Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'récit'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

18 résultats trouvés

  1. zelig73

    Anita

    Bonjour, voici un fantasme, scénario que j'aimerais soumettre à la délicieuse Anita, j'aimerais l'avis des personnes présentes ici pour pouvoir l'agrémenter ou voir s'il n'y pas des soucis de script, Anita est très à cheval sur la cohérence des scénarios que je lui propose. Merci de vos retours. "Après des semaines de discussion où la confiance avait progressé au fil des échanges sur un site de rencontres tout pourri, Anita avait enfin accepté de me donner son mail pour pouvoir élaborer davantage les conditions de notre rencontre . Ce mail anonyme devait être notre lien dans la réalisation d'un fantasme que je voulais lui proposer pour tester sa coquinerie et son envie d'aller plus loin dans l'inconnu. Il avait été ainsi convenu entre nous qu'elle se rendrait à une heure précise dans un café du centre de Grenoble, attendant mes consignes, vêtue selon ses goûts pour attirer le regard sans aucune once de vulgarité. Le café était assez peuplé en cette fin d'après midi, mêlant une foule bigarrée de personnes de tous âges. Après quelques minutes, elle reçut un premier mail sur son smartphone. Celui ci lui indiquait de se rendre dans les toilettes du café où un paquet était savamment dissimulée et attendait patiemment sa destinataire. Anita s'y rendit, intriguée par la "surprise". Elle ouvrit ce dernier et y découvrit un livre, un œuf vibrant et une autre consigne écrite cette fois, lui disant "Cet œuf est télécommandé et le livre contient des nouvelles érotiques qui devraient t'émoustiller. Fais en bon usage, je ne serais pas loin et tu ne sauras pas quand j'actionnerais la télécommande". Anita s'amusa de la proposition : se retrouver en public, à lire une nouvelle érotique tout en appréciant les vibrations de l’œuf et ce, au regard de tous... après tout pourquoi pas... Audacieuse et déterminée pour l'aventure, elle disposa l’œuf dans son vagin, déjà légèrement humidifiée par l'excitation du moment. Elle retourna à sa table et se mît lentement à lire l'une des nouvelles... Au fil des pages, elle commençait à ressentir son excitation grandir et les premières vibrations de l’œuf placé dans le bas de son ventre, aux intensités variables, lui procuraient une chaleur et des vagues de plaisir qu'elle se devait de dissimuler. Elle savait que quelqu'un d'inconnu l'observait sans l'observer, jouant avec son plaisir à distance. Elle avait beau jeter parfois des regards dans l'assistance, personne ne semblait porter attention à sa lecture ni à ses tressaillements discrets que son corps lui imposait. La nouvelle lue assez rapidement, elle put se reposer quelques instants et commença a dévisager les personnes réunies dans ce bar. Était-ce cet homme assis distraitement au comptoir? Ou cette tablée où plusieurs hommes riaient assez fort ? Elle reçut alors un second mail sur son smartphone. Cette fois ci, celui ci l'invitait à poursuivre sa lecture en lui indiquant quelles nouvelles lire. Les vibrations reprirent, et l'excitation d'Anita l'obligea plusieurs fois à se trémousser de façon suspecte. Le visage rougi et la tête baissée sur sa lecture, la gentille torture sensuelle la rendait folle de désirs mais le fait de devoir se tenir en public accentuait ses sources de plaisirs. Après ces instants de délices contrariés, un dernier mail arriva sur son smartphone... "Tu peux maintenant retourner aux toilettes, tu as quelques minutes pour soulager toute cette tension que j'espère délicieuse." Anita s’exécuta, se rendit à nouveau aux toilettes mais difficile pour elle de s'exprimer librement dans ces conditions, elle abandonna l'idée de la satisfaction et préféra reprendre ses esprits, amusée et encore excitée de la situation... A son retour, sur la table, elle trouva un bout de papier où était noté l'adresse d'un hôtel à deux pas du café..."
  2. Bonjour tout le monde!Je dois écrire un scénario pour un court métrage mais je manque d'idée pour la principale intrigue ...En gros, le héros se retrouve dans une société sous terre créée par des sociopathes s'étant échappés d'un hopital psychiatrique.Le héros a déjà de nombreux problèmes dans sa vie, comme sa mère perdant mystérieusement la raison, son père arythmique,ses amis qu'il doit quitter,...Mais pour le moment quand il est dans la société, je ne sais pas du tout qu'est ce qu'il serait intéressant qu'il se passe. ..Avez-vous des idées? Sachant que le message que j'aimerais faire passer est que il n'y a pas de société parfaite et que la société parfaite c'est vivre dans la société dans laquelle on se trouve sans vouloir en recréer une autre.Sois on vis dans ce qui nous ait mis à disposition,soit on modifie ce qu'on peut modifier. Bref aurez vous des idées ?
  3. Bonjour tout le monde!Jersey dois écrire un scénario pour un court métrage mais je manque d'idée pour la principale intrigue ...En gros, le héros se retrouve dans une société sous terre créée par des sociopathes s'étant échappés d'un hopital psychiatrique.Le héros a déjà de nombreux problèmes dans sa vie, comme sa mère perdant mystérieusement la raison, son père arythmique,ses amis qu'il doit quitter,...Mais pour le moment quand il est dans la société, je ne sais pas du tout qu'est ce qu'il serait intéressant qu'il se passe. ..Avez-vous des idées? Sachant que le message que j'aimerais faire passer est que il n'y a pas de société parfaite et que la société parfaite c'est vivre dans la société dans laquelle on se trouve sans vouloir en recréer une autre.Sois on vis dans ce qui nous ait mis à disposition,soit on modifie ce qu'on peut modifier. Bref aurez vous des idées ?
  4. Franceinfo a recueilli le témoignage d'une mère de famille dont la fille adolescente a été embrigadée par des proxénètes via les réseaux sociaux. Le cauchemar a commencé en 2016. Hawa (le prénom a été changé) est alors une jeune fille âgée de 15 ans, adepte de mode et élève en seconde. Source et suite de l'article
  5. Coucou La suite contrastera énormément avec ce mignon petit smiley J'ai essayé d'écrire un récit... d'horreur : Quand la réalité s'effondre... Ce chapitre se lit indépendamment des précédents Fred
  6. Salut à tous et à toutes ! Parfois dans la vie on se pose de grandes questions et d'autrefois non ; aujourd'hui j'aimerai avoir votre avis sur cette question : comment retranscrire dans un texte le fait que les personnages ne parlent pas tous la même langues ? Imaginons trois personnages provenant d'horizons très différents : deux parlent la même langue et on un échange crucial pour le récit, mais le narrateur se focalise sur la non compréhension de la discussion par le troisième larron. Doit-on retranscrire les paroles des deux autres dans leur langue (au risque d'embrouiller le lecteur) ou ne doit-on rien montrer de cette discussion et juste dire : machin pigeait que dalle ? Je suis un peu perplexe.
  7. Six mois en plongée dans l'univers de la précarité Mercredi 17 Février - 11:10 © epa | Florence Aubenas. LIVRE | Journaliste exemplaire, Florence Aubenas s'est coulée dans la peau d'une femme de ménage en quête d'emploi. Récit édifiant au sein de la nouvelle classe laborieuse. Par Jean-Noël Cuenod Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  8. Tu vois tout ! mais de ce que tu vois que sais-tu ? Tu sais tout ! mais de ce que tu sais que vois-tu ? Tu sais qui tu et de ta vue , de ce que tu sais !!!! Car en toi tu crois, dit moi qui crois tu être ? pourquoi et-tu ? ou va-tu ? pour quel statut ? que sais tu ? pour ne croire que en ce que tu crois , ce que tu sais , ce que tu a cru , d ou sais tu tout sa ? Pour être si têtu , pense-tu ? Qu un regard omniscient te suis pour ainsi donné suite a tes vertu . ne veux tu pas être aussi simple et frai comme une laitue ? Non pense-tu ! Tu te sentirai trop dévêtu d une vie a crée que tu veux accru , dans tout sa ressent tu un ressenti d amour de joie de gentillesse de sagesse ? Un conseille ne crois plus ressent l effet a fond des bonne chose de la vie sa suffi pour que tu sache que tu sais désormais réellement tout et tu a tout vue !!!!!!!!!
  9. clemnrock

    mon histoire

    Salut pendant les vacances quand je s'avais pas quoi faire j'ai écrit ça. C'est un premier jet et je voudrais avoir l'avis de personnes exterieurs. Désolé s'il reste quelques fautes. Merci d'avance pour vos commentaires.Je vais vous raconter toute mon histoire jusqu'à aujourd'hui car je veux faire passer un message très important : les supers pouvoirs ne font pas les supers héros ! Oui je sais vous pensez que je suis fou et que ça l'oncle de spider man l'a déjà dit mais je ne veux pas dire la même chose. Croyez moi dans les livres on ne vous dit pas tout et lorsque ça vous tombe dessus il n'y a pas de mode d'emploi. La naissance d'un méchant Tout a commencé ce fameux jour. Il faisait beau les oiseaux chantaient et tout le tralala et moi je partais bosser comme tous les jours. Je bosse dans un fast food où je doit faire cuire les frites et servir les gens avec un grand sourire pour qu'ils reviennent même si ça me fait chier. Donc je disais je partais bosser et d'un coup j’entends quelqu'un parler je me retourne mais je ne vois personne, je me dis que je deviens fou mais pourtant j'étais persuadé d'avoir entendu « lui il est tombé du lit ce matin » et je savais qu'il parlait de moi. Je continu ma route et encore une fois j'entends « merde alors je vais encore être en retard et je peux pas courir plus vite avec ces talons aiguille » et j’aperçois en même temps une femme qui marche vite et qui a l'air pressé, je me dis alors que j'ai rêvé, que mon cerveau me joue des tours. Enfin j'arrive au resto (avec 10 minutes de retard comme d'habitude), et je commence à bosser. L'heure de ma fin de journée approche et comme tous les jours je me prépare à partir 15 minutes plus tôt sachant que mon patron ne se déplace jamais en cuisine. D'un coup j'entends une voix qui ressemble à celle du boss. Je remet mon tablier pour faire semblant de bosser et tous les autres me demandent : « pourquoi tu te remets au boulot c'est pas ton genre de bosser jusqu'à la fin ». Je leur répond que je viens juste d'entendre la voix du boss et que je préfère attendre 15 minutes au lieu de me faire engueuler. Ils me prennent tous pour un fou et continuent à ranger leurs affaires. D'un coup la porte s'ouvre accompagné d'un grand « bonjour tout le monde ». Sur ces mots tous mes collègues se retournent vers moi bouche bée. C'est à ce moment que j'ai compris : je peux lire dans les pensées des gens. Je m'imaginant déjà acclamé de tous en tenue de super héros, je n'entend même plus mon patron qui me demande comment je vais et si je me plais ici. Au bout de quelques instants je me sors la tête des étoiles et tout en faisant un petit saut en arrière, surpris par la proximité du boss, je lui réponds « oui je me plais beaucoup ici » d'un coup une pensée m'est venue : et si lui aussi pouvait lire dans les pensées, dans ce cas il aurait tout de suite compris que je venais de lui mentir. Puis me tendant une enveloppe il pense « en plus de se foutre de moi, il me prend pour un con tous les jours en partant plus tôt, je fais bien de le virer. » Sachant ce qui se trouve dans la lettre, je prends mes affaires et dis au revoir à tout le monde et en passant la porte je capte une dernière pensée de mon nouvel ancien patron et je commence à dire « dépêchez vous ou vous allez être en retard pour rejoindre votre pute de l'après midi au motel » ce qui m'amusait le plus c'était de voir le regard qu'il m'a lancé sachant que sa femme était dans la pièce avec nous. C'est d'ailleurs ce regard qui l'a trahi. Un fois ma vengeance faite, je suis parti avec un petit sourire car même si j'avais été viré je venais de ruiner la vie de couple d'un gros con et je n'avais plus à venir tous les jours dans ce fast food miteux. Je suis donc rentré chez moi et je me suis concentré sur ce nouveau pouvoir. Je me demandais bien ce que pouvaient penser les voisins. Rien de tel pour s'exercer. C'est en entendant ma voisine du dessus qui pensait à retrouver son agresseur que j'ai compris en quoi me serais utile ce pouvoir. Le problème c'est que je suis assez flemmard et pour arrêter les méchants il faut savoir se battre et je suis nul en sport. Mais il y a toujours un solution de facilité (et c'est toujours celle pour laquelle j'opte) à savoir prendre une arme. J'ai donc commencé des recherche sur internet pour trouver une arme simple d'utilisation et pas trop cher (ben oui maintenant que j'ai plus de job je dois économiser). Il fallait aussi que je trouve un costume pour agir sans me faire prendre ni par les flics (si jamais je dois tirer) ni par les malfaiteurs. Après quelques semaines de recherche j'ai enfin trouvé mon bonheur. Pour l'arme j'ai pris le moins cher, je ne me souviens même plus du nom, et pour le costume, je me suis acheté un t-shirt avec écris SP ( pour super penseur, il faut bien trouver un nom aussi ridicule soit il) et un leggings de la même couleur que mon t shirt (comme dit ma mère, il faut assortir les couleurs). Bon je veux bien avouer que je suis un peu ridicule mais de toute façon personne ne peut me reconnaître vu que j'ai commandé l'outil indispensable du super héros : le masque ! Avec tout ça j’étais prés pour ma première mission. Je commençais donc à arpenter les rues à la recherche d'une personne avec de mauvaises pensées. Après une heure de marche, je n'avais rien trouvé mais j'avais très chaud car on n'y pense pas mais comme tous les super héros j'ai mis mon costume sous mes habits mais ça tient chaud. Je décidai donc de rentrer pour prendre une bonne douche froide quand tout à coup dans une ruelle sombre je vis un homme louche. Je me concentrai pour lire dans ces pensées, il voulais attaquer quelqu'un. Je suis donc parti dans une ruelle voisine pour me changer mais j'avais à peine retiré une chaussure que l'homme était derrière moi : j'étais devenu sa cible. J'ai donc renfilé ma chaussure et j'ai essayé d'attraper mon arme. A cet instant l'homme sorti un couteau et s'approcha de moi lentement. Lorsqu'il arriva a environ 1 mètre de moi je réussi enfin à sortir mon arme. L'homme pris de panique s'en alla. J'ai donc pensé ce jour là que mon arme me suffirai toujours pour arrêter les bandits et pour sauver la veuve et l'orphelin. Dès le lendemain je me suis remis au travail, j'ai passé toute la journée à chercher un hors la loi sans succès. Pendant une semaine il ne s'est rien passé. Las de chercher et surtout de ne rien pouvoir acheter à manger j'ai décidé de faire un autre style de recherche : la recherche d'un job. Un mois plus tard j'ai enfin trouvé un job dans un magasin. Je devais m'y rendre l'après midi pour un entretien d'embauche. En me préparant j'ai retrouvé mon costume de « super penseur ». Nostalgique de cette semaine où je me sentais supérieur je l'enfilai. En me regardant dans la glace, je vis mon réveille qui indiquait 14h45. J'avais rendez-vous à 15h et je n'était toujours pas prés. Au lieu de retirer mon costume je m'habillai directement par dessus. Après avoir couru pendant 10 minutes j'arrivai finalement à l'heure (enfin presque, il était 15h05). Mais en entrant j'entendis une pensée : quelqu'un projetait de dévaliser le magasin. A ce moment je me suis dit que mon magnifique costume ne servait à rien car maintenant que j'étais au courant de ce qu'il allait faire pour me changer la seule option était les toilettes et dans ce cas tout le monde m'aurais démasqué. Je suis donc resté comme ça. Puis l'homme passa à l'attaque, en visant le patron il demanda à tous les clients de se coucher et de ne rien tenter. Mais pour moi c'était l'occasion rêvée, j'étais armé et si j'arrivais à vider le pistolet de cet homme dans le vide je pourrais l'atteindre. J'ai donc décidé de me levé en faisant attention de ne pas être entouré de trop prés par des gens pour pouvoir vite me cacher derrière quelque chose. Je sortis mon arme et la braquai sur lui. Il braqua à son tour son arme sur moi en me disant « Lâche ça car contrairement à toi moi je vais te tuer si tu reste comme ça ». Tous les clients me regardaient avec un air noir comme si j'allais tous les faire tuer. Mais sur de moi je restai immobile. D'un coup je vis son doigt qui allait presser la détente et je me jetai entre les rayons pour éviter la balle. Tout calme il s'avança vers le rayon où j'avais plonger puis sans même regarder tira une 2ème fois. Heureusement pour moi je n'y étais pas j'avais juste eu le temps de ramper jusqu'au frigos. Cette course poursuite au ralenti continua pendant quelques minutes. Puis un grand silence. Son pistolet était vide. Je me suis donc levé et je me suis approché de lui. Mais quand j'ai voulu attraper mon arme elle n'était pas à sa place. Le bandit dit «Bon ben je crois que tu vas devoir te battre contre moi avec tes poings. Approche que je te foute la raclé dont tu as besoin pour arrêter de te prendre pour un héros dans ce genre de situation. » Sur ces mots il me donna un gros coup de poings en pleine tête qui me mit par terre. En me roulant sur le coté pour me relevé je vis mon arme je me jetai dessus pour l'avoir mais un coup parti, j'avais oublié de mettre la sécurité, malheureusement un client fut blessé par cette balle perdu. Je me relevai l'air de rien, les gens me regardaient de moins en moins bien. Je décidai de le viser et lui se mit à marcher vers le coté et quand je fis feu l'homme était devant les clients et aucun de mes tirs ne toucha le bandit. En revanche, je compris que j'avais touché plusieurs personnes grâce à leurs cris. Toujours sans les regarder, pour ne pas me sentir coupable je braquai mon arme sur le hors la loi qui venait de voir que j’étais largement capable de tirer sur lui. Il décida donc de se rendre pour ne pas finir blessé ou même mort et de toute façon il avait aussi compris que le plus grand coupable de la journée c'était moi car contrairement à lui j'avais blessé 4 personnes. Bien entendu moi j'étais toujours persuadé que mon acte était héroique. En attendant la police, j'entendais tous les commentaires des personnes blessées, et tout le monde était contre moi, mais je pensais leur avoir sauvé la vie alors je ne comprenais pas pourquoi ils me méprisaient autant et je me rassurais en pensant à bat-man et bien d'autres qui au début ne sont pas appréciés du grand public. Lorsque la police arriva, le premier à entrer demanda où était le malfaiteur. Ce n'est que lorsque j'ai vu tous les bras tourné vers moi et non pas vers l'homme qui avait décidé de dévaliser ce magasin que j'ai vu réellement ce que je venais de faire. Les policiers m'ont arrêté et je commençais à me dire que j'avais été nul de faire ça. Au bout de mes 2 premières années en prison, le braqueur renouvela son action passé dans le même magasin et cette fois personne ne s'y était opposé et pourtant il a quand même tué tous les clients. A ce moment là les gens que j'avais blessé 2 ans plutôt n'ont rien dit alors qu'ils auraient pu faire quelque chose pour que je sois libéré mais ils ont préféré rester aveugle et se dire que tout était de ma faute. Du coup j'ai du finir ma peine de 5 ans de prison. Voilà pourquoi je vous dit que les supers pouvoirs c'est nul. On peut toujours sortir des phrases pompeuses comme « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » mais ça change rien, ces responsabilités sont trop grande pour n'importe quel homme qui désir faire le bien autour de lui et qui lorsque ça tourne mal se sentira coupable et se rendra malade pendant des années sans personne pour l'aider. En revanche lorsqu'on veut juste profiter de la vie, avoir beaucoup d'argent et se venger des gens qui nous ont pourri la vie dans ce cas c'est très utile croyez-moi. Aujourd'hui je suis millionnaire, j'ai des maisons un peu partout dans le monde et je contrôle la plus part des organisations illicites de plusieurs pays. Et mon pouvoir de télépathie m'est très utile dans le sens où je peux savoir si quelqu'un me double juste en restant dans la même pièce que lui pendant quelques secondes. Pour la vengeance j'ai commencé par envoyer en prison l'homme qui avait braqué le magasin en le faisant travailler pour moi. Je n'ai pas récolté l'argent qu'il a volé pour ne pas me faire repérer et lui à essayer de convaincre les flics que c'était moi son chef mais cette fois on ne l'a pas cru vu qu'il m'avait déjà envoyé en prison pour un crime que je n'avais pas (entièrement) commis. Ensuite pour les autres j'ai pensé leur faire un petit cadeau en leur envoyant l'argent du magasin pour qu'ils soient eux aussi accusé à tort. Résultat maintenant que je n'essaye plus de faire le bien je suis heureux, j'ai les femmes, l'argent et tout ce dont j'ai besoin. Ah ! et j'allais oublié, vous vous rappelé le patron du fast food où je travaillais avant ? Sa femme a demandé le divorce mais il continuait à se taper des putes alors comme je contrôle aussi le réseau je leur ai interdit de l'avoir comme client et comme les seules personnes à vouloir de lui sont des putes (il n'a qu'un gros porte-feuille comme avantage) il est seul et ce pour longtemps, c'est ma petite vengeance personnelle. Voilà je vous ai tout dit maintenant si un jour vous possédez un pouvoir génial réfléchissez-y à deux fois avant de vouloir sauver le monde ça vaut mieux. Voila j'espere que ce n'est pas trop mal écrit et que vous me donnerez votre avis.
  10. Bonjour, Toujours sur mon pti site de cuisine (qui n'est plus très approprié, je le reconnais), je teste un autre type d'écriture : le récit fictif d'horreur ! Bon, je débute... c'est pas top top... mais j'espère que ça vous divertira un peu quand même ^^ http://www.cuisine.demachambre.com/article-40.html N'hésitez pas à critiquer Fred
  11. Une hypersensibilité rare Mardi 06 Avril - 12:03 Image © DR Encore peu connue par ici, Joyce Maynard est appréciée outre-Atlantique pour ses romans et ses recettes de cuisine, publiées en livre ou sur DVD! Ex-protégée de J. D. Salinger, Joyce Maynard s'illustre avec un beau récit initiatique. Par Jean-Philippe Bernard Suite de l'article... Source: lematin.ch
  12. Récit d'un branleur 2004 Samuel Benchetrit (1973) a plusieurs cordes à son arc : il est écrivain, acteur, scénariste, réalisateur et metteur en scène. "Récit d'un branleur" est son premier roman, édité en 2000. Auteur: Samuel Benchetrit Editeur: Pocket Genre: roman Nombre de Pages: 174 p. Synopsis [/TAB]Roman Stern a un vrai problème : les dingues et les dépressifs du globe semblent l'avoir choisi comme confident exclusif. Au comptoir d'un café, dans la rue ou sous un Abribus... A chaque fois, le jeune homme devient la cible privilégiée de tous ceux qui ont besoin de se plaindre. Et Roman ne s'emporte jamais. Il a toujours été comme ça. Plutôt spectateur qu'acteur, docile, adepte des salles obscures et du repli sur soi. Jusqu'au jour où son alcoolique de tante lui lègue un caniche blanc accompagné d'un joli pactole ! Un coup du sort vite transformé en coup fumant : en créant La société des plaintes, Roman devient écouteur professionnel sans perdre de vue l'essentiel : dans la vie, on ne fait que passer et l'onglet à l'échalote se déguste bien chaud... (4ème de couverture) Notre Avis En dehors du titre volontairement provocateur qui interpelle, l'intérêt de ce court roman réside -peut-être ! - dans l'originalité de l'histoire car il faut bien avouer que le style de l'écrivain est loin d'être exceptionnel... Notre Note : /5 [TAB]
  13. Suite à un exposé en ECJS sur les sectes, nous vous demandons votre témoignage. Avez vous déjà fait partie d'une secte ? Si oui ou si vous avez faillit, pouvez vous nous faire un récit de votre expérience ? Si vous aimeriez faire partie d'une secte, expliquez nous pourquoi. Votre avis nous interesse et il est important. Merci.
  14. KimiKamasu

    un récit

    pouvez vous me dire se que vous en pensez.j'ai 14 ans.merci récit Ecoutez un récit, Devenir une jeune fille, farouche et attachante,intelligente. Mais dans la vie, Le plus compliqué je pense c'est de faire confiance.De se battre pour être heureuse. Lire un récit peut changer,changer toute une vie....... Un récit peut nous donner, de la force,du courage et de l'espoir, Le plus compliqué est d'avoir confiance Car a chaque personne,chaque confiance accorder, peut nous rendre malheureuse car elle peut nous trahir , a tout moment. Elle peut nous blesser parce que nous l'aimons. On l'aime de tout notre coeur.Un récit qu'y nous fait encore plus espéré. Dans un récit, Il y a des histoire magnifique. On compare notre vie au comte. Un récit,une cendrillon, une belle au bois dormant, a blanche neige. Un récit devient une vie, la belle au boit dormant devient une fille, Dans le coma alcoolique. Un chaperons rouge devient une petite fille, et le loup un pédophile. La belle et le clochard devient une femme au chevet, de son mari atteint d'une grave maladie. Et blanche neige.......une fille morte assassinée. Chaque vie à un récit, une histoire, a raconter. Chaque personne cache des secrets bien cachée. Elle cache son récit derrière un autre , car elle ne veut pas être différente. Moi,ma vie est un comte. Elle a ses bats,ses hauts,ses secrets. C'est mon histoire,mon récit.......... pour les personnes autour de moi, qui n'ose pas dire se qu'il pense.
  15. Bonjour! J'aimerais vous demander conseil. Je suis à la recherches de livres portant sur les troubles cardiovasculaires, j'aimerais qu'il s'agisse de romans, de nouvelles, ou encore de témoignages. En fait, il faudrait que ces bouquins restent dans le cadre de la littérature et non d'ouvrage scientifique à proprement parlé. Je vous remercie de votre aide! (:
  16. Bonjour , Voici un récit étonnant, tels que les missionnaires en Afrique en rapportaient parfois du temps des colonies. Cela eut lieu aux alentours de 1925. Mba Eyana, un Fang du Gabon, fit au missionnaire Charles Cadier une confidence. Un sorcier Akélé, sollicité par un proche d'un malade victime de maléfices, avait la mission d'en retrouver l'auteur en plus de sauver le malheureux ensorcelé. En songe, il se porta chez deux suspects, appelant à la rescousse les esprits des Akélés, qui se rendirent au village Fang d'Akoghengol. Par des signes invisibles et des rêves, les habitants de ce village furent cependant avertis de cette invasion, et s'empressèrent de convoquer les esprits de leur propre tribu. S'ensuivit une meurtrière bataille nocturne, où deux Akélés périrent, et d'où plusieurs autres ressortirent blessés par les javelots des esprits Fangs. Des blessures comparables aux stigmates des mystiques chrétiens, éventuellement observables. Hallucinations ? Pas pour les Fangs, qui considérèrent que la bataille avait réellement eut lieu, mais sur un autre plan : le plan ngwèl. Certes, le sorcier au départ s'était rendu en songe voir la victime et les coupables, mais il s'y était rendu et avait vu pour de vrai tout cela sur cet autre plan, cet état psychique. Ainsi, la victime peut se sentir réellement menacée par des esprits qui peuvent l'emprisonner dans un filet ngwèl -invisible mais présent-, lui infliger des blessures qui ne seront pas forcément visibles mais qu'elle ressentira aussi fort que si elle avait été agressée avec de vrais armes, et non pas des armes invisibles ou ngwèl. Lorsqu'un sorcier se rend sur le plan ngwèl, il ne voit pas que des esprits, mais peut également voir des réalités vérifiables. Voici à ce sujet un autre récit troublant du père Trilles : Un sorcier était venu l'avertir qu'il allait devoir s'absenter bientôt pour rejoindre ses collègues à une réunion en plan ngwèl, devant avoir lieu dans un endroit à quatre jours de marche. Le père Trilles, pour tester la véracité de ses dires, lui demanda de passer par un village voisin afin d'y faire une commission de sa part auprès d'un catéchiste, un certain Esab Ava, afin qu'il lui rapporte d'urgence une boîte de poudre et un paquet de cartouches qu'il avait oubliés chez lui. Son village se trouvait à trois jours de marche. Le sorcier accepta. Il s'enduisit le corps d'une substance dont il avait le secret, tomba dans un état de léthargie et, au réveil, après avoir décrit la réunion des sorciers, assura au père Trilles qu'il avait bien fait la commission. Trois jours passèrent, avant que ce dernier ne voit effectivement arriver Esab Ava avec les objets réclamés. Interrogé afin de savoir par quel moyen il avait été averti, il expliqua que, la nuit, il avait entendu une voix le priant de rapporter le plus vite au père Trilles sa boîte de poudre et son paquet de cartouches. (D'après le livre de Bertrand Méheust "100 mots pour comprendre la voyance", éditions Les Empêcheurs de tourner en rond).
  17. Bonjour internautes de ForumFr Oui, c'est encore moi Cette fois c'est pour la troisième partie de mon récit fictif narrant l'apparition d'un phénomène inexpliqué... Synopsis de ce récit : Frannie, une jeune femme témoin d'un changement spectaculaire survenu au cours de la nuit, se retrouve embarquée dans un combat face à la Santé Publique et au monde médical / scientifique... Noob en cuisine : La fin des certitudes Vous me direz... quel rapport avec la cuisine ? aucun... strictement aucun... A vrai dire, ce site de cuisine m'a permis de découvrir que j'aimais écrire... après on ne s'improvise pas rédacteur agréable à lire du jour au lendemain... Je n'ai pas le talent de nombreuses personnes dans ce domaine. Mais j'aime ça, ça me fait plaisir donc... j'écris, tout bêtement Parfois un récit lié à la cuisine me tente, à d'autres moments ce sera une pure fiction... comme c'est le cas en ce moment Ce n'est pas très cohérent tout ça, je vous l'accorde... mais bon, c'est un peu moi finalement Bonne journée Fred
  18. Bonjour, Voici le récit romancé de la meilleure bataille que mes Space Marines aient jamais remportée :). C'est un peu long (équivalent à 3 pages Words en Times New Roman taille 12) donc je préfère vous prévenir de suite. à votre lecture La bataille de Tarsonis Le frère Capitaine Sicarius n'aimait pas cette ville, trop sombre, trop de recoins dérobés. Même en plein jour, les immenses immeubles et cathédrales en ruines jetaient des ombres menaçantes dans les rues, créant beaucoup de zones obscures d'où pouvaient surgir des hormogaunts. Un seul exemplaire de cet alien n'était pas à la hauteur face à un Space-marine. Y compris dans un corps-à-corps, le Space marine avait l'avantage. Seulement, ils se déplaçaient toujours en hordes et devenaient rapidement un problème capable de submerger une position sous le simple nombre. Sicarius regarda alors en direction d'un haut bâtiments rectangulaire, siège d'une administration maintenant disparue. Le Capitaine avait donné l'ordre d'y déployer une équipe de snipers, les scouts Alpha, commandé par le sergent scout Telion, réputés pour leurs capacités de tirs de haute précision. Ils prendraient pour cible les grosses créatures adverses : le commandement ennemi. Sans elles, la bataille serait vite gagnée. Sicaruis repensa alors au moment où on lui avait confié cette lourde tâche. Sicarius repensa alors à ce qui l'avait amené dans cette ville désolée. « Bienvenue à ce briefing sur la situation actuelle de Tarsonis, Capitaine Sicarius. Nous n'attendions plus que vous. » Ainsi commença la réunion pour la défense de Tarsonis, troisième planète du système Légion, distant de 4700 parsec de Sainte Terra, berceau de l'humanité. L'homme qui venait d’accueillir Sicarius n'était rien de moins que le Maître de Chapitre Marneus Calgar, des Ultramarines. Il représentait la plus haute autorité du chapitre, avait vécu maintes batailles sur des planètes aussi éloignées les unes que les autres,. Il avait combattu tous les ennemis existants de l'Empereur, aussi bien les xénos Orks que les hérétiques Spaces-marines du chaos. Il présidait en ce moment le briefing de la « Campagne pour Tarsonis ». Cette campagne pour laquelle était mobilisé Sicarius n'était que la réponse à l'invasion xénos de la planète. Ces Xénos étaient les dernières choses que vous auriez aimé voir envahir votre monde : les Tyrannides. Ce ne sont que des bêtes commandées par ce que l'on nomme l'Esprit de la Ruche. Uniquement les plus grosses créatures sont reliés à cet esprit et sont donc les seules à faire preuve d'intelligence et d'initiative pendant les combats. Le reste des troupes Tyrannides suit les ordres télépathiques de ces dernières et se retrouvent soumises à un instinct primitif lorsque ce lien se brise. L'invasion avait malheureusement eu lieu de façon si soudaine qu'aucune défense efficace, aucun plan d'attaque n'avaient pu être mis en place avant que la moitié de la planète ne soit tombée entre leurs griffes. La première et deuxième Compagnie des Ultramarines avaient été dépêchées sur place et tentaient de mettre enfin en place une riposte efficace. « Capitaine Sicarius, cette ville représente, comme vous le voyez sur cette carte, un intérêt stratégique important, bloquant les accès à cette région et cette zone-ci. » fit le Maître de Chapitre en pointant du doigt plusieurs endroits sur une carte étalée au milieu des membres de l'état major. « Si vous m'envoyez là-bas, je suppose que je dois reprendre la ville aux griffes des xénos ainsi que la sécuriser. » devina le frère Capitaine Sicarius. « En effet, je vous estime capable de reconquérir la ville avec un minimum de pertes. Vous devrez vous assurer que toute la ville revienne à l'Empereur » répondit Marneus. « Pour l'Empereur ! » « Frère Capitaine ! Frère Capitaine ! » Un officier vint à la rencontre de Sicarius : « On m'a chargé de vous montrer les ressources dont vous pouvez disposer. ». Ils se dirigèrent ensemble vers un entrepôt. Arrivés à la salle de contrôle, Sicarius, d'instinct, s’installa devant l'écran d'ordinateur, fouillant les bases de données. « Vous avez ici les ressources en homme et ici les équipements disponibles. » précisa inutilement l'officier. Sicarius connaissait tout cela et réfléchissait déjà à une stratégie pour reprendre la ville. Un combat urbain, contre un ennemi supérieur au corps-à-corps, avec des effectifs au moins dix fois supérieurs, cette mission s'annonçait ardue. Heureusement, Sicarius n'était pas sans expérience et faisait parti des peu nombreux survivants d'autres guerres Tyranniques. C'est dans cet esprit qu'il prit contact avec le Chapelain Cassius, le plus grand vétéran des Guerres Tyranniques connaissant nombre de points faibles de cette race extraterrestre. Cassius se libéra de ses devoirs pour remplir cette mission vitale. Le commandant choisit d'équiper ses hommes de lance-flammes, chose suffisamment inhabituelle chez ce guerrier. Il ne négligea cependant pas la puissance de ces engins pour nettoyer une position retranchée ennemie et prit donc le parti d'en avoir sous la main. Ainsi l 'escouade Alpha 2 et 3, fortes de cinq Space marines chacunes, se retrouvèrent équipés d'un lance-flamme par escouade. Le point fort de son armée résidait dans l'escouade de Terminators d'assaut, des Space-marines surarmés et surprotégés qui seraient capables de tuer une créature monstrueuse en un rien de temps et ce même dans un corps à corps. Le Capitaine décida de laisser le commandement de cette escouade au Chapelain Cassius. Sicarius prit le temps d'analyser le terrain et vit que des Land-speeders, des engins lévitants, rapides et bien armés, seraient intéressant de par leurs mobilités et leurs cadences de tirs. Il demanda donc deux de ces machines. Le land-Speeder Tacitus et le land-Speeder Reedmer se retrouvèrent donc associés à cette bataille. Il se sentait prêt, pour autant qu'on puisse l'être avant une bataille avec les Tyrannides, êtres aussi imprévisibles que puissants. Le premier mouvement fût d'avancer dans les ruines de la ville, sécurisant des positions et tirant sur les tyrannides suffisamment stupides pour être à découvert. Pourtant, alors même que nombre de créatures moururent sous les premières rafales, Sicarius savait que l’ennemi ne faisait que sacrifier ses troupes dans le seul but d'évaluer les forces en présence. Absolument rien n'était joué. Plus tard à peine pourtant, Sicarius bénit son initiative à propos des lance-flammes. Une de ses escouades équipées de cette arme réussit à surprendre un important groupe de termagaunt. Ce n'étaient que de simples troufions adverses, mais l'escouade entreprit de nettoyer leurs refuges à l'aide des flammes, évitant ainsi une prise de flanc qui aurait pu être fatale à Sicarius. De son côté, le reste de son armée progressait tranquillement, pour l'instant sans être inquiétée. « Catitaine, nous recherchons activement le commandement ennemis. Mais nous n'avons que des hormaugaunt en ligne de mire. » Signala le sergent Tellion, dans le vox-com de Sicarius. « Faites feu sur tout ce qui bougent, gardez un œil aux alentours, je veux être mis au courant de tout mouvement de troupes dans ce secteur. Si vous repérez enfin le commandement adverse, prenez-les pour cible prioritaire de rang A+ » « Bien Capitaine » Avant même que le sergent Tellion ne coupe la communication, Sicarius entendis les détonations discrètes mais typiques des fusils de sniper. « Alpha 2 au rapport, nous progressons parmis les ruines, aucun mort ni blessé dans l'escouade. 24 créatures adverses tuées, faible importance stratégi....» Les tyrannides agirent soudainement. Alors qu'une de leur escouade de commandement, composée d'un Prince tyrannide et de sa garde, entreprit de mettre l'escoude Alpha 2 en pièce, Sicarius aperçus de furtifs mouvement au alentours du bâtiment administratif et compris instantanément que le bâtiment était la cible des Genestealers, de redoutable troupes d’infiltration Tyrannides, terrifiants au corps-à-corps. Sicarius contacta l'escouade : « Votre position a été découverte par l'ennemis, préparer vous au combat ». « Bien reçu, frère Capi...argh ». Le scout ne finit pas sa phrase, de longues griffes dépassant de son torse. « Sergent Tellion, tenez votre position, j'envoie le Chapelain Cassius vous venir en aide » « Bien reçu.... Présence d'un Genestealer Alpha confirmé..... Tenez la position mes frères ! Tuez ces xenos jusqu'au dernier,.. » Sicarius redoutait cela et espérait que les snipers tiendraient suffisamment longtemps pour que le reste de son armée ne soit plus inquiété de cette prise à revers et obtienne le temps nécessaire pour manœuvrer face à cette nouvelle menace. « Je crains de ne pas pouvoir venir en aide au Sergent Tellion avant un moment Frère Capitaine. » indiqua le Chapelain Cassius. En effet, au sortir d'une ruine, les Terminators rencontrèrent le Vieux Borgne. Cette énorme créature a été vue sur de nombreux champs de bataille et sa réputation de guerrier invincible se régénérant à une vitesse surréaliste même pour un tyrannide n'était plus à faire. Le Chapelain ordonna immédiatement de tenir la position et de laisser l'initiative à la bête. « Alpha 3 au rapport, aucune perte enregistré, 54 créatures tués dont 2 Lictors. » « Continuez vers ce bâtiments, et nettoyer le, il faut que... » « Alpha 3 au rapport, une horde d'hormaugaunt fonce sur n... » Finalement, au plus fort de la bataille, l'escouade Space-marine centrale subit l'assaut inattendu d'une horde d'hormaugaunt. Sicarius voyait son escouade perdue, la victoire même paraissait s'éloigner aussi vite qu'un Space-Marine dans le ventre d'une de ces horribles créatures mais... Alors que les space-marines subissaient de lourdes pertes, le cours de la bataille s'inversa. « Escadron land-Speeder au rapport, aucun dégât relevé, cibles détruites : 230 dont plusieurs grosses créatures d'importance stratégique moyenne et 2 carnifex, d'importance stratégique élevée » Les Land-Speeder que les tyrannides n'avaient pas réussi à détruire malgré de nombreux tirs de bio-armes dans leurs directions, arrosaient inexorablement l'infanterie adverse, abattant de nombreuses créatures. « Sergent Tellion au rapport... Nous nous en somme sortis Frère Capitaine.... nous avons vaincus les genestealers... » « Pertes enregistrées ? » « Deux frères scouts ont péris » « Je veillerais à ce que votre escouade reçoivent toute la gloire qu'elle mérite pour cet exploit » Au grand étonnement de Sicarius, les snipers, non contents de tenir leurs positions face à de féroces créatures, finirent même par les occire au prix de seulement deux des leurs. Sicarius se promit de récompenser les survivants pour cette prouesse qui sera contée pendant plusieurs décennies. « Viens, immonde créature, viens recevoir ton juste châtiment, la justice Divine de l'Empereur » parla ainsi Cassius, alors qu'il entonnait des cantiques sacrés. Cassius regarda le Vieux Borgne charger, traînant sa lourde masse de plus en plus rapidement, paraissant inarrêtable, tel une montagne de muscles entourés de la plus solide des carapaces. Les Terminators, en tant que meilleurs guerriers Space-marines tinrent leurs positions sans un seul mouvement de recul, encouragés par les psaumes clamés par Cassius. Le choc fut terrible, de nombreux murs des ruines alentours encore debout chutèrent dans un fracas épouvantable alors que la bête s'écrasa sur la ligne immobile des Terminators. Mais charger une escouade à couvert comme les Terminators se fait toujours au détriment de l'assaillant et le Vieux Borgne ne fit pas exception lorsque les armes des Terminators le lacérèrent de parts en parts, tandis que Cassius lui délivra le coup de grâce, envoyant la tête de cette bête de cauchemars haut dans le ciel, rendant les capacités régénératrices du Vieux Borgne totalement inutiles. « Escouade Alpha 3 au rapport, loué soit l'Empereur, Lui seul est grand » Pourtant, la plus grosse surprise eu lieu lors de l'énorme assaut hormaugaunt : les cinq pauvres Space-marines recommandèrent leurs âmes à l'Empereur et se sachant perdu, se battirent comme des diables. C'est à ce moment que l'Empereur eu visiblement entendu leur prière : les marines survécurent au premier assaut des bêtes ! Pas un ne tomba ! Pendant un cour instant, la poussière retombant doucement après ce premier assaut, chaque camps fût surpris de retrouver les cinq hommes en armure intacts. Revigorés par cela, les marines tinrent bon et... « Chargez avec moi mes frères ! » cria alors le Capitaine Sicarius alors qu'il venait au secours de son escouade. "Aujourd'hui, victoire est à nous. Mais nous n'avons point de repos mes frères tant que vive les ennemis de l'Empereur. Reprenons notre route et purifions cette planète de l'horreur Tyrannide ! "
×