Aller au contenu

Quasi-Modo

Membre
  • Compteur de contenus

    17 048
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4
  • Points

    38,449 [ Donate ]

Quasi-Modo a gagné pour la dernière fois le 19 janvier 2019

Quasi-Modo a eu le contenu le plus aimé !

8 abonnés

À propos de Quasi-Modo

  • Date de naissance 11/10/1984

Informations Personnelles

  • Titre
    Chercheur de ciel
  • Sexe
    Homme
  • Lieu
    69 heaven street

Visiteurs récents du profil

34 852 visualisations du profil

Quasi-Modo's Achievements

Maitre des forums

Maitre des forums (14/14)

  • Dévoué Rare
  • Première semaine terminée
  • Un mois plus tard
  • Un an ici Rare
  • Premier post

Badges récents

8,1 k

Réputation sur la communauté

  1. Peut-être que la plus grande illusion de l'égo est de penser qu'on peut s'en libérer d'ailleurs. C'est surtout une question de connaissance de soi. Il faut se connaître et se reconnaître soi-même intimement. Partant de là on peut entrevoir, avec la connaissances de nos propres failles, comment notre ressenti est influencé par celles-ci et les déforme, puis par la mesure des choses, faire la transformation inverse de ces déformations pour garder l'intuition dans un esprit chimiquement pur. Enfin c'est compliqué à décrire. Pas simple. C'est d'ailleurs le problème des intuitifs, de bien se connaître, et surtout, de bien comprendre comment fonctionne leur intuition.
  2. Notre époque est une époque qui aime le mesurable, le matériel, au nom d'un supposé pragmatisme et de l'efficacité. Pour autant, le progrès dont tant aiment à se vanter n'est jamais que matériel, pas humain. C'est une époque sans spiritualité et dont l'intuition ne peut avoir que le rôle de subalterne. Cela explique de la même façon que les artistes soient universellement compris comme inférieurs aux littéraires, eux-mêmes inférieurs aux sciences dures. C'est ce modèle d'hyper-rationalité qui s'impose sur toute la planète à l'heure actuelle. Dans une défiance généralisée à l'égard des traditions, avec l'amour de la subversion, du décalé, de l'étrange. Pas toujours ni chez tout le monde, mais il y a un esprit du temps de la sorte. On aime donc bien l'intuition et on la valorise, à condition qu'elle se mette au service de la raison. Dans le second rôle. Pourtant elle a le premier rôle dans la vie des véritables génies. Je ne prétends pas en être un d'ailleurs si cela vous préoccupe (histoire de faire sortir les gens de leur égo trip).
  3. Les visionnaires sont les alpinistes habiles capables de grimper à une vitesse folle les falaises par leur intuition, puis de déployer les échelles de corde qu'ils avaient dans leur sac à dos vers le contrebas, de façon à ce que d'autres, moins adroits, puissent par l'échelle de corde et tremblotants à chaque échelon, atteindre le sommet aussi bien qu'eux et apercevoir le paysage de plus haut. Lorsqu'on est sous l'emprise de l'égo, c'est bien simple, on confond le sentiment intime et l'intuition. Faire preuve d'intuition est presque un acte méditatif.
  4. Pour avoir de l'intuition il faut avoir compris que l'égo est une illusion. Et se libérer de son emprise lorsqu'on tente des inférences. L'humilité est donc indispensable. Ce n'est pas un égo-trip. Au contraire.
  5. Je crois que c'est Kahneman l'économiste et cogniticien à ses heures, qui parlait de Système 1 et de Système 2. L'un intuitif et l'autre rationnel, séquentiel. Pour Kahneman, l'intuition porte à erreur et nous devrions utiliser plus souvent le système rationnel, logique. Toutefois ce point est sujet à controverse, y compris parmi les psychologues. Pour Kahneman nous fonctionnons au mode intuitif de façon spontanée, naturelle, car cela permet une économie d'énergie. C'est l'idée des heuristiques en psychologie.
  6. Et puis il y a aussi le risque de confondre son sentiment avec son intuition, ce qui arrive principalement lorsque l'égo s'en mêle au détriment de la vérité. Les individus peu expérimentés confondent sans cesse les deux. Mais avec le temps et l'expérience on peut arriver par notre sens interne à faire la part du vrai et du faux dans notre intuition. C'est pourquoi l'humilité est absolument indispensable aux êtres intuitifs et qu'il fait partie de la nature de l'intuition de fonctionner d'autant mieux qu'elle sera le produit du fonctionnement cérébral d'un individu expérimenté et sans enjeux égotiques.
  7. C'est par exemple l'analyse de René Guénon. Mais cela saute aux yeux quand on a un minimum d'intelligence. Nous sommes à l'époque du quantitatif (raison) au détriment du qualitatif (intuition). Quel est le rapport avec la binarité ou la politique ? Tu blablates en faisant beaucoup de bruit, mais ce n'est que du vent, c'est-à-dire des affirmations péremptoires sans fondements et sans arguments. De plus la binarité est intrinsèque et fait partie de la nature de notre psychisme. Georges Boole a écrit "The laws of thought" dans cet esprit. Mais il faut une certaine intelligence pour s'élever à ce degré de compréhension, je le reconnais. De plus, tout problème de philosophie commence par une opposition.
  8. L'avantage de la raison est qu'elle permet de convaincre les autres et donc de les élever au même niveau de compréhension que soi, exactement comme un individu capable d'escalader des falaises construirait des échelles de cordes pour les faire glisser en bas une fois arrivé, et permettre à ceux qui n'auraient pas son agilité de se rendre à la même hauteur de vue que lui. La raison n'est donc pas complètement dépourvue d'intérêt, c'est seulement qu'elle représente une voie contraire dans ses principes, mais beaucoup plus lente dans son processus, avec de gros risques de se tromper. Elle permet, dans un dialogue sincère et humble, d'élever graduellement les idées vers plus de vérité. Nietzsche écrivait pour cette raison que ce qui devait être démontré n'avait pas beaucoup de valeur. Forcément, lui, le dyonisiaque, qui détestait les apolliniens. Il faut aussi reconnaître qu'il faut en passer par la raison pour accéder et accumuler les connaissances, se les approprier, et ensuite disposer d'un certain capital intuitif. Il n'y a pas de génie qui naisse spontanément en sortant d'une boîte, mais il faut savoir s'élever sur les épaules des plus grands qui nous ont précédés. Plus un individu prolonge sa scolarité, plus il augmente son QI, démontrant par là même que l'acquisition des connaissances par la raison permet de développer son intelligence qui n'est pas uniquement innée. Ne se référer qu'à l'intuition pure, ce serait le solipsisme. C'est à un équilibre des deux qu'il faudrait tendre.
  9. Bonjour, Voilà une question fondamentale, qui permet de bien voir ou percevoir les enjeux que pose notre société moderne. Notre époque est une époque qui pense que la raison est supérieure à l'intuition. Et pourtant ! Certains sont capables d'arriver à la bonne conclusion plus vite, sans pour autant avoir développé consciemment les étapes du raisonnement, qui sont donc plus longues, et qui sont sujettes à erreur. C'est ce qui explique notamment le phénomène des visionnaires, c'est-à-dire des individus qui sont capables de voir l'aboutissement de la logique du système social dans son ensemble, tandis que les individus plus rationnels mettront, pour ceux qui ont le plus d'acuité, des mois ou des années pour arriver à la même conclusion et se rendre compte de la réalité qui leur pend au nez. Le même phénomène s'observe dans les mathématiques : certains individus très intuitifs voient la solution avant de pouvoir développer les raisonnements partant d'axiomes, etc. alors que les individus plus moyens auront besoin de prendre le temps de développer les raisonnements de façon logique, séquentielle, mécanique, avec un gros risque d'erreurs. Vous l'aurez compris, je pense que l'intuition est supérieure à la raison. Un exemple de visionnaire : Churchill à l'issue des négociations avec l'Allemagne sous domination nazie, négociations supposées éviter la guerre et calmer le contexte européen tendu avec l'Allemagne dans les accords de Munich, était le seul à être déprimé. Il a conclu, au contraire de ses collègues qui pensaient avoir sauvé la paix, que l'Angleterre aurait non seulement le déshonneur (pour les accords) mais aussi la guerre avec l'Allemagne. L'Histoire lui a donné raison contre tous les autres.
  10. Michel Onfray est un intellectuel de gauche tout à fait hors norme et toujours pertinent. Et si, au lieu de raisonner en camps, extrême-droite ou extrême-gauche, on se posait simplement la question des faits ? Où est la vérité ? Qu'en savez-vous personnellement de cette vérité supposée ? Travaillez-vous au ministère de l'intérieur ? Quelles recherches avez-vous faites, et vos sources sont-elles orientées ? Avez-vous recoupé les informations ? Tous ceux qui ont travaillé au ministère de l'intérieur en témoignent de cette guerre civile à bas bruit. Tout comme certains auteurs proches des services de renseignement. J'attends impatiemment vos réponses à ces questions que je répète, en particulier ceux qui critiquent Onfray sans même le lire, ni comprendre à quel point c'est un intellectuel de premier plan : Où est la vérité ? Qu'en savez-vous personnellement de cette vérité supposée ? Travaillez-vous au ministère de l'intérieur ? Quelles recherches avez-vous faites, et vos sources sont-elles orientées ? Avez-vous recoupé les informations ? La post vérité et le nihilisme c'est tout à fait ça : on s'en fiche des faits, il n'y a que les intérêts, nos intérêts pour être plus précis, et les autres peuvent mourir que ça nous en toucherait une sans faire bouger l'autre. On veut juste hurler avec la horde, pousser notre coup de gueule et puis c'est tout, la vérité on s'en fiche et on ne se pose même plus la question : il y a eux et nous. C'est d'ailleurs assez aussi un truc de boomers, incapables de comprendre la connerie monumentale qu'a été 1968 et ses errements dont nous subissons encore maintenant les dégâts, avec " une opposition de principe au front national ". Cela n'a aucun intérêt mais les messages de cette sorte inondent internet et en font un lieu de haine et de propagande permanente. Se demander où est la vérité cela demande des efforts, des lectures, de la réflexion. Du temps aussi. Mais plus personne ne lit, les réseaux sociaux comme les forums sont des défouloirs sur lesquels il faut réagir dans l'instantanéité, et le sens de l'effort et quasiment inexistant chez nos contemporains ou chez la majorité d'entre eux qui n'ont pour beaucoup pas le niveau, ne savent ni lire un texte correctement pour en extraire le message, ni écrire correctement, ni compter, ni analyser objectivement des statistiques parce qu'ils n'ont pas été formés. Et on ne parle pas non plus des brebis conformistes qui hurlent au loup parce que la machine médiatique et l'ingénierie sociale a permis de diaboliser Onfray sans que personne ne proteste, et que ça les arrange bien parce qu'ils sont bien installés, bien enrichis, voir qu'ils ont une connivence avec le pouvoir. Mais je suis relativement rassuré sur l'avenir car la majorité sont juste des boomers qui n'ont pas compris que l'époque avait changé et que la lutte contre " l' extrême-droite "dans une opposition de principe systématique avec laquelle on leur a bourré le mou durant toute leur jeunessse n'est plus d'actualité. De plus en plus de gens ouvrent donc les yeux sur la situation de la France. Doucement mais sûrement. Heureusement que la jeunesse est plus libre que les 68-ards non repentis ne le seront jamais.
  11. Quand je pense que Windows 3.1 n'était même pas multitache ! Impossible de surfer sur le Web en écoutant la musique dans un autre onglet ! Les cartes perforées, je n'ai pas connu, mais ça devait être quelque chose ! Avec la puissance de calcul actuelle, déchiffrer enigma serait un jeu d'enfants. Alan Turing n'en reviendrait pas de sa postérité. De même pour Georges Boole.
  12. Quasi-Modo

    Violence ?

    Il vaut mieux mettre fin à une relation lorsque la situation en arrive là. Toutefois, il est tout à fait vrai qu'un homme violent une fois, ou même plusieurs fois, ne l'est pas intrinsèquement et de façon définitive. Certaines femmes ont des traumatismes d'enfance (souvent les filles battues par leur père) et cherchent inconsciemment à provoquer qu'on les frappe par toutes les manipulations possibles pour pouvoir se plaindre en retour. C'est une réalité. De façon générale, la victimologie, qui est une science, arrive à la conclusion qu'on ne devient jamais victime par hasard, et qu'il y a bel et bien des actes et des paroles qui portent certaines personnes à devenir victimes et pas les autres. De même, les psychologues savent pertinemment que lors d'un conflit, les torts ne sont jamais totalement d'un côté et pas du tout de l'autre. C'est un fantasme d'imaginer qu'il y a un bourreau, un salop absolu et de l'autre côté une blanche colombe.
  13. Pourtant il existe des études qui montrent que les enfants transgenre pris en charge très tôt avec une psychothérapie adaptée, c'est-à-dire avec un médecin qui leur apprend à accepter leur corps, cessent de souffrir à l'âge adulte de dysphorie de genre à 88%. J'ai déjà fourni un lien la dessus. Si la thérapie la plus efficace et la plus saine est interdite, ces enfants ne sont pas sauvés. Notre système tend vers la sauvagerie.
  14. Chose que j'ignorais jusque là : la loi a changé en France il y a peu et les médecins qui aborderaient la thérapie d'un enfant transsexuel en essayant de le faire se sentir bien avec son sexe sont susceptibles de poursuites au titre de " thérapies de conversion ", tout comme des parents qui refuseraient de prendre un prénom du genre opposé pour leur fils/fille ou de leur autoriser les bloqueurs de puberté ou autres hormones, sont susceptibles de poursuites ! Sachant que les médecins n'auront alors plus, comme dit dans l'émission, qu'à dire aux parents qu'il faut accepter le traitement de bloqueur de puberté, sous peine de voir leur enfant se suicider. Les enfants pris en otage. God dam' ! Au secours ! C'est ce qu'affirme M Braunstein dans l'émission juste au dessus (émission récente).
  15. Une émission très bien sur le wokisme et les enfants transgenre, notamment les dégâts aux Etats-Unis et l'arrivée de cette secte en France, en particulier dans les universités et les écoles. A voir absolument.
×