shokolaolai

Membre
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de shokolaolai

  • Rang
    Baby Forumeur

Informations Personnelles

  • Pays
  1. la répression des fraudes !

    Salut, Désolée pour toi mais il n'y aura pas fermeture de l'agence! Je travaille pour le même ministère que la Répression des Fraudes mais pas la même direction. Bref. Mes collègues de la DGDDI ne feront pas fermer l'agence car la faute est "mineure" (pas de risque sanitaire pour le public etc...). L'agence peut donc récolter d'une amende si la fraude est caractérisée mais cela n'ira pas plus loin. En résumé, c'est au client de veiller aux tarifs appliqués.... Bon courage pour le boulot!
  2. Les fonctionnaires sont-ils inutiles?

    Je suis vraiment heureuse d'avoir lancé ce sujet! Je peux constater à quel point il y a des gens qui ont l'esprit ouvert et critique et ceux qui se contentent de perpétuer les traditions de dénigrement des fonctionnaires sans chercher plus loin. C'est de bonne guerre et je comprends ces derniers car je suis moi-même confrontée à la lenteur du système! Je suis, personnellement fonctionnaire d'Etat (Ministère des Finances) mais je suis la première à râler contre certains de mon équipe qui n'en fichent pas une ramée ainsi qu'aux guichets de La Poste, les grèves incessantes de la SNCF.... Il est évident que certains postes de fonctionnaires peuvent être supprimés (=non remplacés lors des départs en retraite) notamment dans certains postes administratifs purs comme le mien parce que si chacun faisait son boulot consciencieusement, le travail serait fait en temps et en heure. Ces postes devraient être offerts à des ministères en souffrance commpe l'Education Nationale ou la Santé... Au lieu de cela, le gouvernement réduit le nombre de fonctionnaires dans ces deux ministères! Seul survivant: Ministère de l'Intérieur, le petit chouchou de Sarko. J'ai 33 ans, 13 ans de "carrière" dans le public et je sens que je commence déjà à être gangrènée par cette masse d'immobilisme, de mauvaise volonté provoquée le manque d'intérêt du travail (mettre des cachets toute la journée n'est pas très motivant!), le ras-le-bol général (pourquoi on se crèverait le c... alors que nos ministres se paient la belle vie avec l'argent de nos impôts? Parce que oui, nous payons des impôts nous aussi!). Bref. J'essaie de faire au mieux à mon tout petit niveau en espérant que le gouvernement se réveille au plus vite. Petit espoir: réforme comptable de l'Etat qui fait entrer la notion de performance et de résultat dans les ministères! Donc, boulot=prime, pas boulot=ceinture! Je vais donc attendre un peu avant de quitter le public comme je l'envisage depuis quelques temps. Et vive le travail, bordel! (en plus, c'est la santé parait-il )
  3. Les fonctionnaires sont-ils inutiles?

    Pour info généraleet notamment à Zykos, les fonctionnaires sont concernés par la stagnation de salaire. En effet, le salaire des fonctionnaires est indexé sur des indices. Hors, la grille indiciaire ne prvoit pas une carrière complète au service de l'Etat. DU coup, un fonctionnaire peut plafonner à 8000 francs par mois pendant les 10 à 15 dernières années de service.
  4. Les fonctionnaires sont-ils inutiles?

    Croyez-vous que les fonctionnaires doivent disparaître? Les gouvernements au pouvoir s'ennorgueillissent successivement de faire diminuer le nombre de fonctionnaires et d'effectuer ainsi des économies dans le budget national. Une haine du fonctionnaire est depuis fort longtemps entretenue dans les esprits mais le véritable problème n'est-il pas la répartition du nombre d'emplois dans les différents ministères que le nombre global en lui-même??? QUi peut cautionner une baisse du nombre de profs? Certainement pas tous les parents qui voient leurs enfants commencer la maternelle à 35 par classe pour finir debout dans les amphi par manque de place? Qui peut cautionner un manque de personnel soignant dans les hôpitaux?? Certainement pas les malades qui restent plusieurs heures à souffrir sans voir une seule personne du corps médical? Alors, il conviendrait peut-être plus de revoir la répartition du nombre de postes ouverts dans chaque ministère plutôt que de supprimer des postes socialement et humainement indispensables! Moins aux FInances, ok, mais pour augementer la dotation de l'Education Nationale ou les CHU!! Et que les médias arrêtent de nous balancer des "salaires moyens de fonctionnaires" astronomiques qui ne veut absolument rien dire! (supprimons les salaires des hauts fonctionnaires et nous verrons le véritable reflet du salaire moyen d'un fonctionnaire).
  5. Le système scolaire français: Un "moule à enfants"?

    Pour l'anecdote, effectivement, suite à ce "problème" de Pythagore, je me suis fâchée avec la géométrie en général donc moyenne catastrophique en math (donc pas de passage en seconde malgré d'excellentes notes en français et en langues). Bref. Vers 4-5 ans, certains savent déjà lire, tenir une conversation relativement élaborée et s'ennuient donc à l'école. Ma fille et une autre élève de sa classe font partie de cette catégorie. A 5 ans, ma fille faisait des crises d'angoisse avant de partir à l'école! On pourrait imaginer des tests à différents niveaux de la scolarité afin d'ajuster et de donner le programme adéquat à l'enfant. Combien se retrouve en 6ème alors que la lecture et l'écriture ne sont pas maîtrisés??? Beaucoup plus qu'il ne devrait! Cela n'arriverait pas si ces élèves n'étaient pas passés "limite" dans la classe supérieure et si l'Education Nationale avait donné les moyens au corps enseignant de prendre le temps de revoir ce qui n'est pas acquis. Mais avec la nouvelle coupe franche dans le Budget de l'Education Nationale, cela ne risque pas de s'améliorer... Le gouvernement choisi ses priorités: diminution du nombre d'instit et de profs mais surtout pas touche au budget de la diplomatie! C'est écoeurant!
  6. Le système scolaire français: Un "moule à enfants"?

    Je ne nie aucunement qu'il existe certains établissements qui font leur maximum pour mettre en place des cours de soutien et où les profs sont super motivés et passionnés par leur métier. ET c'est tant mieux! Mais force est de constater qu'il ne s'agit en aucun cas de la règle commune dans l'Education Nationale. Je dis juste que l'échec scolaire en constante augmentation pourrait être grandement diminué si le système s'adaptait mieux aux rythmes des enfants. J'ai moi-même redoublé ma 3ème à cause de Pythagore! J'avais 18,5 de moyenne en français et la géométrie me plantait complètement parce que j'ai fait un blocage sur ce fameux théorème (personne n'avait eu l'idée de m'expliquer qu'il suffisait d'appliquer "bêtement" la formule. Moi, j'essayais de comprendre la formule en elle-même!). Bon, ça n'a pas ruiné mon avenir professionnel mais c'est dommage tout d'même! Problème de communication....
  7. Le système scolaire français: Un "moule à enfants"?

    Le redoublement est l'arme absolue pour les profs et les directeurs d'établissements pour les élèves qui ont plus de mal! Mais ces élèves, avec un enseignement plus adapté, pourraient éviter de redoubler. Malheureusement, le système ne veut pas s'adapter à eux, c'est aux enfants de s'adapter... ou pas. Quant à sauter des classes, cela est très rare et ce, malgré des certificats administratifs de pédo-psychiatres qui attestent d'une aisance manifeste de l'enfant à apprendre. Pas de bol, certains enfants plus précoces que les autres et qui s'ennuient en classe perturbent les cours, ce qui devient aussi préjudiciable pour ceux qui doivent plus se concentrer! Il existe bien des niveaux en sport alors pourquoi pas à l'école! Si l'on compare avec le sport, le tennis par exemple, un joueur inexpérimenté jour contre un joueur confirmé... Que va t-il se passer? Passés quelques entraînements où le joueur débutant va profiter d'une certaine émulation, il va finir par se décourager de ne pas réussir à renvoyer les balles et le joueur plus adroit va s'ennuyer. Résultat: personne ne s'y retrouve. Et je parle par expérience. Pourquoi est-ce difficile d'admettre que nous avançons tous à des rythmes différents et que créer des classes par niveaux et non par âge serait plus profitable?
  8. Le système scolaire français est très rigide: année de naissance = classe X. A un jour près (31/12/N et 01/01/N+1), deux enfants ont une classe de décalage. A aucun moment, l'Education Nationale ne cherche à savoir si tel ou tel enfant a des difficultés ou des facilités particulières. Tous doivent rentrer dans le moule et gare aux parents qui cherchent à trop "personnaliser" la scolarité de leur enfant lorsque ce dernier est manifestement en souffrance à l'école ! Tant pis pour celui qui est largué ou celui qui s'ennuie parce qu'il sait déjà lire alors qu'on lui demande de coller des gommettes! Résultat dans les deux cas: l'Echec. Alors, pourquoi ne pas faire passer un test vers 4-5 ans à tous les enfants pour les scolariser non plus par année de naissance mais par capacités? Les enfants demandant plus d'attention, de suivi pourraient enfin avoir un enseignement plus individualisé et ceux qui maîtrisent les sujets et les exercices facilement auraient des cours plus poussés. Dans les deux cas, respect du rythme de chacun et motivation de l'élève seraient de mise.