plus le faire. Elle m'a toujours demandé de ne pas pratiquer de sport le WE car avec le travail de la semaine, le WE permettait au coupl de se retrouver. Or, là, elle est prête tout naturellement à participer dans le WE aux réunions à la salle. Et j'ai d'autres exemples... Ce revirement brutal est difficile à vivre et à accepter. J'ai l'impression d'avoir une autre personne en face de moi. Sans lui avoir demandé quoi que ce soit, il y a déjà des conséquences et je n'y étais pas préparé. Comme tu le soulignes, il faut faire des efforts des 2 côtés, et c'est très juste. Mais elle, que fait-elle de son côté ? Elle ne fait que m'imposer son choix et elle est intransigeante. Ce qu'elle m'a dit : "Ce n'est pas négociable" : quel que soit le sujet, est-ce normal d'entendre de tels propos dans un couple ? Si c'est moi qui qui avait refusé catégoriquement son engagement et précisant que ce n'était pas négociable, quel aurait été ton avis ? Elle impose son choix tout en refusant catégoriquement que l'on se quitte. Je lui ai dit clairement que ce choix pourrait mettre fin à notre relation et elle ne comprend pas pourquoi et s'effondre en larmes... Elle m'oblige à accepter que nos enfants suivront l'enseignement biblique des témoins de Jehovah et qu'ils suivront bien évidemment toutes les règles. Par contre, nous vivons ensemble et nous avons des relations sexuelles ce qui est contraire à sa foi ! Le pire, c'est que compte tenu du contexte, je n'en ai pas envie et c'est elle qui en a envie. Sur ce sujet, la seule réponse qu'elle me donne est qu'elle est imparfaite, qu'il faut effectivement penser à se marier pour régulariser la situation. C'est moche, j'aurais préféré un mariage d'amour plutôt qu'un passe-droit pour pouvoir être baptisé comme témoin de Jehovah. Cela ne fait pas avancer le débat mais là où l'on pourrait croire que c'est moi qui suis intransigeant et intolérant, ces exemples montrent plutôt l'inverse. Et que dans un couple, il est normal de rencontrer des difficultés mais ce choix est trop structurant pour le voir comme un simple désaccord...
  6. Un dossier sur Religion et culte, de quoi s'agit-il ?
  7. @Active111 : Ton message va toujours dans le même sens. Je ne m'y oppose pas par fierté, par principe ou à cause de la pression du kandiraton. Tes sous-entendus sont de nouveau faux : "T'y opposer ? pourquoi ? parce que tu as une conception religieuse aussi qui ne doit pas baisser pavillon devant la sienne parce que la société ambiante te susurre de dénigrer la chose parce que tu as du caractère et que tu n'entends pas plier devant c'est commme ça. parce que tu ne veux pas céder à une lubie qu'ellle abandonnera peut-être en route" Je suis prêt à accepter beaucoup de choses, à faire des compromis et à respecter ses choix. Par contre, il me semble plus juste et plus pérenne pour le couple, qu'elle respecte également les miens et fasse de ce fait des compromis. D'après toi, dans ce que tu écris, tout doit aller dans son sens.
  8. @Active111 : Tu ne réponds pas clairement à la question que je pose mais tu sous-entends la réponse suivante : le compromis de son côté sur toutes les règles énoncées par cette religion n'est pas possible. Par contre, elle lâchera du lest sur le choix de la couleur du mur de la cuisine à repeindre. C'est bien ça ? Il me semble qu'il y a une différence fondamentale entre les choix d'ordre matériel et logistique et les modes de vie. Et c'est bien ça le problème. On en revient à la question d'origine : penses-tu vraiment que ce soit pérenne si je n'accepte pas toutes les règles relatives à sa religion ? Par ailleurs,garde toi bien de me considérer comme agnostique. Merci.
  9. @ fils de Dieu : "par contre je déconseil a ce couple de continuer ensemble, je pense plus a la copine qui va subir plus tard un chantage de cedric ou pire des dispute a n'en plus finir." Pourquoi ne serait-ce pas moi qui subirais les choses ? Je ne me pose pas en victime pour autant. Mais elle non plus n'est pas victime. Aujourd'hui d'ailleurs, je prends la nouvelle avec désarroi et tristesse, donc je ne parle pas beaucoup, je ne suis pas très proche c'est vrai. Mais je ne lui fais aucun chantage, je ne lui dis pas de partir. Le chantage, c'est plutôt elle que me le fait en me disant par exemple "ce n'est pas négociable", "les enfants suivront l'étude biblique avec les témoins de Jehovah". Je suis ici pour poser le problème et avoir des avis éclairés, pas pour entendre que je suis dans le mensonge et que c'est elle qui a raison ou l'inverse. Merci de ne pas prendre parti trop vite et de rester mesuré et constructif dans ses propos. A bon entendeur.
  10. @ Active111 : Malheureusement, je ne pense pas que, aujourd'hui, s'arrêter sur "s'aimer c'est l'essentiel" est dangereux et il faut remettre de la raison dans ce choix. L'amour ne fait pas tout (ce n'est que mon avis). La vie de couple est faite de compromis. Hors, en s'engageant, je ne vois pas où il peut y avoir des compromis. D'après toi, serait-elle prête à participer pour moi, pour notre amour, à fêter Noël dans ma famille, une fois sur 2 ? Serait-elle prête à accepter nos enfants à aller aux anniversaires des enfants de sa classe ? Serait-elle prête à accepter une transfusion pour son enfant ? Si elle n'accepte rien de tout cela, c'est que les sacrifices ne sont faits que d'un côté. Et à trop se sacrifier, même par amour, on perd son intégrité et on se meurt à petit feu. Pour l'équilibre du couple, il serait sensé qu'elle fasse également des sacrifices et donc qu'elle lâche du lest sur certaines choses (et des choses simples : accepter que les enfants m'accompagnent aux dîners de Noël familiaux par exemple). Mais compte tenu de l'exigence et de la pratique stricte dues à cet engagement, il y a quand même peu de chances qu'elle accepte cela. Et un autre point important, ne serait-elle pas rejetée et critiquée par la communauté pour ne pas pratiquer strictement les règles. Qu'en penses-tu ?
  11. MERCI à tous pour vos réponses, vraiment. Je ne peux pas en parler autour de moi car mon amie ne le souhaite pas, tant que son engagement n'est pas "entérinée". Du coup, je me suis retrouvé tout seul avec ça, avec ce poids, à penser que j'exagérai, à ne pas dormir, à ne plus arriver à me concentrer sur d'autres choses, à penser que je n'étais peut-être pas assez tolérant, ... J'arrête là car je bascule dans le mélo-dramatique mais il est vrai que je suis complètement abasourdi et triste. Alors que mon amie, elle, est pleine de vie, heureuse et impatiente d'avancer dans cette voie. Vos messages m'ont apporté des réponses et je vous en remercie. Et tout simplement, ces échanges font du bien. Pour la suite, après avoir discuté avec elle hier soir, ça va être compliqué. Elle considère que je ne sais pas gérer le désaccord (alors que j'ai beau lui dire que nous ne sommes pas en train de nous mettre d'accord sur quelque chose de matériel mais sur un mode de vie et un projet de vie). Elle pense que : - c'est difficile pour moi en ce moment mais que lorsque je verrai que ça lui apporte des choses positives, j'en serai ravi. - pour les enfants, c'est la moindre des choses qu'ils aient une éducation biblique et la bonne, c'est celle des témoins de Jehovah. - il est tout à fait possible qu'un témoin de Jehovah soit avec un non témoin donc ça ne pose pas de problèmes pour nous - que ça ne pose aucun problème pour la communauté des témoins de Jehovah, que je ne sois pas témoin - que je remets en cause notre amour et que son engagement est une fausse raison pour que ça s'arrête - et encore plein d'autres choses de ce niveau là. Elle ne veut pas me quitter, elle ne veut pas que je la quitte non plus. A suivre... Je reste encore très intéressé par vos échanges qui sont de qualité et constructifs. Bien à vous ! Cédric
  12. Bonjour et merci pour vos 2 réponses. @Feuille : je tiens sincèrement à te présenter mes excuses sur le sujet des transfusions sanguines. Je n'aurais pas dû rajouter mon commentaire cynique. Je ne comprends tellement pas que l'on puisse s'opposer à cela que je l'ai tourné de cette manière là. J4ai pu modifié mon message en conséquence. Sache que ta réponse me fait avancer et que je partage entièrement ton avis. Merci @Melinda85 : sa mère était témoin de Jehovah et l'a emmenée quand elle était petite à la salle. Sa mère a été exclue (ou en est partie je ne sais pas exactement) pour des raisons de coucheries (elle était célibataire et a couché avec un homme marié). En dehors de sa volonté de se marier et de ne pas faire le baptême catholique à ses enfants pour leur laisser le choix quand ils seront adultes, elle ne m'a jamais parlé de tout cela et ne m'a jamais évoqué le fait de s'engager. Il y a 10 jours, elle a rencontré un témoin de Jehovah, dans la rue, a discuté avec elle. Et voilà le résultat. C'est un peu comme si quelque chose avait été activé en elle.
  13. Voilà, après un an et demi ensemble, après de merveilleux moments, après des discussions sur nos projets de vie communs, après avoir évoqué le mariage et des enfants, ... ma copine a décidé de s'engager dans les témoins de Jehovah. S'engager, c'est à dire : - faire une étude biblique - ne plus participer aux évènements tels que anniversaires, Noël, jour de l'an, ... - refuser les transfusions sanguines - participer 2 fois par semaine (dont une fois le WE) aux rassemblements, - faire le porte à porte pour porter la bonne parole, - ne plus porter certains vêtements qu'elle porte actuellement, - à plus long teme : nos enfants suivront une étude biblique avec les témoins de Jehovah + tout ce dont je ne suis pas encore au courant, Même si il s'agit là d'une décision personnelle, cette décision impacte notre couple. Elle voit les choses, d'après moi, trop simplement, en me disant que : - ça ne changera rien entre nous car on s'aime - louper quelques fêtes qui n'ont aucune signification religieuse - ce n'est pas un investissement lourd et nous saurons nous organiser pour que ça n'ait pas d'impact - c'est la vérité et que c'est moi qui suis dans l'erreur - et encore plein d'autres choses... Je suis clairement opposé à son choix et ne voit pas d'avenir dans notre couple. Je ne veux pas critiquer ceux qui ont fait ce choix qui n'appartient qu'à eux. Je vous serais reconnaissant d'éviter les réponses du genre "c'est une secte" ou "pourquoi tu ne voudrais pas l'accompagner pour voir que ce n'est pas quelque chose de mal", réponses pouvant être faites respectivement par un non témoin, et par un témoin de Jehovah. Pour orienter la discussion, votre avis m'intéresse pour répondre, par exemple, aux questions suivantes : - comment aborder cette situation ? - notre couple est-il pérenne, à court terme et à plus long terme (avec des enfants) ? - comment lui faire prendre conscience que ce choix personnel met en péril notre couple ? - elle souhaite faire une étude biblique, si j'accepte, n'est-ce pas déjà accepté tout ce qui en découle ? - nous avions parlé mariage, aujourd'hui j'ai l'impression que ce mariage lui permettrait surtout de respecter la (sa) vérité plutôt que faire un mariage d'amour. - etc, etc, etc... Je pose ces questions à l'ensemble des populations concernées par ce sujet : les non témoins et les témoins de Jehovah. Merci pour vos retours constructifs. Cédric
×