Aller au contenu

PAROLIER38

Banni
  • Contenus

    10
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de PAROLIER38

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Lorsque je parle de dépénalisation, j'entends par là : la dépénalisation des personnes physiques ; en contrepartie, je suis vraiment pour des sanctions très fermes : et ce dans les cas de consommation de drogue sur la voie publique (tout comme l'ivresse sur la voie publique ou l'ivresse au volant d'un véhicule à moteur) : en résumé : je vide les prisons et je remplie les caisses de l'Etat par de lourdes amendes, par des retraits de permis (cela coûte cher pour repasser son permis de conduire) et en cas de récidive la confiscation du véhicule. j'ai beaucoup de connaissances et amis dont la vie a vraiment été ravagée par les conséquences funestes de l'alcool. De plus (et cela n'est vraiment pas à négliger) les effets de l'alcool sont trés visible : s'il y a peu d'argent (pour dresser des bornes et un mur de protection) la plupart des alcooliques finissent clochards, car sur le plan social c'est très éprouvant de vivre avec un alcoolique. Au temps de la prohibition, en Amérique, les mêmes problèmes et les mêmes ennuis liés à ce jour à la drogue : étaient tout à fait présent dans le quotidien des "demandeurs" de boissons alcoolisées. qui donc à parler de mansuétude et de dépénalisation ??? pour conduite sous l'emprise de l'alcool un de mes amis commercial a écopé de 3 mois de prison ferme, cela a eu comme ultime conséquence de ruiner totalement sa vie personnelle et professionnelle. Il aurait été vraiment beaucoup plus judicieux, au juge, de toucher au "porte-monnaie" plutôt que de mettre à terre un homme. Pour prise de drogues sur la voie publique, je préconise : grosses amendes, confiscation du permis de conduire, et les résultats seront comme pour l'alcool au volant : beaucoup de personnes à ce jour ont vraiment peur de perdre leur permis de conduire, si en plus on confisque leur voiture...
×