Quasi-Modo

Membre
  • Compteur de contenus

    5 277
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Quasi-Modo

  • Rang
    Macrocéphale bossu
  • Date de naissance 11/10/1984

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Geht's Papi?

Visiteurs récents du profil

22 089 visualisations du profil
  1. Que pourrai-je donc te répondre sinon que c'est une logique désormais dépassée? Je ne me sens pas de taper sur quique ce soit pour ce qu'il est pourtant. Cherchez l'erreur. Cependant c'est beaucoup moins sûr concernant les anti-FN selon mon expérience. J'espère qu'un certain nombre de personnes s'intéresseront de plus près au programme de MLP et offriront désormais des critiques plus profondes, ce ne serait pas du luxe. Je ne suis pas certain qu'elle soit de ce qu'on appelle classiquement "l'extrême-droite". Le FN se compose de différentes tendances, vous mettez seulement l'accent sur celles qui vous arrangent pour volontairement omettre les autres, et ça c'est idéologique.
  2. Tout à fait, le choix qui est pris ici démontre clairement un parti pris pour Macron. Que ce soit dans les médias ou ailleurs. Qu'on ne vienne pas nous dire après que le vote a eu lieu "par dépit"!
  3. Concrètement un poing dans la gueule d'une victime de racisme on s'en fout qu'il soit structurel ou non structurel, vous croyez pas?
  4. Je veux bien combattre le racisme, mais le problème c'est que beaucoup vont nier l'existence d'un racisme anti-blanc voir considérer que le racisme anti-blanc serait moins grave que les autres parce que "non-structurel". Ce que nous sommes nombreux à affirmer c'est que l'antiracime doit être universel et non sectaire comme il l'est actuellement ; c'est à cette condition seule qu'il pourra devenir constructif et partagé. Considérer que seuls les non-blancs peuvent être victimes de racisme reviendrait à interdire le statut de victime du racisme à certaines personnes du fait de leur couleur blanche. Cela valide donc un certain discours raciste inversé, le racisme étant partie de l'essence du blanc, ou ne pouvant en tous cas être présent que chez eux. Ce propos ne va pas faire plaisir à tout le monde, mais l'antiracisme du type "Touche pas à mon pote" reste une forme de racisme (un blanc ne pouvant pas être victime, il y a forcément discrimination entre les victimes présumées selon leur couleur).
  5. Le problème c'est surtout la pauvreté qui est plus répandue chez ces populations : le problème des noirs ou des maghrébins est économique, pas racial. Et pour cause, la plupart du temps ils proviennent d'autres pays et intègrent donc les classes basses de la société d'accueil ; ce qui est presque logique puisqu'ils sont là pour permettre aux patrons de moins payer leurs employés. Et leurs descendants ont également tendance à rester chez les plus modestes puisque l'ascenceur social est en panne (qu'on soit noir ou blanc). Le poisson est quand même beaucoup noyé autour de toutes ces questions. S'il y a plus de bavures policières contre les noirs aux states c'est peut-être aussi parce qu'il y a plus d'interventions concernant des noirs (surreprésentés parmi les délinquants puisque plus pauvres). Tant qu'on a pas éliminé tous les autres paramètres explicatifs, on se base sur du vent.
  6. C'est le propre des révolutions que de charrier des personnes aux intérêts et aux idéaux différents. Certains prennent après le dessus sur les autres. La mentalité française est une mentalité très à gauche : d'ailleurs je me considère personnellement également comme étant de gauche. Si je m'intéresse au FN c'est seulement dans la mesure où il me paraît parfois mieux incarner le progrès que le PS ou même Mélenchon. Si un jour une majorité de français votera FN ce sera une majorité avec une subjectivité de gauche. Et cela signifie que ce parti aura alors pleinement adopté une grille de lecture de gauche, ou alors qu'il a trouvé le moyen de contenter les électeurs de gauche comme d'autres.
  7. A la limite, je considère presque que le titre du sujet est trompeur : il n'est pas question de solitude ni d'avoir des activités à soi. Il est question de femmes qui décident de s'écarter de leur entourage pour quelques temps parce qu'elles aimeraient se délester de leur entourage et des pressions du quotidien.
  8. J'avoue que je ne comprends pas trop le sens de ton propos, ou pour le moins le rapport avec le mien, mais peut-être que je suis mal réveillé? Sinon je ne juge personne, chacun fait ce qu'il veut, même si personnellement que ma compagne prenne une semaine de vacances seule je le prendrai assez mal. C'est quand même assez négatif comme comportement vis-à-vis de l'entourage dont on sous-entend que c'est un poids. Sur le fait d'avoir chacun ses propres activités je suis totalement d'accord. Mais c'est comme celles et ceux qui assimilent le tout à la solitude, c'est pour moi totalement différent avec le problème soulevé par cet article. Je n'ai rien contre les moments de solitude laissés à l'autre qui en fait la demande, ni même avec des activités qui lui soient propres, et d'ailleurs nous avons nécessairement des moments de solitude dans notre quotidien. Mais partir en voyage avec l'intention (et tout est dans l'intention) de se dégager de supposées contraintes du quotidien, cela laisse entendre que les gens qui participent à votre quotidien sont des boulets, des poids que vous auriez à traîner. Bon tout ça pour dire que je ne suis pas opposé à ton propos, mais que ce n'est pas le problème à mes yeux.
  9. En même temps je pense que ce n'est pas tant la nudité qui est reprochée à ce monsieur que le caractère sexuel de son exhibition ; difficile à nier étant donné que cela exprime un fantasme sadomasochiste classique. La nudité sur la voie publique en tant que telle n'est pas condamnable et je pense qu'elle n'est plus condamnée : ce qui est condamné c'est l'exhibitionnisme, c'est à dire la nudité dont l'intention est de montrer ses atours sexuels.
  10. C'est ridicule de faire comme si il s'agissait simplement d'avoir des moments de solitude et d'amalgamer de façon douteuse avec le fait de partie en voyage plusieurs jours loin et seule. Des moments de solitude tout le monde en a envie et besoin régulièrement. Si vous voulez ne plus vous occuper de rien ni de personne, et bien faites le. C'est votre libre choix. Mais venez pas nous emmerder avec un voyage de 5 jours au pôle sud comme si c'était nécessaire. Ce n'est pas de la psychologie de comptoir mais du simple réalisme : on ne fuit la compagnie des autres que si elle nous gêne. Et si vous n'êtes plus bien dans votre relation de couple et bien assumez et quittez-le.
  11. Si c'était là le symbole d'une nouvelle religion SM à tendance misandre? Diantre, que nos gauchistes seraient alors empressés de défendre la laïcité! Peut-on y voir une similitude avec le voile islamique (soumission librement consentie) sans être ensuite accusé de mettre de l'islam partout? A quoi vous sert votre liberté concrètement si vous êtes un esclave dans votre tête? Que les femmes voilées aient le sentiment que c'est leur choix ne légitime aucunement celui-ci.
  12. Non c'est une erreur de raisonner ainsi, et c'est une erreur répandue. Que l'idée de Dieu soit propagée par de grands courants religieux monothéistes ne signifie pas qu'elle doive s'y réduire : combien de penseurs déistes à travers les temps? De plus la causalité présuppose l'existence du temps quand nous parlons ici de l'origine du temps. L'origine du temps ne peut donc pas avoir de cause puisqu'elle supposerait à son tour l'existence du temps. Ce serait absurde.
  13. Peut-être que pour dépasser les clivages et les bêtes disputes sur le mode -Non! -Si! -Non! -Si! etc.. on pourrait comprendre qu'il y a différentes approches de la raison et de la rationalité. Bordel on dirait des mouches qui se cognent continuellement contre la même vitre. Si on se reconnaît dans une approche de la raison instrumentale, alors la raison n'est pas une vertu, elle ne peut pas en être une puisqu'elle est seulement la façon la plus efficace de parvenir à un objectif. Mais elle ne dit rien sur le caractère vertueux ou vicieux de cet objectif. La raison c'est dans ce sens là seulement une façon de décrire : Si tu veux X alors la solution la plus efficace est Y. Ou alors il faut distinguer entre vertus morales et vertus intellectuelles (comme le discernement, la rigueur, la capacité d'abstraction, etc..) sachant que les secondes peuvent être aussi bien au service de ces premières ou de leur contraire : tout comme le discernement est nécessaire à la justice par exemple. La raison est nécessaire mais non suffisante aux vertus morales.
  14. Je pense que c'est l'inverse : on ne trahit que si on déserte
  15. Triste nouvelle : vous n'êtes pas une sphère parfaite et auto-engendrée, ne dépendant de rien ni de personne, même si vous pensez être la seule source de la vie etc.. etc.. Ne dépendre de personne signifierait l'interdiction d'utiliser de l'argent. Faut vraiment penser que son entourage sent le vieux pour faire l'apologie de ce type de voyage en solitaire. Il y a forcément quelque part une arrière pensée contre l'entourage proche pour se comporter ainsi.