Aller au contenu

asptelte

Membre
  • Contenus

    135
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de asptelte

  • Rang
    Forumeur inspiré

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. C'est-à-dire que par bien des aspects le catholicisme apparaît pour ce qu'il est probablement en réalité : une perversion du Christianisme. - Chirac, grand catholique, n'a pas levé le petit doigt pour améliorer si peu que ce soit le sort des prisonniers dans les prisons françaises pendant ses 12 années de gouvernance. - Balladur, grand catholique, remua ciel et terre pour tenter de convaincre Sarkozy d'abroger la réforme du RSA, pleura toutes les larmes de son corps car il allait devoir donner 60 euros par an pour financer le RSA quand dans le même temps il engrangeait des plus-values astronomiques en tapotant sur un clavier d'ordinateur bien calé dans son rocking-chair. - Giscard d'Estaing maintenait la peine de mort en France, traquait lionceaux et girafons et des diamants cannibaleux en Afrique, pour finir achetait un château mirifique histoire de redorer son blason de famille - L'Abbé Pierre sera-t-il jamais canonisé ? ==> probablement non car le magistère romain juge non les actes mais les personnes, voit d'abord en l'Abbé Pierre non d'abord ce qu'il a fait, concrètement, mais ce qu'il a bien pu penser, dire, écrire, croire comprenez-vous ?
  2. - Pour moi mort / souffrance / temporalité sont synonymes, je ne vois pas de différences conceptuelles notables entre mourir, souffrir, subir la temporalité la dégradation ou le changement permanent : dans mon idée naître c'est mourir, c'est souffrir, c'est changer ou se dégrader en permanence, ne pas être en somme. - pétition de principe aussi péremptoire qu'oiseuse. Je ne sais pas ce qu'est l'éternité, ce n'est qu'un mot vide et pompeux d'intellectuel qui frappe mes oreilles rien, n'a jamais pu être expliqué par un mot. - n'ai pas rencontré quelque vie éternelle que ce soit : montrez-moi une vie éternelle que j'vous dise votre degré de niaiserie ! ???? Croyez-vous qu'en baragouinant en latin les gens vont mieux comprendre ce que vous avez de si important à leur dire ? C'est probablement la seule loi (relative) à laquelle il y a lieu d'obéir à 100% - jusqu'à ce qu'elle change ou évolue - qui naissant par hasard ou nécessité n'ayant pas demandé à naître c'est-à-dire à mourir. Quand je prends ma p'tite auto je m'engage - au moins implicitement- à respecter le code de la route. Quand je suis né personne ne m'a rien demandé et je n'ai rien demandé à personne comprenez-vous ? ... oui François dit qu'il ne juge pas donc il juge, qui écrit dit pense ou croit - quoi que ce soit c'est pas la question - est occupé à juger. - qui dit qu'il ne juge pas est un menteur ou s'ignore lui-même en train de juger quand il dit qu'il ne juge pas ! Allez croyez-vous que François a oublié qu'il est pape ? Mais non ! François juge l'homosexualité certes mais encore les homosexuels avec toute la tradition catholique derrière lui. Saurait-il nier ce qu'ont dit écrit pensé cru ses prédécesseurs ? Voilà une vue significative là-dessus par Ratzinger en 2005 : ==> qui suite à cela osera dire écrire penser ou croire que l'Eglise autodite "catholique" ne juge pas ? Et n'allez pas nous dire que l'Eglise autodite "catholique" ne juge pas les personnes mais les actes, sainte Hypocrisie ne priez pas pour nous vous serez bien aimable, personne ne vous croiera ! ... c'est écrit en toutes lettres : parmi ceux qui n'entreront pas dans le Royaume de Dieu notamment celui qui agit en homosexuel (cf. 1 Co 6, 9) ... non ?
  3. Oui "travaille ou souffre esclave ou salaud de pauvre" a toujours été le credo catholique. Le Christianisme - dont le catholicisme est une perversion - la religion de la faute ou de la culpabilisation ! Mais qui sont-ils tous ces religieux pour juger ? - pardieu ils jugent comme chacun juge, juger est le propre de l'homme qui ne juge pas se comporte en animal, n'est pas digne d'être un homme, même le pape juge et surtout lui, si le pape ne juge pas qui jugera ? François a dit qu'il ne juge pas ? - allons bon, si lui ne juge pas qui jugera ? A son âge on lui pardonne mais bon, son prédécesseur n'a fait que ça (juger) comme tous les autres (papes). Qu'a-t-il été (son prédécesseur) pour parler avec autant d'aplomb et de suffisance de "culture de la mort" dans son Evangile de la vie ? - peut-être a-t-il voulu rire ou confondu avec culture de l'acceptation de la mort ? Bah les religions ont toujours refusé la mort : les musulmans comme les chrétiens refusé de voir la mort. Au hasard ou déterminisme physique qui est pourtant ce qui se donne à voir préfèré la politique de l'autruche, fait comme si la mort n'existait pas, croupi dans de piteux dogmes poussièreux, des histoires d'âmes humaines créées directement par Dieu ça fait bien dans une conversation dans un topo c'est déjà ça. Cachez-moi cette mort que je ne saurais voir n'ont-elles jamais, cessé d'arguer. ... non ?
  4. ... bizaremment l'être humain prétendument doté de raison mais spécialement les religieux et pas d'hier mais qu'est-ce que la raison, est le seul animal connu à ce jour capable de cruauté. Belle intelligence qu'on a là ! Là-dessus les curetons les messeigneurs n'ont pas de leçons à donner à quiconque, ont toujours su mieux que quiconque manier le martinet, "spiritualiser" la douleur bien que ce soit le mot, utiliser ce grand bienfait de la Nature à des fins pitoyables. Les traitements dégradants ou carrément cruels reservés aux prisonniers dans les prisons françaises ne sont-ils donc pas directement d'inspiration judeo-chrétienne ?
  5. ... Histoire de lui couper barbe et sifflet hi hi Il ressemblait tant à dieu qu on le prenait souvent pour lui hi hi
  6. Oui "intelligo supra tempus" l'inteligence est au-dessus du temps, la question métaphysique éatnt d'abord celle de la finitude, non celle de l'infinité des mondes. Au passage se donnant à voir la difficulté des notions de régularité ou d'ordre, combien ces notions sont toutes humaines. Qui optant pour les postulats panthéistes se devant de voir à quel point ils le mènent à croire, dire ou penser que non seulement tout phénomène physique, selon ces vues, est éternel mais encore des infinités de fois (éternel). ... trop fort
  7. Ah bon ? Il avait prévu aussi les damnations éternelles, les maladies les calamités les désastres les souffrances horribles les tueries les bains de sang les cataclysmes les abominations les bûchers de la honte les chasses aux sorcières les canonisations minables les génocides les naissances les morts qui naissant sans savoir pourquoi mourant pareillement sans savoir pourquoi ? ... pour faire intelligent qu'est-ce qu'on ne ferait pas combien d'inepties à la minute ne, débiterait-on donc pas si encore ça prenait - même pas :(
  8. oui d'autant qu'un Dieu omniscient aurait prévu la chute, qu'Adam allait croquer quelque pomme. - s'il n'a pas prévu qu'Adam allait croquer quelque pomme c'est donc qu'il ne l'est pas (omniscient) c'est dingue l'imagination qu'ils ont tous ces théologistes hi hi
  9. Non nous avons une expérience positive de l infini rien n oblige à croire qu au delà de l univers observable il n y a .... Rien ! La terra incognita doit être postulée pour évincer la question métaphysique de la ...finitude ! Nous pensons continuellement dans l infini
  10. Les panthéistes laplaciens (forcément a-thées) n'ont pas du tout le problème de quelque "cause originelle inconnue" que ce soit puisqu'ils postulent l'infinité de l'univers physique. Dans un univers physique laplacien autant qu'infini tous les possibles (physiques) à tout instant non seulement advenant mais encore des infinités de fois si on veut bien aller jusqu'au bout de la logique. Allez réflechissez deux secondes mais pas plus qu'est-ce que ça veut dire mais oui c'est dire que dans un univers laplacien autant qu'infini toute chose (physique) est éternelle mais encore des infinités de fois (éternelle) ! Voilà les panthéistes laplaciens en postulant que l'univers physique est infini mais qu'est-ce qu'être infini, ont par la vertu du déterminisme physique intégral trouvé l'éternité de toute chose (physique) possible mais encore d'eux-mêmes mais encore des infinités d'éternités de tout possible (physique), dont eux-mêmes. ... trop fort !
  11. Je pense que non seulement il y a une « coordination naturelle » entre tout cerveau humain en état de fonctionner correctement et le déterminisme physique mais encore que tout cerveau humain en état de fonctionner correctement est du déterminisme physique en acte par trifouillis de cablages harmonieux (neurones) interposés sans qu’il soit nécessaire pour faire de la science digne de ce nom de postuler quelques obscures entités supplémentaires que ce soit genre esprits ou quoique ce soit (spiritualismes). Intégrable ou non est du ressort de l’intelligence humaine, même chose pour le chaotique et le régulier ce sont là des notions toutes humaines. Chez les scientifiques le démon de Laplace a remplacé l’antique « Dieu », nul besoin d’on ne sait quel « Dieu » pour faire de la science : le déterminisme physique a remplacé l’antique « Dieu » en science et pas d’hier : … les savants non seulement prédisent quelques avenirs mais encore opèrent des prédictions « rétro-actives » si on peut dire par extrapolation des lois (connues à ce jour) de la Physique sur des milliards d’années.
  12. Euh non je ne pense pas que la (les) théories du chaos dise(nt) ce que vous lui faites dire La (les) théorie(s) du chaos ont toujours dit que la bourrasque obtenue à l’autre bout du monde par le vol d’un papillon est imprédictible bien que déterministe pour quelque humain spectateur qui passerait par-là, que les conditions physiques des débuts de l’univers observable étaient telles que tout s’y cognait dans tous les sens sans « ordre » mais qu’est-ce que l’ordre ou le désordre, à l’instar des molécules gazeuses en agitation désordonnées dans quelque gaz (mouvement brownien) : Que les lois de la physiques sont les mêmes de nos jours qu’aux tous débuts de l’univers observable, que la (l’humaine) logique elle-même n’a donc pas changé pendant tout ce temps ses canons étant directement les produits des agitations moléculaires ou atomiques qui se produisent actuellement dans quelques cerveaux actuellement en état de fonctionner (correctement parce que si vous choppez Alzheimer vous aurez du mal). Si vous n’accordez pas que sans cerveau(x) en acte de fonctionner il n’y a pas (plus) d’intelligence humaine il est inutile de continuer là-dessus Que si l’Humanité venait à disparaître de la surface de la terre sans transmission des savoirs par essais et erreurs toutes les techniques, les prodiges d’intelligence, les tannants bouquins de philosophie et autre sombreraient à jamais dans l’oubli :( Les hauts érudits oublient aisément les écoles diverses autant que variées par lesquelles ils ont eux-mêmes engrangé des connaissances en grand nombre, formaté leurs petites cervelles par essais et erreurs
  13. Remplacez « intelligente » par « déterministe » ça devrait coller. L’intelligence (humaine puisque c’est d’elle dont il s’agit) étant elle-même une forme ou une autre de déterminisme physique celui qui se produit à tout instant dans tout cerveau (humain) en acte de fonctionner, correctement autant que faire se peut, qui choppera Alzheimer aura du mal. Les canons de la logique sont eux-mêmes inscrits dans les lois de la nature, les cerveaux humains en bon état de fonctionnement ne faisant que les transcrire en langage d’êtres humains. Les essences mathématiques, que de piètres penseurs croient sorties de nulle part ou être des reflets dits "divins" pourraient n'être en fin de compte que de banales lois de la Nature transcrites par les cerveaux humains en bon état de fonctionnement. Le hasard et le chaos étant des formes et d’autres de déterminisme physique, il reste magique mais ce qui serait magique mais sans trucages serait de faire advenir quoique ce soit mais sans trucages de quelque obscur « néant », ce qu’enseignent les doctrines créationnistes, chrétiennes et musulmanes. Les doctrines créationnistes, chrétiennes et musulmanes, ont besoin de quelque obscur « néant » dont la seule idée est vide de sens pour conférer quelque illusion de rationalité à leurs doctes « théo-logies » hélas autant demander à quelque magicien mais sans trucages de faire surgir quelque lapin de quelque chapeau :(
  14. ... puisque nier le néant c'est affirmer l'être, nier l'être c'est donc affirmer le néant Toute chose actuellement existante en ce bas monde ayant l'être comme Paul a un manteau, tel l'attribut de toute chose que l'être n'a jamais cessé d'être sans être lui-même quelque étant d'ailleurs ne dit-on pas habituellement qu'une chose est existante ou a l'existence ? Toute chose est existante ou a l'existence comme Paul a un manteau : l'être est un attribut de toute chose sans être lui-même quelque étant. Toute chose actuellement existante de toute éternité ayant pu être, le pouvoir être étant de l'être il va de soi pour qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre que l'idée de néant est vide de sens, de tout temps y ayant eu du pouvoir être ou de l'être . Vide de sens hormis dans des sectes ou dans des théories curieuses, à titre d'être de raison, histoire de propager quelque illusion de rationalité, d'essayer de faire coller au mieux quelques boniments ou topos de pros de la parlotte aux canons de l'universelle logique. - suite à cela il apparaît clairement à qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre que le Créationnisme (chrétien ou autre) qui s'appuie sur le néant ou sur l'idée de néant pour propager dans les esprits quelque illusion de rationalité est une ineptie, une absurdité, hélas le Panthéisme sous toutes ses formes même les plus farfelues s'y opposant comme doctrine concurrente (la seule) pour des raisons et d'autres ne l'étant pas plus ni moins ==> les deux doctrines concurrentes (Panthéisme et Créationnisme) apparaissent aux yeux faits pour voir du plus grand nombre pour ce qu'elles sont en réalité : deux couleuvres métaphysiques également indémontrables, vraies ou fausses :( Voilà la vérité
  15. L'être étant commun à tout ce qui est sans être lui-même un étant, du tout tout ceci ou cela. Aussi l'être apparaît-il aux yeux du plus grand nombre pour ce qu'il est probablement en réalité : un attribut commun à tout étant, à tout ceci ou cela. - qui ne voit pas que l'être commun à tout ce qui est est lui-même un attribut de tout étant sans être lui-même un étant a des yeux qui ne voient pas, des oreilles qui n'entendent pas :bad: Quant au néant il a été dit qu'il est identifiable à l'être commun à tout ce qui est sans être lui-même quelqu'étant particulier - qu'il a été inventé par les théologiens chrétiens au moins est-ce un point de vue une opinion, pour essayer de faire coller la doctrine créationniste (chrétienne mais les musulmans ont sombré dans le même travers) à l'universelle logique, de conférer à quelque théologie quelques apparats de rationalité hélas est-on arrivé à déterminer ce faisant quelque "théologie rationnelle" que ce soit je ne le pense pas :( Un Dieu-Amour saurait-il /oserait-il créer des êtres (étants) à partir de rien de préexistant, voués à la souffrance ou/et à la mort puisque toute souffrance même infime est le pion avancé de la mort dans la vie, que c'est ce qui arrive toujours dans ces histoires de créations dites "ex-nihilo", sans demander l'avis de quiconque bien entendu, le plus immoralement du monde en somme encore hélas trois fois hélas ... je ne le pense pas non plus :(
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité