Aller au contenu

mars99

Membre
  • Contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de mars99

  • Rang
    Baby Forumeur
  • Date de naissance 01/01/1972

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. libido homme femme, etc.

    "avec un peu d'immagination, même quand on a pas envie...." Ben le problème, c'est justement le manque d'envie. Parce que ça peut arriver de manquer d'envie de temps en temps, mais si cela devient constant, ça devient communicatif, et un peu tue l'amour... Sinon pour tes remarques concernant ma collègue, cela semble de bon sens, et je pense qu'effectivement, je vais devoir avoir une discussion franche avec elle. De toute façon, cette situation ambigüe ne peut plus durer.
  2. libido homme femme, etc.

    Merci pour vos contributions. La situation s'est un peu améliorée ces derniers jours, après une nouvelle discussion moins tendue mais franche néanmoins. Elle a compris et entendu un certain nombre de choses, d'autres moins. Cela a tout de même le mérite de susciter un peu plus d'attention de sa part. Ce qui me déroute le plus, c'est que pour elle il n'y a pas de problème. Bref, je vais laisser passer un peu de temps, et voir comment les choses évoluent.
  3. libido homme femme, etc.

    C'est ce que je me dis. Lors de notre discussion un peu tendue, j'ai été assez clair sur mes besoins, en lui disant que cela me rend malheureux. Ton analyse sur mon ressenti avec cette collègue est assez juste, c'est un peu ce que je dis quand je parle de se rebooster l'égo, c'est à dire se rendre compte que l'on peut plaire et recevoir de l'attention. Quant à la technique de l'électrochoc, j'y ai pensé, mais lorsque l'on fait rentrer la jalousie dans les relations de couples, c'est un sentiment insidieux, difficile à maitriser. Bientôt les vacances, j'espère que cela permettra de remettre certaines choses à plat. En tous cas merci pour ton point de vue. suite à la rentrée...
  4. libido homme femme, etc.

    voici 10 ans que je vis avec ma compagne, et suite à la naissance de notre 2ème enfant, voici un an,elle n'a plus de libido. Au départ, je ne me suis pas plus inquiété que cela, avoir un enfant n'est pas sans conséquences, tant physiquement qu'au niveau de la vie quotidienne. Il est vrai que notre vie a pris une tournure routinière, et si ce n'est pas facile tous les jours, j'arrive néanmoins à l'accepter, et à considérer que cela n'est pas définitif. De mon côté, j'arrivais à gérer ma libido comme je pouvais, je ne vais pas entrer dans les détails. Récemment, j'ai commencé à ressentir un manque affectif un peu plus intense, et j'ai tenté par divers moyens de le faire sentir à ma compagne. De fil en aiguille, nous en sommes arrivés à nous disputer, histoire de crever l'abcès. Je lui ai dit que j'avais du mal à faire (rarement) l'amour avec qq'un qui n'en avait pas envie, et que l'onanisme n'était pas non plus une solution à long terme. Elle m'a répondu que ça finirait par revenir, et que par ailleurs, il serait bon que l'on sorte plus chacun de notre côté, histoire de cultiver le manque de l'autre. Parallèlement, voici plusieurs mois que je suis amené à travailler avec une collègue, assez jolie, mais que je n'avais jamais identifiée comme une personne qui me tente (comme cela ne m'est jamais arrivé avant, mis à part le fait de regarder une belle femme, sans plus). Pourtant, à force de travailler ensemble, depuis 2-3 mois, nous nous sommes rapprochés. Souvent, assis ensemble devant l'ordi, elle collait son bras contre le mien, sa jambe, et nos mains s'effleurent souvent. Mais je n'avais jamais identifié cela comme des signes de drague. De son côté, elle connait des déboires affectifs, et de plus en plus souvent, nous allons déjeuner ensemble, et nous évoquons nos soucis respectifs. Elle d'abord, puis j'ai fini par lui parler de mes problèmes. De plus en plus, je me sens attiré par elle, mais en même temps, je tente de rationaliser, de me dire que c'est juste un jeu de séduction, qui nous permet à l'un et l'autre de rebooster nos égos respectifs. En même temps, je ressens un manque lorsque je ne la vois pas. Nos entrevues pour parler boulot sont assez tactiles, et cela me perturbe de plus en plus. Alors je tente de prendre un peu de distance, me disant que je phantasme, que pour elle les choses sont claires et qu'il ne s'agit que de relations amicales. Mais alors, elle revient à la charge en me proposant d'aller déjeuner, ou je ne sais quoi. Bref, ça me déboussole, et j'ai un peu de mal à me libérer de cela. De plus l'incitation de ma compagne à plus sortir de mon côté m'a assez déconcerté. Vos avis m'intéressent...
×