Aller au contenu

pret-hypothecaire-atipa

Membre
  • Contenus

    5
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de pret-hypothecaire-atipa

  • Rang
    Baby Forumeur

Informations Personnelles

  • Pays
  1. pret-hypothecaire-atipa

    Le crédit Révolving . Pour ou contre sa suppression

    Bonjour, Le gouvernement tente de maintenir la consommation pour faire face à une dette abyssale et un chômage qui progresse encore. En 2010, l'état va emprunter environ 700 millions d'euros chaque jour, ce qui donne une idée de l'ampleur de la situation. Chaque achat avec un crédit revolving est un achat qui n'aurait peut-être pas eu lieu avec du « cash ». Partant de ce fait, on comprend pourquoi le gouvernement ne veut pas se passer de ce type de crédit. Le crédit revolving amène le gain de TVA pour l'état et une contribution au maintien de l'emploi, à la vie (ou survie) des entreprises liées à cet achat (producteur, distributeur¿), et enfin aux différents impôts et taxes y afférent. L'état doit tout faire pour ne pas gripper la machine. Cette politique ne constitue pas une vision à long terme, car le client, emprunteur dans ce cas, s'appauvrit avec cet achat. Après la mise en place du crédit permanent, le pouvoir d'achat du ménage aura encore décru, ce qui l'obligera, s'il souhaite ou doit consommer, à renouveler l'opération avec un autre crédit, et ainsi de suite¿ Notons enfin que la valorisation de l'épargne disponible est inférieure à 2% aujourd'hui, à comparer au TEG des crédits « revolving », autour de 18%. pret-hypothecaire-atipa
  2. pret-hypothecaire-atipa

    Savez-vous ce qu'est un prêt hypothécaire ?

    Bonjour, La question "Savez-vous ce qu'est un prêt hypothécaire ?" paraît surprenante, car la réponse paraît évidente. Oui, je sais ce que c'est. C'est un prêt avec une hypothèque prise sur un bien immobilier. D'accord. Mais il y a plusieurs points très intéressants derrière cette définition basique. D'abord, doit-on prendre obligatoirement une hypothèque ? Ensuite, que peut-on financer avec ce type de prêt ? Enfin, qu'est-ce qui rapproche le prêt hypothécaire des prêts " à l'américaine", et qu'est-ce qui, fort heureusement, le rend différent ? A vos plumes (enfin, à votre clavier)... :blush:
  3. pret-hypothecaire-atipa

    Une commission préconise les prêts hypothécaires en France !

    Non, pas spécialement. Seulement faire profiter de mon expérience sur le sujet... Autant, sur le prêt immobilier, tout le monde sait tout ou du moins, croit le savoir) alors que pour le prêt hypothécaire, c'est plus nouveau et moins répandu, donc moins connu. C'est juste pour faire avancer le schmilblic... Quant au pseudo pret-hypothecaire-atipa, c'est juste pour ne pas cacher que je suis professionnel dans ce domaine...
  4. pret-hypothecaire-atipa

    Une commission préconise les prêts hypothécaires en France !

    Nicolas Sarkozy avait également indiqué que les prêts consommation étaient bons pour l'économie, ce qui est vrai à court terme, car on "ajoute du carburant" à la machine, mais attention aux effets pervers : les français ont cru qu'ils avaient des moyens conséquents. Un pouvoir d'achat en trompe l'oeil. Pour le prêt hypothécaire, c'est un peu différent. Le principe est excellent : rendre liquide un bien immobilier, par nature ... immobile. Par exemple, des seniors qui ont besoin de faire de lourds travaux dans leur maison pour y rester et ainsi éviter la maison de retraite, peuvent solliciter un prêt hypothécaire. Idem pour un français qui veut acheter une résidence secondaire à l'étranger, ou encore pour payer des frais de succession importants... Il faut contrôler les dérives, mais surtout pas "jeter le bébé avec l'eau du bain". les banques et organismes de crédits sont aujourd'hui très strictes au sujet des prêts hypothécaires, et c'est heureux !
  5. pret-hypothecaire-atipa

    Une commission préconise les prêts hypothécaires en France !

    Bonjour, Concernant ce qu'indique saint thomas, à savoir "Trouvant que le système français "repose trop exclusivement sur la stricte évaluation de la capacité de remboursement de l'emprunteur", le CAE suggère un "modèle de crédit immobilier hybride" : il prendrait en compte à la fois la solvabilité des ménages et "la valeur du bien acquis".", je peux vous confirmer qu'à ce jour, les banques et organismes de crédit étudient chaque dossier de prêt hypothécaire sous deux angles : l'angle "immobilier" : pour faire simple, il faut que la valeur estimée du bien soit supérieure au montant du prêt hypothécaire demandé + le capital restant dû sur le prêt. La marge hypothécaire doit être en général de 80%. Ce n'est pas clair ? Un exemple alors : vous possédez un bien immobilier estimé à 300.000 €. Il reste un prêt immobilier sur ce bien, à hauteur de 100.000 €. Vous demandez un prêt hypothécaire de 75.000 €, par exemple pour réaliser une donation à vos enfants. La banque ou l'organisme de crédit va faire le calcul suivant : 300.000 € x 80% - 100.000 €, soit 140.000 €, est supérieur au prêt que vous sollicitez, donc c'est ok sous cet angle, l'angle "solvabilité" : les indicateurs classiques d'endettement, de reste à vivre (différence entre les revenus et toutes les charges - prêts, impôts, pensions versées...), saut de charge.. sont pris en compte, ainsi que d'autres plus subjectifs (tenue des comptes, emploi des emprunteurs...) Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que les deux points ci-dessus doivent être validés pour que le prêt hypothécaire soit validé. Là où les banquiers auraient pu être plus "laxistes", car la loi leur permettait, ont été tellement échaudés par la récente crise qu'ils y regardent à deux fois (voire plus !) avant d'accorder un prêt hypothécaire... A bientôt,
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité