Aller au contenu

liloshaft78

Banni
  • Contenus

    581
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par liloshaft78

  1. "Je suis un incapable qui n'a pas d'avenir", c'est que je me dit tout le temps
  2. Ca c'est que j'ai écrit hier soir "Désespérance Je suis désespéré J'ai perdu ma bonne étoile Rien ne me sourit J'ai pas confiance en l'avenir, mais d'une force. J'ai un énorme complexe d'infériorité ... Mon père me fait trop peur Quelle terreur, quelle horreur Mon père violemment me dénigre C'est moche et dure à vivre Il se pense grand et se prend pour un Roi A coté de ça, il dénigre les adolescents Aaaah, c'est tellement médiocre de penser comme ça A table, j'ai envie de lui foutre le verre dans la gueule Mais j'ai peur, alors je suis un enfant sage, Un enfant sage qui ferme sa gueule et qui obéit Un enfant sage qui a peur de déplaire Un petit enfant sage qui ferai mieux de se lâcher parfois Qui a peur du mot de travers qui réveillerai la colère terrible de papa Un petit enfant plus si sage que ça qui a avoué qu'il l'aimait pas par sms Pour papa, cette enfant sage est un incapable qui n'a pas d'ami (si si il l'a dit) Qui ne doit pas quitter la maison, même si c'est un adulte en age Pour papa, c'est un parasite (si si il l'a dit) Pour papa, ce petit garçon est une grosse merde qui le fait chier, un poids , un problème. Comme il dit il aurait voulu deux enfants (si si il l'a dit aussi) Cette enfant sage n'a pas d'autorité sur son environnement Il est frêle, faible, vunérable et sans casi aucune aide Cette enfant sage flippe comme personne Cette enfant sage passe 95 pour cent de son temps à s'inquiéter pour son avenir Ma mère le traite comme un enfant Pour elle, elle est la grande maman Qui sait tout, qui sait mieux que toi, Sur le travail, même si ça fait prés de 40 ans qu'elle n'a pas travaillé Sur les études, le systême a bien changé en 40 ans aussi. Sur ses besoins, bah oui, on sait mieux que les autres ce dont ils ont besoin. Pour maman, il a toujours 5 ans. Puis ya Jean-Jérome, le trés trés grand Jean-Jérome , le Dieu, adoré, adulé par 95 pour cent des gens. Jean-Jérome est le grand protégé du père. Ce mec est comme Jésus Christ ressucité sur la Terre. On a pas tous le même destin. Puis ya Anne Laure, maman bis dans le sens, ou elle pense exactement comme maman, Le copié collé de maman. Ce petit garçon a un petit bac +1 à 25 ans, c'est la grosse merde, ça il le pense tous les jours. Il a un seul rêve, reprendre et finir les beaux arts, en même temps, il flippe, à 30 ans, il aura terminé au plus tot ses études alors, et comment il va gagner sa tune aprés, et puis toutes ces années vont couter de l'argent et ça va faire chier qui vous savez. Ce petit garçon a pleins de desespoirs: papa, maman, une psychiatre (qui le dirige comme elle veut et qui l'emmerde grave ) ,une maladie imaginaire, les études, la perte actuel d'amis, le permis de conduire ... Il a un petit espoir, un coach qui voit sa condition de victime. Un coach violemment critiqué par sa mère. 'tain pour faire chier, elle fait chier. On peut dire que ce petit garçon est pas gaté par la vie, comme dit l'adage, on choisit pas sa famille. On a pas tous le même destin, pour le petit garçon sage, c'est de rater."
  3. okay, je vois le sous-entendu
  4. nan, et ça m'arrivera jamais, ça c'est une certitude, ne me dis pas le contraire, parce que je sais que ça m'arrivera jamais.
  5. T'as pas lu tout le wikipédia mon cher Stade 23-25 ans : il se plaint, c'est exactement ce que je fais depuis longtemps Un coach , c'est pas mieux qu'un psychologue? j'ai vu un psychologue pendant 1 an et demi, ça n'a donné aucun résultat
  6. Je suis vraiment qu'un pauv' mec qui a peur de l'avenir, et qui se rend compte qu'il a rien fait de sa vie, avec un pauv' bac+1, à part quelques jolies dessins
  7. Je crois que je suis atteint de ce syndrome :Mon lien A qui à votre avis, faudrait il que je tourne pour me soigner ? Quel serai la meilleure personne vers qui me tourner ?
  8. Lily, à coté de moi quand je te lis, je me dis que t'as tellement plus de chance que moi Le fait d'être heureux est une fatalité. Je suis malheureux, et je sais que je peux rien y faire, ç'en est une certitude, c'est une fatalité pour moi. Je l'ai compris avec le temps. Comme pour mon frère ainé a qui tout lui sourit, le bonheur lui est donné. Le bonheur et le malheur ce n'est que fatalité.
  9. liloshaft78

    Sans avenir

    Je comprends pourquoi rien ne va. Je suis le contraire de mon père , un trés trés mauvais élève, c'est pour ça que je termine aucune école. Je suis aussi le contraire de mon frère ainé, un mec qui rate tout.
  10. liloshaft78

    Sans avenir

    Je supporte aucun de mes deux parents, surtout mon père que je trouve terriblement con
  11. liloshaft78

    Sans avenir

    Mes parents, je les emmerde
  12. liloshaft78

    Sans avenir

    Je veux pas rendre mes parents heureux. Je suis prét à les deshonorer. Puis je suis jaloux du bonheur des autres et de la réussite des autres, parce que pour moi, tout ça c'est inatteignable.
  13. liloshaft78

    Sans avenir

    J'aime pas les gens heureux et leurs réussites, parce que j'en suis jaloux, et je sais que je serai jamais aussi heureux, et avec autant de réussites surtout. Je jalouse les gens heureux, et je préfère les gens malheureux, parce que je leur envie rien, même si j'en croise jamais. Tout ça parce que j'ai plus de défauts que tout le monde, voilà pourquoi je n'aurai jamais autant réussite que le voisin. C'est quoi mon problème ???
  14. liloshaft78

    Sans avenir

    Si ca s'trouve j'ai aussi une phobie scolaire !
  15. liloshaft78

    Sans avenir

    Je songe au faite qu'un jour mes parents mourront un jour, et que du coup ils ne pourront plus me nourrir. Puis c'est pas eux qui vont cotiser ma retraite malheureusement, alors je suis dans une merde noire parce que pour moi ya pas d'espoir
  16. liloshaft78

    Sans avenir

    Crise d'adolescence, j'ai provoqué mes parents
  17. liloshaft78

    Besoin d'aide

    lu, mais peux pas t'aider perso
  18. liloshaft78

    Sans avenir

    nan, il se foutait pas de moi, c'est bien ce qui m'a étonné, je l'ai trouvé super gentil, j'aurai été à sa place, j'aurai éclaté de rire. C'est ce que j'ai fait.
  19. liloshaft78

    Sans Avenir 2

    Le début c'est du copié collé : Tousles matins je me lève vers 10h30, 11h, 11h30. Pourtantje me couche vers23h30, minuit le plus souvent. Donc je fais des nuits de 11 heures en gros. Quandje parle, j'ai l'impression que personne me comprends. Jefous rien de ma vie, c'est fou, j'ai AUCUNE ambition, un objectif :quitter le domicile familiale. Maisje vois pas comment, je suis un gamin qui adore se foutre de magueule (ma plusgrande passion),parce que je n'aime pratiquement plus rien. Je ne suis absolument pastriste, mais je me fais tout le temps chier, et EXTREMEMENT inquietquant à savoir comment je vais gagnerde l'argent,sachant que je veux RIEN faire de ma vie. J'aipensé à éboueur parce qu'on travaille pas beaucoup, que c'est dela merde comme métier (je ne veux pas un métier valorisant), parceque je veux pas faire d'étude parce qu'on y rencontre des gens quiveulent sympathiser alors que je ne veux pas sympathiser, je suisasociable. Maiséboueur c'est un métier qui serait pas accepté dans ma famille. Ducoup je pense à agent de nettoyage. Certains de mes amis memenacent de plus me voir si je fais pas l'école dans laquelle jesuis inscrit pour l'année prochaine, que j'ai pas envie de faire. Jene parle pas de travail avec mon père parce que j'en ai lesPETOCHES. Jen'ai AUCUN espoir, AUCUNE ambition, AUCUNE volonté, AUCUNE confianceen l'avenir. Aujourd'huije suis allé à Pole Emploi,je me suis marré pendant tout l'entretien parce que je me foutais dema gueule, ce qui a surpris la personne qui me recevait, mais j'ai eude la chance, il était hyper sympa. Onm'a dit hier que j'avais une tête d'enfant de coeur. Donc a coté dufaite que j'ai pas d'avenir, j'ai une tête de cul, lol. Puis je suis un peu concomme garçon, je rêve de gloire, de reconnaissance, d'argent.Amour, Gloire et Beauté, je ne me sens plus. Révez de gloire enfoutant rien. Je rêve aussi de gloire comme si j'étais un artistede trés grande renommé, à faire des concerts Revez de gagner au lotopour plus n'avoir rien à branler de sa vie. En même temps j'ai unepeur bleu des gens, de ce qu'il pense, je n'ose pas faire mon écolede ça entre autre. Je suis extremementjaloux de la réussite des autres, ya une violoniste qui me faitpresque pleurer quand je l'écoute tellement je trouve çamagnifique. Cette fille est phénoménale, elle a tout, succés,argent, vues sur Youtube, OPTIMISME, talent, voyages ... ce qu'onappelle une vie. Sans chercher trop loin,mes amis ont une vie, plus d'amis, plus de confiance sur un terrainde football, moi je branle rien de ma vie. C'est horrible sur unterrain de tennis, je n'ai même plus de volonté, voyez ou je suistombé. Pour moi, c'est ça,c'est le destin, chacun n'est pas destiné à la réussite, persoquand je me vois dans la glace, pour moi c'est déjà raté. Les deux dernières foisque j'ai fait un tennis, c'était avec Arnaud, et j'ai pas arrêterde me plaindre, de dire que j'étais un gros nul. Je trouve les gens négatifs beaucoup plus réalistes que les optimistes. Les optimistes me font éclater de rire, tellement pour moi c'est un ramassis deconneries. Quand je vois comment lemonde évolue depuis 2008, je me dis que le monde, et surtout laFrance, à part en football, mais là le football, j'en ai rien àcarrer, que tout va aller de mal en pire. Qu'il y a pas d'emploi, queles français sont capables d'élir un président aussi nul, espècede guignol tout flasque. Autrement je suis allétrois fois en séjour en hopital psychiatrique, je ne comprends pasce que j'ai, les médicaments ne changent pas mon état d'esprit.J'ai lu cette phrase sur internet «la médecine psychiatrique abesoin de malade pour se donner une raison d'être» Enfin grace ma pseudomaladie, je sais pas si on peut appeler maladie, si ça s'trouvec'est des conneries, je vais probablement touché l'AAH, du fricquoi. Donc ça me rassure un peu, je vais pouvoir placer un peud'argent pour le faire fructifier. Maintenant mon objectifc'est de toucher le RSA. Ya quelques temps, jevoyais un caoch en développement personnel, trés humain, s'ilfallait résumer les choses. Mais il m'a dit que jecherchais un sauveur. Il m'a conseillé de faire des études, ce quej'ai trés fortement redouté, d't'façon, je doute de tout. Ma mère m'a critiqué endisant que je perdais mon temps avec lui. J'ai pas de copine, maisça à la rigueur je m'en fous, d'ailleurs, j'ai raconté à mes amisque j'étais gay, ils ont pas voulu me croire, ensuite j'ai dit quej'étais asexuel (il parait que ça existe en plus), que les fillesça ne me faisait plus beaucoup d'effet, enfin bref. J'ai 25 et j'ai jamaisfait l'amour, a une époque, ça me foutait les boulles d'êtreencore puceau, enfaite je savais que ça m'arriverai jamais, et lesais encore, mais je m'y suis un peu fait. J'ai pas de permis, j'ai eu mon code en 1 an, ensuite j'ai du passer environ 80 heures deconduites et j'ai raté mon permis une fois de peu, de toute façonj'étais un danger public durant mes heures d'apprentissage, d'aprés ce que pensait ma monitrice. Je ne compte pas le repasser, parce que ça coute une tune de folie, que j'ai pas enviede faire dépenser ça de mon père, et encore moins de moi. J'ai seulement un bacgénéral, bah avec ça, on fait rien, un bac général, c'est faitpour faire des études ensuite pour faire quelque chose de sa vie. J'ai pas beaucoup d'amis,même si je les trouve tous en or. etc,etc etc ... Je crois en RIEN, et surtout pas au changement, t'aleur un ami m'aappelé, il était tellement pleins d'espoir que j'ai éclaté derire. J'adore, mais j'adore mefoutre de ma gueule, ça m'arrive aussi de me foutre de la gueule desautres. Je suis insortable comme garçon, misérable, nul,dé-gueu-lasse, trés trés radin, mais par contre, extrement lucideet réaliste sur le monde. Je m'en prends plein lagueule tous les jours par ma mère, qui veut que je réussisse, maismoi j'y crois pas une seule seconde. Elle dit que faireéboueur, c'est un manque d'amour pour elle et pour moi-même. Je me souviendrai toutema vie : j'étais en prépa artistique, et un prof m'avait dit : «Onpeut pas croire à ta place.» Jeme prends pour un gros naze, un gros cas social qui n'a pasd'avenir. En résumé, je suis lapersonne la plus négative qu'il y a en ce bas monde et sans avenirde cette malheureuse Terre. Je suis pire qu'hier etmoins pire que demain, tel est mon intime conviction. Et surtout je crois enRIEN.
  20. liloshaft78

    Sans avenir

    Bah par exemple, j'étais avec un homme de pole emploi qui s'occupait un peu de mon cas. Et il m'a demandé "vous cherchez quoi comme job." J'ai d'abord répondu que je voulais travailler en tant que jardinier en entreprise. Puis 15 secondes plus tard, j'ai changé d'avis, j'ai dit agent de sruveillance en musée. A la suite de quoi il m'a dit que le nom proprement dit était agent de sécurité. Et la je me suis marré en pensant qu'a l'intérieur de lui, il devait me prendre pour une grosse merde pour un agent de sécurité avec taille de guèpe de merde. J'ai pensé qu'à l'intérieur de lui, il devait se foutre de ma gueule, c'est comme si je riait à sa place, du coup je me suis foutu de ma gueule. t'as compris ?
  21. liloshaft78

    Sans avenir

    Je n'ai ni espoir, ni motivation, ni volonté, ni aucune confiance en l'avenir.
  22. liloshaft78

    Sans avenir

    Est ce que c'est possible de ne pas vouloir réussir dans la vie ? Parce que j'ai l'impression que c'est mon cas, je veus juste de l'argent pour manger et quitter le domicile familiale.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité