Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'voyeurisme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

3 résultats trouvés

  1. Je viens de publier un nouveau récit sur mon Blog. J'en fais un résumé par "copié/collé" pour le partager ici. Peut-être que parmi les lectrices et les lecteurs se trouvent d'heureux privilégiés qui vivent les mêmes situations. Cette forme de sexualité que Jonathan nomme "Amour courtois". Elle peut apporter un immense plaisir sans les inconvénients et les précautions à observer dans notre monde où la paranoïa galopante vient gâcher bien des joies. Ce n'est pas seulement un témoignage c'est également l'occasion pour les "connaisseurs" et "pratiquants" d'échanger à propos de cette délicieuse activité éminemment ludique. Racontez-nous... Mon complice Hier, dimanche, pour la première fois depuis la fin du mois de juin, j'ai revu Jonathan. Jonathan est évidemment le pseudo que je lui donne ici. Nous avions gardé le contact durant toutes les vacances. Jonathan a 24 ans. Trois ans de plus que moi. Il est en relation avec une belle jeune femme de 33 ans, mariée, professeur. Depuis deux ans. Comme j'ai été heureuse de le revoir à la fac. Nous avons bavardé un peu. Il était entièrement d'accord pour reprendre nos petites séances des dimanches soirs. Je suis arrivée chez lui hier, en fin d'après-midi. Je suis venue à bicyclette. Ma jupette sport, mon T-shirt, mes baskets. Dans mon petit sac à dos des vêtements de change pour affronter la fraîcheur du soir. Pour rentrer il me faut faire trois kilomètres. Il était 18 h30. C'est sa maman qui vient m'ouvrir. Elle est si gentille. Elle s'imagine que nous faisons des cours de rattrapage ensemble. Elle me dit : << Je vous laisse monter, vous connaissez le chemin ! >>. Je toque à la porte de la chambre de Jonathan. Il vient m'ouvrir. Nous nous serrons la main. D'un commun accord c'est le seul contact physique que nous nous octroyons. C'est une sorte de pacte. Jonathan est vêtu de son pantalon de toile claire, une chemisette crème, des mocassins clairs. Il y a l'odeur du thé au jasmin qu'il prépare sur la petite plaque électrique. Je m'installe dans le fauteuil. Il s'installe dans le sien. Sur la petite table basse qui nous sépare, des petits gâteaux. Les tasses contenant le thé fumant. Nous bavardons. Nous évoquons les cours. Je suis toujours un peu timide devant ce beau garçon athlétique et terriblement fin d'esprit. Comme convenu depuis huit mois maintenant, c'est toujours moi qui donne le signal. Le début des festivités. Il me faut tout mon courage. C'est à la fois terriblement intimidant et très excitant. Je n'ose pas. Jonathan m'y encourage en m'avouant à quel point cela lui a manqué durant ces presque trois mois. Son sourire est désarmant. Ses cheveux ont poussés. Super bien coiffés en arrière. Il est hyper sexy. Jonathan me fait le même compliment. Je me lève enfin. Je retire ma culotte. Je la mets parterre. Je pose ma jambe gauche sur l'accoudoir de gauche. Ma jambe droite sur l'accoudoir de droite. Je reste immobile. Mon cœur bat la chamade. C'est comme si c'était la première fois. C'est une sensation indicible. Jonathan, de ce geste lent si caractéristique de sa personnalité pondérée, ouvre sa braguette. Il en extrait doucement son sexe majestueux. J'adore voir ce sexe parfaitement droit, long et mince. Il le tient à sa base, entre le pouce et l'index. Dans ma poitrine je sens les battements de mon cœur. J'ai des frissons qui secouent mon corps. J'essaie de ne pas montrer mon trouble. Je suis couverte de sueur. Ça me picote partout. Mes vêtements collent à ma peau. Je passe ma main gauche pour relever ma jupette plissée. Je pose l'index et le médius de ma main droite sur mon clitoris. Il est hors norme. Mais je n'ai plus de complexe. Je mouille mes doigts avec ma cyprine. Il en coule entre mes fesses. Je me masturbe avec un bonheur indescriptible. C'est aussi bon dans ma tête que sur mon sexe. Jonathan, toujours si maître de lui, se masturbe doucement. Juste avec le pouce et l'index il décalotte légèrement son gland violacé. Il me raconte ses petites coquineries avec sa "cougar". J'adore. Il a un don de narration qui me fait rêver. Heureusement que j'ai fait pipi dans une de mes cachettes avant de venir. Lorsque je jouis, je ne me contrôle pas toujours très bien. Il y a une cuvette en plastique. Jonathan, en garçon prévoyant, prépare toujours cette petite bassine de plastique bleu à côté de mon fauteuil. Ainsi qu'un rouleau de papier Sopalin. Ce garçon est plein d'attentions qui me surprennent toujours. Nous nous observons. Nos apnées sont simultanées ou synchronisées. Nous reprenons nos respirations dans un souffle. Je suis tellement excitée que cette fois j'ai beaucoup de mal à me contrôler. Je me suis déjà offerte une petite exhibition devant un pêcheur aux étangs, cet après-midi. C'est donc dans un état d'excitation assez conséquent que je suis là, devant mon complice de masturbation, à me toucher. Jonathan m'avoue connaître ce soir le meilleur moment de toutes les fois où nous avons fait ça. Cet aveux me comble de bonheur car il en va de même pour moi. Je lui raconte mon exhibition de cet après-midi. Ce pêcheur qui m'a observé. Qui m'a regardé faire pipi dans l'eau de l'étang. Il n'est ni le premier, ni le dernier. Jonathan se propose de m'accompagner un jour. Peut-être… Je connais soudain une montée de plaisir. Tout mon corps frissonne comme si j'avais froid. J'ai juste le temps de saisir la cuvette. Je jouis en criant. Avec un jet qui éclabousse jusque sur la table. Jonathan le sait bien. Je ne me contrôle pas. Mes orgasmes devant lui sont d'une telle puissance. Après, j'en ai même un peu honte. Mais cette honte participe du plaisir. Jonathan prend son flacon habituel, dévisse le bouchon, se lève et éjacule dans le récipient qu'il tient de la main gauche. Je me lève pour venir m'accroupir tout près. J'adore voir le sperme s'écouler le long des parois du flacon. Il me fait sentir. Il n'y a aucune odeur. Il fait un peu pipi. J'admire sa faculté de se contrôler aussi bien. Je me redresse. Je m'essuie soigneusement en jetant les deux feuilles de Sopalin dans la cuvette. Je remets ma culotte. Jonathan, tout rouge, couvert de sueur, me raccompagne. Nous faisons vite. Par l'escalier arrière. Afin que personne ne puisse voir nos visages un peu "défaits" par le plaisir. J'arrive à la maison pour le repas du soir. Il est 19 h45. << Tu as les yeux cernés, mademoiselle ! Il va bien Jonathan ? > me fait maman avec un clin d'œil… Bisou __________________________________________________________________
  2. Bonjour, Je suis de plus en plus atterrée par le comportement de certaines personnes et plus particulièrement par ce voyeurisme morbide, cette recherche du scoop, ce non respect à l'intimité des familles. Quel est l'intérêt de sortir son téléphone pour filmer une scène dramatique ? Se la repasser en boucle le soir pour se rassurer d'aller bien ? Etre le 1er à diffuser une histoire sur les réseaux sociaux ? Ces personnes sont-elles à ce point incapables de se mettre à la place des familles victimes de ce voyeurisme ? Quelle serait leur réaction si à leur tour une foule de gens les entouraient se délectant de leur malheur ? Si vous passiez dans la rue, à l'heure où un drame vient de se produire, quelle serait votre réaction face à cette foule de charognards ? Ca ressemble plus à un coup de gueule qu'à un sujet, mais ça m'énerve, fallait que ça sorte ....
  3. Pourquoi les faits-divers nous fascinent-ils autant ? Vendredi 22 Avril - 21:20 Plus une histoire est macabre, plus l'audience des médias augmente... Les faits-divers nous fascinent. Ils alimentent nos conversations, nous attristent, nous révoltent et parfois même font l’objet d’un mot douteux. Curiosité mal placée ou empathie exacerbée? Alors que le drame de Nantes, au cours duquel quatre membres d’une même famille ont été tués, fait la une des journaux et des sites Internet, la question mérite d’être posée. Voyeurisme et empathie «Cela peut relever du voyeurisme», concède Catherine Granaix, psychologue clinicienne. Le voyeurisme est une attitude qui consiste à regarder l’intimité d’une personne et en à en éprouver une certaine jouissance. «C’est un peu comme les gens qui ralentissent pour regarder les accidents sur la route», ajoute-t-elle. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
×