Aller au contenu

Kuzzo

Membre
  • Contenus

    22
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Kuzzo

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Pays
  1. Désolé pour ce message si long, mais je pense qu'il est assez important (Il est pas si long, en fait, il y a des paragraphes en Anglais que j'ai traduits). Plus haut dans ce fil, certains forumeurs, et en particulier Anksunamun, ont parlé de l'utilisation de boucliers humains par les Palestiniens et le Hamas en particulier, et en ont fait un argument principal démontrant le caractère terroriste du Hamas. (1) Anksunamun n'a donné aucune source sur le sujet, et je n'en ai trouvé aucune sérieuse, (2) De manière intéressante et triste, il y a plein de sources sérieuses documentant des cas d'utilisation de boucliers humains palestiniens par l'armée israélienne. Tout d'abord, je pense que personne ne contredit le fait que le Hamas est ou a été impliqué dans des activités terroristes. Mais intéressons-nous au problème des boucliers humains, utilisés par le Hamas ou l'armée israélienne : Dans Beyond Chutzpah, Norman Finkestein (ed. 2008, p. 109), il est dit : Le livre cite le rapport de Human Rights Watch In A Dark Hour: The Use Of Civilians During IDF Arrest Operations, qui dit : Le rapport de B'Tselem Human Shield est aussi cité. Voici le premier paragraphe du rapport : On a donc ici deux rapports d'organisations des droits de l'hommes respectées consacrés uniquement à l'utilisation de boucliers humains par l'armée israélienne. Anksunamun parle de l'utilisation de boucliers humains par des Palestiniens lors de l'opération Plomb Durci. Que dit le rapport Goldstone sur le sujet ? Le rapport ne mentionne aucun cas d'usage de bouclier humain de la part des Palestiniens. Des allégations selon lesquelles des Palestiniens auraient été forcé de rester chez eux (par le Hamas) en tant que boucliers humains lors d'attaques aériennes est mentionné, mais la mission n'a trouvé aucune indication soutenant ces affirmations. Dans une interview donnée au Middle East Monitor, le Colonel Travers, co-auteur du rapport Goldstone dit, à propos de l'utilisation de boucliers humains par le Hamas : Que dit maintenant le rapport Goldstone de l'usage de bouliers humains par l'armée israélienne ? Le rapport détaille chacun des cas. Il est intéressant de voir ce que dit le colonel Travers à propos de ces méthodes : Si l'absence de documentation sur l'utilisation de bouclier humains par le Hamas ne prouve pas que le Hamas n'utilise pas ces méthodes, la forte présence de documentation sérieuse sur l'utilisation de boucliers humains palestiniens par l'armée israélienne montre, à mon humble avis, que c'est une méthode bien répandue dans l'armée israélienne...
  2. Tu peux aussi aller voir ce "commentaire" de l'International Institute for Strategic Studies :
  3. Oui, le Fatah avait encore la présidence, mais d'après le rapport Goldstone, a tout de même refusé de céder certaines institutions auxquelles le Hamas avait droit à l'issue des élections. Par contre, il y a pas plus de source que ça.
  4. Bonjour tout le monde, Mmh, je ne suis pas sûr qu'un parallèle si direct peut être fait. Le contexte a l'air un peu plus compliqué : 1. Le Hamas a été élu démocratiquement aux élections législatives de 2006 ; 2. La communauté internationale a imposé des sanctions à l'Autorité Palestinienne à cause du résultat de ces élections. 3. Le Fatah a refusé de céder le contrôle des institutions de l'Autorité Palestinienne au Hamas. Ici, il y a donc un putsch du Fatah sur le Hamas ; 4. Suite à cela, un conflit s'amorce entre les forces de sécurité partisanes du Hamas et celles du Fatah ; 5. A l'initiative de l'Arabie Saoudite, en 2007, le Hamas et le Fatah acceptent de former un gouvernement de coalition (il y a donc une concession du Hamas) ; 6. Après quelques mois, le conflit reprend. Les causes viennent aussi bien du Fatah qui refuse sa perte de pouvoir, au Hamas qui n'accepte pas les limites de son pouvoir, et la communauté internationale qui refuse de traiter avec le gouvernement d'unité nationale, en travaillant de manière ponctuelle avec des membres ne faisant pas partie du Hamas, en ne levant pas les sanctions ; 7. Mi-2007, suite au conflit violent, le Hamas finit par prendre le contrôle des installations de sécurité et de gouvernement à Gaza. On a ici le putsch du Hamas sur le gouvernement de coalition à Gaza dont tout le monde parle ; 8. Le Président de l'Autorité Palestinienne considère ce nouveau gouvernement dirigé par le Hamas (les autorités de Gaza) illégitime, déclare l'Etat d'urgence, et met en place un gouvernement d'urgence en Cisjordanie. (Putsch du Fatah sur le gouvernement de coalition ?) Ce gouvernement est reconnu, lui, par la communauté internationale. Je tire ces infos du rapport dit Goldstone (paragraphe sur le contexte historique) et de la synthèse du rapport N.68 de l'International Crisis Group appelé "After Gaza." Probablement, c'est un tableau simplifié, mais on comprend un peu mieux les causes de ce putsch. C'est donc un peu plus compliqué que "le méchant Hamas a pris le contrôle par la force" ou "le Hamas est totalement légitime parce qu'il a été élu démocratiquement." Comme souvent, la vérité est entre les deux. Le Fatah a d'abord refusé de céder le pouvoir au Hamas, donc forcément, le Hamas ne l'a pas très bien pris... Le refus du Fatah et de la communauté internationale à accepter la légitimité du Hamas (après des élections démocratiques), de pair avec le côté rentre-dedans et radical du Hamas, ont donc amené à cette situation.
  5. Bonjour tout le monde, La télékinésie, plus souvent appelée psychokinésie (PK) est un sujet d'étude scientifique. Son existence est débattue parmi les parapsychologues, mais le consensus scientifique actuel est que cela n'existe pas. Les cas de macro-PK avec des sujets "doués" (ou du moins qui se prétendent doués) n'intéressent plus beaucoup les scientifiques, probablement pour des questions de crédibilité. (cf le cas de Uri Geller) En laboratoire, les scientifiques s'intéressent plutôt à la micro-PK, qui est l'influence sur système microscopique (quantique), qui a un comportement aléatoire, par la pensée. Ces expériences utilisent des sujets normaux et tentent de détecter des déviations statistiques minuscules. Voir par exemple les publication de ce labo, à l'Université de Princeton. Sur le terrain, les cas de PK les plus étudiés sont les cas de poltergeist ou de hantise, souvent appelés RSPK (psychokinésie spontanée récurrente). Voir par exemple cet article. Si, encore une fois, l'existence de ces phénomènes ne fait pas l'objet du consensus scientifique actuel, un nombre non-négligeable de personne pensent avoir vécu ces phénomènes (réels ou non), et peut avoir des conséquences psychologiques perturbantes.
×